Océan Indien

Les Comores répondent aux jugements "d'un autre âge" de Guéant

Jeudi 15 Septembre 2011 - 14:39

Il fallait s'y attendre, après les réactions de la communauté comorienne, c'est au tour du gouvernement de l'archipel de s'étonner de la sortie médiatique du ministre de l'Intérieur français.


Le nouveau président Ikililou Dhoinine
Le nouveau président Ikililou Dhoinine
 
"On a un problème récent de violences de personnes comoriennes, pas de Français d'origine comorienne, j'ai répété ce qu'on m'avait dit, mai si cela a pu blesser des Français d'origine comorienne et des Comoriens tout court, je le regrette", s'est excusé, hier, Claude Géuant.

Dans un communiqué, le gouvernement comorien, via son Ministère des Relations Extérieurs et de la Coopération chargé de la Diaspora, dit prendre acte "avec étonnement de la déclaration de Monsieur Claude Guéant qui s'en prend à la communauté comorienne de Marseille, ville où elle est intégrée, et où elle participe à la vie politique, économique, sociale, etc... la plupart en tant que citoyens français à part entière".

Le gouvernement comorien "s'insurge contre cette stigmatisation d'une communauté et à la désigner comme bouc émissaire, sans fondement, ou plutôt avec des arrières pensées politiques d'un autre âge".

"Ne pas répondre à la provocation"

"Le gouvernement de l'Union des Comores se réjouit de la réaction des hommes politiques des diverses tendances qui ont analysé avec sagesse les propos qu'on peut qualifier de xénophobes et racistes s'appuyant sur des statistiques ethniques condamnables", poursuit le communiqué avant d'interpeller avec à une phrase pleine d'énigmes.

"Les Comoriens en métropole et plus précisément à Marseille ont eu un lot de "martyrs" sauvagement assassinés par les bras que tout le monde connaît et que le Ministre de l'Intérieur, chargé de la sécurité des citoyens devait protéger".

Avant de conclure, le communiqué demande aux Comoriens de métropole "de rester calme et vigilant et de ne répondre à aucune provocation par d'autres moyens que légaux".

Malgré le rétro pédalage du ministre hier, il n'a pas convaincu les associations et représentants de la communauté comorienne qui envisagent toujours de porter plainte.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2065 fois



1.Posté par délinquant le 15/09/2011 14:58

Je suis entièrement d'accord
Qui à la réunion oserait dire que les comoriens sont des déliquants ?

2.Posté par cimendef le 15/09/2011 15:23

Marrant ce gouvernement, la communauté comorienne aurait "ses martyrs" ; l'utilisation du langage islamiste et dijhadiste en dit long sur la pensée de cet individu.

3.Posté par sansblague le 15/09/2011 18:11

Outre que le perrogué-ant ait précisé "j'ai répété ce qu'on m'a dit", il rajoute "des Comoriens tout court"....
-----------------------------------------------------------
C'est bien à l'image son maître Président vraiment tout court......

4.Posté par Olivier le 15/09/2011 18:56

A la Réunion cette communauté n'est pas intégrée. Je ne vois pas ce qu'elle apporte à notre économie...

5.Posté par ndldlp le 15/09/2011 21:47

4.
on tient notre grand gagnant du soir ....(pour paraphraser le dîner de cons).
dans le genre bien stupide, même d'autres n'ont pas osé écrire pareil connerie.

6.Posté par Bayoune le 16/09/2011 10:18

Kan i di azot an France napwin de rasis, zot i konpran pa, rèzman Claude Guéant, "nout sinis" de l'intérieur, léla pou rapèle anou, in komoriyin lé pa fransé, konm ki diré, in fransé à Mayotte lé pa komoriyin non plu ... Zot i krwa pa zot ??

7.Posté par fiuman le 18/09/2011 09:33

Contrairement au posteur 4 je pense que les comoriens sont très bien intégrés à la réunion........un peu comme crapatte sur tété boeuf lorsqu'il s'agit des aides sociales et autres!

8.Posté par fiuman le 18/09/2011 09:41

il suffit de taper sur google "comorien fusillade" et vous trouvez :


Une fusillade a fait deux morts mercredi 11 mai dans le 3e arrondissement de Marseille. A bord d'une Golf, deux hommes ont été tués à la kalachnikov. Aux côtés du conducteur réunionnais âgé de 24 ans - Assoumani Akhim Kari -, Sabri Khemaicia a été défiguré. Identifié grâce à ses empreintes, ce Décinois âgé de 29 ans était recherché depuis plus d'un an par la police judiciaire de Lyon pour trafic de drogues.

L'attaque qui a éclaté dans un quartier populaire du IIIème arrondissement de Marseille n'a laissé aucune chance à Osoumani Akhim Kari et son passager Sabri Khemaicia. Tous deux à bord d'une golf noire, ils ont été criblés de balles. Méconnaissable, le Décinois Sabri Khemaicia a été identifié grâce à ses empreintes digitales révèle Leprogrès.fr.

Selon le Journal de l'Ile, la famille d'Osoumani Akhim Kari ne veut pas croire au règlement de comptes sur fond de trafic de drogues. Ce Réunionnais d'origine comorienne vivait en métropole depuis douze ans. Une fois alerté suite à cette fusillade survenue en plein jour mercredi 11 mai, le père du jeune a quitté la Réunion pour rejoindre la mère d'Akhim et ses quatre autres enfants. Selon lui, son fils est "une victime collatérale".

9.Posté par LaPulmollVerte le 25/09/2011 23:17

Avec Arno Klarsfeld à l'OFII les comoriens vont la trouver saûmatre quand aux palestiniens....

10.Posté par Ssi269 le 02/10/2011 04:17

Etant comorien et fière de l'être, le posteur 4 est un boufon qui connait rien de la cohésion sociale, le FN devra vous remercierpour votre commentaire. vous n'avez pas le bon sens de l'obsevation et du vivre ensemble. je condamne de tels propos, je sais qui vous etes vraiment, mais vos paroles insitent à la haine racilae et à la xénéphobie et c'est regretable. Les propos de Guéant sont indigne, irrésponsable pour une pesonnalité comme lui. ses excuses ne sont pas suffisants et il doit y repondre de ses actes devant la justice. chaque indivudu, chaque communauté (y compris les comoriens) contirbue à chaque instant et chaque moment au developpement de ce pays et de son économie. la france a toujors oeuvré dans la divesité et la cohésion sociale entre les différentes communautés, mais je constate qu'aujourd'hui des haut responsables de l'Etat comme Guéant cherchent à bafouer et remettre en cause ses valeurs qui caractérisent la France.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues