MENU ZINFOS
Océan Indien

Les Comores: Un journaliste arrêté et déféré pour manifestation non autorisée et trouble à l’ordre public


Par PB - Publié le Mercredi 4 Décembre 2019 à 09:26

Les Comores s’enlisent dans "un régime dictatorial mené par Azali Assoumani". Depuis l’élection présidentielle "illégale et frauduleuse" de mars dernier, la Résistance Réunionnaise Contre la Dictature aux Comores (RRCDC) dénonce les arrestations, détentions arbitraires et atteintes aux libertés fondamentales. 

Samedi 30 novembre, Oubeidillah Mchangama, journaliste, a été arrêté alors qu’il couvrait une manifestation de femmes qui demandaient un retour à un État de droit. 16 autres personnes ont été interpellées ce jour-là. 

Hier, le journaliste a été déféré devant le procureur, après avoir été placé en garde à vue plus de 48 heures, dépassant le délai légal. 

Oubeidillah Mchangama est poursuivi pour manifestation non autorisée et trouble à l’ordre public. "Les charges retenues contre lui illustrent les abus de la dictature quand Oubeid s’est contenté de faire un live de la manifestation de ces femmes comme il a l’habitude de le faire", s’insurge le collectif. 

Des journalistes se sont rassemblés hier en soirée face à la maison d’arrêt de Moroni en soutien à leur confrère emprisonné. Ils demandent à être reçus par celui qui assure la suppléance du chef de l’État, Ahmed Djaffar, "qui est par ailleurs ministre de l’information". 

"Nous constatons avec effarement que la justice comorienne est elle même au service de la dictature dont elle est le prolongement dans les atteintes aux libertés fondamentales au lieu d'en être la gardienne".




1.Posté par eh oui! le 04/12/2019 09:42

Depuis des années , les Comores s'enlisent dans la dictature , l'arbitraire , ceci avec , mine de rien , le soutient de la France qui met la main à la poche malgré les rodomontades des petits chefs ( la plupart du temps des militaires aux petits pieds) qui réclament à la fois le retour de Mayotte dans le giron de la République islamique des Comores mais n'hésitent pas à tendre leur main crochue pour que la France file du fric pour payer les fonctionnaires , ce qu'elle fait ( bon , un peu moins depuis que les Comores sont sous la dépendance à peine voilée de l'Iran et de l'Arabie...
Dictature normale hélas , avec des dictateurs corrompus , voleurs et pseudo croyants qui dès qu'ils quittent leur territoire vont aux putes et picolent comme des malades en Europe où ils ont dissimulé leur fric mal acquis!

2.Posté par GIRONDIN le 04/12/2019 09:57

Tiens, pour les Comores on a un article et pour:


3 octobre 2019

Le journaliste Gaspard Glanz a été interpellé à deux reprises, hier, lors de la «Marche de la colère», manifestation organisée par des policiers à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail. Ses avocats assurent qu'ils vont porter plainte dans les prochains jours pour «privation de liberté arbitraire»
.

https://www.google.com/amp/s/www.liberation.fr/amphtml/checknews/2019/10/03/pourquoi-gaspard-glanz-a-t-il-ete-interpelle-lors-de-la-manifestation-des-policiers_1755160

3.Posté par Choupette le 04/12/2019 18:20

"la Résistance Réunionnaise ... " ?!

D'où ça sort ?

Quelque chose m'échappe ... .

4.Posté par Au Joridicule le 04/12/2019 19:48

la Résistance Réunionnaise Contre la Dictature aux Comores (RRCDC)
...................................

Est-ce que cette résistance paye l'octroi de mer à l'export ?

5.Posté par Gramoune le 06/12/2019 12:48

Dans le temps, la RÉSISTANCE SE FAISAIT DANS SON PAYS... C'est facile de "résister" à l'étranger,
car on n'y risque rien.. Quant à la RÉSISTANCE RÉUNIONNAISE CONTRE LA DICTATURE AUX
COMORES... cela me rappelle un avocat comorien , Maître LARIFOU, qui a dû comprendre qu'il s'est
trompé, en allant aux Comores...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes