MENU ZINFOS
Société

Les Chroniques de Tonton Jules - # 85


Les dernières de l’année. Souhaitons (mais je me trompe peut-être ?) qu’il y en ait d’autres en 2022. Je sais, ça en fera bondir plus d’un mais si vous n’aimez pas ça, regardez ailleurs, hein ! Je vous rassure tout de suite, il y a des choses aujourd’hui qui vont vous donner des boutons. Feu !

Par - Publié le Lundi 27 Décembre 2021 à 09:20

Les Chroniques de Tonton Jules - # 85
Rue Grand-Chemin : « Il n’y a donc pas de musique dans ton pays ? »

Comme tout le monde, je suis allé effectuer mes petites emplettes rue de Grand-Chemin. Il m’a fallu un courage surhumain pour ne pas m’enfuir aussitôt arrivé là-bas. En raison d’une musique débile, idiote, crétine, débitée par les petits haut-parleurs. Je me suis assis quelques instants devant la Poste pour bien m’assurer que mes sens ne me jouaient pas de vilain tour. Mais non ! À tue-tête, les petits bidules voués aux suraigüs débitaient de la musique mauricienne, du zouk, de la biguine, du rap, du bollywood, du soukouss, et, pendant la demi-heure que je suis resté là, pas une note de musique réunionnaise. Il paraît que les commerçants ont payé un animateur (!) pour inonder la rue de non-sens musical.
A un certain moment, je me suis pris à discuter avec un couple de zoreils, la cinquantaine, heureux d’être là mais perplexes devant ce déchaînement de décibels venus d’ailleurs. Le monsieur m’a même demandé, avec toutes les précautions oratoires d’usage :
« Mais dis-moi… il n’y a donc pas de musique dans ton pays ? »
J’avoue que j’ai eu honte.
 

Pitbull en liberté : une dangerosité permanente !

Tant pis si les propriétaires de ces tueurs à quatre-pattes me vouent aux Gémonies mais tant qu’il le faudra, je continuerai de taper sur le clou !
On a tous vu, ces derniers jours, un pitbull s’attaquer à une famille, laquelle n’a dû son salut qu’au courage d’un petit royal-bourbon courageux comme pas possible, qui a bien failli y laisser sa peau. Le monstre moche et fou-furieux s’est acharné sur le petit chien, désirant manifestement le mettre en pièce.
Certains persistent à dire que tout est question de dressage. Va te faire foutre ! Les pitbulls, amstaffs et autres frankestein de la même farine sont naturellement dangereux. C’est dans leur nature. Même dressés, ils demeurent mortels, les exemples ne manquent pas.
Tous ces semeurs de mort devraient être stérilisés jusqu’à ce que leur race s’éteigne.
Et puis, question de look : comment un individu normal peut-il aimer ces chefs-d’oeuvres de laideur ?
Pour aimer un tel tueur, son propriétaire ne doit pas être lui-même au top de la santé intellectuelle. Et si ce que je vous dis ne vous plaît pas, ben, je vous enquiquine jusqu’à  l’omoplate incluse !
 
 
Une très belle fête du 20 décembre… gâchée par une tétrachiée de mensonges

Il n’est sans doute pas superflu de rappeler qu’aucune raison au monde n’autorise qui que ce soit à ré-écrire l’Histoire ! L’Histoire est constituée d’un ensemble de faits qui ont existé et qui ne changeront plus. L’Histoire ne revient pas en arrière, malgré toutes les manipulations dictées par un souci dialectique de faire coller des faits remaniés à une idéologie perdue dans les limbes de la mémoire. Tous ces palimpsestes ne montrent qu’une immense malhonnêteté intellectuelle ainsi qu’un refus débile d’admettre l’authenticité historique.
Au nombre des faits historiques incontestables, il y a l’esclavage. Une honte inscrite à jamais au frontispice de l’humanité. Il est donc bon et juste qu’un 20 décembre vienne rappeler qu’à une époque, des êtres humains ont été considérés comme inférieurs aux animaux, qu’ils étaient taillables et corvéables à merci. Il est juste de rendre hommage à la mémoire de ces êtres arrachés à leurs foyers, à leurs pays.
Mais est-il besoin, sous de minables prétextes politiques, de transformer les idées et les faits ? L’Histoire n’est-elle pas assez horrible en elle-même ?
Cette fête du 20 décembre, que je salue, a été cette année entachée par un tissu de mensonges ignominieux que l’on aurait attendus peut-être de la part de gens non instruits. Mais de la part de soi-disant grosses têtes, certes pas !
Florilège…
« L’Abolition n’a pas été accordée ; elle a été arrachée aux possédants ». Raconte ça à un cheval de bois et il te flanque une ruade.
Il y eut une première Abolition décidée par le Directoire. Puis un rétablissement de l’esclavage par un certain empereur pour des raisons bassement personnelles. Et enfin l’Abolition définitive sous l’impulsion de Victor Shöelcher, annoncée ici par Sarda Garriga. Ces deux noms n’ont jamais été cités par les thuriféraires de l’arrachage, pas plus que celui de Lamartine qui dirigeait le gouvernement lors de la première Abolition. J’appelle ça un maquillage de l’Histoire.
Le seul pays où la libération des esclaves a été arrachée de haute lutte fut Saint-Domingue.
Les révoltes d’esclaves ont bien eu lieu, ici comme ailleurs. Mais elles n’ont jamais abouti qu’à de honteuses exécutions. Pas à une Abolition. Pourquoi farcir le cerveau des populations avec des mensonges éhontés ? L’esclavage, qui existe encore, dans les pays du Golfe, en Afrique, en Inde, est assez honteux en lui-même pour ne pas en rajouter dans le chapitre de l’immonde !
Un historien local, au bout de 375 « en fait » en dix minutes d’interview, a dit que le grand centre de commerce des esclaves dans l’océan Indien était l’île de Mozambique. Faux ! Mozambique ne fut qu’un centre secondaire. Le grand centre du commerce négrier de la région était Zanzibar. Où s’entendaient à merveille chasseurs d’esclaves (des Africains), revendeurs d’esclaves (des Arabes) et acheteurs d’esclaves (des Blancs).
L’île  de Mozambique a été, après 1848, un centre de recrutement d’engagés africains… dont Simicoundza Simicourba, plus connu sous le nom de Sitarane.
Enfin Élie, présenté comme le chef des révoltés de Saint-Leu. Faux là encore. Le nom cité en premier sur l’acte d’accusation est celui de Gilles, son frère. Et le meneur était toujours cité en premier.
Il y a aussi l’éternelle ritournelle du « maloya interdit. C’est tellement pratique de le dire. Le maloya, il est vrai, ne passait pas sur les ondes de radio-Barachois sur ordre du préfet Divan-le-Terrible. Mais ailleurs, il était pratiqué au vu et au su de tous. Lorsque j’avais dans les 6/7 ans, mon père m’emmenait chez gramoune Baba qui habitait juste derrière la Balance-Cocos qu’il dirigeait alors. Et mon père était 1er adjoint au maire de Saint-Louis et plus jeune conseiller général. Donc représentant direct de l’autorité. Drôle d’interdiction !
Et ainsi de suite… Il est bon, et cela doit perdurer, de rendre hommage à ces gens réduits à moins que rien. Mais  il est dangereux de bourrer les crânes d’idées fausses. On a vu, en d’autres temps, jusqu’où cela pouvait conduire.
 
 
Master mind : ça existe encore ?

J’ai visité plusieurs magasins de jeux et jouets et ne cache pas ma déconvenue : je n’y ai trouvé aucun exemplaire de Master mind. A se demander si ça existe encore.
Je ne suis ni plus intello ni plus prétentieux que le commun des mortels. Je dis juste qu’il est dommage que ce jeu, qui réclame de l’attention et de la stratégie, de la logique et de l’audace, ait disparu du paysage ludique.
Si vous savez où on en trouve, je suis preneur.
 
L’affaire Dimitri Payet

Notre compatriote, considéré par les spécialistes du foot comme l’un des dix meilleurs joueurs du monde, n’en finit plus de recevoir des projectiles sur la tête.
Il faudrait qu’on nous explique…
En attendant, je persiste à dire que si les joueurs sont très bien payés, ça n’est pas pour servir de cibles ni de punching-ball !
Et aussi, décidément, que les spectateurs (sur stade ou en canapé) sont parmi les pires abrutis de la planète.
Une suggestion : faire jouer tous les matches sans spectateurs deux ans durant. Ça mettrait du plomb dans la tête des imbéciles et… rabaisserait les tarifs démentiels que l’on entend.
Il est dommage qu’un sport se transforme en jeux du cirque.
 
 
Omar Raddhad : s’il avait choisi un vrai avocat…

Il y a bien longtemps que nous sommes nombreux à le dire : si Omar avait choisi un vrai avocat, un avocat plus prompt à défendre son client qu’à faire sa propre publicité, il aurait été acquitté d’entrée. C’est ce que me disait notre regretté ami Jacques Técher, grand ténor du barreau : « Un avocat stagiaire le faisait acquitter les doigts dans le nez tant cette affaire est débile ! »
Heureusement que les progrès de la science criminalistique vont venir remettre de l’ordre dans tout ça.
Parce qu’une « défense de rupture », ça rapporte beaucoup-beaucoup d’argent à un adepte de Pol-Pot, mais ça envoie bien des innocents derrières les barreaux.
 
 
« La » Taubira !

Ça y est ! Il y avait bien longtemps qu’on n’en avait plus entendu parler et ça faisait du bien. Mais la voici qui vient remettre de l’ordre dans les candidatures multiples, qu’elle dit, la madame.
Elle parle d’expérience, sans doute ? Elle qui a fait voter des lois devant permettre à son fils de sortir de taule ! Elle qui a trahi tous ses amis.
Au secours !


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais... le 27/12/2021 11:40

J apprécie toujours autant votre style, sauf pour les molosses, car la tonne de formalités pour pouvoir détenir ces chiens est effarente, stérilisation entièrement d accord car en détenir un, ne veut pas dire en faire l élevage. Se faire enquiquiner jusqu'à l omoplate... par son idole laisse songeur. Ces chiens a têtes dur méritent mieux que cette image ainsi que les maîtres qui ont fait l efforts de payer un dresseur pour le double d heure que pour les autres chiens que le stéréotypes du boumer aux capacités intellectuel limité... Mais néanmoins, je retrouve un Benard grinçant, mais qui se refreinne encore trop...

2.Posté par Ouais... le 27/12/2021 11:40

J apprécie toujours autant votre style, sauf pour les molosses, car la tonne de formalités pour pouvoir détenir ces chiens est effarente, stérilisation entièrement d accord car en détenir un, ne veut pas dire en faire l élevage. Se faire enquiquiner jusqu'à l omoplate... par son idole laisse songeur. Ces chiens a têtes dur méritent mieux que cette image ainsi que les maîtres qui ont fait l efforts de payer un dresseur pour le double d heure que pour les autres chiens que le stéréotypes du boumer aux capacités intellectuel limité... Mais néanmoins, je retrouve un Benard grinçant, mais qui se refreinne encore trop...

3.Posté par chikun le 27/12/2021 14:06

Mon Dieu !! l est capable de réclamer le retour de Léonarda expulsée en 2013 !!!!

4.Posté par Atterré le 28/12/2021 08:03

Pire que la pandémie actuelle il y a la pandémie «enfaitatoire» qui est apparue ces dernières années et qui pollue la totalité du monde francophone.
«En Fait», prononcer "enfête" a remplacé toute ponctuation dans le français parlé !
Deux ou trois "en fait" et mes oreilles se mettent à saigner !
NB : il y a aussi les "à la base"; "au final", "effectivement", "du coup" et j'en passe, qui me déclenchent des hémorragies auriculaires ! ! !

5.Posté par Miaou le 28/12/2021 11:06

Bravo, enfin une vraie chronique journalistique. Pour les pit, désolée mais dans mon enfance, ces chiens n'existaient pas ou peu en France et c'était très bien comme cela. Je vois tous les soirs, un pit promener sa maîtresse qui doit peser 50 kgs toute mouillée. Le chien n'est pas muselé. Et si ces chiens sont soit disant dressés, qui dressent les maîtres ?

6.Posté par jojo le 28/12/2021 14:53

Et si l'on disait que tous ces auteurs de pacotille devraient être stérilisés jusqu’à ce que leur race s’éteigne ? Je me crois normal ... (je le suis sans doute, ne vous en déplaise).. et j'ai bien le droit d'aimer ces braves bêtes que certains qualifient de chefs-d’oeuvres de laideur. Je me crois au top de la santé intellectuelle. ... Si ce que je vous dis ne vous plaît pas, ben, pour reprendre votre dialectique, .. je vous enquiquine jusqu’à l’omoplate incluse ! .... appréciez cette chute, .... elle vaut son pesant d'or .....

7.Posté par Ouais... le 28/12/2021 15:31

Poste 5 moi ma mère m à dresser...

8.Posté par Squid le 28/12/2021 18:27

La musique est universelle
Le commerçant mets ce qu'il veut dans ses hauts parleurs fût t'il avoir payé les droits à la SACEM

9.Posté par DIDIER NAZE le 28/12/2021 22:11

Salut Jules 😊....même si je me fais silencieux, façon parler. ...je lis tous ce que tu écris.....bien je vais juste rester sur ce fameux 20 décembre 😕😩 !!....je te fais part de quelques éléments, je dirais complémentaires. Pour résumer, certes notre histoire ne peut se confondre avec celle de la France, quoi qu' on en dise, malgré les liens évidents.....Concernant l esclavage, la Réunion n en pas eu l exclusivité. ...et tu as totalement raison en rappelant certaines vérités HISTORIQUES 😲😨... et tu as
raison de dénoncer des fausses vérités....il est bien dommage et déplorable bien sûr que lors de cette commémoration.....et bien d une manière INSIDIEUSE il ne soit fait une exploitation à caractère racial et de nature à créer, je dirais le DÉSORDRE, la DIVISION....et désir de revanche 😨😕😲....il est important messieurs, dames, d examiner ces faits avec discernement.....comme fait allusion Jules dans son article ....bon nombre de personnes seront pourchassés et vendues par leurs propres frères. ...donc l esclavage était loin d être un isolat au sein de la société coloniale....je reste persuadé qu' il est fort probable que ce commerce diabolique aurait été moins évident et important sans cette....euh collaboration....n en déplaise a certains !!....

Je poursuis....et je parle toujours de responsabilité et courage....autre question...pourquoi cette attitude ambiguë de l Église face à ce système !!??....ce fameux code Noir , fondement juridique du système servile pourquoi n a t il pas été dénoncé par l Église !?....réponse : on sait qu' elle était l alliée du pouvoir colonial et donc a cautionné cette pratique honteuse et....pire , a même participer au système en étant propriétaire d esclaves !!😨😱😲...

Ceci étant dit, comme on dit il ne faut pas en faire une généralité...et il faut souligner qu' une minorité de religieux avait , façon de parler prit conscience de cette incompatibilité qu' il y avait entre l idéal chrétien et l esclavage et à courageusement refusé d y participer en prenant la défense des esclaves....je pense à Scubillion,Levavasseur, et le célèbre père Monnet et bien d autres....

Il est important aussi, de rappeler qu' il y a eu d autres voix illustres et personnes courageuses qui se sont opposées avec force contre cette ignominie. ...je pense à Eugène Dayot,Leconte de Lisle, Lacaussade....Victor Hugo. ...Lamartine et bien d autres. ...

Jules quand tu dis : l histoire n est elle pas assez horrible en elle même ....je rajouterais que ce devoir de mémoire ce n est pas se complaire dans la laideur et l atrocité. ...

Oui, je déplore aussi, comme tu le dis de maquillage de l histoire......moi je dirais c est travestir l histoire. ...mais peu importe je pense qu on est bien d accord.

Bon pour terminer au dela Zanzibar qui fût un grand centre de commerce négrier....il y a eu aussi l île de Gorée qui est un lieu chargée aussi d histoire pour la bonne et simple raison qu' elle fut un des foyers important de la traite atlantique......

Ah oui, concernant une autre fausse vérité concernant l inhumation des esclaves....il a été ériger au cimetière Père Lafosse une stèle en hommage aux esclaves SANS SÉPULTURE. .et ont dit qu' ils étaient de milliers..😨😤😠....

C est totalement faux 😨😠😤..il faut savoir que sur les propriétés, tous les esclaves étaient inhumés. ...pour ceux qui étaient baptisés, il y avait un cimetière prévu à cet effet....et s ils n étaient pas baptisés, ils étaient tout simplement enterrés sur sur l habitation. ..certes il y a eu bien sur des esclaves , je dirais sans sépulture...mais dire qu il y eu des milliers. ...c est un totalement mesonge !!!

Sarda Garriga, quoi qu' on en dise, a été celui qui a réussi en sans violence je dirais ce bouleversement politico-social de l histoire de notre île. ..et Victor Schoelcher a été aussi un des plus combatif des abolitionnistes.... bien se sera tout pour ce soir, bien il y aurait tellement de choses à dire et à écrire sur notre Histoire !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes