MENU ZINFOS
Société

Les Chroniques de Tonton Jules # 81


La seule bonne chose - elle est même savoureuse, vous verrez - cette semaine, est une douceur jusque-là inconnue, trouvée au marché des Agricultrices. Pour le reste, on prend les mêmes (conneries/connards) et on recommence. Pourquoi changer des équipes qui perdent !

Par - Publié le Mercredi 24 Novembre 2021 à 14:53

Les Chroniques de Tonton Jules # 81
Fêtes de fin d’année : c’est seulement ça qui compte ?

Il ne se passe pas un seul journal télévisé ou radiodiffusé sans que quelque nigaud, encouragé par les présentateurs, ne vienne pleurnicher : « Pourrons-nous passer les fêtes en famille ? » A croire que les derniers événements n’ont pas suffi à mettre un peu de plomb dans ces cervelles débilitantes. Le préfet, brave homme, avait cru pouvoir faire confiance aux Réunionnais en leur laissant un peu de bride sur le cou. Total-capital : le laisser-aller a été total et l’épidémie est revenue avec des forces décuplées. C’était à prévoir mais n’empêche… Vouloir remettre ça, c’est donner raison à Brassens : « Le nombre des cons est infini ! »

Les gens se plaignent des restrictions, restrictions destinées à les protéger, et ne songent qu’à refaire la fête, à quinze, à vingt, à cinquante pourquoi pas.

Et la santé des enfants, on y songe un tout petit peu ? Déjà que nous sommes entrain de détruire le peu de planète qu’il leur reste… Pas la peine en plus de vouloir les trucider avant l’temps !

Je ne suis pas contre une bonne petite fête entre amis, en famille, bien sûr. A condition que la mandoze ne se transforme pas en vitriol.
 
Les clusters ministériels

Ils passent leur temps à nous abreuver de conseils, de mises en garde et autres impératifs vaccinatoires. Et sont dans l’incapacité absolue de se protéger eux-mêmes. Je finis par penser que l’Elysée, les ministères et autres cercles de pouvoir, sont les premiers foyers d’infection Covid de France, de Navarre et d’Outre-Mer. Dix ministres d’un coup d’un seul, faut l’faire ! Somanqué zot minm la empoisonne ce pov Ratenon-là. Pendant ce temps, ils ne cessent de prendre décision idiote sur obligation débile. La piqûre de rappel, tiens. Avant, c’était pou bande vieux moune comm mwin. Après, ce fut pour les plus de 60 balais. Voilà que l’obligation est pour les 50 berges. Ou va voir… talèr zot i sa piq zenfant dans le ventre zot momon ! Ce sont des responsables, dit-on. Des gens d’expérience. Et voici qu’une bande de maires réunionnais, idiots de chez cons de chez troudkis, appellent à voter pour le Macro(n) de service et sa bande de chargeurs d’l’eau.
 
Déboulonnage des statues

La question revient en force, appuyée par des rediffusions de RF-Zéro concernant la casse sauvage des statues de l’Histoire de France. Une pratique très stalinienne : sur les photos officielles de l’ex-URSS, le portrait des mis en disgrâce, qu’ils fussent au Goulag ou enterrés à la va-vite dans un coin de forêt, disparaissaient aussi vite qu’elles étaient apparues. Ce qu’a tenté de justifier une hétaïre du soviétisme à tout crin : « L’Histoire doit se plier à la lutte des classes ! » Ben non, mamzelle la fausse historienne et vraie truqueuse : l’Histoire est. On ne la réécrit pas : elle est !

Ces statues, qu’on les aime ou pas, qu’elles soient des souvenirs glorieux ou des relents d’un passé peu recommandable, sont des témoignages.

Je déteste Napoléon. Mais je n’irai jamais brûler son catafalque aux Invalides. J’ai horreur de Pétain mais je dis qu’il faut conserver ses portraits. Au moins pour dire aux futures générations : « Voici ce qu’il ne faut pas faire ! »

Ou alors… hum !… On déboulonne les effigies d’un assassin, on supprime les plaques de rues à son nom, on efface son nom de nos livres d’histoire, sous prétexte qu’un jour, Place de la Cathédrale…

Non ! Mille fois non ! L’Histoire est UNE. On ne la fractionne pas selon ses besoins, ses fantasmes partisans.
 
Miel de califon

Je n’en avais jamais entendu parler. Le califon est une fleur qui ne pousse que du côté de Plaine-des-Palmistes, si j’ai bien compris. Une fleur en forme de clochette, d’une belle coloration rose/mauve, dont les abeilles se délectent… et nous donnent un miel d’une saveur inégalée. Devant l’étal de la vendeuse, une charmante vieille dame m’a juste dit : « Hein, monsieur, ça ou peut acheter sans réfléchir ! C’est le meilleur miel d’ici ». J’ai donc acheté et, chez moi, je suis tombé sur le cul. C’est une merveille.

J’adore tous les miels de La Réunion. J’aime aussi certains miels venus d’ailleurs, le miel des Andes, le miel de thym d’Espagne, le miel de lavande, etc.

Mais là, les enfants… Là !…
 
« iel » ou la connerie au plur « iel »

On aurait attendu ça de n’importe qui mais pas du dictionnaire Le Robert ! Inventer de nouveaux mots, iel, ielle, iels, ielles pour abréger un peu plus le charme d’une langue considérée comme une des plus belles au monde. Déjà que les Français parlent de plus en plus mal leur propre langue… Je ne suis absolument pas contre les nouveaux mots : notre langue s’est toujours formée, enrichie, développée avec des apports venus de tous les horizons. Mais pas n’importe quoi.

Après la mal bouffe, voici la mal parlance. Au secours !
 
Peine de mort : plus de 60% !!!!!

Il paraîtrait que plus de 60% de nos concitoyens seraient pour un retour de la peine de mort. Ça c’est de l’humanisme ! Quand on songe à tout le mal qu’a eu Me Badinter pour faire adopter l’Abolition… Il  paraît que c’est en raison de la recrudescence de la violence. Bref, on lutte contre la violence par l’ultra-violence, celle qui consiste à couper un homme en deux.
 
Le prix des huîtres mondieuseigneurmariejoseph !

Le prix des huitres va grimper en flèche, akoz bande zourites i mangent toute le peu en Atlantique. Cela m’en touche une…, aurait dit Jacquot. Parce que franchement, boulotter un animal vivant, je refuse. J’imagine qu’un grand Ogre me badigeonne de citron et de sauce piquante avant de me tortorrer vivant, ouille !


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par A mon avis le 24/11/2021 18:56

l’Histoire est. On ne la réécrit pas : elle est !


Erreur Monsieur Bénard !
L'histoire est toujours écrite et réécrite !

C'est Napoléon qui a dit : «L’histoire est une suite de mensonges sur lesquels on s’accorde.»

************
"iel"
Contrairement à ce que vous affirmez, Le Robert n'a pas inventé un nouveau mot. Le Robert n'a fait qu'introduire dans son dictionnaire un nouveau pronom qui est (encore peu) utilisé.

Vous écrivez :
qt[" i[Je ne suis absolument pas contre les nouveaux mots : notre langue s’est toujours formée, enrichie, développée avec des apports venus de tous les horizons. Mais pas n’importe quoii ]." ]qt

Voulez vous exclure du dictionnaire tout les mots qui ne sont pas à votre goût ?

Par ailleurs, dire que "iel" c'est n'importe quoi, c'est vouloir exclure de la société les "non-binaires" qui cherchent à exister à travers ce pronom.
Votre écrit n'aurait-il pas dépassé votre pensée ?

2.Posté par Suppositoire le 24/11/2021 21:44

Pour les huitres, tout à fait d'accord avec vous !

Mais le Créole il gobe tout ce qui vient de l'Occident les yeux fermés...

Si c'était une tradition africaine, il aurait craché dessus...

3.Posté par Ouais... le 25/11/2021 08:40

Mr Benard vous avez lancé une polémique on dirait, réecrire ou pas l histoire... A mon avis, quand elle est écrite et apprise la remettre en question c'est du negationisme un truc pas trop apprécié par l état. Après napo il était bien dans son temps, mais je ne m appuirai pas sur un mec qui a passé ça vie à compenser un micro penis...

4.Posté par Aldi le 25/11/2021 09:23

Oté Jules, tortorrer cé in nouvo mo ?
mi croyé té écri zsikajordi : tortorer

5.Posté par SOMANKE le 25/11/2021 09:24

L’homme a toujours été obsédé par un « désir d’éternité » (les grecs et avant eux Gilgamesh, les égyptiens, aujourd’hui les chrétiens avec la promesse de la résurrection de la chair...).
À l'évidence, cela n’est pas possible.
C’est pourquoi ceux qui ont marqué leur temps sont « récompensés » et reconnus par des marques qui défient le temps (statues, plaques des rues , portraits....).
Je m’interroge sur les jugements post mortem qui ne portent que sur une (toute) petite partie de leur vie et ainsi occulte l’essentiel de leur apport historique.
Il faudrait alors « déboulonner » De Gaulle pour ce qu’il a fait aux harkis, Napoleon pour les horreurs de ses guerres....
En effaçant Pétain, on a tronqué l’histoire et jette dans l’oubli la guerre de 14. Comment peut on « déboulonner Colbert, et donc oublier ce qu’il a apporter à l'humanité?
L’histoire est.
Elle est faite avec la participation d’hommes et de femmes dans toute leur humanité si imparfaite soit elle.
Il faut l’accepter

6.Posté par A mon avis le 25/11/2021 16:36

@5.Posté par SOMANKE vous écrivez.
" En effaçant Pétain, on a tronqué l’histoire et jette dans l’oubli la guerre de 14. Comment peut on « déboulonner Colbert, et donc oublier ce qu’il a apporter à l'humanité?
L’histoire est
. "


L'histoire "n'est pas" ; elle "évolue" !

Vous confondez "histoire" et " fait".
Un "fait", c'est ce qui se passe ou ce qui s'est passé.

Ensuite, la description de ce "fait" est empreint de la subjectivité de l'observateur. Deux observateurs différents n'ont pas la même perception de ce qui s'est passé. A plus forte raison quand il s'agit de faits anciens.
Il n'existe pas de réelle "vérité historique".

Les historiens tentent d'interpréter avec le plus d'objectivité possible, les traces qui subsistent. Et l'histoire des historiens n'est pas fixe. Comme toute discipline scientifique, elle évolue au gré de l'évolution des connaissances et de la découverte de nouveaux documents.

Et il y a les utilisateurs de l'histoire : utilisateurs politiques qui présentent l'histoire selon les avantages qu'ils cherchent à en tirer. L'histoire officielle est écrite et évolue avec le temps et selon les gouvernements en place ; cette histoire officielle se reflète dans les programmes scolaires.

Et il y a les révisionnistes qui falsifient l'histoire. Zemmour en est un exemple

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes