MENU ZINFOS
Société

Les Chroniques de Tonton Jules #49


Les chroniques du temps qui passent laissent perplexe. Si certaines des "sorties" de nos commentateurs télé et radio prêtent souvent à sourire (ou à grimacer de dépit), beaucoup laissent la place à un profond désespoir. Ainsi…

Par - Publié le Lundi 12 Avril 2021 à 16:09 | Lu 1311 fois

Bande na i aime café. Enfin… y prétan…

Cette (très) courte émission de la 1è n’est pas mal du tout. On sent que les auteurs s’amusent et qu’ils y passent beaucoup de temps. Rien que ça, ça leur vaut des compliments. Mais il y a parfois des erreurs qui font frémir. Comme lorsqu’ils parlent du Bourbon pointu par exemple. Dont le vrai nom, selon le regretté Marc Rivière, grand spécialiste, serait plutôt "le pointu de Bourbon".

Que cette plante rapporte (enfin) du pognon aux planteurs, tant mieux, mille fois tant mieux ! Après tout, si les Japonais, gens les plus snobs de la planète, sont prêts à payer à prix d’or des produits à la réputation douteuse, grand bien leur fasse. Il faut préciser que le Pointu de Bourbon n’a jamais été une plante endémique : à l’arrivée des premiers colons, il n’y avait aucun fruit ici, exception faite de la pomme latanier.

Le pointu de Bourbon est un hybride créé par les colons à partir de café d’Ethiopie et de caféier stérile d’ici. Enfin, pour votre complète information, nos anciens pépés, mémés, tontons, tantines et grands-pépés ont toujours favorisé le Bourbon rond, plus goûteux, plus long en bouche, plus parfumé. Ça les fait bien rigoler, ce soi-disant "meilleur café du monde" qui se vend à 14 euros la demi-tasse à Paris. Ça fait cher la bulle d’air. Enfin… i prétan !

Conseil à Richard Riani : laisse béton !

Tu en feras ce que tu veux, l’ami, mais je te donnerai quand même un avis : n’y va pas ! Pour toutes sortes de raisons. D’abord, la moins importante sans doute mais de taille : la gestion politique nécessite aujourd’hui la connaissance de tout un tas de lois, de règlements, qui empêchent un édile moyen de dormir. Autrefois, un espace public pouvait être géré même par un illettré total (ce que tu n’es pas, loin de là), pourvu qu’il ne manquât pas de bon sens. Et Dieu sait s’il y en a eu, des farfelus, sous le beau ciel de Bourbon… Tu me diras que s’il est bien secondé, un édile peut parfaitement réussir sa mission. Mouais !

Une autre raison est que si on jette une orange saine dans un panier d’oranges pourries, ce ne sont pas ces dernières qui redeviennent saines. Je sais qu’il y a des élus honnêtes, j’en connais. J’en connais mais ne citerai aucun nom pour ne pas faire grimper la courbe de mes ennemis comme une intégrale.

Enfin, tu es un artiste, un très grand artiste : je le sais parce que c’est moi qui ai réalisé le reportage de ta 1è exposition. Tu t’en souviens ? C’était dans le grand hall de l’Hôpital de Saint-Pierre. Tu as exposé à New-York. Là, avec des occupations politiques, t’aurais même pas le temps de grimper au Piton. Entre une fausse gloire et une foule d’amitié, tu as le droit de choisir, Richard.
 

En cas de péril plus grave que le Covid, on fait quoi ?

La pandémie, nul ne pouvait la prévoir. Mais s’il est une certitude, c’est bien celle selon laquelle il fallait réagir très rapidement. Là, il faut bien constater que l’ensemble gouvernemental a réagi à la vitesse d’un escargot rhumatisant. Sur tous les plans. Je crois que nous sommes comptabilisés parmi les derniers de la Terre pour notre capacité à répondre à l’urgence. Le masque d’abord. Il ne servait à rien, a-t-on clamé en haut lieu. Et d’un seul coup, c’est la panacée.

Pour les commandes de vaccins, on prend tout son temps avant de commander les doses. Sur la nécessité même de vacciner, c’est maintenant seulement qu’on tente de convaincre les Français d’y aller. Il n’y a que les Esquimaux qui vont moins vite. Logique : y’a pas de Covitruc chez eux ! Ah oui, le Brésil aussi… parce que le Bolso-de-mes-burnes est fou. Fallait-il confiner ? Fallait-t-y pas ? Confiner où ? Quand ? Comment ? Pendant combien de temps ? Fallait-il tenir compte des observations du Comité scientifique ? Et le Comité citoyen ? On en a monté un en catastrophe mais s’il fallait écouter les divagations du Français moyen… Il y a une maladie gouvernementale bien française : ne surtout pas déplaire aux électeurs. Donc on ne décide rien, histoire d’être sûr de ne pas se tromper. Sauf que là, on a tout faux. Mais alors, s’il survient un événement impliquant une réponse ultra-rapide, un risque de guerre par exemple, on s’enterre à Lascaux et on attend ?


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Dans Les Tranchées le 12/04/2021 17:58

Pour une fois que navé in nafer ke té y vo un merle blanc la rénion, alala y degraine tout’e.

Aïe 😖... Café brûlé, café foutu...Enfin y prêtant.

2.Posté par SOMANKE le 13/04/2021 08:50

Tonton, je partage souvent ton avis. Aujourd’hui encore sur le pointu de Bourbon qui m’a fait douter de mon palais tant je ne percevais pas ce goût extraordinaire vanté par les bobos du monde entier, que sur la gestion de la crise sanitaire gérée comme une partie de poker menteur.
Pour ce qui est de l’artiste que tu juges sain et bon (je fais confiance en ton jugement) tu lui conseille de ne pas se «mettre en politique » ne pas entrer dans ce « panier d’oranges pourries ». Je crois que, du point de vue de la citée, tu lui donnes un mauvais conseil. Nous avons besoin des meilleurs d’entre nous, pas seulement de « professionnels du bla-bla-bla ». Tout le monde parle de la « société civile », on ne l’a voit jamais. La crise politique que nous vivons aujourd’hui vient du fait que nous ne nous reconnaissons pas dans nos élus. Il est urgent de changer ça. Celui que tu tentes de décourager est un artiste et l’œuvre artistique est le produit de l’âme (lui en a une qui nous offre des fleurs de méninges). Dans la citée aussi il peut produire une œuvre différente de celles que nous connaissons. C’est peut être ce qui l’anime, le sens de sa vie et une chance pour la notre.

3.Posté par L'Ardéchoise le 14/04/2021 00:08

Jules, viens plutôt t'enterrer à la Grotte Chauvet, elle est magnifique !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes