MENU ZINFOS

Les Chinois découvrent la STEP du Grand Prado

En marge du du 3ème Forum Economique Chine-Réunion, la CINOR et Runeo ont reçu une délégation chinoise dans le cadre de la présentation et d'une visite de la Station d'Epuration du Grand Prado.

Mercredi 9 Août 2017

La délégation était conduite par messieurs YAN Jufen et YANG Luyu, respectivement Délégué Général du CCPIT et Chef du Bureau de la Représentation Economique de la Province du JIANGSU. 

Yves, Ferrières, vice-président délégué de la Cinor se réjouissait de retrouver à nouveau les invités chinois. «Mardi nous avons accueilli la délégation "Pour l'Amitié du Peuple Chinois avec l'Etranger" au siège de la Cinor. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la politique d'échanges et de coopération mise en oeuvre avec les pays de la zone au travers de notre Projet de territoire de la Cinor. Pourquoi nous le faisons ? Parce que le rapprochement des relations entre  la Chine et La Réunion se révèle une opportunité unique pour La Réunion et pour l’Océan Indien en termes d'échanges et de développement; Aussi la Cinor ne pouvait manquer ce rendez-vous. Car nous avons  des atouts à faire valoir dans une vision «gagnant-gagnant»  tant pour la Chine que pour La Réunion». 

L'occasion était donnée ce mercredi de présenter et de montrer le savoir-faire et les atouts du territoire du Nord en matière d’assainissement collectif et de développement durable. Une station d’épuration que la Cinor a souhaitée à la pointe en matière d’intégration environnementale, pensée pour être en harmonie avec le paysage et la nature et intégrant également de nombreux procédés permettant la préservation et la valorisation des ressources.

«C'est un site unique, qui rejette à la mer une eau de qualité “baignade”, un niveau de qualité supérieur à la réglementation afin de préserver au maximum la faune et la flore réunionnaises», explique Geoffroy Mercier, directeur de Runeo. «Il a été conçu dans une logique d’économie circulaire et comporte un module de « Reuse » permettant de filtrer une partie des eaux traitées pour les réutiliser en eaux industrielles pour le nettoyage des installations». 


Des visiteurs chinois "bluffés"

La STEP, une première sur l'île, est également équipée de digesteurs. Le biogaz qui y est récupéré à partir des boues d’épuration permet de produire de l’électricité par cogénération. En 2016, la STEP du Grand Prado a produit 800 000 KWh d’électricité, soit l’équivalent de la consommation d’un quartier de 1 à 2 000 habitants.  

La STEP intègre enfin des équipements permettant de réutiliser, demain, les eaux de Reuse en irrigation et les boues traitées et conditionnées sous forme de granulés comme fertilisant agricole. Des programmes de recherche, en partenariat avec le CIRAD notamment, sont actuellement en cours sur ces sujets. 

Lors de la visite, les Chinois ont semblé bluffés par "l'absence d'odeurs fortes, la présence du jardin d'espèces endémiques serpentant le site et les bassins et la salle pédagogique". «C'est une très belle réalisation», a conclu YANG Luyu, le chef de la délégation, qui ne souhaite pas en rester là au niveau des échanges. 

Les Chinois on en tout cas découvert avec plaisir et intérêt cette STEP,  illustration concrète d'un partenariat réussi entre la Cinor et une entreprise privée afin de doter le territoire d’infrastructures innovantes et performantes dans une logique de développement durable.

De quoi leur donner  des idées ? En tout cas, la Cinor reste à l'affût de toutes sortes de partenariat avec la Chine, dans le cadre des projets portés par le territoire Nord, tant en matière de développement durable que de développement économique (port et économie de la mer) et nouvelles technologies. 

La Cinor a bel et bien affirmé hier sa volonté de se rapprocher économiquement  de La Chine... 






 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes