MENU ZINFOS
Communiqué

"Les Chagos : les oubliés du colloque sur la Paix ?" (PCR)


Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 19 Octobre 2017 à 17:54

Vendredi 20 et samedi 21 octobre se tiendra à l’Université de La Réunion un colloque intitulé : “Artisans de la paix et passeurs / Peacemakers and Bridge-Builders”. Le programme publié, il y a 2 jours, ne fait aucunement mention de la détresse du peuple chagossien qui a été expulsé manu militari de leurs îles natales pour installer la grande base militaire nucléaire des Etats- Unis à Diego-Garcia. C’est un crime contre l’humanité qui a lieu dans notre voisinage.

En effet, cela fait un demi-siècle que la Grande-Bretagne a organisé la déportation de ces habitants vers Maurice et Seychelles ; sans argent, sans toit, sans emploi, totalement abandonnés et démunis, ils ont erré avant de trouver un peu de stabilité. Comment ces grandes puissances qui prônent les droits de l’Homme, la démocratie et la Liberté ont-elles sombré dans de telles dérives ? En quoi les habitants des Chagos sont-ils responsables de l’insécurité des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, au point de leur faire subir de telles souffrances ?

Hasard du calendrier, ce colloque se tient au moment où une délégation chagossienne conduite par son leader, M. Bancoult, séjourne à La Réunion afin d’informer la population des suites des actions engagées. En effet, après le vote à l’ONU, la Grande-Bretagne sera traduite devant la Cour internationale de justice ; l’heure est donc à la préparation des plaidoiries.

Dans ce contexte, le PCR demande aux intervenants de l’Université d’apporter leurs sciences et leurs expertises à soutenir l’argumentaire du droit des déportés. La paix dans notre voisinage exige le respect du droit des Chagossiens au retour dans leurs îles natales.

Le Port, jeudi 19 octobre 2017
Bureau de presse du PCR




1.Posté par bel air le 19/10/2017 18:28

commencer a balayer devant votre porte avant d aller voir celle des autres
ha les cocos ils ne changeront jamais
occuper de votre dernier bastion qui se trouve dans un état lamentable avec votre leader qui ne cesse
plus que jamais plomber cette commune
D ICI NOUS SERONT PIRE QUE ST LOUIS VU le compte rendu de la cour des comptes

2.Posté par Le consulat le 19/10/2017 18:50

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Lundi 24 Juillet 2017 - 10:06
GEOPOLITIQUE DE L OCEAN INDIEN

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Selon Huntington , « les civilisations durent,sont dynamiques naissent meurent, fusionnent, se divisent.N’importe quel étudiant en histoire sait qu’elles disparaissent aussi et se perdent dans les sables du temps ».(samuel Huntington )

Ce qu’ on n’arrive pas a comprendre c’est dans quelle direction se situe Maurice concernant son développement géostratégique. Tout le monde connaît le rapprochement de l’île envers l’Inde , fidèle allié.On comprend bien moins par contre comment Maurice peut elle laisser l’annexion d’Agalega .En même temps elle fait le reproche éternel concernant le cas des Chagos. Les natifs d’Agalega sont 700 sur le territoire mauricien selon défi média. Pour Laval Soopramanien président de l’association, l’absence de projet a Agalega pousse la population a chercher du travail sur Maurice.Pour Malenn Oodiah de lexpress.mu « S’il y a une problématique qui demande à être inscrite dans la mise en perspective tout en étant en situation et privilégier la prospective, c’est bien celle de la place de Maurice dans la région et dans le monde. Il y a d’une part un nouvel ordre mondial qui se cherche avec en toile de fond les profonds changements en cours, et d’autre part les tendances lourdes qui se dessinent sur le plan géostratégique, géopolitique et géo économique »
Depuis 1990 c’est la fin de la convention de Lomé dont le but était de favoriser l’adaptation des pays ACP à l’économie de marché.Par exemple lomé III propose 1,3 million de tonnes de sucre de canne aux prix européens, d’où le décollage de Maurice.

« La nouvelle donne, ce sont les nouveaux acteurs que sont la Chine et l’Inde, qui entendent prendre la place qu’ils estiment leur revenir dans le nouvel ordre mondial. L’océan Indien, «centre de gravité du XXIe siècle» selon le journaliste américain Robert Kaplan, et le continent africain sont les nouveaux terrains de leur positionnement. Cela soulève l’importance des rapports Sud-Sud et toute la question de la souveraineté des pays concernés » ( Malenn Oodiah). Pour Zinfo974 «La rumeur d'une cession d'Agaléga a provoqué une vive polémique, d'autant que ce n'est pas la première fois que l'Inde convoite cet archipel. En décembre 2006, la presse indienne avait déjà évoqué la négociation d'un bail de longue durée accordé à l'Inde par Maurice. L'information avait à l'époque également été démentie. »

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Sur l’Île on fait surtout la culture des cocotiers.En Mai 2017 voila ce que disait les médias a Maurice « Interrogé sur la création éventuelle d’une base militaire sur Agalega par les Indiens, Pravind Jugnauth indique que la question n’est pas à l’ordre du jour. Il martèle que Maurice ne cédera jamais Agalega ».Mai en juillet le ton monte.Le gouvernement est carrément accusé de passer des accords secrets et le chef de l’opposition Xavier Luc Duval considère que l’alliance Lepep (alliance le peuple)dissimule beaucoup de chose. On doit construire une piste de 3 km, autant que celle de Maurice, pourquoi ? En 2005 on réclame l’aide indienne par Navin Ramgoolam.

Peut être que cette géopolitique semble dépasser tous le monde.En effet La chine cherche a isoler l’Inde sur le plan régional.La stratégie dite du collier de perles transparaît partout. Elle consiste dans le rachat de port, pour encercler les autres ports de l’Inde. La théorie est tiré d’un rapport d’état américain « Energy Futures in Asia ».La chine amène depuis peu une nouvelle base a Djibouti.


L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
En fait l’île est complètement abandonné par Maurice. Comme pour Rodrigue , la population survit et le seul moyen de s’en sortir est de paradoxalement partir vivre sur…..Maurice (sic). Selon John Dacruz, enseignant,(ambassadeur de Maurice en Afrique du Sud de 2001 à 2004 ) certains Agaléens ont préféré quitter leur île pour s’installer à Maurice. « Selon certains habitants, auparavant Agalega comptait environ 800 âmes. Bon nombre d’entre eux, gagnés par un sentiment de lassitude et d’isolement, ont décidé de partir de cette terre qui leur est pourtant si chère pour venir à Maurice où ils vivent surtout dans les faubourgs de Port-Louis. Aujourd’hui, environ 280 personnes y habitent toujours », explique cet ex-enseignant du Agalega Medco SSS. (lemauricien.com)

« Les Agaléens, poursuit John Dacruz, reconnaissent qu’ils sont des assistés mais sont frustrés du fait que leur île demeure dans un état figé alors, qu’ailleurs, il y a une perpétuelle évolution. Ils disent adorer leur île et vouloir y mourir. De ce fait, ils n’aimeraient pas que leur terre soit cédée un jour à une quelconque puissance étrangère. » Le mauritius pride semble faire la navette tous les 6mois. En 2003 il y aurait eu un projet immobilier torpiller par Ramgoolam. Peut-être l’île est volontairement maintenue en léthargie au profit de l’union indienne. Le prix du bateau a augmenter de 200 % pour se rendre sur l’île. Drôle de développement. « Ne pli kapav al Agalega ! », lance avec colère Claude Médar, vice-président de l’association Les Amis d’Agaléga. Agaléga fait partie de la République de Maurice, mais visiter l’île est devenu un luxe que ne peuvent se permettre aujourd’hui l’Agaléen vivant à Maurice et le citoyen mauricien aux revenus modestes.

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Les autorités ont supprimé au cours de cette année quelques privilèges auxquels avaient droit les Agaléens par rapport aux voyages. À titre d’exemple, Les Amis d’Agaléga bénéficiaient de deux billets gratuits à chaque voyage du bateau pour permettre à ses membres d’aller faire un suivi des projets qu’ils ont mis en route dans l’archipel. On cherche a dépeupler l’île. Doit on voir un nouveau concept chagossien ? Le vicaire général Jean-Maurice Labour, est du même avis en soulignant le sous-développement de l’île dans lequel se trouvent les Agaléens depuis des décennies. « La source de ce sous-développement qui perdure malgré les promesses des politiciens est l’enclavement de l’île. »

Concernant les îles éparses, il s’agit d’un long litige entre la France et Madagascar… La France les avait déclarées siennes en 1892 puis en 1897. Cette décision a été confirmée par un décret en ce sens du Président français en 1960, trois mois avant la proclamation de l’indépendance de Madagascar. Ensuite la loi de 2007 les a inclus dans la liste des terres australes et antarctiques françaises. Maurice réclame Tromelin , Madagascar l’ile Europa , Juan de nova.

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Concernant les Chagos Maurice est sur le point de remporter la bataille qui l’oppose a l’Angleterre.Depuis cinquante ans, le David chagossien se bat contre les deux Goliath anglo-saxons pour que son peuple puisse retourner vivre sur les atolls dont il a été expulsé entre 1967 et 1973 par les Britanniques, pour laisser les Américains y implanter l’une de leurs plus importantes bases aéronavales au monde, sur l’île de Diego Garcia. Si, à l’époque, les Mauriciens ont accepté cette partition en échange de leur indépendance, ils apportent, depuis, un soutien sans faille à leurs frères chagossiens . Dans ce cas pourquoi laisser l’Inde faire la même chose pour Agalega ?

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Un début de réponse: Les Indo Mauriciens majoritaires dans le pays trouvent un appui en 1936 avec la création du parti travailliste. « Auparavant ils étaient écartés des postes électifs. Cette classe moyenne hindou fut l’héritière principale du pouvoir colonial. Le communalisme mauricien a raté l’enjeu des minorités et l’on retrouve cette dimension dans les concurrences électorales. »(Julie Peghini:Île rêvée, île réelle). La fête du 12 mars de l’indépendance a été choisi par Sir Seewosagar Ramgoolam par rapport a la marche du sel de Ghandhi. Paul Berenger lui souhaite plutôt l’avènement de l’homme mauricien avec toute ses composantes ethniques. Son parti le MMM se posera garante de ce principe tout au long de l’histoire.C’est dans la même veine qu’intervient Xavier Luc Duval dans le débat houleux.

Le leg de 500 millions de dollars de l’Inde et la politique de chantier n’est t’il pas une forme d’achat du gouvernement ? « Pravind Jugnauth prend les mauriciens pour des imbéciles » c’est le Times of India qui révéla en 2006 le projet de base navale. En 2013 David Brewster, chercheur australien, révèle l’impensable. La publication des détails secrets des préparatifs en Inde pour une intervention militaire avortée à Maurice au plus fort de la crise politique de 1983, mettant aux prises le Premier ministre d’alors sir Anerood Jugnauth et le leader de l’opposition et du MMM Paul Bérenger, est venue jeter un pavé dans la mare politico-militaire. On parla même de coup d’état de l’Inde.
Bertrand C.
Lu 996 fois

3.Posté par klod le 19/10/2017 20:41

les perdants des "plus forts" depuis si longtemps : tibétains , kurdes , ouighurs , chagossiens , palestiniens , rohingyas et j'en oublie ..................du nouveau gaston ? DU NOUVEAU ?

4.Posté par un observateur le 20/10/2017 22:56

Au train où on est parti, il faudrait aussi ajouter certains réunionnais (surtout les plus pauvres comme les enfants de la Creuse). Et ce ne sont ni les américains, ni les anglais qui sont responsables.
Quant au PCR, ce n'est pas les électeurs qui l"ont rejeté, mais c'est le parti qui a trahit les électeurs, il ne vaut pas plus que les partis de droite, on peut même les mettre dans le même "gouni".

5.Posté par @ PCR le 22/10/2017 20:04

Le PCR, il s'agit bien du même modèle de dinosaure comme à CUBA, en CHINE ou en CORÉE DU NORD ?
Ils font bien parti de cette famille d'états populaires, démocratiques ?
Franchement, mort de rire de les entendre parler de "droits des déportés", c'est vrai qu'avec leurs goulags et autre camps de vacances en Sibérie, ils savent de quoi ils parlent... Même pas honte !
Que disait le PCR lorsque leurs camarades communistes coupèrent brutalement l'Allemagne en deux ?
Pourtant c'était bien pire, des parents furent séparés de leurs enfants, des fratries furent séparés, des couples séparés brutalement du jour au lendemain, ceux qui tentèrent de rejoindre leurs proches furent abattus comme des chiens, aucun de nos "cocos" ne pipa mot, c'était normal...
Honte à ces cocos qui veulent faire de la morale, ils oublient les 85 millions de morts dont ils sont responsables, même Mr Robert HUE avait reconnu à l'époque de la parution du livre BILAN DU COMMUNISME , la réalité de ces chiffres horribles...
Mais notre "grand timonier" local et ses camarades, gardèrent le silence à cette époque !
Ce même "grand timonier" local heureusement aujourd’hui disparu, comprenait et donc approuvait, l'annexion du TIBET par la CHINE...
Et là ce PCR joue les vierges effarouchées pour les Chagossiens ?
Honte à ce parti à l'indignation sélective et à la mémoire courte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes