MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Les Cazales ont besoin de calme !


Par Des riverains fatigués - Publié le Lundi 18 Juin 2012 à 10:19 | Lu 648 fois

Les Cazales ont besoin de calme !
Monsieur le Maire de Saint-André, nous vous informons que grâce à la bonne volonté de votre mairie, les administrés résidants aux abords du Case Cazales, rue Fernand Cazal, se réjouissent d’avoir des nuits courtes et de la musique à fond...

Nonobstant le décret de 1998 stipulant qu'un local accueillant de la musique amplifiée doit être soumis aux normes réglementaires en vigueur, nous constatons que la mairie persiste à autoriser ce tapage sonore régulier dans ce local dont elle est propriétaire.

Sachant que ce local est inadapté pour accueillir du public dans le cadre de fêtes. Il n'a d'ailleurs pas été construit à cet effet. Notez, enfin, qu'il a été implanté au coeur d'un quartier résidentiel et qu'il a donc été "greffé" à une zone d'habitation et non le contraire.

En effet, ce ne sont pas les habitants qui sont venus s'installer autour d'une salle des fêtes existante mais c'est la mairie qui a progressivement fait dériver ce local en salle des fêtes et ce, sans consultation des riverains. Ce détail a son importance.

Cette dérive était déjà dénoncée sous l'ancienne équipe municipale qui avait fini par céder, nous ne pouvons que constater que cela repart de plus belle et que nous devons de nouveau hausser le ton.

Puisque nous avons de nouveau droit à du 20h-5h le samedi et du 12h-22h le dimanche.

Quand, évidemment, nous n'avons pas droit aux gros mots jetés au vent par des fêtards alcoolisés, aux klaxons et parfois une bagarre. Ou encore la traditionnelle douce odeur de zamal.

La plupart du temps, c'est surtout un désolant spectacle de saleté (assiettes, serviettes, verres, bouteilles) le lendemain.

Si les bénéficiaires trinquent à la santé de la mairie généreuse, ce sont les résidents du quartier qui ont la gueule de bois.

Bénéficiaires, qui, sachez-le, accèdent à ce local au bon vouloir de vos services, sans que l'on puisse savoir quelles en sont les conditions d'attribution et de mise à disposition. Simplement parce que ces conditions n'existent pas ! Aucun règlement, donc aucune règle !

Facile dans ce cas de venir faire du bruit chez les autres aux frais du contribuable et de se livrer à tous les excès !

Les administrés ont le droit de fêter, ils ont aussi le devoir de respecter ceux qui ne fêtent pas. Mais chut! Il est politiquement incorrect en 2012 de dénoncer une injustice quant elle est camouflée sous de bons sentiments.

Serions-nous donc des sous-citoyens ? Nous qui votons, payons nos impôts. Nous les travailleurs qui avons besoin de repos. Nous les personnes âgées dont certaines sont malades, alitées. Nous les jeunes enfants qui avons besoin de toute notre concentration dès le lundi matin.

Nous résidons dans un vieux quartier et la rue Fernand Cazal est une artère importante qui mène au centre-ville proche de quelques dizaines de mètres.

A cet effet, nous nous accommodons sans plainte du brouhaha ambiant tout le long de la semaine, nous avons donc légitimement droit au calme le week-end !

Par crainte de représailles de la part de certains excités, nous nous murons dans le silence. Inutile de penser à aller discuter de quoi que soit avec des fêtards alcoolisés ou appeler les gendarmes pour leur gâcher la fête. Dans les deux cas, les fauteurs de trouble se sentiront victimes et les riverains seront perçus comme des rabat-joie empêcheurs de nuire en rond.

Soyons sérieux, depuis ces derniers mois nous subissons régulièrement des nuisances sonores le week-end.

Nous nous adressons donc au propriétaire des lieux. Vous êtes le propriétaire des lieux.

Nous avons la naïveté de croire que vous n’êtes pas au courant de ces problèmes et que vous saurez intervenir dans le cadre de vos prérogatives de responsable de la police du bruit, afin de ramener le calme dans le lotissement Cazales.




1.Posté par Aux armes citoyens ! le 18/06/2012 21:11

Peut-être devrions-nous agir nous-même, oui mais voilà, comment faire ?

2.Posté par Stéphane Payet le 19/06/2012 11:30

Je compatis parce que nous avons bien connu ce problème à la Rivière du Mât Les Bas où les habitants ont du batailler pour faire cesser les nuisances dans la salle municipale, c'était devenu infernal. Je connais le Lotissement Cazales j'ai des amis qui y résident.

Le problème est que la mairie se laisse déborder par le trop-plein de demandes et que malheureusement sur le terrain certains élus accordent des prêts de salle par pure complaisance.

Ces salles sont prévues pour le développement du quartier mais sont détournées de leur usage. Ceux qui en bénéficient ne sont pas même pas des habitants du quartier, parfois même pas de la ville.

On a eu le cas d'un élu qui a prêté la clé à quelqu'un qui se prétendait du quartier et qui a lui même prêté la clé à un de ses copains qui n'habitait même pas la ville !

De plus ces salles sont une solution de secours pour les personnes qui n'ont pas les moyens de s'offrir une salle dans le privé. Jetez un coup d'oeil sur les animateurs et les traiteurs et vous verrez vous-mêmes qu'il ne s'agit pas de gens "oki" comme on dit.

Bref, tout çà est dû à un mauvais choix de la mairie qui privilégie pour des raisons politiques quelques administrés à ne pas vexer au détriment des riverains.

Bon courage et battez-vous sinon vous n'obtiendrez rien !

3.Posté par Phil 974 le 19/06/2012 12:41

La gendarmerie n'y pourra rien, ils ne peuvent intervenir que pour le tapage mais pas pour l'utilisation non réglementaire de la salle.

Une seule solution : pétition des résidents !

Et si cela ne fait pas bouger les choses, médiateur de justice. Cela fonctionne, croyez-moi.

De toute façon, vous n'avez rien à perdre et comme la plupart du temps les mairies ne sont pas en conformité avec la loi et le décret de 1998 que vous citez, il y a fort à parier que votre mairie réagira avant.

Si tout çà était transparent, vous pensez bien qu'ils ne se passeraient pas les clés en missouk à l'abri des regards.

4.Posté par Jacques a dit ! le 19/06/2012 17:01

Post 2 : outil de développement, laissez-moi rire !

L'équipe de bras cassés de Virapoullé n'a jamais pu (ou voulu) trouver de solutions à long terme pour l'utilisation de cette salle des Cazales. C'est mal parti pour que cela se fasse sous l'ère Fruteau.

Si çà continue ce sera une vraie verrue en plein centre-ville.

A force de prêter à n'importe qui, elle s’abîme, l'intérieur de la salle est cassée, sale voire crado, les fêtards cassent les portes, souillent les toilettes, déchirent les affiches et les papiers des associations qui occupent la salle en semaine.

Il y a un club de sport qui a déjà perdu des centaines d'euros de tapis de sport et de t-shirts, leur petit local de stockage est régulièrement vandalisé, sans compter la dégradation de leur équipement.

Du grand n'importe quoi !

Ne dites rien sinon vous êtes d'office taxé d'opposant politique ! Tout est politisé aujourd'hui !

Pourtant un crétin aviné qui braille sur la voie publique reste un crétin qu'il soit de droite ou de gauche !

Pourquoi la mairie ne pérennise t-elle pas l'association sportive qui occupe ce lieu et fasse de cette salle un club de sport, ce qui n'exclut pas la poursuite des autres activités à savoir le CCAS et la 3ème jeunesse car le local est délimité en plusieurs espaces.

Il faudrait même installer en plus une mission locale pour orienter les jeunes du quartier.

Et arrêter avec les fêtes pour que le club de sport puisse investir sur le long terme et sécuriser son outil de travail puisque le gymnase Bédier n'est pas prêt d'ouvrir ! Il y a d'autres structures mieux adaptées pour y accueillir des événements festifs.

Ce serait une décision raisonnable et de bon sens pour tous et surtout beaucoup plus productif que ce qui se passe actuellement.

Il y a des idées, des projets, il ne manque plus que la volonté !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes