MENU ZINFOS
Société

Les Archives Départementales veulent garder la mémoire du confinement


Afin de pouvoir partager la période exceptionnelle qu’a été le confinement aux générations futures, les Archives Départementales et le Lazaret de la Grande Chaloupe, appuyée par le Conseil Départemental, organisent une grande collecte de la Mémoire du confinement. Chaque Réunionnais est invité à partager son expérience durant ces deux mois si particuliers. Les données recueillies seront conservées dans les archives et donneront lieu à un documentaire.

Par - Publié le Samedi 3 Octobre 2020 à 07:52 | Lu 805 fois

Crédit photo : D.Lebon
Crédit photo : D.Lebon
Le communiqué :

 
Collecte de la Mémoire du confinement
Archives Départementales et Lazaret de la Grande Chaloupe

 

D'un côté, un lieu de la conservation de la Mémoire et de l'autre, celui de l'enfermement. Deux symboles pour une récolte de témoignages qui permettront de laisser une trace de cette période si particulière, inédite et tellement étrange du confinement. Deux collectes sont lancées, une en direction du grand public et une autre en direction des acteurs de la crise. Des témoignages sous formes écrites ou vidéos qui seront conservés aux Archives et qui serviront de matière à un documentaire. Ce projet bénéficie du soutien de l'Etat et de la DAC Réunion.

Les Archives départementales de La Réunion et le Lazaret de La Grande Chaloupe ont lancé une collecte de la mémoire du confinement.

Le Lazaret, le lieu historique de la quarantaine à La Réunion, et les Archives départementales ont pour mission de collecter et conserver la mémoire publique et privée d'hier et d'aujourd'hui. Les deux équipements, placés sous l'autorité du Conseil Départemental, ont vocation à transmettre ensuite cette mémoire a tous les publics.

Que restera-t-il de cette période ? Que dira-t-on de la pandémie de Covid-19 dans 50 ans ? Comment les futurs historiens appréhenderont-ils ces semaines de confinement ?

Pour compléter les archives officielles des institutions sur la crise sanitaire, il est nécessaire de recueillir des témoignages de tous les citoyens : soignants, agents publics, agriculteurs, associations, entrepreneurs et artisans, commerçants, restaurateurs, personnels de la grande distribution, personnels de sécurité, personnels de la logistique et du transport, personnels du nettoyage, acteurs du tourisme, artistes, journalistes, syndicats...

Apres l'enfermement vient le besoin très fort de se raconter. Collaboratif, ce projet vous invite tous à partager votre vécu sur ces semaines de confinement puis de déconfinement.

Cette collecte se veut multiforme. Si vous avez constitué ou rassemblé des documents qui témoignent de votre perception de cette période, quels qu'en soient la nature et le format (journal, dessins, photographies, vidéos, œuvres d'art ou d'artisanat...), vous pouvez contacter les Archives départementales ou le Lazaret de la Grande Chaloupe en vue de leur conservation par les Archives départementales. Cette collecte est ouverte jusqu'au 31 décembre 2020.

Vous pouvez aussi proposer de raconter votre expérience. Vos témoignages seront reçus jusqu'au 30 octobre 2020. Un comité scientifique sélectionnera 30 témoignages qui feront l'objet d'une captation vidéo dans le courant du mois de novembre, sur le site du Lazaret. L'intégralité des enregistrements sera ensuite conservée aux Archives départementales, et un montage donnera lieu à un documentaire.

Contacts

• Archives départementales de La Réunion, 4 rue Marcel Pagnol, Champ-Fleuri, 97490 Sainte Clotilde. Tel. 0262 94 04 14.
• Lazaret de La Grande Chaloupe. Tel. 0262 20 03 23 / 0692 97 40 40

Une adresse mail unique pour proposer la remise de documents ou pour proposer de témoigner : memoiresdeconfinement@cg974.fr
 


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mry le 04/10/2020 08:23

Ce que l'on peut retenir c'est 1énorme gâchis pour notre île avec un confinement injustifié sur le plan sanitaire dès avril après le contrôle de l'aéroport et des 1ers cas...Des mesures du plan blanc maintenues pr rien qui ont privé des patients de soin avec les blocs opératoires fermés hors urgences...Des pères interdits de séjour en maternité et donc de nombreux accouchements à domicile qui auraient pu déboucher sur des catastrophes...des personnes âgées en maison de retraite privées de leur famille...Une gestion calamiteuse et dépensière avec des tests pour rien jusqu'en juillet de tous les hospitalisés, et des dépistages massifs sur les marchés pour 0 dépistages positifs sur 1500 testés (à 89€le test, c'est plus de 130000 € !). Espérons que notre sécurité sociale fonctionne encore pour nos enfants dans quelques années... J'oubliais aussi les records de violences intra familiales favorisées également par ces fermetures d'écoles injustifiée sur le plan sanitaire dès avril...juste pour satisfaire le populisme de la plupart de nos maires...qui préfèrent les électeurs incultes! Une vraie honte sur le plan sanitaire, social et économique....Dommage que le préfet n'ait pas eu le cran d'abroger ce confinement tout à fait idiot pour notre île dès avril!!! La seule chose pertinente à maintenir était les restrictions aéroportuaires ....

2.Posté par Kayam le 04/10/2020 22:23

Emilie pour le dessin et moi pour un écrit. Qui tente rien n'a rien. Juste pour voir et savoir...pour ici. 🧐
--------
rien à voir mais : le match de tennis se termine.. Dommage. Mais quel plaisir d'avoir découvert ce Français !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes