Politique

Législatives: Le programme d'EELV axé sur l'autonomie de la Réunion

Mardi 23 Mai 2017 - 16:37

Législatives: Le programme d'EELV axé sur l'autonomie de la Réunion
Les candidats EELV (Europe écologie les verts) aux législatives de la 1ère circonscription, Jean-Pierre Marchau et Maya Cesari ont présenté leur programme ce mardi. L’autonomie, notamment énergétique, de La Réunion, une utilisation raisonnée des ressources et la transition énergétique sont parmi leurs objectifs.
 
Le secrétaire régional du parti, Jean-Pierre Marchau, rappelle son implication dans la vie syndicale (CFDT), associative et politique (en tant que conseiller municipal à Saint-Denis et élu à la Cinor en charge des transports et déplacements). "Nous ne nous retrouvions pas dans les autres candidatures, explique-t-il, et nous voulions une voix écologiste".
 
Le candidat prône l’autonomie de décision à La Réunion au lieu du "court termisme". "Nous sommes en train de subir les événements", annonce-t-il avant d’évoquer la crise des carburants en 2012 qui n’avait pas été anticipée ou encore la filière sucrière qui n’a pas de "plan de reconversion" à l’approche de la fin des quotas sucriers. Le binôme compte donc "se battre pour la suppression de l’alinéa 5 de l’article 73 de la constitution qui empêche l’expérimentation à La Réunion".
 
L’autonomie de l’île serait également menacée par la privatisation de l’aéroport Roland Garros, "actuellement détenu à 60% par l’Etat", précise-t-il. Une privatisation qui enlèverait tout pouvoir de décision aux Réunionnais mais qui ne rencontre pour l’instant aucune opposition. La solution ? "Que la majorité soit rachetée par les collectivités", affirme-t-il.
 
Vers les énergies marines et la géothermie
 
Concernant la transition énergétique, soit l’élimination progressive des ressources fossiles pour aller vers les énergies renouvelables, rappelle Jean-Pierre Marchau, "notre taux de dépendance énergétique est de 86% ; nous nous éloignons de l’indépendance que l’on vise", précise-t-il. Selon lui, la suppression des énergies fossiles pour les déplacements à La Réunion a failli voir le jour lorsque Nicolas Sarkozy avait proposé le projet en 2007. Projet qui avait ensuite été abandonné.
 
EELV maintient sa proposition d’un projet énergétique axé sur la géothermie, la chaleur présente sous la terre, et les énergies marines, plutôt que le solaire ou les éoliennes qui "ne couvriront pas nos besoins". A cela, il faudrait ajouter une diminution de notre consommation d’énergie, soit une "utilisation raisonnée" motivée par des taxes dissuasives, par exemple.
 
Quant aux déchets, place à la méthanisation qui consiste à transformer les "bio-déchets" en méthane utilisable pour faire fonctionner les bus, par exemple. "Les petites et moyennes entreprises seraient privilégiées et cela permettrait de s’éloigner des grands groupes industriels".
 
Maya Cesari, que Jean-Pierre Marchau a rencontré alors qu’elle soutenait Paul Vergès à la Région Réunion en 2009, est une enseignante-chercheuse à l’Université de la Réunion "proche des valeurs du PCR" sans être au sein du parti. La présidente de l’association Ter La, qui a pour but la sensibilisation de la population à la politique, veut "redonner goût aux citoyens qui se détournent de la politique". Au programme, "la moralisation du statut d’élu" qui passerait notamment par l’obligation d’un casier judiciaire vierge, le non-cumul des mandats, une limite de trois mandats consécutifs et l’interdiction d’embauches intrafamiliales. Autres projets : une démocratie participative accrue et une société "plus humaine" qui reconnaît les langues régionales, encourage une éducation alternative et facilite l’accès à la culture scientifique et numérique, entre autres.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 2628 fois



1.Posté par Bouhhhhh le 23/05/2017 16:46

cela, il faudrait ajouter une diminution de notre consommation d’énergie, soit une "utilisation raisonnée" motivée par des taxes dissuasives, par exemple

M JPM franchement, vous croyez en se que vous dites ?

2.Posté par l espérance le 23/05/2017 17:40

qui croire encore en vous
faut peut êtres s occupé des vrais problème de l écologie sur notre ile pas celui qui vous permet
d attaquer des personnes qui travail pour notre développement et le devenir de notre ile
MAYA CESARI encore une qui cherche une place a rein foutre juste pour remplir sa poche
COMME A LA RÉGION LE BON TEMPS EST TERMINER

3.Posté par gramoune indignée le 23/05/2017 17:44

Toujours le même langage démagogique de ces écolos bobo, fonctionnaires surémunérés, dont AUCUN ne propose l'abolition ce scandaleux privilège digne du temps béni des colonies ou il fallait diviser pour mieux régner !!!

4.Posté par Johnny le 23/05/2017 19:14 (depuis mobile)

Et apres les emplois de cadres aux autres qui n'ont pas forcément les diplômes surtout dans le domaine de l'environnement et des universitaires piétonnes. Arrêtez ce langage.

5.Posté par Tonton le 23/05/2017 19:23

Ils sont toujours pour la surrémunaration (pas etonnant, leurs electeurs sont surtout des ponctionnaires) - comment ils peuvent OSER de parler d´une autonomie - et continuer d´etre des fidels supporteurs (et profiteurs) du systeme colonial ?

Hypocrisie - désolé, ca me fait tourner le ventre.

6.Posté par JUNOT le 23/05/2017 19:47

Marchaux ou la GOYAVE de France à la recherche d'un mandat

7.Posté par Psy974 le 23/05/2017 21:57 (depuis mobile)

Et les faux telepheriques de st denis, du volcan.. des abus des incinérateurs du sud..bref encore écolo avec ça..travaillez déjà là où vous êtes..laissez la place à d autres..économisez vos energies..

8.Posté par môvélang le 23/05/2017 22:05

http://lagauchematuer.fr/2017/01/03/dossier-complet-salaire-des-parlementaires-combien-gagne-un-depute-beaucoup-trop/

pour rappel, le voldy nous a coûté plus 1 400 000 € en 5 ans pour 5 questions posées à l'assemblée

9.Posté par RIPOSTE974 le 24/05/2017 09:09

Jean-Pierre Marchau , un inutile en politique , goyave verte devenu très jaune

10.Posté par Le Jacobin le 24/05/2017 09:19

Moralisation de la vie public il faut agir dans les ateliers EN MARCHE!!!! nous avons la parole il faut mettre fin au pillage.

8.Posté par môvélang: ce député élu sur la 3ème circos illustre bien les profiteurs de la République, mais il n'est seul,ne parlons pas de nos sénateurs Péi qui ne mettent pratiquement jamais les pieds au Sénat, passons sur les notes de frais pour les ballades au frais du contribuable.Arrêtons les commentaires, nous avons cinq ans pour prendre le pouvoir citoyen, soyez nombreux à vous inscrire dans les ateliers EN MARCHE, il faut changer les choses.

JE SUIS EN MARCHE!!!!

11.Posté par Romain le 24/05/2017 10:00

J pensais que ça allait parler d'autonomie alimentaire, cela aurait été intéressant et un vrai combat sérieux et aussi écolo.... Mais non....
Vous êtes des nazes EELV

12.Posté par A. HOAREAU le 24/05/2017 14:17

Désolé, mais pour moi, Marchau, a toujours été un "marchand d'EAU" !
Il s'est livré au plus offrant … PS (Gôche des gauches !).
A aucun moment, depuis qu'il sévit dans la sphère politique, il ne s'est soucié du devenir de nos ravines … à Saint-Denis, elles sont TOUTES ASSECHEES ! …. Tous les captages sont hors cadre par rapport à la LOI s/ L'EAU !!
Marchau est complice de la tuerie de la BIODIVERSITE !!

13.Posté par Hasbeen le 24/05/2017 18:55 (depuis mobile)

Hasbeen. ... que tu hasbeen .... Marchau .... i arrêt à ou rien que le marché de nuit po exister.
Comme dit mon vieux papa .... pov bête. .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter