Société

Légalisation du cannabis thérapeutique: La ministre de la Santé ouvre le débat

Mercredi 30 Mai 2018 - 15:15

Le cannabis à usage thérapeutique pourrait bientôt être autorisé en France. L'annonce a été faite par la ministre de la Santé en personne sur France Inter le 24 mai dernier. Agnès Buzyn a en effet déclaré qu'il n'y avait "aucune raison d'exclure sous prétexte que c'est du cannabis, une molécule qui peut-être intéressante".

Agnès Buzyn a demandé récemment aux différentes institutions qui évaluent les médicaments de lui faire remonter l'état des connaissances sur le cannabis médical, reconnaissant au passage, "un retard pris par la France" dans ce domaine par rapport à d'autres pays européens comme l'Italie, l'Allemagne ou encore la Belgique.

L'annonce de la ministre de la Santé intervient après la saisine d'une patiente auprès de la Ligue contre le cancer sur le caractère "inéthique" de l'interdiction du cannabis dans un contexte thérapeutique. Pour rappel, en France, seul le Sativex, utilisé contre la spasticité et la sclérose en plaques, possède une autorisation de mise sur le marché (AMM). Mais en raison d'absence d'accord sur son coût pour la collectivité entre le laboratoire Almirall et le Comité économique des produits de santé, sa mise à disposition n'est pas encore effective.

Le CBD déjà en vente en France

Par ailleurs, depuis plusieurs mois, certains entrepreneurs dans le nord ou l'est de la France ont profité du vide juridique qui entoure le CBD pour commercialiser des produits à base de ce composant en France.


Pour rappel, le tétrahydrocannabidol (THC) est le psychoactif principal du cannabis, est responsable du principal effet psychoactif ressenti lors de la consommation de cannabis, provoquant une sensation d'euphorie et de bien-être. Le cannabidiol (CBD), seconde substance la plus abondante dans le cannabis, est une substance non-psychoactive et ne provoque pas de "défonce" ou de bad trip comme le THC.

Les produits (liquides pour cigarettes électroniques, cristaux, parfums ou encore tisanes) à base de CBD sont légaux en France sous réserve de respecter un certain nombre de conditions, à commencer par la présence d'une dose infime de THC, inférieure à 0,2%. En revanche le cadre législatif change quand il s'agit de fumer du CBD sous forme de joint car l’utilisation du CBD à fumer n’est pas réglementée. De plus, il est formellement interdit de vanter les vertus thérapeutiques du cannabidiol ou de vendre le CBD comme un médicament.


Malgré une stricte application de la législation sur le cannabis, la France est souvent présentée aux côtés de la République Tchèque comme étant le premier pays européen consommateur de cannabis, et ce malgré la loi du 31 décembre 1970, qui définit le cadre légal français pour la politique en matière de drogue.

Pour David Mété, la position de la ministre de la Santé est la bienvenue et l'ouverture du débat promis par cette dernière apparaît même "nécessaire". "Je pense que la France sera obligée de suivre la dépénalisation du cannabis entamée par ses voisins européens. Ce serait bien qu'elle évolue, mais aucun gouvernement n'a eu le courage de s'atteler à cette tache. La déclaration de la ministre est une ouverture encourageante car il y a en France, en raison de sa politique répressive, une fermeture complète concernant l'étude des cannabinoïdes. C'est très compliqué pour un chercheur en France de travailler sur le cannabis car il faut demander une autorisation, qui est délivrée en moyenne un an après sa demande. Beaucoup de chercheurs se plaignent d'être exclus de ce qui se passait ailleurs", déplore-t-il.

"Attention à cet enthousiasme débordant"

Le président de la Fédération régionale d'addictologie de La Réunion (FRAR) estime que le cannabis "nourrit pas mal de fantasmes" du côté de ses partisans ou de ses opposants. "Il existe une réelle difficulté à avoir une vision objective. Le grand public confond souvent cannabis récréatif et thérapeutique. Ce dernier permet d'utiliser le cannabis dans le traitement de plusieurs pathologies comme le HIV, la sclérose en plaques ou les vomissements induits par les chimiothérapies", explique le praticien.

Et quant aux bienfaits supposés apportés par le cannabis thérapeutique, l'addictologue, bien qu'ouvert à sa légalisation en France, se montre mesuré: "les lois qui ont autorisé l'utilisation du cannabis thérapeutique dans certains pays ont plus un côté politique que scientifique. On a assez peu d'études fiables concernant son efficacité dans les troubles du sommeil ou de la sclérose en plaques. Des experts mondiaux se sont prononcés sur le cannabis, assurant qu'il possédait d'importants trésors potentiels thérapeutiques mais aussi d'autres substances qu'on ne connaissait pas et qui pouvaient être positives ou négatives".

Il termine : "attention à cet enthousiasme débordant où l'on voit cannabis comme une panacée. En cas de légalisation du cannabis récréatif ou thérapeutique, on sait que des personnes développeront malheureusement des dépendances, comme pour l'alcool ou les médicaments, d'où la nécessité d'une régulation".

SI
Lu 4904 fois



1.Posté par cmoin le 30/05/2018 15:50

Et après ca sera disponible pour tout le monde et ca aura de pires conséquences que la cigarette,quelle bonne idée!

2.Posté par Martino le 30/05/2018 17:20

Oh pauvre de nous c'est le début de la fin alors pour la Réunion
Déjà qu'il y avait l'alcool le tabac il ne manquait plus que ça.
Les affaires reprennent....

3.Posté par Lonestar le 30/05/2018 17:38

Je suis d accord post 2

4.Posté par ouais !!! le 30/05/2018 17:50

coupable mais pas responsable ...
un député ( bien gras bien dodu) demandais une augmentation .
ils ont trouvé .... bientôt LÉGAL
Quant au peuple, travaillais , ne réfléchissez pas , écoutez ce qu'on vous ordonne et , vous reprendrez bien un peu de cette petite herbe ...
VIVE MACRON
et le bon peuple poursuis son extinction ...

5.Posté par Marie le 30/05/2018 18:46

mal barré quoi!

6.Posté par Kanal bisous le 30/05/2018 19:25 (depuis mobile)

Fumer le joint vous irez loin...

7.Posté par Societe archaique le 31/05/2018 07:55 (depuis mobile)

Bonne nouvelle !!

8.Posté par mitch le 31/05/2018 07:58

je crois qu en chine l opium etait autrisé mais a partir de 33ans pourquoi ne pas s en inspirer

9.Posté par gilbsg le 31/05/2018 08:06

On notera une méconnaissance quasi générale (y compris médicale, certains médecins ne faisant que répéter ce qu'ils ont lu sur internet) de ce qu'est le CBD - cannabidiol - qui n'a aucun effet psychotrope (ça ne "défonce pas"). Le CBD ne se fume pas comme du tabac (c'est sous forme d'huile en gouttes ou de gélules à avaler ou utiliser dans des cigarettes électroniques). Ses bénéfices restent à démontrer - sauf pour ceux qui le vendent ! - mais les retours d'expériences sont assez positifs (plus qu'un effet placebo ?). Pour l'instant, il s'agit d'un complément alimentaire et bien-sur tout le monde, à commencer par l'industrie pharmaceutique, attends qu'il soit réglementé pour en contrôler la diffusion (milieu médical) et faire d'importants bénéfices (milieu industriel et pharmaceutique), pouvoir publics (principe de précaution, obsession de tout réglementer)...

Mais arrêtons d'y associer - comme dans cet article - des images de défonce !! Quel fondement à parler de "possible addiction" alors que l'addiction est un mécanisme basé sur la notion de "plaisir" généré ? Ce n'est absolument pas le cas pour le CBD. Addiction car effet (ressentis) positifs ? Alors on pourrait aussi parler d'addiction au paracétamol, à la tisane, au chocolat, à ... n'importe quoi. Le CBD en lui-même n'est pas addictif et prétendre le contraire relève de l'ignorance et/ou de la mauvaise foi.

SI la France réglemente le CBD, je constituerai un lobby pour demanderai à nos députés et sénateurs de voter la mise en "tableau B" du chocolat, désormais vendu en pharmacie à 16€ la boite de 30 gélules, sur prescription médicale évidemment. Ah mais...

10.Posté par Zarin le 31/05/2018 10:19

COP 21, projet de réduction massive de la population mondiale - Sputnik France

La COP 21 n'a pas tellement pour objectif la protection de la planète, mais un "plongeon massif de la population actuelle de sept milliards à un milliard seulementé", parce que " l'économie fondée sur les énergies renouvelables ne pourra accueillir qu'un milliard d'individus sur la Terre".

https://fr.sputniknews.com/analyse/201507221017183341/

11.Posté par Lév la tét le 31/05/2018 12:53 (depuis mobile)

Tte macro i di les pa bon continuer fume cigarette boir l''alcool et mange McDonald''s ek coca sra mieu pou zot moin mi préfère zamal tisane ek legume

12.Posté par laulo le 31/05/2018 14:17 (depuis mobile)

Donc on n aurait que du cannabis génétiquement sélectionné avec peu de THC ?! Ben je suis contre. Encore une façon de détruire notre flore !

13.Posté par gilbsg le 31/05/2018 15:27

Suite à mon post 9 : Je précise que mon intervention ne concerne que le CBD que tout le monde confond avec le "cannabis thérapeutique" type SATIVEX ou MARINOL dont parle la ministre de la santé, contenant lui du THC. Ces médicaments n'ont toujours pas d'AMM. Notamment les "boutiques" qui ont ouvert récemment ne sont que des revendeurs de CBD que les articles font passer pour du cannabis.

14.Posté par Sarro le 01/06/2018 05:37

Je suis pour que ce soit légalisé, j'ai 50 ans et ça fait 33 ans que je me bat pour m'en procurer illégalement, et pas dans le but de "me mettre la tête à l'envers", (je reconnais qu à 17 ans, c'était plutôt le cas), mais parce que ça me fait bcp de bien. Ne serait ce que pour dormir la nuit, je considère que pour moi c'est thérapeutique, et ce depuis plus de 30 ans, ajouté à ça j'ai eu plusieurs accidents dans ma vie, et pas des moindres (AVC, moto ...etc), le cannabis me soulage de mes maux, le petit plus est que je trouve bon le goût à fumer comme en infusion. Je me suis mis à la cigarette électronique et ai trouvé justement du cannabidiol liquide en vente pour mettre dedans, mais y a pas, ça ne vaut l'herbe ou sa résine acheté "au black". Si cela ne serait pas légalisé, alors pourquoi on n'arrêterai pas la vente d'alcool tant qu'on y est, c'est vrai quoi...! Ah oui c'est vrai, "trop de pognon en jeu" En tout cas bonne initiative de la ministre de la santé, bon début prometteur, le soucis est qu'en admettant que le projet soit validé, cela mettra du temps avant de se concrétiser.

15.Posté par vince le 01/06/2018 12:51

que de commentaire de gens qui nont rien compris renseigner vous sur ce qui ce passe dans le monde

16.Posté par herve le 03/06/2018 20:13

le saviez-vous il existe deux laboratoires privée travaillant sous contrôle de l’état qui fabriquent en culture des bactéries , microbes et autres agents pouvant décimé la totalité de la populations de l’île en 48h ,
maintenant aller dire aux parents d'un enfants atteint de crise sévère d’Épilepsie , ou a un patient atteint de cancer qui meure le plus souvent des chimiothérapie ( irradiation du corps ou un séjour a Fukushima juste après l'explosion du réacteur ) que la molécule naturel d'une plante et capable de lui faire voir le soleil chaque matin et qu'il pourrons encore serrais dans leurs bras leur enfants ,
mais c'est vrai pour certain cette plantes peu avoir tous les similitude d'une drogue mais au faite si vous connaissiez l'histoire du coca saviez vous que la plante utilise et la cocaïne et que notre territoire e tune pharmacie naturelle ah mais non ces mieux la molécules chimique qui est constituer a 60% de placebo et oui il y aura des morts comme me disait Monsieur François SAINT OMER tant que l'homme ne comprendra pas que dame nature lui a offert le gite , le couvert et le bien-vivre par les plantes allez courez tous chez Mc Mort . moi je vote la vie et je remercie cette île d’être ma pharmacie
PS j'ai " stents dans la veine coronarienne droit je consomme du CDB , du curcuma et autres plantes de mon jardin et sa fait ' ans que je devrai être a cote de dieu . alors je rend grâce a mère nature d’être aussi généreuse avec notre bêtise

17.Posté par Pamphlétaire le 04/06/2018 02:13

Des maires et représentants de territoires ont élaboré un projet de culture de cannabis thérapeutique, dans le but de créer des emplois et de redynamiser l'un des départements les plus sinistrés de France, frappé de plein fouet par la désertification rurale. Et qui est le département de la Creuse.../...

18.Posté par Sarro le 08/06/2018 04:45

Concernant mon message du 1.06, je le complète en rajoutant ceci : après expérience avec seulement du cannabidiol ,et sans THC (ou très_très peu) dans le liquide des cigarettes électronique, je confirme que c'est la combinaison des deux qui me permet de dormir ( de surtout m'endormir),et pour le soulagement de mes maux également. Pourtant j'ai essayé du CBD liquide avec un taux en mg très élevé. C'est sûr, ça aide un peu, mais pas suffisamment, ça ne vaut pas un petit joint, même léger. Pour info, le soir avant de me coucher (seule fois de la journée, je précise), je me fais l'équivalent d'une demi cigarette d'herbe ou de résine de cannabis, et c'est impecc...Tout ça pour dire que ce serait vraiment dommage de retirer le THC, et je ne pense pas être le seul dans ce cas là, oh que non ! Il suffirait d'encadrer la règlementation si ça devenait légale, comme pour le reste d'ailleurs, quelque soit le sujet. Il faut arrêter "de se voiler la face", de faire" la politique de l'autruche", plus on bride les gens, plus ils chercheront autre chose, pas forcément mieux ! Il est comme ça le français, c'est un gaulois de caractère, ou alors un "faux cul", pas un japonais qui dit "amène à tout".C'est comme la vente des cigarettes qui a baissé par rapport à l'année précédente chez les jeunes, certes, mais ils se rabattent sur l'alcool, même principe chez les adultent. On pourrait parler de tas de sujet différents de la sorte, mais bon pour l'instant il s'agit du sujet CANNABIS

19.Posté par gilbsg le 08/06/2018 10:42

Post 18 : Vous confirmez bien par l'expérience ce qui ne semble pas encore clair pour les médias (et certains médecins ?!), on ne parle pas de la même chose :

- le CBD qui est un extrait de cannabis sans effets psychotropes, utilisé comme "complément alimentaire" et depuis longtemps d'usage et de vente légale.

- le "cannabis thérapeutique" qui est une substances psychotropes (à cause du TétraHydroCannabinol - THC) consommé comme stupéfiant (zamal...) et qui est interdite de consommation, de vente, de prescription pour l'instant.

Parler de mise en vente de cannabis thérapeutique par des nouvelles boutiques, c'est tout simplement démontrer qu'on ne sait pas de quoi on parle : c'est vendu légalement depuis des années, sauf qu'en France, peu de boutiques en proposent (en liquide à vapoter, en gélules, en tisanes...). Rien d'extraordinaire à ces ventes. On peut s'en procurer depuis longtemps légalement sur internet en quelques jours sous l'oeil des Douanes (ce n'est pas interdit).

La légalisation du "cannabis thérapeutique", c'est autre chose car c'est un produit stupéfiant inscrit au tableau B et souvent cultivé comme drogue (zamal...). C'est de ça qu'on parle quand on parle de légalisation du cannabis, parce que les effets ne sont pas du tout les mêmes ! (voir commentaire de SARRO). Le CBD n'a pas besoin d'être légalisé, il l'est !!

Autant le CBD peut avoir une action bénéfique (non démontrée) comme n'importe quel complément alimentaire, autant le"cannabis thérapeutique" est - semble il - utilisé régulièrement avec efficacité par les gens malades (sclérose en plaques, insomnies sévères, douleurs liées au cancer...). Cela demande encore des validations scientifiques et la France pense à les faire et autoriser ces produits à la prescription (AMM). C'est ça le sujet de débat et ce dont parle la ministre de la santé.

20.Posté par Sarro le 08/06/2018 17:41

En tout cas, ce que je sais, est qu'au jour d'aujourd'hui je continue à essayer de m'en procurer auprès de vendeurs à la sauvette "dealers", mais c'est de plus en plus compliqué (voir impossible pour ma part), car la police fait de plus en plus le "ménage", et j'en ai plus que marre d'être dans l'illégalité depuis 33 ans. Et malheureusement cela continuera si le projet de la ministre n'est pas validé, au risque d'avoir des problèmes avec la justice ! A part ça, il faut bien se dire une chose, que si le cannabis devient légale, il n'y aura plus d'intérêt à ce que les dealers en vendent, donc effondrement du marché "au noir". De plus, quand je n'ai pas de cannabis (comme en ce moment), je me rabats sur des médicaments pour dormir (en autre), mais alors bonjour, super, je suis dans le "cirage" toute la journée du lendemain, à c'est géniale, pfffu...! Surtout quand on doit aller travailler le lendemain, pour moi quelques soient les "médocs" rien que pour ça sont nuls (pour ne pas formuler autrement).

21.Posté par Sarro le 08/06/2018 19:57

Et comme dit gilbsg sans son commentaire, il y a une totale méconnaissance de la popularité au sujet du cannabis, alors ceux ou celles qui sont contre cette éventuelle légalisation, abstenez vous SVP d'écrire des choses qui n'ont " ni queue, ni tête". Je précise quand même que sarro ( c'est à dire moi) n'est pas de mêche avec gilbsg dans les commentaires, et je confirme car des fois "il y a des mauvaises langues" !!!

22.Posté par Sarro le 11/06/2018 02:01

Non mais franchement, arrêtez les commentaires "à la con", je ne veux pas jouer les "prétentieux", je suis un commun des mortels moyen comme beaucoup de monde d'ailleurs, mais bon là, entre ceux qui sont contre la légalisation à des fins thérapeutiques, et ceux qui n'attendent qu'une chose, que se soit légalisé pour pouvoir se "défoncer la tronche", arrêtez quoi, ayez des propos constructifs, sans parler des commentaires qui sont incompréhensifs à lire ! J'invite plutôt à certaines personnes ( qui sont pour la légal...), à raconter ce pourquoi ils ont besoin de canna..., et leurs expériences (un peu comme moi). A mon avis si vous voulez que ce soit légalisé, c'est par là qu'il faut commencer ! J'invite également la famille qui s'est fait pincer par les "flics" à écrire,celle qui était venue chercher du cannabis pour soulager leur fille malade ( sclérose en plaques, je crois).

23.Posté par Sarro le 12/06/2018 05:42

Et oui, c'est encore moi ! Comme je le disais, il faut que le cannabis soit légalisé, beaucoup de gens se sentiraient mieux sur du moyen et long terme. Etant donné les journées que l'on mène, la plupart des gens font des journées doubles, de nos jours, on doit être "au four et au moulin", c'est sûr qu'en théorie on la technologie pour nous soulager, mais en pratique c'est différent, beaucoup de gens font des journées de 24h en 12h. Il y a beaucoup trop de pression, après on s'étonne qu'untel a craqué, et fait un burn out à son travail. De nos jours, c'est rentabilité, rentabilité, RENTABILITE ! Ormis les gens qui ont des soucis de santé, toute personne a le droit de souffler un peu, donc cannabis oblige, avec son taux en THC normal. Mais attention, comme il est mentionné quelques lignes plus haut, il doit être bien réglementé, et encadré, comme par exemple : interdiction de fumer un joint dans un lieu public, même en extérieur, et surtout pas dans la rue à la vue de tous (ou alors toléré si on est bien caché, et sans que l'odeur empeste). Interdit également dans un véhicule. Par ailleurs, je conseille à ce que ce soit vendu dans des commerces spécialisés, éventuellement en pharmacie, mais surtout pas sur ordonnance, car ce sera une "galère" pour les consommateurs, mais en plus il y a de forts risques que des médecins généralistes se fassent agresser rien que pour un bout de papier, je vois ça "gros comme une maison". J'ai vraiment le sentiment d'être le seul en France à vouloir cette légalisation en utilisant des commentaires relativement complets, ça m'écoeure, et me fout la rage en même temps !!!

24.Posté par Sarro le 13/06/2018 18:11

bonjour à toutes et à tous, j'ai retrouvé sur youtube cette chanson du groupe Matmatah, album : la ouache, titre : l'apologie. Je trouve cette chanson sensée !

25.Posté par Sarro le 14/06/2018 18:01

Le cannabis est utilisé depuis la " nuit des temps" dans certains pays pour soulager psychologiquement et physiquement certaines pathogies. Même s'il on a peu de connaissance scientifique le concernant, on en tout de même l'expérience, et des fois le côté expérience vaut largement le côté scientifique, éventuellement plus !. En gros, la théorie, c'est bien, mais souvent la pratique, c'est mieux, et sans m'avancer de trop, c'est ma façon de voir les choses, mais souvent l'un ne va pas sans l'autre, ce qui est normale dans la plupart des cas.

26.Posté par Zaza le 15/11/2018 13:55 (depuis mobile)

Liberté !!!! Quel grand mot ..... Laissons le libre choix à chacun de faire usage des bien faits therapeuthique du CBD
Les hollandais ont depenalisé le canabis ... et ils s''en portent bien faits.Cessons de faire parti de cette France Profonde inculte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter