MENU ZINFOS

Léa TARISTAS souffle ses 100 bougies !

La Ville de Saint-Paul compte une centenaire supplémentaire ! Léa TARISTAS a célébré son 100ème anniversaire entourée de sa famille, de ses proches, de Marie-Léonie BORISTHENE, une amie qui a fêté ses 100 ans en mai et des élues Pascaline CHÉREAU-NÉMAZINE, Marie-Bernadette MOUNIAMA-CUVELIER, Marie-Anick FLORIANT à Saint-Gilles-les-Hauts ce dimanche 24 juillet.

Lundi 25 Juillet 2022

“Une femme qui ne se plaint jamais”, tel est, si l’on pouvait décrire Léa TARISTAS en une phrase, son trait de personnalité qui ressort le plus souvent. Ses enfants sont unanimes. “Quand elle a mal, quand elle est fatiguée et même lorsqu’elle est alitée, elle ne s’est jamais plainte. Elle est toujours très patiente, gentille et de bonne humeur. La femme que tous les hommes rêvent d’avoir !” conclue sa petite-fille dans un éclat de rire…
Les souvenirs… ils remontent le fil du temps pour cet anniversaire si spécial, ces retrouvailles pleines d’émotions ! Et pour l’occasion, ses enfants ne tarissent pas d’éloges lorsqu’il faut évoquer leur chère maman et son parcours.
Mère dévouée à ses enfants et à son mari, Léa est née à Sainte-Suzanne, plus précisément à Quartier-Français, mais déménage rapidement dans les hauts de Saint-Gilles. Lydéric, son mari, cultivait le géranium. Ensemble ils auront 6 garçons, et elle élèvera comme les siens les 4 enfants de son mari, nés d’une première union. La famille de 10 enfants va s’agrandir au fil des ans… Elle compte aujourd’hui 20 petits-enfants et 32 arrière petits-enfants. Aînée d’une famille de 5 enfants, Léa n’a pas eu une enfance facile car elle a grandi sans la présence de sa mère. “Elle a toujours été en manque d’affection, mais elle a su nous donner ce dont elle a manqué. Merveilleuse grand-mère, elle préparait le déjeuner pour ses petits-enfants, chaque jour, lorsqu’ils étaient scolarisés au collège”, se remémorent les petits-enfants.
Véritable “Mamie gâteau”, cette gramoune a été très engagée dans la vie associative de son quartier, présidente d’un club du troisième âge, elle faisait également le catéchisme aux marmailles en plus de son travail dans l’école des frères pour les garçons. Née le 24 juillet 1922, celle qui a été tour à tour cantinière et surveillante, coule aujourd’hui des jours paisibles entourée de ses proches.











 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes