Economie

Le trafic en progression de 7,9% en 2018 à l'aéroport Roland Garros

Mercredi 16 Janvier 2019 - 10:46

Le trafic en progression de 7,9% en 2018 à l'aéroport Roland Garros
2 473 843, c'est le nombre de passagers accueillis à l’Aéroport de La Réunion Roland Garros en 2018. Un trafic en progression de 7,9% par rapport à l’année précédente (soit 180 801 passagers supplémentaires).

Le nombre de passagers locaux, commençant ou terminant leur voyage à La Réunion, a augmenté de 7,5% alors que celui des passagers en transit (52 771) a progressé de 26,7% par rapport à 2017, indique l'aéroport.

L’activité reste "très dynamique sur l’axe métropole-Réunion", malgré le ralentissement enregistré en fin d’année en raison du mouvement social. Le nombre de passagers augmente de 12,8% (près de 166 000 passagers supplémentaires) et représente 60% de l’activité totale de l’aéroport. Orly et Roissy restent les principales plates-formes de provenance et de destination de ce trafic (92% de l’ensemble). La part de Marseille représente désormais 6% de l’activité entre la métropole et La Réunion, le trafic ayant doublé entre Marseille-Provence et Roland Garros en 2018, après la réouverture de la ligne d’Air Austral fin 2017. Lyon et Toulouse contribuent pour 1% chacun à ce trafic.

Une progression globale plus modeste pour les lignes régionales

Les lignes régionales enregistrent une progression globale plus modeste (+0,2% au terme des douze mois de l’année). Le trafic recule légèrement (–0,5%, 531 000 passagers) sur la ligne Saint-Denis—Maurice, deuxième composante principale de l’activité de la plate-forme. Il progresse de 9% entre La Réunion et Mayotte, cette ligne ayant accueilli une partie du trafic Mayotte-Paris quand Air Austral n’a pu assurer sa liaison directe vers la métropole au départ de Dzaoudzi. Les autres lignes régionales ont connu des évolutions contrastées en 2018 : fréquentation en baisse entre La Réunion et les aéroports malgaches (–4,8%) et sur Johannesbourg (–12,9%), en progression sur les Seychelles (+0,8%) et les Comores (+16,9%).

Les lignes long-courrier internationales contribuent également à la performance globale de l’aéroport Roland Garros en progressant de 2,9%. La plus forte hausse est enregistrée sur la liaison Saint-Denis–Guangzhou (Canton, Chine), où le nombre de passagers augmente de 26,7%. La fréquentation de la ligne Réunion-Chennai (Inde) s’inscrit également à la hausse (+6,4%). Elle est en revanche en recul entre La Réunion et Bangkok (–2,9%).

De bonnes performances pour le fret grâce à une bonne saison des letchis

Le trafic de marchandises enregistre également une progression à deux chiffres en 2018, pour atteindre 29 190 tonnes. Il progresse globalement de 10%, grâce à une performance notable à l’export (+16,3%) liée au dynamisme des exportations fruitières après la faible production de letchis en 2017. Le fret importé progresse pour sa part de 7,6%.

L'impact du mouvement social du mois de novembre sur le trafic
 
Pour le seul mois de décembre 2018, l’activité s’est inscrite à la baisse (–1,6%) à l’Aéroport Roland Garros pour le deuxième mois consécutif. Les mouvements aériens sont restés perturbés en début de mois par le mouvement social et la restriction des horaires d’ouverture de l’aérogare.

Le nombre de passagers locaux, commençant ou terminant leur voyage à La Réunion, a reculé de 1,8% alors que celui des passagers en transit a progressé de 6,2%.

Sur le mois, le trafic baisse de 1,1% sur l’axe métropole-Réunion et de 5% sur la ligne Réunion-Maurice. Deux destinations régionales enregistrent des hausses : Mayotte (+4,1%) et les Seychelles (+5,5%). Le nombre de passagers diminue en revanche de 4% entre La Réunion et les aéroports malgaches, de 0,3% sur l’Afrique du Sud et de 7% sur les Comores. Plusieurs nouveautés sont à noter, en ce mois de décembre, dans l’offre de dessertes régionales. Air Austral et Air Madagascar opèrent conjointement depuis le 3 décembre une ligne Réunion–Fort-Dauphin–Tuléar–Réunion (deux fréquences hebdomadaires). Les deux compagnies proposent également six vols spéciaux Réunion–Diégo-Suarez, via Tamatave, pendant la haute saison de l’été austral, dont deux ont été opérés en décembre. Air Austral propose pour sa part des vols spéciaux sur Rodrigues pendant ces vacances d’été austral ; quatre ont été opérés en décembre.

Sur le long-courrier international, seule la ligne Réunion-Chennai voit son activité augmenter (+14,6%), pendant que la fréquentation des vols Réunion-Bangkok et Réunion-Guangzhou recule respectivement de 10,9% et 5,8%.

Enfin, l’activité mensuelle du fret est marquée par la forte progression (+32%) des exportations alors que les tonnages débarqués baissent de 0,6%.
N.P
Lu 1785 fois



1.Posté par GIRONDIN le 16/01/2019 11:33

C'est de combien6l'impact de la continuité territoriale sens métropole Réunion sur ces magnifiques chiffres ?

2.Posté par microipi le 16/01/2019 12:08

à quand un prix juste entre Maurice réunion actuellement c'est presque 400 euros pour 250 kms entente illicite entre air austral et air Mauritius, PARIS maroc PLUS de 1000 kms 150 euros aller retour cherchez l'erreur sommes nous des moutons ou des débiles?

3.Posté par Anne Mangue le 16/01/2019 12:11



je me permets d'adresser ce message aux amis des bêtes voyageurs : LA SPA REUNION A BESOIN DE VOYAGEURS ACCOMPAGNATEURS !

Les refuges de la SPA Réunion du Grand Prado et de Bérive ont énormément de chiens en attente de départ vers la métropole où ils sont attendus et adoptés par des familles, mais hélas nous n'avons pas de voyageurs pour les accompagner au départ de la Réunion vers Paris ORLY ou ROISSY, Charles de Gaulle. Si vous avez l'occasion de venir à la Réunion, sachez que la SPA Réunion recherche d'urgence des personnes qui voyagent, par avion, à destination de PARIS pour accompagner nos chiens. Pour plus d’infos à ce sujet, vous pouvez contacter la présidente de la SPA Réunion Madame Denise SULA par tél au 0692 30 86 90. Merci d’avance pour votre aide en faveur de nos toutous. Pour terminer, pour plus d'informations à ce sujet voir le site de la SPA Réunion nord, rubrique Actualités, page 7, sujet : Départs de nos chiens vers la métropole, reportage réunion1ère 04-03-2018
Après avoir vu le reportage de Loca'terre, peut-être adopterez-vous ?
L’émission de cette semaine est dédiée à l’adoption des « Royal Bourbons », ces chiens de toutes races qui ont pour point commun d’être originaires de La Réunion.
En route vers le refuge du Grand Prado…
C'est sur Réunion 1ère! on peut revoir l'émission avec la vidéo.

4.Posté par HAL_9000 le 16/01/2019 12:27

Un trafic en progression de 7,9% ----->tous les trafics......

5.Posté par ZembroKaf le 16/01/2019 13:46

Le trafic recule légèrement (–0,5%, 531 000 passagers) sur la ligne Saint-Denis—Maurice,

"Pierre"...commence à grignoter..."Denis" !!!!
en progression sur les Seychelles (+0,8%)

L'ouverture d'une antenne "DiDix"...à Mahé...mission...seychelles....lol !!!
L’activité reste "très dynamique sur l’axe métropole-Réunion",

Merci la CT..."inversée" !!!

6.Posté par Gilet bleu blanc rouge le 16/01/2019 15:05 (depuis mobile)

Les gilets jaunes ne sont pas pauvres !

7.Posté par Bertrand GERARD le 16/01/2019 15:30

""12,8% (près de 166 000 passagers supplémentaires) et représente 60% de l’activité totale de l’aéroport""
Ou comment les gilets jaunisses parasites se tirent une balle dans le pied grâce à la continuité territoriale financée par les octrois de mer.

8.Posté par Mortier le 16/01/2019 16:00 (depuis mobile)

5. Zambrokak.

Normal, il n'y pas de continuité territoriale sur la ligne Reunion-maurice.

9.Posté par Habitant le 16/01/2019 17:01

La continuité territoriale est perverse car il s'agit d'une dépense dépassant 100 millions d'euros pour la Région. Ce qui signifie que chaque réunionnais subventionne tous les ans les compagnies aériennes par l'intermédiaire des taxes qu'il paie au quotidien. Ce n'est pas normal, le prix d'un billet doit faire l'objet de la concurrence. Les compagnies maintiennent des prix élevés et n'ont d'effort à faire car elles savent que de l'argent va tomber dans leur poche. Tout ça pour prendre des avions sans confort et en configuration bétaillère en plus!
A ça s'ajoutent les taxes d'aéroport excessives; qu'est-ce qui justifie des taxes d'aéroport aussi élevées? Roland Garros est un petit aéroport et ne propose rien d'extraordinaire; et puis que fait encore la surcharge carburant dans le prix des billets aujourd'hui?
Nous surpayons chaque billet d'avion que nous achetons; et nous sommes obligés par là car nous habitons une île.
Là aussi les envoyés de Bercy sur la concurrence devrait examiner la situation pour assainir tout ça.

10.Posté par Radinasse le 16/01/2019 17:02 (depuis mobile)

Avec toutes ces taxes aéroportuaires, même pas foutu de donner des jetons pour les chariots à bagages....

En 10 ans, que de changements ! vivement que l'État vende cet aéroport...

11.Posté par Hugh le 16/01/2019 17:31

Avec les deux dernières mules qui se sont faites prendre, tu m'étonnes que le trafic ne soit que de 7,9 % en hausse.

12.Posté par GIRONDIN le 16/01/2019 17:52

9.Posté par Habitant
..... territoriale est perverse car il s'agit d'une dépense dépassant 100 millions d'euros pour la Région......

Pour les chiffres depuis 2010 à la mi 2018 (chiffre selon les organisateurs) :
175 000 000 et 34 000 000 et 6 000 000.
Pour les bureaux et les agents qui s'occupent de cette boutik solidarité, mila pas les chiffres !

13.Posté par cheche le 16/01/2019 18:09

Et dans tout ça combien de touristes etrangers?on en parle pas...a 80% du tourisme affinitaire subventionné,pas de quoi se vanter pour une ile intense

14.Posté par L'Ardéchoise le 16/01/2019 20:35

Juste comme ça, au passage (c'est le cas de le dire...) : il semblerait que ce n'est que le TRANSIT qui soit en forte augmentation (26,7%) !

15.Posté par ANO le 21/01/2019 21:35 (depuis mobile)

Pourquoi les reunionais sont ils si obcedé par le traffic de Gillot? (il y a des articles tous les mois !) quelqu''un peut m''expliquer ?

16.Posté par Aou le 28/01/2019 21:58 (depuis mobile)

Et le trafic de St pierre ? 🤔😊

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter