MENU ZINFOS
National

Le tiers payant "évidemment maintenu" affirme Marisol Touraine


Par SI - Publié le Mardi 6 Janvier 2015 à 17:00 | Lu 547 fois

Marisol Touraine ne cède pas à la fronde des médecins. Invitée ce mardi de BFMTV, la ministre de la Santé défend à nouveau la généralisation du tiers payant et assure que ce dispositif assurera aux Français de privilégier les généralistes plutôt que l'hôpital.

"Le tiers payant est un élément fondamental de cette loi" et "évidemment qu'il sera maintenu", a déclaré la ministre, qui s'est engagée à mettre en place un système "simple", "rapide et efficace".

Marisol Touraine a réaffirmé que la généralisation du tiers payant "est une avancée". "C'est un élément soutenu par les associations de patients, par les associations de consommateurs, par les organisations syndicales".

La ministre a également pointé du doigt le boycott de la carte Vitale par les médecins grévistes  "pas responsables vis-à-vis de leurs patients".

Les médecins grévistes ont entamé un nouveau mouvement de grève ce lundi pour dénoncer notamment la généralisation du tiers payant, une mesure qui permet aux patients d'être dispensés de faire l'avance de frais, qui sont pris en charge par la Sécu et leur mutuelle.

Les praticiens craignent que la gestion au jour le jour du tiers payant n'augmente mécaniquement leurs tâches administratives mais aussi les retards de paiement, voire les impayés, à cause de bugs internes à la Sécu et surtout aux quelques 500 assurances complémentaires et mutuelles.




1.Posté par SANTE GRAMOUN le 06/01/2015 20:35

Sina des associations des patients + consommateurs + syndicats à l'appui , bin ,,,,,
nou y'aimeré bien voir sà , ,, parce que la SANTE des citoyennes et citoyens AVANT , après zot problèm i gard à zot entre zot .

2.Posté par KLD le 06/01/2015 21:07

"Marisol Touraine a réaffirmé que la généralisation du tiers payant "est une avancée". Bien sur que c'est une avancée sociale . Allez ds les pays pauvres où chaque médicament est payant et on en reparlera .

3.Posté par vanille le 07/01/2015 06:29

Toujours deresponsabiliser les citoyens pour mieux les manipuler. Touraine veut mettre en place une assurance maladie à deux vitesses. La SS ne prendra en charge que les pauvres c'est à dire majoritairement les assistés. Les autres, entendons ceux qui travaillent, paieront une assurance privée et une mutuelle.
Un état qui gère le travail des médecins n'est ni plus ni moins qu'une dictature. Laquelle dictature décidera quel médecin ou specialiste vous êtes ou non autorisé à consulter.
Quand on voit comment la France est gérée depuis 2012, il est normal d'être inquiet.
Les médecins ont bien raison de refuser la carte vitale. Touraine sera contrainte de revoir sa copie c'est certain.

4.Posté par vanille le 07/01/2015 06:32

Pourquoi pas 13 voire 10 ans ?

5.Posté par Marx le 07/01/2015 10:14

@ Vanille: excelent analyse!
C'est exactement le vrai probleme, les politiques et media ne cesse de mettre en avant que les patients n'auraient plus rien a avancer, ils oublient bien volontairement de rappeler que la loi prevoit aussi de "zonner" les patients, qui ne seront eligible au tier payant que s' ils vont voir le medecin "de leur zone"...
C'est ni plus ni moins qu'une colectivisation totale de la santé ou les medecins deviennent une sorte de salarie ou plutot de sous-traitants de la secu et les francais des montons bien trop stupides pour savoir choisir leur medecin, l'Etat nounou devient l'Etat gardien de prison...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes