ZinfosBlog

Le temps d'un tour


Un tour de l’île bien entendu ! et me voilà partie pour dix jours de farniente. Avec comme compagnons quelques amis de cœur, la presse, des escapades gourmandes ainsi qu’un membre de la troisième jeunesse : un gramoune pour passager…
 
Sur la route du littoral, avec comme horizon la Nouvelle Route je m’extasie face à l’avancée des travaux… Rien que pour rouler sur la Nouvelle Route, je m’offrirai (en location bien sûr) une audi ! mieux une porsche ou une BM…
  • Çà c’est la route à Didier…
  • On ne dit pas la route à Didier, on dit la route de Didier !
  • Heureusement que lu lété là pou signe le chantier !

Je reste fascinée par le gigantisme des travaux ! Comment l’homme peut-il imaginer, tracer, organiser et mettre en œuvre une aussi belle route. Une route qui fera face aux nouveaux phénomènes de la nature ? Le temps nous le dira.

En parlant d’audi, de vitesse, le drame affreux de Saint André rappelle que la voiture tue. Encore des jeunes fauchés par un jeune. Des parents éplorés des deux côtés. Au-delà des cris, des pleurs, de l’incompréhension, des rappels à la prudence, que reste-t-il à part le temps pour cicatriser les blessures ?

Il y avait aussi l’élection des nouveaux sénateurs, devenue tout simplement le jeu de la chaise musicale… (moi je prends ta place, toi tu me donnes une place etc…). En politique le fromage est tellement bon, qu’on se le partage entre nous. Nassimah Dindar, le dit elle-même lors de son passage à la télévision : nous nous faisons la bise entre nous, nous travaillons pour La Réunion… Pour abréger : nous nous entendons bien entre nous (gauche-droite). Chaque chose en son temps, un coup à droite, un coup à gauche. Bon an, mal an, La Réunion avance entre nous  …

Je lis, « notre mémoire qu’on assassine » à propos de la prison rue Juliette Dodu. Il est question de logements sociaux à construire, il est question d’un collectif qui s’offusque… Pfff c’est du grand n’importe quoi… Depuis quand un lieu d’enfermement de criminels, de violeurs, de voleuses, d’assassins, d’escrocs de grands et de petits chemins est « notre mémoire ». A La Réunion, le temps n’arrange pas les neurones de certains… un coup de catterpilar et de karcher sur ce lieu sordide d’enfermement. Je suis pour le restaurant… pour un lieu de convivialité dans lequel nous boirons deux mojitos et trois « romarin-jets » qui nous ramèneraient à délirer sur ces bandits de grands chemins…Soit dit en passant, il n’y avait pas que les esclaves qui ont construit La Réunion, il y avait aussi les chinois, les arabes, les malbars et les blancs….

Le temps d’un civet de canard dans les Hauts, les heures défilent !

Ah la crise requin, j’avais oublié celle-là : Rend a nou la mer… Et ben qu’ils aillent dans la mer ! On n’en parlera plus et eux n’ont plus !

Pause gourmande à Austine Traiteur. Le cadre est en cours d’aménagement, le menu semble délicieux (sur le papier !), l’accueil est commercial et le patron tient un discours pro-local : Edena appartient aux Mauriciens et ils ne servent même pas notre eau dans leurs hôtels à Maurice… J’ai décidé de consommer français… Pour cela il mise sur l’eau minérale naturelle gazeuse « saint-géron ». Venue des sources d’Auvergne cette eau a retrouver sa place sur les tables de son restaurant : deux plats, quatre boissons, 60 euros…

En vacances le temps s’arrête, on ne compte pas !

Et le tour de l’île s’achève, je regagne mes nouvelles terres dans une boite de sardines. Pendant 10h50, je suis une passagère sous mélatonine, magnésium et vitamine B6 (somnifère puissant 4 euros sur Amazon)…

Je n’ai pas vu le temps passer…


Suivez le ZinfosBlog de Gilette Aho.
Dimanche 8 Octobre 2017 - 12:17
Gilette Aho
Lu 644 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Novembre 2017 - 20:43 Encore un vol d'Air Mauritius annulé. Un de plus