MENU ZINFOS
Société

Le taux de pauvreté baisse à La Réunion mais reste élevé


L'INSEE dévoile son étude sur la pauvreté à La Réunion. Le taux est en baisse malgré la crise mais reste très élevé.

Par NP - Publié le Mardi 24 Janvier 2023 à 09:59

En 2020, 36 % des Réunionnais vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté. Malgré la crise sanitaire, le taux de pauvreté continue de baisser (- 11 points depuis 2007), de même que les inégalités de revenus. Le marché du travail est en effet resté dynamique grâce aux mesures publiques permettant de maintenir l’emploi et les rémunérations. La pauvreté reste cependant beaucoup plus importante que dans l’Hexagone (14 %) et qu’en Martinique (27 %), car le déficit d’emplois demeure important sur l’île. C’est particulièrement le cas dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et dans de petites communes rurales, où l’emploi est rare : un habitant sur deux vit y sous le seuil de pauvreté. Pour autant, disposer d’un emploi ne suffit pas toujours à se prémunir de la pauvreté. Les revenus des Réunionnais sont plus faibles et fortement impactés par l’aide sociale, qui permet de réduire la pauvreté et les inégalités de revenus.

En 2020, 36 % des Réunionnais, soit 311 900 personnes, vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté monétaire. Ce seuil de pauvreté s’élève à 1 130 euros par mois et par unité de consommation (UC) . Les mineurs sont particulièrement concernés : 105 100 vivent dans un ménage pauvre, soit 44 % d’entre eux.

La pauvreté continue de baisser en 2020 malgré la crise sanitaire

Malgré l’apparition de la crise sanitaire liée au Covid-19 en 2020, le taux de pauvreté monétaire continue de baisser : - 11 points entre 2007 et 2020, dont - 5 points depuis 2015. Le marché de l’emploi est en effet resté dynamique grâce aux mesures publiques mises en œuvre pour maintenir l’emploi et les rémunérations (activité partielle, fonds de solidarité pour les entreprises, aide exceptionnelle versée aux ménages modestes, etc.). Les périodes de confinement ont été aussi plus limitées qu’en France métropolitaine. En phase avec des créations d’emploi qui se sont poursuivies, le nombre de bénéficiaires de la prime d’activité a également continué d’augmenter en 2020.

Pour autant, si les revenus des ménages ont été globalement préservés de la crise, les ménages pauvres peuvent avoir subi une hausse de leurs dépenses et donc une dégradation de leurs conditions de vie. Par exemple, pendant le confinement de mars à mai 2020, les dépenses de certaines familles avec enfant(s) ont pu augmenter du fait de la fermeture des établissements scolaires, conduisant certains parents à financer une garde d’enfant ou à réduire leur temps de travail. De fait, cela a certainement pesé sur des budgets familiaux déjà contraints, malgré les dispositifs d’aide ou d’autorisation de garde d’enfant mis en place. Parmi les ménages pauvres, ceux qui pouvaient compléter leurs faibles revenus par de « petits boulots » non déclarés ont pu également être pénalisés par la crise sanitaire, car cette source de revenus a pu être fortement impactée. Le ralentissement de l’économie met aussi en difficulté les étudiants dans leur recherche d’emploi d’appoint pour financer leurs études.

En 2020, la pauvreté reste à un niveau bien plus élevé que dans l’Hexagone (14 %) et qu’en Martinique (27 %). Elle est nettement plus marquée que dans la région hexagonale la plus concernée, la Corse (18 %). En effet, le déficit d’emplois reste important à La Réunion : en 2020, seules 48 % des personnes en âge de travailler ont un emploi, contre 65 % en métropole.

Avoir un emploi constitue la meilleure protection contre la pauvreté persistante. Pour autant, cela ne suffit pas toujours à éviter une situation de pauvreté. Ainsi, 20 % des ménages dont les revenus d’activité (salaires et revenus des travailleurs indépendants) sont la principale ressource déclarée vivent sous le seuil de pauvreté en 2020. C’est deux fois plus que dans l’Hexagone.

Des niveaux de vie sensiblement plus faibles que dans l’Hexagone

En 2020, les niveaux de vie restent plus faibles à La Réunion d’un bout à l’autre de l’échelle des revenus. La moitié des Réunionnais vivent avec moins de 1 380 euros par mois et par UC, soit 27 % de moins que dans l’Hexagone. Les revenus des plus modestes sont sensiblement plus faibles qu’au niveau national : les 10 % les plus modestes disposent d’au plus 740 euros par mois et par UC contre 990 euros dans l’Hexagone. Quant aux 10 % les plus aisés, ils disposent de revenus plus proches de ceux de leurs homologues hexagonaux : au moins 3 040 euros mensuels par UC contre 3.330 euros.

Les inégalités restent ainsi importantes à La Réunion : en 2020, l’ensemble des revenus disponibles des 20 % les plus favorisés est 5,2 fois plus important que celui des 20 % les plus modestes. Dans l’Hexagone, cet écart est moindre (4,2 fois). Cependant, les inégalités de revenus ont diminué fortement sur l’île au cours des 15 dernières années. En 2007, le rapport entre les revenus des 20 % les plus aisés et ceux des 20 % les plus modestes y était de 7.

Une personne sur deux est pauvre dans les quartiers de la politique de la ville et en milieu rural

La pauvreté est particulièrement élevée dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville à La Réunion où elle touche une personne sur deux. Elle est également très forte dans les petites communes rurales : un habitant sur deux est concerné à Salazie (53 %), Sainte-Rose (50 %) et Cilaos (49 %). À l’inverse, La Possession (24 %) et Les Avirons (27 %) sont les communes les moins concernées de l’île.

La redistribution des revenus réduit la pauvreté et les inégalités

Le versement des prestations sociales (allocations familiales, prestations logement et minima sociaux) et le prélèvement des impôts directs réduisent fortement les inégalités de revenus et la pauvreté. Sans cette politique de redistribution, le taux de pauvreté serait plus élevé de 14 points.

Le niveau de vie de nombreux Réunionnais dépend fortement des prestations sociales et plus particulièrement des minima sociaux. Le poids des prestations sociales dans le revenu disponible des ménages est ainsi trois fois supérieur à celui de l’Hexagone : 18 % contre 6 %. Il culmine dans les communes du Port (29 %) et de Salazie (28 %). Au contraire, les pensions et retraites ont un poids nettement inférieur à La Réunion (16 % contre 28 %). Ceci s’explique par la jeunesse de la population conjuguée à un fort taux de chômage, le plus élevé de France en 2020 après Mayotte (17 %). Fin 2020, 170 300 personnes bénéficient de minima sociaux. Le nombre de bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) avait légèrement augmenté au 3e trimestre 2020, avant de retrouver son niveau d’avant-crise sanitaire en fin d’année.

Le taux de pauvreté baisse à La Réunion mais reste élevé




1.Posté par Pardonmay le 24/01/2023 10:20

Le titre de l'article n'est pas rationnel. C'est mon avis 🤔

2.Posté par Leonardevincui le 24/01/2023 11:57

C sur avec un PIB à 22360€ par habitant ça va pas chercher très loin cette affaire. 37% de moins que notre patrie nourricière LA FRANCE. Ou on nourrit l'immigration communautarisme en regroupement familiale par naturalisation à augmentation des quotas électoraux à 16 milliards d'euros.Et il paraîtrait que l'immigration leur rapporte economiquement 23milliards de bénéfices.Donc on voit la préférence de la France sur le choix de l'immigration que les DOMIENS. Je cite pas le côté négatif de l'immigration,ils refusent de les voir. On va se faire plaisir, Les OQTF dangereux ont la vie belle,ils font ce qu'ils veulent. Les mineurs isolées,malgré que certains ne le sont pas. Ils font ce qu'ils veulent. Nos prisons sont blindées, ils vont en construire des nouveaux pour y loger nos jeunes issues l'immigration. Dans les faits divers,je compte plus le nombre de jeunes tués à l'arme blanche par semaine. Ou les divers agressions. Alors, si l'ensemble des DOMIENS souffrent de la pauvreté dont je fais partie,surtout sur les inégalités sur le choix de notre intégration qui doit-être prioritaire et indiscutable.bonjour la responsabilité de nos parasites politiques mafieux de nos institutions républicaine. Yab Yvelines

3.Posté par Ben le 24/01/2023 12:29

36%, on se moque de qui? C'est beaucoup moins.

4.Posté par Marin le 24/01/2023 12:42

N'empêche que pour les fêtes de fin d'année les grandes surfaces étaient bien plein de monde on se demandait où on était avec toute cette foule après on vient crier à la pauvreté...

5.Posté par Nic-ta-lope et autres le 24/01/2023 12:42

Le taux de pauvreté baisse
......................


Merci les hommes politiques.
En s'enrichissant, ils ont fait baisser le taux....

Continiuer ainsi.....

6.Posté par Zoreilkicoserajaménioné le 24/01/2023 13:20

Le blême c'est la pauvreté de l'esprit qu'on encourage fortement ici bas...

7.Posté par Fidol Castre le 24/01/2023 14:05

@1
Le titre a du sens. La pauvreté à La Réunion diminue mais reste significative. Autrement dit, la situation s'améliore mais à un rythme lent.

3.Posté par Ben le 24/01/2023 12:29
36%, on se moque de qui? C'est beaucoup moins.


Et pourquoi ce serait beaucoup moins ? Parce que tu confonds pauvreté et misère ? Parce que les pauvres à la Réunion restent dignes malgré leur situation difficile ? Parce que tu fais partie des personnes qui croient que posséder un smartphone est signe de richesse ostentatoire ? Que posséder une carte bancaire veut dire qu'on a un salaire de cadre sup ?

Arrête de mépriser les gens. Tu ne connais pas de quoi est fait l'avenir.

Oui, il y a beaucoup de pauvres à la Réunion. Va te promener et ouvre les yeux.


4.Posté par Marin le 24/01/2023 12:42
N'empêche que pour les fêtes de fin d'année les grandes surfaces étaient bien plein de monde on se demandait où on était avec toute cette foule après on vient crier à la pauvreté...


Es-tu bien sûr que les grandes surfaces ont accueilli les 850.000 habitants pour les fêtes ?
Pourquoi Run Market est en faillite ?

8.Posté par Fidol Castre le 24/01/2023 14:06

@1
Le titre a du sens. La pauvreté à La Réunion diminue mais reste significative. Autrement dit, la situation s'améliore mais à un rythme lent.

3.Posté par Ben le 24/01/2023 12:29
36%, on se moque de qui? C'est beaucoup moins.


Et pourquoi ce serait beaucoup moins ? Parce que tu confonds pauvreté et misère ? Parce que les pauvres à la Réunion restent dignes malgré leur situation difficile ? Parce que tu fais partie des personnes qui croient que posséder un smartphone est signe de richesse ostentatoire ? Que posséder une carte bancaire veut dire qu'on a un salaire de cadre sup ?

Arrête de mépriser les gens. Tu ne connais pas de quoi est fait l'avenir.

Oui, il y a beaucoup de pauvres à la Réunion. Va te promener et ouvre les yeux.


4.Posté par Marin le 24/01/2023 12:42
N'empêche que pour les fêtes de fin d'année les grandes surfaces étaient bien plein de monde on se demandait où on était avec toute cette foule après on vient crier à la pauvreté...


Es-tu bien sûr que les grandes surfaces ont accueilli les 850.000 habitants pour les fêtes ?
Pourquoi RunMarket est en faillite ?

9.Posté par Questionsepointdevue le 24/01/2023 15:02

A voir les piques niques pendant lesquels coulent à profusion les bouteilles de walker , les grosses sonos, les gros lotos et les gros ki, ça ne fait pas vraiment l'impression d'être dans un pays pauvre.... Allez dont voir le Burkina fasso, vous comprendrez..

10.Posté par Zorey kapab koz kreol le 24/01/2023 15:26

D’un côté la région d’outre mer de la Reunion où la misère ne cesse de baisser depuis des décennies et de l’autre les régions de France hexagonales qui ne cessent de s’appauvrir.
D’un côté la plupart des français de l’hexagone avec des chariots de courses à moitié vide et de l’autre les français ultras marins de la Reunion avec des chariots courses remplie jusqu’à ras bord pour ne pas dire qui « degueule de produits » !!!!
D’un côté les français des régions de l’hexagone qui peinent à trouver un médecin généraliste ou un dentiste pour faire soigner leurs enfants et de l’autre les français de la région de la Reunion qui trouvent extrêmement facilement un médecin généraliste ou un dentiste.
Jusqu’à quand les français de l’hexagone vont supporter d’avoir des difficultés à payer l’essence pour aller travailler alors que la plupart des ultras marins de la Reunion mettent de l’essence pas cher pour aller « bat karé » ou autrement dit pour se promener et faire l’interessant avec leurs grosses voitures !!!!
A quand des vraies études récentes sur la différence des coûts de la vie entre la région pas chère de la Reunion et les régions chères de métropole qui tiennent compte du coût du logement, du prix de l’électricité, de l’essence , du prix du gaz etc…
D’un côté les français des régions de l’hexagone qui tremblent pour leurs vies quand ils se baladent dans la rue et de l’autre la région de la Reunion où il n’y a presque pas de délinquance. La plupart des violences à la Reunion sont souvent intra-familiale (l’époux qui tape sa femme ou le copain qui tape son copain, ou parfois le cousin qui tape son cousin etc …). Quasiment pas de violence entre personnes qui ne se connaissent pas dans la Région Reunion contrairement aux régions de métropoles où il faut faire attention aux coups de couteaux des inconnus dans les gares, aux vol avec violence physique et séquestrations et aux viols de rue , le tout commis par des gens que l’on ne connaît pas !!!!
Doit -on rappeler ici que le gaz, l’électricité et le carburant le moins chers de France se trouve dans la Région Reunion?
Tant que la plupart des métropolitains sont suffisamment débiles pour payer pour des outres mers dans lesquelles ils ne mettent quasiment jamais les pieds pour des vacances car la plupart des métropolitains n’en ont pas les moyens. ( et oui pas de continuité territoriale et d’aide aux billets d’avion pour le métropolitain qui veux venir faire un petit tour dans la région Reunion !!!).
Tant pis pour eux ahah et profitons de la vie pas chère dans la Région Reunion.
Ps: Ne soyez pas étonné que nous débarquions en masse nous installer dans la région de la Région au vu de la sécurité qui y règne et du faible coût de la vie locale.

11.Posté par Hauts Céans le 24/01/2023 19:04

Voilà contre quoi nous nous sommes battus, pour que cesse ce positivisme honteux de la part de l'insee.

La faute à des chefs de service non locaux, qui viennent faire du zèle au mépris des reunionnais.

1.
Tout à fait raison.

12.Posté par Ma sonnerie le 24/01/2023 19:07

10.
Ce type d'études existent.
Cessez de vous plaindre et bossez vos sujets.
Geindre n'a jamais fait avancer le schmilblick.

Vivre en outre mer coûte bien plus cher. Ne vous basez pas sur les études de l'insee qui édulcore la réalité..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes