MENU ZINFOS
Economie

Le syndicat des tabacs-presse sollicite le Département


Le syndicat Réunionnais des tabacs-presse a fait une proposition au Conseil Général qui gère le régime fiscal lié à la distribution et à la vente de tabac : créer une licence qui serait obligatoire pour pouvoir vendre du tabac. Première étape en attendant que le gouvernement accepte de mettre en place un monopole pour la vente.

Par Melanie Roddier - Publié le Mardi 25 Novembre 2008 à 15:05 | Lu 1332 fois

Le syndicat des tabacs-presse sollicite le Département
Depuis la loi de 1946 sur la départementalisation, les DOM sont soumis à un régime dérogatoire concernant la vente du tabac, régime qui devait être temporaire. Or il est toujours en vigueur. Un problème pour les gérants de tabacs-presse.
"Depuis trois ans, notre syndicat a relayé la demande afin de voir ce régime temporaire être modifié en une extension du monopole du tabac", explique Pierre Cornille, président du syndicat Réunionnais des tabacs-presse.
Depuis, un amendement du 3 décembre 2007 a été accepté par l’ensemble des parlementaires mais le gouvernement s’est montré réticent à l’appliquer. C’est de là que le Premier Ministre, François Fillon a décidé d'envoyer une mission des douanes pour étudier une éventualité de monopole.
"Cela a été fait en mai et depuis, rien. Quel est le résultat du rapport de cette mission?", s’interroge le président du syndicat, ajoutant qu’"il y a quinze jours semble-t-il, le dossier était entre les mains d’Yves Jégo, Secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, mais personne dans son entourage n’a l’air au courant…".
Le syndicat réunionnais des tabacs-presse s’est donc réuni décidant d’agir localement. Puisque le gouvernement ne semble pas prêt à établir un monopole pour la vente du tabac, "nous proposons au Conseil Général une étape provisoire, l’instauration d’une licence". 
C’est le Département qui récupère le régime fiscal lié à la distribution et à la vente de tabac. "Mettre en place une licence lui permettrait d’obtenir des fonds. Par exemple, à 300 euros la licence pour environ 500 points de vente, ce serait l’occasion d’avoir 150.000 euros de recettes" explique Pierre Cornille.
De plus, une directive européenne appliquée à partir du premier décembre pourrait stopper l’achat des deux cartouches aujourd’hui réglementaire en duty free à deux paquets… Pour le syndicat, voilà une bonne aubaine de faire des recettes supplémentaires: "imaginez 200 à 300 cartouches qui rentrent avec les voyageurs par jour. Nous avons calculé, sur un an, si la directive est appliquée, le Département pourrait récupérer trois millions de recettes supplémentaires".
Cette licence serait un régime temporaire où le Conseil Général pourrait fixer le nombre de points de vente dans l’île. Ceci permettrait, selon le président, de mieux identifier le réseau clandestin et les ventes à l’unité.
Prochaine étape: présenter de nouveaux amendements au Sénat, par le biais de la sénatrice Anne-Marie Payet.
Le syndicat et ses 70 adhérents sont donc dans l’expectative d’un avis du gouvernement sur le rapport des douanes, d’une position claire de l’Union Européenne sur le duty free et d’une réponse du Conseil Général à leur demande de licence



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes