MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Le soir où Marine Le Pen a définitivement perdu la présidentielle


Par - Publié le Jeudi 4 Mai 2017 à 11:50 | Lu 6560 fois

Le soir où Marine Le Pen a définitivement perdu la présidentielle
Me suis réveillé avec la gueule de bois ce matin. Un comble pour quelqu'un qui n'a jamais bu une goutte d'alcool ! Je me demande encore si je n'ai pas rêvé et si finalement, je n'ai pas fait un abominable cauchemar hier soir, devant le débat opposant Marine Le Pen à Emmanuel Macron à la télé.

Puis, les souvenirs me reviennent petit à petit. Et malheureusement, ce n'était pas un rêve !

Ce débat que tout le monde attendait, a été totalement décevant et il faut féliciter les gens qui, comme moi, ont réussi à le regarder jusqu'à la fin.

Les chiens ne font pas des chats

On s'est longtemps demandé s'il fallait donner la parole à Marine Le Pen et à ses idées nauséabondes, au risque de leur faire de la pub, ou les ignorer. Le débat d'hier soir a au moins tranché la question de façon définitive : oui, il faut débattre avec le Front national. C'est la meilleure façon de montrer qui sont réellement ses dirigeants et surtout, que leur programme est totalement inapplicable.

Pendant les deux heure et demie qu'a duré ce qui tenait plus d'un match de boxe que d'un débat entre deux candidats à la présidentielle, Marine Le Pen a montré qu'elle n'avait pas changé. Elle n'a cessé d'être dans l'invective, dans l'agressivité, dans la vulgarité, n'hésitant pas à couper sans arrêt la parole à son adversaire, et jouant ensuite sa Calimero dès que ce dernier essayait de lui répondre. Au point que je me suis demandé à plusieurs reprises si elle n'avait pas abusé d'alcool avant d'entrer sur le plateau. Ou d'autres substances interdites...

Sur le fond, la candidate d'extrême droite (je fais exprès de le préciser car je sais qu'elle n'aime pas qu'on rappelle ses origines) a multiplié les approximations, les provocations, voire les mensonges. Avec un éternel rictus aux lèvres, elle a souvent perdu le contrôle d'elle même, montrant sans doute là son vrai visage. En surimpression, on ne pouvait s'empêcher de voir l'image de son père. Les chiens ne font pas des chats...

En face, même si je ne partage pas certaines de ses idées, reconnaissons qu'Emmanuel Macron a su faire preuve de calme et de retenue. Pas facile face à une telle furie. Au passage, je n'ai pu m'empêcher de me féliciter d'assister au suicide politique en direct de Marine Le Pen. J'en frissonne encore à l'idée que la furie que j'ai vue hier soir, incapable de se contrôler, aurait pu être élue et avoir le pouvoir de déclencher le feu nucléaire...

Que faut-il retenir sur le fond de ces deux heures trente de débats?

Marine Le Pen a passé l'essentiel de son temps à essayer de déstabiliser son adversaire, sans évoquer son propre programme, comme si elle avait quelque part déjà accepté sa défaite.

Elle a montré qu'elle connaissait mal ses dossiers, comme lorsqu'elle a accusé Emmanuel Macron d'avoir bradé SFR et les Chantiers de l'Atlantique, alors qu'il n'était pas encore en poste à ce moment là. Ou quand elle a contesté que le chômage était plus important qu'aujourd'hui au début des années 90 justement à cause de la guerre des monnaies qu'elle veut réintroduire aujourd'hui en sortant de l'euro et en en revenant au franc.

Pire ! Elle a aussi montré qu'elle ne connaissait pas son propre programme, comme lorsqu'elle ne s'est plus souvenue qu'elle avait promis de ramener l'âge de départ à la retraite à 60 ans avec 40 annuités (ce qui au passage ne devrait concerner que très peu de Français) dans les deux mois qui suivaient son élection, alors que maintenant elle évoque comme date butoir la fin de son mandat.

Elle s'est placée d'elle même en position d'une cancre face à son professeur. Elle a fini par en prendre conscience quand elle a déclaré : "Vous cherchez à jouer avec moi au professeur et à l’élève mais ce n’est pas vraiment mon truc". Pas son truc peut-être, mais c'était une évidence aux yeux de tous les téléspectateurs : d'un côté nous avions un homme qui maîtrisait ses dossiers, qui répondait du tac au tac tout en gardant son self control, et en face une gamine mal élevée, qui répondait insolemment, en permanence dans la provocation, pour cacher  sa méconnaissance des dossiers et la faiblesse de son programme.

Marine Le Pen a ainsi montré qu'elle était vraiment pas faite pour le poste auquel elle postule. En la regardant, par moments, j'ai eu honte pour elle. Et honte pour les Français. Je me suis demandé ce qu'allaient penser les étrangers devant les images de ce débat. C'est ça la France? C'est ça l'image que nous souhaitons donner de notre pays? Sur ce point je suis d'accord avec Emmanuel Macron qui l'a répété à plusieurs reprises : Marine Le Pen n'est pas digne de représenter la France et les Français.

Il faut savoir choisir entre une grosse grippe et la peste

Au final, même si je le répète, je ne suis pas d'accord avec nombre de points du programme d'Emmanuel Macron, le débat d'hier soir n'a fait que me conforter dans le choix que j'ai fait dès le soir du premier tour : dimanche, j'irai glisser un bulletin Macron dans l'urne. Entre la peste et une grosse grippe, il faut savoir choisir.

Et apparemment, je ne serai pas seul dans ce cas. Selon un sondage réalisé cette nuit par BFMTV, 61% des téléspectateurs qui ont regardé le débat hier soir ont désigné Emmanuel Macron comme le vainqueur.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

65.Posté par thierrymassicot le 05/05/2017 21:05

@64 Joël Delarue.......Mais mon cher ami, ta Narine La Peine, n'a eu de cesse de dire qu'elle représentait le Peuple, qu'elle était son porte-voie (ou eusse-t-elle aimé "voix")! Que nenni, la blondasse s'est arrogée une mission que nul sauf la minorité raciste, perdue, xénophobe lui a confiée...MDR, la France, la vraie ce n'est pas ça et ce ne le sera jamais.....mes pauvres nostalgiques de Pétain, vous feriez bien de demander à Viktor Orban de vous accueillir.......Merde, lui non plus n'aime pas les immigrés.....Ben va falloir consulter un psy dès le 8 mai 2017 (date historique ou la dictature fascisante a pris sa taule. 72 ans après votre idole, la Barbie (Klaus?) va t'elle aussi se faire sauter le caisson dans le château de papa cyclope à Montretout? (sauf les comptes bancaires de la dynastie Le Pen disséminés de-ci, de-là!

64.Posté par joel delarue le 05/05/2017 19:03

En effet, Marine a perdu. Ces moutons de français vont voter ce que les politiques, les sportifs, les "artistes" et autres journalistes leur disent. Nous ne devrions pas avoir besoin de l'avis du tout venant.

Cela n'empêche que cet article est, dans l'ensemble, assez mauvais.

63.Posté par GIRONDIN le 05/05/2017 17:15 (depuis mobile)

61. Elle
J''ai donc vu la même chose que ce Mr.

J''avais écrit que le macron avait été baladé et qu''il avait marché.

Réellement triste !

Bon week-end peut-être le dernier bon week

62.Posté par Saint Chamond le 05/05/2017 15:43

"Vous cherchez à jouer avec moi au professeur et à l’élève mais ce n’est pas vraiment mon truc"



C'était évidemment un tacle sur sa vie privée, pour le faire enrager.....es tu devenu nul au point de ne pas avoir capté ça aussi mon pauvre Pierrot, ou plus probablement fais tu semblant de ne pas avoir compris pour nous faire une de ces manips gros doigts dont tu t'es fait une spécialité ?

61.Posté par Elle le 05/05/2017 13:58 (depuis mobile)

47. GIRONDIN : salut du jour ! Un site intéressant pour tes envies de lecture et notamment, l''article ci dessous :
http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-pen-macron-un-indigne-debat-192788

60.Posté par PATRICK CEVENNES le 05/05/2017 13:28

fukcd473
Qui a regardé hier soir l'Émission politique sur France 2

Si je reconnais que MLP ne maitrisait pas son dossier Économie, sortie de l'Euro ce fut le contraire avec son conseiller Bernard Monot face au conseiller du Prédicateur Macro(N)iqueur le Peuple français, Marc Ferracci, qui au passage a raté l'entrée à l'ENA, mais d'un air con avec sa vue basse et très pédant.

01:23:25 débat sur la sortie de l'euro
- Le pédant Ferracci est à l'ouest, il me fait penser à l'acteur italien Aldo. Mdr !

01:28:30 débat sur la FCP
- Le Ferracci de service explique que le Macro(N)iqueur le Peuple français va mettre le paquet sur le formation professionnelle ce qui correspond au contenu de l'art.13 des GOPÉs. Mais il n'y a pas d'issue. Mdr !

01:32:50 débat sur la délocalisation
- Le pédant Ferracci indique qu'il y a entre 5000 et 10000 destructions d'emploi par jour ! Ô le gros mensonge. Depuis 2001 (étude de Clément Malgouyres de la BF) il y a en moyenne 45000 emplois qui sont détruit dans l'industrie et les emplois de service.
- Le pédant Ferracci se fait bien moucher par Monot à propos de la fermeture de Whirlpool. Et il faut écouter la réponse du pédant à la question de François Lenglet à propos du Macro(N)iqueur qui a sauvé des sites (voir la tête de Monot, Lenglet et de Salamé) et cite STX. Mdr ! (Pour ma part, j'ai toujours été contre la vente de nos fleurons industriels à haute valeurs technologiques à des étrangers, parce qu'il y a transferts de charge de travail et surtout de transferts technologiques.). J'adore quand Ferracci se lance dans la comparaison des pays scandinaves ou de l'Allemagne qui investit dans les compétences, l'apprentissage, fait monter en gamme à travers un dialogue social de qualité la compétitivité. (combien de fois a-t-on eu l'occasion de voir en Allemagne des manifestations à la française ? Jamais ! Mdr !). Nous sommes bien loin du modèle allemand. Pdr !

01:43:45 débat sur e pouvoir d'achat
- Salariés et aussi retraités moins modestes subiront la hausse de la CSG de 1.7
- Par contre le pédant Ferracci n'insiste pas trop lorsque Monot indique que le Macro(N)iqueur pour financer ses mesures sociales va casser la branche chômage et la protection sociale et qu'il va subir les pressions de l'UE pour appliquer encore de l'austérité. Si cela n'interpelle personne, alors j'espère que les importations sont fortes en vaseline. Pdr !

59.Posté par mouton noir le 05/05/2017 12:14

Réforme de macron en 2015:

- Le travail du dimanche et le travail en soirée (jusqu'à minuit) est autorisé sans restriction dans certaines zones
-Le barème obligatoire a plafonnement d'indemnités
- Pme /PMI dispensées de publier leur compte de résultat. Il s'agit d'une mesure de la loi Macron (article 213).
-La résidence principale de l'entrepreneur devient insaisissable. Cela ne vaut que pour les créances professionnelles naissant après la promulgation de la loi Macron ( ce qui a conduit les banques a demandé lors d'un crédit a une hypothéque sur le bien personnel .....)
-Les entreprises réalisant des investissements entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2016 ont droit à un "suramortissement" à hauteur de 140% de leur valeur.

- nt l'employeur a avertir les salariés de la cession de son entreprise, au moins deux mois en amont de celle-ci, est revue et corrigée. Informer les salariés ne devient obligatoire que lorsqu'il s'agit de la vente d'un fonds de commerce et non en cas de donation, échange, apport...

- Un accord de maintien de l'emploi va pouvoir être conclu pour une durée de cinq ans, au lieu de deux ans. Il devra indiquer les conditions et modalités de sa suspension en cas d'amélioration ou d'aggravation de la situation économique de l'entreprise. Les salariés refusant l'accord seront licenciés pour motif économique sur une cause réelle et sérieuse

-Les entreprises devant établir un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) peuvent fixer le périmètre d'application des critères d'ordre des licenciements par accord collectif ou par document unilatéral.
L'administration se prononcera désormais sur la validité du PSE au regard des moyens dont dispose l'entreprise, et non plus de ceux dont dispose le groupe auquel elle appartient.

-Une entreprise va pouvoir proposer à une autre (PME ou ETI forcément) un crédit courant sur deux ans maximum, à condition que toutes deux entretiennent une relation économique.

-Le délit d'entrave n'est plus puni d'une peine d'emprisonnement d'un an lorsque l'employeur a "seulement" porté atteinte à l'exercice régulier des fonctions des représentants du personnel, mais seulement une amende de 7500 euros.

Vous jugerez par vous même de ses mesures prise par notre macron national .....et ce qu il vous attends...

58.Posté par Réveillez vous le 05/05/2017 12:06

2015 emanuel macron pour les fonctionnaire : le ministre de l'Économie a estimé, selon des propos rapportés par Challenges, qu'il faudrait réformer le statut de la Fonction publique pour un certain nombre de missions qui ne le justifient pas. «Je ne vois pas ce qui justifie que certains cadres de mon ministère bénéficient d'un emploi garanti à vie alors que le responsable de la cybersécurité d'une entreprise est contractuel en CDD…», a-t-il précisé.

tremblé fonctionnaire vos avantages vont sauter

57.Posté par L''''Ardéchoise le 05/05/2017 10:46

Perplexe, citez donc la presse qui vous a donné EM en forte baisse dans les sondages !

56.Posté par Perplexe le 05/05/2017 09:06

Sincèrement, Macron doit réellement être une nullité pour ne pas être à plus de 80% d'intention de vote...Comment peut-il ne faire que 61% avec le soutien indéfectible de la totalité de la presse, des associations subventionnées, des syndicats, de LR disloqué, du PS moribond, de Hollande, de l'UE, du Medef, des banquiers, des footballeurs exilés, des stars en-suissées, de Barack Obama...?

En plus aujourd'hui je lis qu'il est en forte baisse dans les sondages. Si jamais il baisse réellement, ce ne sera pas la faute des médias qui lui passent la brosse à reluire à longueur de journée !

55.Posté par mouton noir le 05/05/2017 08:52

j'ai vérifier et macron nous a menti
il était bien ministre quand il a donné l'accord pour SFR alors que lors du grand débat
il avait bien dit: je n'ai rien a voir dans ce dossier, ce n'est pas moi qui a donné mon accord
d'ailleurs il y a une vidéo sur internet ou il le dis lui même devant l'assemblé...
c'est une honte !!! et il a menti sur quoi d'autre ??

Pourtant certain journaux dise le contraire " le monde, l express,libération...."

si on reprends par chronologie
En mars, Arnaud Montebourg s’était vivement opposé au rachat de SFR par Numericable.
Or, Macron a remplacé Montebourg le 26 août 2014..
Le 28 octobre, le ministre de l’Economie a discrètement donné son feu vert à l’opération.
Ce feu vert était nécessaire suite au décret sur les investissements étrangers, signé le 14 mai dernier par Arnaud Montebourg (Depuis 2005 et un décret pris par Dominique de Villepin, les investissements stratégiques étrangers sont soumis à autorisation de l’Etat)

Numericable est une société immatriculée en France, son actionnariat n’est pas français. En effet, le câblo-opérateur est détenu à 75% par la société luxembourgeoise Altice. Elle-même est détenue à 57% par Next LP, une société immatriculée à Guernesey et contrôlée par Patrick Drahi. ( , bfmtv, rmc ...)

que ce passe t il en France ??? dans les medias ???
Cette présidentiel est a VOMIR

54.Posté par Pex le 05/05/2017 00:59 (depuis mobile)

L''umps à fait perdre 7 millions d''emplois aux Français mais c''est pas grave..

Habitués vous au terrorisme aussi disent ils. Vous êtes préparés j''espère ? Parce que Macron il a pas eu le temps d y réfléchir il a dit.

53.Posté par L'Ardéchoise le 04/05/2017 23:40

44, c'est parce que vous l'avez regardéE avec les yeux de l'amour...

52.Posté par Bibi La Bicrave le 04/05/2017 22:47

Les deux sont médiocres. Vivement que ces élections se terminent.

51.Posté par Fidol Castre le 04/05/2017 22:41

Je ne voterai pas Manu le Baveux dimanche.

Par contre pour les législatives, voter TOUT sauf Les Républicains UMP me semble une démarche raisonnable.

50.Posté par SEVERIN le 04/05/2017 22:33

Désolé moi parlé mal Français,( si il avait été seul ...........? il aurait été élu........,)in yab des Yvelines

49.Posté par LEMAC le 04/05/2017 22:25

Trés mauvaise analyse...Il est clair que Marine LE PEN a gagné largement ce débat.....Evidemment toute la presse, tous les médias au service du système diront le contraire....Elle a démasqué MACRON le mondialiste qui s'apprête à casser toutes les protections sociales....à s'agenouiller devant Madame MERKEL et la clique des planqués de Bruxelles et favoriser les banquiers...Elle vous a démontré son incompétence quand il était ministre...400000 chômeurs de plus en DEUX ans.Elle vous aura tout dit, tout expliqué;;malheureusement si Macron gagne dés lundi vous pleurerez et allez vous mettre en grêve pour protester.....L histoire est un éternel recommencement pour les imbéciles....VIVE Marine LE PEN!!!

48.Posté par SEVERIN le 04/05/2017 21:45

Ce couillon de Mélanchon sans les communistes,il aurait tout seul dans ce combat de la présidentielle,il aurait élu haut la main.Dommage ct l'homme qui nous fallait,in yab des Yvelines

47.Posté par GIRONDIN le 04/05/2017 21:28

28.Posté par Elle
Yes !

Total soutient après cette agression digne de la Marine (coréenne du Jong adepte aussi de la liberté de parole) Lol

Elle, 5ans c'est long, surtout à tourner dans le vide, si jamais tu as le temps et l'envie :
https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Macron-le-candidat-des-medias-vous-croyez

46.Posté par Réveillez vous le 04/05/2017 20:59

@48.Posté par lolipop
c est repartie dans les clows de service...
propos sur la personne mais pas sur le sujet..
si vous pensez que l'article est neutre....alors aller voir un psy ...

qu on soit pour marine ou macron...y a des limites d'impartialité...
un journaliste doit resté neutre..c 'est un métier qui est encadrée par un certain nombre de valeurs et de règles
sauf...pour certain ...ils doits simplement amasser et redonné l'information SANS la déformer et SANS prendre partie.....

quand tu lis "le débat d'hier soir n'a fait que me conforter dans le choix que j'ai fait " ....

45.Posté par Dazibao le 04/05/2017 20:56

Je ne vote pas LE PEN, c'est plus que certain.

Toutefois, le programme de MACRON est est programme de bonimenteur car quasi inapplicable comme examiné par LE MONDE. Ainsi il veut::

- Créer un état-major des opérations de sécurité intérieure

Existe déjà

Nous créerons un état-major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme. Directement rattaché au président de la République, il associera les services et états-majors des ministères de l'intérieur et de la défense, avec la participation des ministères des transports, de la santé et de l'industrie.

Il existe en fait déjà une cellule semblable à celle que le candidat d'En Marche ! imagine. Il s'agit du coordinateur national du renseignement, qui dépend de l'Elysée. Ce dernier est à la tête du Conseil national du renseignement et le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2008 prévoit que le coordinateur est le « point d'entrée des services de renseignement auprès du président de la République

- Interdire les téléphones portables dans les écoles et les collèges

Compliqué

Nous interdirons l'usage des téléphones portables dans l'enceinte des écoles primaires et des collèges.

L'utilisation des téléphones portables est déjà interdite dans les collèges et les écoles durant les cours, comme le précise le code de l'éducation. L'interdiction dans la cour de récréation et pendant les intercours laisse en revanche les syndicats d'enseignants dubitatifs, tant pour des raisons de respect du choix des parents (qui veulent pouvoir joindre leur enfant après les cours) que de contraintes pratiques (les employés de la vie scolaire devraient passer leur temps à fouiller les sacs des élèves).

- Interdire les perturbateurs endocriniens et les pesticides

Dépend d'un accord européen (compliqué)

Nous placerons la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides. Ils sont l'une des principales causes de l'augmentation des cancers des enfants depuis vingt ans.

Le problème que soulève ici Emmanuel Macron repose sur des questions de définition : pour interdire une substance, encore faut-il la définir. En l'occurrence, il y a des lois européennes depuis 2009 qui interdisent les perturbateurs endocriniens mais les Etats membres n'arrivant pas à se mettre d'accord sur une définition, une partie de cette réglementation est bloquée. Il s'agit donc de peser dans les discussions à Bruxelles, mais le rapport de force actuel ne se dessine pas pour le moment en faveur de la position française.

- Diviser de moitié le nombre de jours de pollution atmosphérique

Flou

Nous diviserons par deux le nombre de jours de pollution atmosphérique. Nous remplacerons les vieux véhicules polluants en créant une prime de 1 000 euros pour acheter un véhicule neuf ou d'occasion moins polluant.

Ici, l'objectif général est assez vague et surtout peu étayé par des solutions précises. Il demanderait sûrement des changements de politique d'aménagement et de transport importants ; par exemple, il faudrait interdire les véhicules les plus polluants, limiter drastiquement la vitesse en ville ou bien restreindre complètement la circulation, des mesures toutes impopulaires.

-Imposer les multinationales sur les profits réalisés en France

Compliqué

Nous imposerons les grands groupes de l'Internet sur leur chiffre d'affaires réalisé sur notre sol. Pour cela, la lutte contre l'optimisation fiscale sera une priorité de notre action européenne.

L'Assemblée nationale avait adopté, en décembre, l'amendement Galut établissant une « taxe Google », qui devait rendre imposables les bénéfices d'entreprises établies à l'étranger liés à une activité en France… sauf qu'il a été censuré par le Conseil constitutionnel au motif que l'administration pouvait choisir qui serait contrôlé, un préjudice pour les entreprises du numérique par rapport aux autres.

Par ailleurs, il manque aussi un certain nombre d'informations sur l'activité réelle de ces entreprises pour pouvoir les taxer justement. Au niveau européen, des directives obligeant les multinationales à publier l'ensemble de leurs données comptables et fiscales sont en préparation. Leur adoption dépend encore une fois du rapport de force entre les différents Etats membres.

- Introduire une dose de proportionnelle aux législatives

Flou

Je suis favorable à la proportionnelle de manière dosée pour refléter le pluralisme de notre vie politique.

Emmanuel Macron s'est dit à plusieurs reprises favorable, notamment sur Twitter, à l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives, mais il ne l'a jamais intégrée directement à son programme. Rien ne dit donc qu'il s'agit d'un engagement formel du candidat. Par ailleurs, les modalités envisagées (et en particulier le pourcentage de sièges qui seraient attribués avec ce scrutin) n'ont pas non plus été détaillées... sachant que, de toutes façon, les législatives qui seraient concernées par un changement de mode de scrutin n'auront lieu qu'après la fin du quinquennat – sauf événement exceptionnel, comme une dissolution de l'Assemblée nationale. Cette promesse avait déjà été formulée par Nicolas Sarkozy en 2007 et François Hollande en 2012, mais elle n'a jamais été mise en œuvre.

- Supprimer les cotisations chômage et maladie

Fragile juridiquement

Nous augmenterons le salaire net de chacun, en supprimant les cotisations chômage et maladie. Grâce à cette mesure, financée par une hausse de la CSG, tous les salariés verront leur salaire augmenter.

Supprimer les cotisations salariales et les remplacer par une hausse de la CSG n'est pas si simple ; le Conseil constitutionnel a établi une solide jurisprudence en matière de cotisations sociales et il pourrait refuser une réaffectation de la CSG (qui finance aujourd'hui la Sécurité sociale) au financement du chômage. Le régime juridique des cotisations sociales est distinct de celui des impositions de toute nature car elles n'ont pas le même objet, les cotisations chômage des salariés étant des cotisations contributives qui ouvrent droit à des prestations dépendant des cotisations versées.

- Réduire l'examen des demandes d'asile à moins de six mois

Compliqué

Nous examinerons les demandes d'asile en moins de 6 mois, recours compris. C'est nécessaire pour accueillir dignement les réfugiés qui ont droit à la protection de la France.

Cette question des délais est essentiellement soumise aux moyens qui seront dévolus aux services publics en charge de l'accueil des migrants. « Si cette mesure ne s'appuie pas sur une allocation de moyens humains et matériels supplémentaires à l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et à la CNDA (Cour nationale du droit d'asile), des milliers de personnes risquent de ne pas être protégées par la France en dépit des risques de persécution en cas de retour dans leur pays », estime Amnesty International.

« En réduisant ainsi les délais d'examen, l'Etat risque d'étudier les dossiers de manière moins approfondie et sans prendre en compte la situation individuelle de chaque demandeur d'asile, dans ses dimensions humaine et psychologique souvent complexes », juge également l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT). Pour cette dernière, les expulsions expéditives et sans possibilité de recours effectif, telles que proposées par Emmanuel Macron (mais aussi Marine Le Pen), sont susceptibles d'engendrer certains renvois qui seraient contraires notamment à l'article 3 de la Convention contre la torture. Il stipule qu'« aucun Etat partie n'expulsera, ne refoulera, ni n'extradera une personne vers un autre Etat où il y a des motifs sérieux de croire qu'elle risque d'être soumise à la torture ». Contrairement aux idées reçues, l'échec d'une procédure d'asile ne signifie pas forcément une absence de risque en cas de retour.

Par ailleurs, l'association Amnesty International a jugé « surprenant, du point de vue du statut de la Cour nationale du droit d'asile, juridiction administrative, d'envisager qu'elle tienne des audiences à l'intérieur des centres d'hébergement des demandeurs d'asile ». En effet, déconcentrer la CNDA dans les centres reviendrait à confondre les missions d'accueil des demandeurs d'asile et celles d'examen de leurs demandes.

- Améliorer les reconduites à la frontière

Flou

Une France qui assume sa juste part dans l'accueil des réfugiés tout en reconduisant plus efficacement à la frontière ceux qui ne sont pas acceptés.

La question des reconduites à la frontière n'est pas nouvelle ; la Cimade, un des grands services de soutien aux étrangers, a calculé qu'en moyenne 10 % des déboutés du droit d'asile sont renvoyés. Pour améliorer les reconduites effectives à la frontière, il faudrait déployer des moyens humains et techniques bien plus importants que ceux qui y sont consacrés aujourd'hui.

Mais la question se concentre aussi sur les moyens alloués au suivi des demandeurs, après le traitement de leur dossier par l'Ofpra. Une prise en charge jugée « très insatisfaisante » par un rapport parlementaire de 2013 sur la réforme du droit d'asile. Il préconisait alors une clarification administrative, pour éviter « qu'un enchaînement de ces procédures fasse apparaître la demande d'asile comme la première étape d'une course à l'obtention d'un titre ». A Mayotte, où le nombre de reconduites à la frontière représente à près de la moitié de l'objectif national, une même personne a été expulsée à 17 reprises au cours de l'année 2011.

- Développer des projets dans les pays de départ des migrants

Compliqué

Nous développerons des actions et des projets dans les principaux pays de départ et de transit des migrants, de manière complémentaire et additionnelle à notre aide au développement, en appuyant également l'installation de points de contrôle dans ces pays avant l'arrivée dans l'UE, l'aide à la lutte contre les passeurs et le retour des migrants non autorisés à entrer dans l'UE.

L'échec des politiques de développement, tant du point de vue des gouvernements que des institutions internationales a été souligné dans plusieurs études, dont celle-ci pilotée par le ministère des affaires étrangères : « Alors que de nombreux gouvernements souhaitent favoriser la contribution des migrants au développement des pays d'origine, via les transferts de fonds, les projets de co-développement ou le retour de personnel qualifié, certains pays d'accueil voient dans le développement des pays d'origine un moyen durable de réduire les flux migratoires, alors que de récents rapports montrent l'inverse. »

Quant à l'installation de points de contrôle dans les pays de départ (également l'une des propositions de Nicolas Sarkozy pendant la primaire de droite), elle est soumise à la négociation avec les pays en question. Le projet de la Commission européenne, qui a avait annoncé en 2015 l'ouverture d'un centre pilote au Niger chargé de donner des conseils (et non de trier les migrants), n'a pour l'instant pas vu le jour.

- Appliquer les peines de prison inférieures à 2 ans

Compliqué

Toute personne condamnée à une peine de prison ferme inférieure ou égale à 2 ans devra être effectivement incarcérée avant que ne soient envisagées des mesures d'aménagement de cette peine. Le principe de l'automaticité de l'examen de l'aménagement de peine sera donc supprimé.

Cette promesse ne fait pas l'unanimité dans le milieu judiciaire. Ainsi, pour Jean-Paul Céré, président de l'Association française de droit pénal, une telle mesure « risque de faire augmenter de manière magistrale la population carcérale, ce qui est contradictoire avec l'objectif qu'il reprend dans son programme de 80 % des détenus en cellule individuel ».

Par ailleurs, Emmanuel Macron plaide pour un développement des peines en milieu ouvert « une agence des mesures alternatives à l'incarcération pour encourager le développement des travaux d'intérêt général », ce qui supposerait que les juges prononcent moins de peines d'emprisonnement... un changement sur lequel le président de la République n'a pas de prise.

- Simplifier le droit du travail par ordonnances

Dépend de la majorité à l'Assemblée

En 2016, Emmanuel Macron affirmait aux Echos qu'il faudrait aller « plus loin que la loi travail ». « Dès l'été », il présentera, s'il est élu, « un projet de loi d'habilitation pour simplifier le droit du travail et décentraliser la négociation », a-t-il fait savoir, le 9 avril, dans Le Journal du dimanche, précisant que cette mesure serait prise « par ordonnances, pour procéder de manière rapide et efficace ».

Procéder par ordonnances reste dépendant de la bonne volonté de l'Assemblée nationale, dont on ne sait pas encore si elle serait acquise à Emmanuel Macron, s'il est élu. Sa capacité à légiférer à la place des députés dépendra des résultats des élections législatives de juin et de sa capacité à rassembler une majorité pour gouverner. Sur le fond, les experts sont par ailleurs divisés quant à la nécessité de simplifier le droit du travail : pour certains, ce qui ne figurera pas dans le code se retrouvera ailleurs – dans les accords collectifs et la jurisprudence, qui ne sont pas forcément un gage de simplicité.

- Réduire d'un tiers le nombre de députés et de sénateurs

Compliqué

Nous réduirons d'environ un tiers le nombre de députés et de sénateurs.

Comme le relève l'Institut Montaigne, think tank de centre-droit, "cette réforme relève de la compétence du législateur". En d'autres termes, il faudrait que les députés choisissent eux-mêmes de faire des coupes franches dans les rangs de l'Assemblée... ce qui a peu de chances d'arriver, sauf si une majorité claire de députés d'En marche ! est élue à l'Assemblée nationale et s'engage à tenir cette promesse. Dans tous les cas, une telle réforme ne s'apliquerait qu'à partir des élections suivantes, donc après la fin du quinquennat.

- Créer un bonus-malus sur l'assurance chômage

Compliqué

Nous combattrons la précarité en responsabilisant les employeurs. Nous créerons un bonus-malus sur l'assurance-chômage. Les employeurs qui entretiennent la précarité en recourant exagérément aux contrats courts paieront plus de charges, ceux qui créent des emplois stables en paieront moins.

Cette proposition, qui consiste à augmenter les cotisations sur les CDD par rapport à celles des CDI, existe en Italie notamment et a été partiellement expérimentée en 2013, avec une surtaxe sur les contrats de moins de trois mois, et des exemptions de charges pour les CDI de jeunes, mais les nombreuses exceptions avaient rendu le système peu efficace.

Les organisations patronales sont opposés à la généralisation d'un système qu'ils estiment contraire aux objectifs de flexibilité, et qui a été écarté du dernier compromis signé avec les syndicats. Le rapport de force actuel bloque donc ce bonus-malus. Mais Emmanuel Macron compte résoudre cette contradiction en associant l'Etat à l'assurance chômage. Une réforme d'ampleur qui suscite d'autres difficultés (notamment la substitution des cotisations chômage par la CSG).

- Punir le harcèlement des femmes d'une amende

Contradictoire

Nous ne tolèrerons plus les incivilités. Le harcèlement des femmes, les insultes, la dégradation du mobilier urbain, les crachats… Ces incivilités seront punies d'amendes immédiates et dissuasives.

L'idée générale est de punir plus rapidement et efficacement les petites infractions (détérioration, comportement impoli). Mais il est étrange de voir qualifié d'incivilité le « harcèlement des femmes ». En effet, le harcèlement sexuel – défini comme des menaces, propos ou gestes de nature sexiste ou obscène – ne constitue pas une infraction mais un délit, passible de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende, avec un délai de prescription de trois ans.

- Diviser de moitié les classes de CP et CE1 en zone prioritaire

Compliqué

Nous diviserons par deux les effectifs des classes de CP et de CE1 en REP et REP+.

La taille des classes de CP et de CE1 en zone prioritaire s'élève aujourd'hui à 24 élèves en moyenne. Il faudrait donc limiter à 12 élèves l'effectif de ces classes. La mesure se mettrait en place progressivement dans l'ensemble des 12 000 classes concernées : en septembre, en CP dans les REP + (réseaux d'éducation prioritaire renforcés) et une partie des REP. « Ensuite, les recrutements seraient fléchés sur ce dispositif pour les rentrées 2018 et peut-être 2019 », précise l'entourage de M. Macron.

Une telle mesure suppose de mettre devant les élèves quelque 12 000 instituteurs en plus. « Ils seront pour partie des créations nouvelles de postes et pour partie des embauches qui restent à faire sur les 60 000 programmées pour le quinquennat Hollande », a précisé l'ancien ministre de l'économie. Pour les financer, M. Macron reste flou, disant compter sur la « correction des inefficacités du système actuel, notamment le coût du baccalauréat ».

- Rembourser à 100 % les soins dentaires et optiques

Flou

S'agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l'audition, je fixe l'objectif de 100 % de prise en charge d'ici à 2022.

Première zone d'ombre : le périmètre exact concerné par la mesure. Est-ce que l'orthodontie, très coûteuse, fera partie du périmètre de prise en charge ? Est-ce qu'une paire de lunettes serait remboursée, ou deux ? Les verres des lunettes pris en charge sont-ils simples ou progressifs ? Des questions auxquelles le candidat n'a pour l'instant pas répondu.

Deuxième inconnue : cette promesse coûterait, selon Les Echos, 4,4 milliards d'euros. Vu le déficit de la Sécurité sociale, peut-elle être tenue sans s'accompagner d'une hausse significative des prix des complémentaires ? Or, « il n'y a pas de secret, si nous avons plus de frais de soins à rembourser, nous serons contraints d'appeler plus de cotisations », estime Thierry Beaudet, le président de la Mutualité française.

Sur ce point, Emmanuel Macron s'est pourtant engagé à ce qu'il n'y ait pas de hausse des tarifs. Pour lui, cette disparition du reste à charge pour le patient passerait par davantage de transparence et de concurrence et un « travail concerté avec les professionnels de santé, afin de paramétrer les coûts ». Concrètement, les complémentaires pourraient signer des conventions avec les professionnels de santé, ce qui les transformerait en co-gestionnaires du système de santé et non plus en simples organes de remboursement.

44.Posté par L''art des choses le 04/05/2017 20:46 (depuis mobile)

Post 37: ce qui est sûr, c''est que je n''ai pas vu le même débat que vous. Macron a été si médiocre que ça craint vraiment pour la France.

43.Posté par Sand le 04/05/2017 20:40

De toutes façons si elle est élue, l'umps saura bien ou est la nouvelle gamelle.
Ils sont pas a un retournement de slip prêt ceux la, ils seront tous patriotes d'un seul coup.

42.Posté par Sand le 04/05/2017 20:37

Il a bien dit qu'il allait gouverner par ordonnance. Il va faire comme les autres, acheter les acteurs sociaux avec de l'argent taxé aux français ou venant de l'étranger. Donc exit l'opposition.


41.Posté par Sand le 04/05/2017 20:36

En gros c'est dire qu'elle est trop proche du peuple. Elle utilise les mots du peuple. Les idées du peuple. Alors qu'en face nous avons le nouveau Jesus de la noblesse que nous les (pauvres) insectes ne pouvons pas mesurer la chance qui nous est offerte de profiter de son aura.


40.Posté par Alain BLED le 04/05/2017 20:18

Ce n'est pas un choix entre la peste et le choléra, mais entre un cancer du colon et des hémorroïdes. Dans les deux cas on aura mal au c...mais le second est moins inquiétant. :))

39.Posté par tonton le 04/05/2017 19:50

encore un qui s´improvise sondeur....

38.Posté par @48.Posté par lolipop le 04/05/2017 19:42

32.Posté par Réveillez vous
en tous cas pour l'impartialité de l'article on repassera ...lol
Pour un Troll du Fn c'est trop fort

37.Posté par L'Ardéchoise le 04/05/2017 19:38

"MLP a largement dominé le débat..."
Vous êtes sûr de l'avoir regardé, à jeûn et sans fumer la moquette ?

36.Posté par Dolly Prane le 04/05/2017 19:30

@ 3.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 04/05/2017 13:30

Je suis OK avec vous cependant doré navrement avec les 11.000 salafistes radicales sur notre territoire plus sat lé en prison et vos satisfecit pour le remplaçant d'Hollande qui est prêt à les dorloter avec nos impots

PROCHAIN BOMBE .......

Fout à moin la paix avec ZOT

JE SUIS RICHARD
JE SUIS ZOREIL
JE SUIS SIN'DNI
JE SUIS PIERROT
JE SUIS POLICIER
JE SUIS ICI
JE SUIS COUILLON

J'AI VOTE MELENCHON ......................MOINS MI VOTE MARINE

35.Posté par PATRICK CEVENNES le 04/05/2017 19:22

fukcd473
Un débat creux, des invectives, des coups bas de part et d'autre, et franchement elle n'a pas du tout l'étoffe pour être Présidente. Il faudra quelques générations au FN pour présenter un bon candidat.

Les mesures de MLP me font penser à un bateau qui voguerait au gré du vent. Aucun sérieux ni professionnalisme dans les mesures futures, les reculades, les financements, et une certaine vulgarité de la part de MLP, faut-il reconnaitre. La France n'a pas besoin de ça.

Les mesures du Marco(N)iqueur le peuple français sont connues. Seul un aveugle ne pourrait les apprécier. Certains vont devoir s'acheter de la vaseline. Les chômeurs déjà, puisqu'il va diminuer indemnités et durée des allocations-chômage. Le transfert de compétence de la Taxe d'habitation. Je doute qu'il restitue 100% des 10kM€ collectés aux collectivités. Le reste, on verra, peut-être va-t-il devoir dégainer l'art.16 de la Constitution. Mdr !

Sinon pour le coup de la vente de SFR et de la mise en vente de STX Saint-Nazaire, le Macro(N)iqueur le Peuple français était à l'époque Secrétaire-général adjoint à l'Élysée puis Ministre à Bercy. Même son best média BFMTv l'a annoncé pour la vente de SFR. Un clic ici Et pour STX, même si la vente patine, jusqu'en août 2016, il était aux manettes.

La France n'a pas cessé de vendre ses fleurons de l'industrie à haute valeur technologique. Un démantèlement très bien organisé je trouve, et la France a laissé faire. Alors ne soyons peut-être plus étonnés de certaines délocalisations résultat de transferts de charge de travail et surtout de transferts technologiques.

34.Posté par thierrymassicot le 04/05/2017 18:59

Un seul mot : RIDICULE........caractérise la prestation de Marine Le Pen....Je me suis laissé aller parfois à la plaindre....Bon, on ne va pas tirer sur l' ambulance... Monsieur Dupuy me laisse souvent perplexe dans ces commentaires, mais la, pour le coup, je lui tire mon chapeau concernant son analyse.

33.Posté par JORI le 04/05/2017 18:52 (depuis mobile)

1.zean. Rappelez moi quel candidat élu président aurait été élu par adhésion à ses idées ?. Hormis de Gaulle bien sûr.

32.Posté par Réveillez vous le 04/05/2017 18:33

on va être sponsorisé par les laboratoires pour du lubrifiants bientôt.....très très bientôt...

Respirez....et détendez vous...du 49.3 matin , midi et soir...ouchhh

en tous cas pour l'impartialité de l'article on repassera ...lol

31.Posté par Jacques le 04/05/2017 18:12

Moi je préfère la grosse grippe, j'irai voter Marine.

Macron l'utra-libéraliste ne sous sortira pas de la cagade dans laquelle on est.

Elle a la volonté, le courage, elle saura s'entourer d'économistes qui sauront la conseiller, c'est une femme de terrain, pas de dossiers, ça c'est pour les grattes papiers.

30.Posté par Mikidivlinimidikini le 04/05/2017 18:04

Marine Le Pen a largement dominé le débat hier soir, en témoigne la longueur des articles nécessairement élaborés par ses détracteurs, journalistes des médias possédés par l'état ou par les grands pontes du système, qui n'ont d'autre choix que de tenter une revanche ici.
Soit, elle n'a pas encore gagné. Chacun votera comme il l'entendra, mais je trouve d'une tristesse déplorable ces journalistes qui aiment à prendre position pour un candidat quand bien même leurs arguments ne tiennent guère plus que cire fondant au soleil, et ce en faisant honte au passage à toute leur profession.

Icares !

29.Posté par Bleu outre mer le 04/05/2017 17:29

Ne pas oublier que dans la présidentielle USA Trump est passé et MLP à fait du Trump Hier, même si le mode est différent; Elle a fait de grosse fautes sur la monnaie, surtout que c'est sa génération attitudeagressive elle qui aborait le slogan de la France apaisée elle à illustré qu"il en était rien. Attendons dimanche soir, je pense que si elle est pas élue nous verrons avec la justice le vrai visage de ce qui se cache en apparence.

28.Posté par Elle le 04/05/2017 17:19 (depuis mobile)

A Girondin
Hello ! C''est quoi la chanson d''Indila (euh chuipa sûre de l''orthographe) "tourner dans le vide ?"
T''inquiète, je vais tellement y aller mollo que je vais ignorer le kiproquo.

27.Posté par Isa le 04/05/2017 17:18

Posté par Gabriel
"Depuis qu'ils sont devenus français, les mahorais sont devenus arrogants". Pour votre gouverne, les mahorais sont français depuis 1841. En 2011, il y a eu changement de statut, de collectivité Départemental à Département d'outre par. Mais même avant 2011, les mahorais avaient une carte d'identitê française et un passeport européen au même titre que les réunionnais, les bretons, les alsaciens, les martiniquais, les normands, les guyanais, les Corses etc... Depuis qu'ils sont passés Département, les mahorais ont été envahis par les immigrés clandestins. Normal qu'ils deviennent arrogants 55% de sans papiers.

26.Posté par margouillat974 le 04/05/2017 17:10

un politique-show (bizness is bizness) mieux que les jeux du cirque, où le Français est spectateur du néant. Que m'importe les joutes verbales. Je ne vois pas en Mr Macron un homme, mais un petit garçon fier et arrogant, porté par les mêmes conseillers qui depuis 30 ans nous ont spolié, appelé à prendre des décisions en faveur des très très riches contre le populo qui rame . Je vois une hésitation chez Mme Le Pen à reprendre le destin de notre nation en main. Y a-t-il là dedans un vainqueur, un vaincu? Oui, le peuple Français dont le chef de l'état, comme Vercégintorix, va s'agenouiller devant un nouveau ma^tre. Mr Pierrot Dupuis, je ne vous félicite pas pour le commentaire de cette émission.Etes-vous vraiment journaliste? OU JUSTE UN BLOGGEUR, si vous avez une carte de presse (munich, souvenez-vous), elle ne vaut pas plus que la Légion D' Honneur de nos jours!

25.Posté par jean claude payet le 04/05/2017 16:41

ben moi c'est tous les jours que j'ai le gueule de bois sur ce cailloux de merde

24.Posté par Tanguy Proquo le 04/05/2017 16:36

ERRATUM /LE POST 21 EST EN REPONSE AU POST 16 RAY ET NON POST 6

23.Posté par Tanguy Proquo le 04/05/2017 16:31

Post 11 La pauvre ELLE est totalement déconcertée devant la prestation minable de son idole "ELLE" elle en est à dénommer Emmanuel MACRON " l'autre" tellement elle est rongée de jalousie. Un "scoop" pour "ELLE" la hyène marine est la femme la plus heureuse du monde d'avoir perdu, cette alimentaire avait tellement peur de perdre sa place de dépitée européenne qu'elle va se précipiter pour, dimanche 07 MAI voter Emmanuel MACRON... elle et ses 17 parlementaires bidons... Quant à "ELLE" ne soit pas zalouze Brizite est une femme exceptionnelle. MDR et surtout digérez bien.....

22.Posté par GIRONDIN le 04/05/2017 16:23

11. Elle
Ma chère Elle , je te demanderai d'y aller molo !
Il est passé de Juppé avant les primaires à Sarko au 1er tour des primaires à fillon au 2eme tour des primaires puis fillon au 1er tour des élections et maintenant c'est Macron et prévois pour lundi se sera BAROIN..... 😁

HIHIHI



21.Posté par Tanguy Proquo le 04/05/2017 16:22

Post 16 Donc chez vous comme au Fhaine le libre arbitre n'existe pas car 8 sur 8 à penser l même chose dans une famille c'est impossible, surtout s'il y a filles et garçons donc votre décision pour les autres de voter blanc n'est pas sérieuse. Je suis même persuadé que les 7 restant voteront MACRON dans l'isoloir et vous affirmeront le contriare pour ne pas prendre une grosse mandale dans les dent... lol.
Je trouve Pierrot DUPUY assez couillu dans son propos, son analyse est claire nette et surtout sensée. Cette femme est une animatrice de foire, elle excelle dans ce genre de prestation, mais lorsqu'il s'agit de parler en tête à tête sans oreillette, de développer une idée, elle est tout simplement minable. Résultat à cause de cette idiote nous n'avons pu avoir un débat de fond ce qui dans sa nullité est une victoire pour elle car, elle aurait été incapable de développer un programme qu'elle n'a pas et surtout sur le peu qu'elle a reste irréalisable. Effectivement nous avons assisté en directe à son suicide politique, car il ne faut pas en douter sa carrière politique s'est arrêtée hier soir, car ne vous y trompez pas Philippot va la détrôner rapidement avec l'aide de collard son sbire ramasse miettes, et ces deux là vont reprendre les rennes du Fhaine. Quand aux deux journalistes présents il ont été d'un minable déconcertant ...Insipides, transparents, nuls.

20.Posté par wtf le 04/05/2017 16:00

Ouais, bref 5 ans de goulag (minimum), bis repepita.

D'ici 2022, si les gens tiennent encore, on verra bien qui sera le ou la prochaine pdt(e) (mais bon, Attali ayant déjà prédit la victoire de son chouchou à aussi vu dans ses "boules", qu'en 2022, ça serai une femme).

En tout cas, peu importe qui va l'emporter. Le niveau est vraiment à gerber. Mais de toute évidence, vu le matraquage lobotomisant médiatique, ça sera E.M. Pourquoi voter ? ils le veulent, ben mettez le au pouvoir et tous seront content. Ils auront sauvez la République. De quoi ravir la finance et lui permettre de pantoufler par la suite (aveu de la fin de ce système politique ?) . vivement dimanche qu'on en finisse avec cette mascarade. Foutez le E.M pdt, puis qui'ils négocient entre eux des alliances hybrides post législatives avec un peu de droite un peu de gauche.

deux trois révoltes sociales, vites réprimandées par la force. Et puis, peu être, que lorsque tout sera bien encore plus pourri...qui sait. Les gens se réveilleront.

De Gaulle l'avait déjà dit à la Libération : «Françaises, Français, vous qui avez la merde jusqu’au cou, moi qui l’ai jusqu’aux genoux, Françaises, Français, démerdez-vous.»

Et Juppé aura au moins dit un truc bien avant de se tirer : "je souhaite bonne chance à la France".

Clair, qu'il va en falloir du courage pour nourrir ce syndrome de Stokolm à venir.

19.Posté par lolipop le 04/05/2017 15:42

Oui, c'est mieux que la france meure en silence, que macron passe, que l'euthanasie soit moins compliquée, plutôt que subir une opposition hystérique et haineuse pilotée par les gros possédants

18.Posté par Perplexe le 04/05/2017 15:33

@ post 14 :

ils ne cherchent pas des arguments, ils iront couler leur bulletins dimanche pour leur héroïne, tout simplement. Et devine qui sortira vainqueur dimanche soir à La Réunion ?

Car quand on écoute ce qui se dit autour de soi, les sondages de BFMTV et les opinions des journalistes, beaucoup de Réunionnais s’assoient dessus...

Moi, je reste chez moi. Et je le répète, toute la clique favorise la montée du FN et après ils crient tous au loup pour venir voter pour un clown qui va poursuivre leurs politiques désastreuses qui durent des années.

La ficelle devient trop grosse...

17.Posté par pfffffffffff le 04/05/2017 15:24

boof la france ne veut plus des socialos bobos mais va remettre le socialo MACRON au pouvoir allez comprendre ....déjà qu'il est pour la suppression des CDI et à mon avis on va en baver et 5 ans c'est long, mais comme le français du moins une majorité aime bien se faire ......alors attendons le mandat du petit à Hollande et après fermez là!

16.Posté par RAY le 04/05/2017 15:15

ni pour lui ni pour elle . je voterai blanc . a la maison on est 8 personnes a voter comme moi . mauvais calcul des deux ou on voit un macron qui pense déja etre l'héritier du system .pas d'idée dans ce débat que d'attaques . OPINION CRISTALISER CHEZ NOUS

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes