Faits-divers

Le siège de la Réserve naturelle de l’Etang St-Paul cambriolé pour la 2e fois cette année

Jeudi 2 Novembre 2017 - 17:13

Le siège de la Réserve naturelle de l’Etang St-Paul cambriolé pour la 2e fois cette année
Les employés de la Réserve naturelle de l’Etang Saint-Paul ont eu la mauvaise surprise de découvrir ce matin que leur lieu de travail avait été une nouvelle fois cambriolé. Vol du matériel informatique, du matériel de guidage destiné aux touristes, du matériel scientifique, d’entretien mais aussi les clés des sept véhicules de la Réserve... Une vitre a également été brisée. Le préjudice est estimé à 10 000 euros. 

Une plainte a été déposée. Les constatations ont été réalisées ce matin par les gendarmes. Dans le quartier de la Grande Fontaine où se trouve le siège de la Réserve naturelle de l’Etang St-Paul, l’école primaire et maternelle auraient également été visitées ces deux derniers jours.

En août dernier, des cambrioleurs s’étaient déjà introduits dans les locaux de la Réserve pour y dérober des débrousailleuses et des tronçonneuses. Les auteurs du cambriolages seront jugés en février prochain. 

La sécurité du siège de la Réserve a été renforcée.
N.P
Lu 2347 fois



1.Posté par hoarau le 02/11/2017 16:19

Je suppose qu'il y avait une assurance

2.Posté par jean carabas le 02/11/2017 17:17

POST1: donc, on peut continuer?

3.Posté par laquaz le 03/11/2017 08:03

7 véhicules????? Pour quoi faire? Scandale permanent!

4.Posté par Romain le 03/11/2017 08:58

post 1
Nous supposons que vous êtes un abruti ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 07:30 5 séquestreurs ultra-violents en garde à vue