MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Le service de communication de la ville de Saint-Denis


Par . - Publié le Lundi 9 Septembre 2013 à 10:33 | Lu 571 fois

Le service de communication de la ville de Saint-Denis
A lire  certains articles  de presse,  ce service serait copieusement fourni en journalistes chargés  d’encenser le maire sortant, Gilbert Annette, en français et en  créole (pardon en Kréol) pour faire peuple. Quoi de plus normal ; il faut bien justifier son salaire.    
C’est ainsi que le 2 juillet 2013,  une longue liste de 24 réalisations  du maire : «  ki di sak i sa faire et surtout i fé sak zot la di » a été publiée sur un site numérique.  On peut cependant se poser des questions  à la lecture de la première réalisation citée : « Le boulevard Nord (Entrée Ouest de Saint Denis) ». Que celui qui a vu ce boulevard Nord, lève le doigt…

Un peu plus loin, le « posté » au site numérique cite la réalisation de l’Aqua  Parc, mais pourquoi ne parle-t-il pas du Pôle Océan programmé par son prédécesseur, qui avait trouvé le financement, acheté les vieilles maisons qui se trouvaient sur le terrain, les avaient détruites pour construire le Pôle Océan. Cinq ans plus tard, le trou est toujours béant… Notons que c’est une habitude chez M. ANNETTE. Elu maire de Saint Denis en 1989, il s’empressa d’arrêter le projet de construction du parking en silo programmé et financé par son prédécesseur, Auguste LEGROS) qui reliait le bas de la rivière à la rue Lucien Gasparin, juste à côté de la mairie de Saint Denis. Comme le projet était vraiment  indispensable et innovant, il  le reprendra 3 ans plus tard, à un coût beaucoup plus élevé… mais, quand on est maire de la plus grande ville de l’outre-mer français, au diable l’avarice, le contribuable paiera.

Nos journalistes mettent aussi l’accent sur l’amélioration des  réseaux et de la qualité de l’EAU à Saint Denis «  une des meilleures de l’île » disent ils mais, sourds aux récriminations des  dionysiens sur les radios libres, ils ne parlent  pas du montant des factures qui a considérablement  augmenté avec toutes ces  taxes diverses qui ont été rajoutées sur la facture consommation.

Enfin à quoi ont  servi  ces 300 000 euros donnés à la ville de Diégo Suarez (Madagascar), par le maire après son élection en 2008 ? A cette époque, certains ont fait courir le bruit qu’ayant passé toute son enfance à Diégo Suarez, c’était un geste de remerciement envers cette ville Malgache où il avait grandi. Par ailleurs,  300 000 €,  ce n’est pas exorbitant quand on voit le montant des subventions versées aux associations culturelles, sportives, sociales à la Réunion etc.

Dimanche dernier, je rencontrais un copain réunionnais qui lui aussi avait passé son enfance à Madagascar et y retourne plusieurs fois par an. A ma réflexion concernant ces 300 000 €, il me regarda amusé et me dit :  « Mais est-ce que tu sais qu’à Madagascar ce n’est pas l’euro qui est la monnaie, c’est l’ARIA ou le FRANC MALGACHE ; 300 000 € c’est donc une somme considérable puisqu’un euro vaut 3 000 ARIA. C’est donc un cadeau  de 900 Millions d’ARIA et je dirai que, vu les fluctuations de la Bourse, on est plus près du milliard.
Est-ce que nos brillants journalistes pourraient renseigner les contribuables dionysiens sur l’utilisation de cette somme particulièrement importante.

Saint Denis d’abord




1.Posté par DAN RUN le 09/09/2013 16:35

Un courrier qui ne fait dire que la vérité , et c'est simple aux électeurs dionysiens de faire le bon choix les 23 et 30 Mars 2014 aux municipales à Saint Denis .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes