MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Le scandale de la ravine du Grand Hazier


- Publié le Jeudi 4 Avril 2013 à 17:09 | Lu 397 fois

Le scandale de la ravine du Grand Hazier
Depuis près de huit ans, au grand jour et en toute illégalité, des camions-bennes de 38 tonnes déversent quotidiennement dans la ravine du Grand Hazier, à hauteur de la rue Martin Luther King, sur la commune de Sainte Suzanne, des déblais et de gravats provenant de divers chantiers de démolition. Une fois les tonnes de déchets déversées, un propriétaire s’affaire  avec son tracto-pelle à combler et à aplanir le terrain ainsi gagné sur la ravine. Cela fait aussi huit ans que des riverains interpellent les représentants de l’Etat ou les élus. En vain. Les ravines de La Réunion, on le sait, servent souvent de décharges sauvages mais là on est en présence d’un scandale bien particulier puisque cette activité illégale se déroule tous les jours depuis des années au vu et au su de tout le monde  et que les autorités alertées restent inactives. Non seulement cette activité génère des risques importants en termes de pollutions ou d’éventuels glissements de terrains consécutifs à des fortes pluies mais elle pourrait avoir des conséquences en matière de santé publique dans la mesure où certains déchets de démolitions enterrés dans la ravine peuvent se révéler toxiques et contaminer la terre et les eaux.

Les riverains ont obtenu que des constats soient établis par la DDE en octobre 2005 et par le service environnement de la Mairie de Sainte Suzanne en février 2007 mais sans que cela n’ait eu un effet quelconque sur l’action des camions.

Posons les questions qui fâchent. Pourquoi, ni le Procureur de la République saisi par courrier recommandé le 14 mars 2007, ni le Préfet saisi le 12 octobre 2008, n’ont-ils jugé bon de répondre aux demandes des riverains ? N’est-il pas étrange que ces camions viennent précisément dans cette ravine-là pour la combler illégalement ? Quelles connexions, quelles solides amitiés ou complicités sont à l’œuvre dans ce scandale environnemental pour que ces opérations puissent se faire ainsi  depuis  huit ans, au grand jour en toute impunité ?

Le cas de  la ravine du Grand Hazier est symptomatique de la façon dont on traite l’environnement à La Réunion. L’incurie du service environnement de  la Mairie de Sainte Suzanne et des services de l’Etat est patente. La DEAL semble ainsi se dédouaner au motif que la ravine, non pérenne, n’est pas cadastrée et qu’elle appartient à un propriétaire privé. Mais les ravines non pérennes  ont bien un statut juridique, elles relèvent de la police générale de l’ordre public que le Maire est tenu de faire respecter  ainsi que de la  police de l’urbanisme et des risques qui s’exerce sur les aménagements réalisés en ravine, notamment grâce aux Plans de Prévention des Risques et aux Plans Locaux d’Urbanisme. Quant au propriétaire privé il est lui aussi responsable au regard du Code Civil et du Code de l’Environnement. Enfin  la DEAL ne devrait pas oublier qu’elle dispose de la Brigade de la Nature de l’Océan Indien placée sous son autorité.

Alors, semaine du développement durable oblige, nous espérons que les autorités publiques et les élus concernés vont enfin prendre leurs responsabilités.

Jean-Pierre Marchau
Porte parole EELVR Nord et Est




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/04/2013 20:24

certains oublieraient ils le saccage sans réaction d'une des plus anciennes chapelle "malbar" sur un domaine au nom bien connu des habitants de cette commune?? faut il s'étonner alors de l'inaction de l'Etat ...c'est être bien naïf..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes