Courrier des lecteurs

Le sacrifice d’Abraham : Jamais de violence parmi les hommes à cause de Dieu

Vendredi 17 Août 2018 - 17:03

Ce mois d’août 2018 peut être considéré comme le mois de l’islam : le Hajj, pèlerinage de nos frères musulmans à la ville sainte de la Mecque, la fête de l’Aid El Kébir et les « assises territoriales de l’islam de France ». C’est une occasion donnée à tous de s’informer sur l’islam comme religion d’ouverture, de dialogue et de compréhension mutuelle. Pour les croyants monothéistes ‒ musulmans, juifs et chrétiens ‒ c’est le moment de s’interroger sur ce qu’ils partagent ensemble. A ce propos, de retour de son pèlerinage à la Mecque en 2010, un natif du Sénégal, Baba Sada Sow, livrait ce témoignage : « Ce qui m’a le plus marqué lors de mon séjour à la Mecque, c’est que j’ai eu l’impression que le pèlerinage aurait pu être fait par aussi bien les chrétiens que les Juifs. Parce que la personnalité la plus importante qu’on évoque à la Mecque, c’est Abraham » (1).
 
Le sacrifice d’Abraham, texte fondateur des trois monothéismes
 
La grande figure d’Ibrâhim (nom arabe d’Abraham), omniprésente au cours de Hajj, est reçue par les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs comme leur Père à tous dans la foi : le modèle et le père des croyants monothéistes. Le sacrifice d’Abraham (Genèse 22, 1-19 ; Sourate 37, 102-107) est le récit fondateur qui relie les trois monothéismes majeures ‒ le judaïsme, le christianisme et l’islam. L’épisode est commémoré le jour de l’Aïd El-Kébir pour les musulmans, le jour de Pâques pour les chrétiens qui voient dans le sacrifice d’Isaac la préfiguration du sacrifice du Christ et le Jour du nouvel an juif, Roch ha Shana, pour les juifs sous l’appellation de la "ligature (l’aqédah) d’Isaac", puisque ce dernier est sauvé in extremis. 
 
Dans le livre de la Genèse ‒ premier livre de la  Bible hébraïque et de la Bible chrétienne ‒ le récit, petit joyau de composition, est présenté comme une épreuve et l’ordre divin est formulé de cette manière : « Prends… Isaac et va… et fais-le monter pour un holocauste » (Genèse 22,1-2). Par contre, dans la Coran, c’est en rêve qu’Abraham se voit en train de sacrifier son fils : 
 
- « Lorsqu’il fut en âge d’accompagner son père, celui-ci dit : "O mon fils ! Je me suis vu moi-même en songe, et je t’immolais ; qu’en penses-tu ?"
- Il dit : "O mon père, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras patient, si Dieu veut" » (Sourate 37, 102 – traduction D. Masson).

Comme l’indique ce petit dialogue émouvant entre le père et le fils ‒ le texte coranique ne donne pas le nom du fils (2)‒  l’adhésion du fils à la volonté divine est totale, au point qu’il se permet d’encourager son père à l’obéissance. La suite du texte fait apparaître, dans un geste de prière,  la totale remise de soi d’Abraham et de son fils : 
 
«  Après que tous deux se furent soumis, et qu’Abraham eut mis son fils front contre terre, nous lui criâmes : O Abraham ! Tu as cru en cette vision… Voilà l’épreuve concluante. Nous avons racheté son fils par un sacrifice solennel. Nous avons perpétué son souvenir dans la postérité : Paix sur Abraham ! » (Sourate 37, 103-109).
 
Le texte coranique qui se veut une prédication destinée à l’exhortation est d’une belle sobriété. Dans le récit biblique, l’offrande du fils est exprimée par la passivité : « quant ils furent arrivés là-haut… Abraham y éleva l’autel et disposa le bois, puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel… » (Gn 22, 9). L’exécution est retenue par le messager de Dieu (Gn 22,12).
 
En mettant en avant l’attitude commune de soumission totale du père et du fils devant un ordre si extravagant, en louant l’obéissance inconditionnelle d’Abraham prêt à accomplir un meurtre, cette lecture, dominante dans les trois monothéismes, donne à penser que la foi du croyant relève d’une soumission aveugle à la volonté de Dieu, voire du fanatisme. D’autre part, il est difficile d’imaginer que le Dieu qui est à l’origine du commandement éthique : « Tu ne tueras point » est le même Dieu qui demande à Abraham de sacrifier son fils, c’est-à-dire de violer cet impératif éthique pour simplement éprouver sa foi. 
 
Le dénouement heureux ‒ la substitution d’un bélier à la place du fils ‒ ne change rien à l’affaire. Il ne justifie rétroactivement, ni la décision d’Abraham d’offrir son fils en holocauste ‒ qui fait de lui un assassin en son cœur ‒, ni la cruauté de l’épreuve subie par le père et le fils. Dieu serait-il pervers ? On pourrait le croire si on s’enferme dans le texte lu de façon littérale. D’autres lectures  ‒ anthropologique, psychanalytique, historique … ‒ sont possibles.
 
Le refus absolu de tout sacrifice humain
 
Pour un certain nombre de commentateurs, cette histoire dite du "sacrifice" (Genèse, 22 ; Sourate 37) a un caractère didactique. Sa visée est la condamnation absolue de tout sacrifice humain. Voyons de plus près  en suivant les textes bibliques ! Le sacrifice humain est bien attesté dans les sociétés phénicienne et cananéenne de l’époque (entre le VIIIe siècle et le VIIe siècle avant J.-C), voire en Israël ancien sous l’influence des cultes idolâtres (1Rois, 16,34). Mais en Israël, les prophètes ont toujours combattu ces pratiques. « Devrai-je sacrifier mon enfant premier-né pour payer pour mon crime, le fils, chair de ma chair, pour expier ma faute ? » (Michée 6,7). La réponse du prophète est non. Dans les lois de l’Exode, l’offrande à Dieu du fils premier-né est signifiée par l’offrande d’un animal en substitution (Exode 13,2, 11-16). Dans le livre du Deutéronome, le rejet des sacrifices humains est net : « Yahvé a tout cela en abomination, et il déteste ce qu’elles ont fait pour leurs dieux : elles vont même jusqu’à brûler au feu leurs fils et leurs filles pour leurs dieux ! » (Dt,12,31).
 
Dans cette perspective, le récit du sacrifice d’Abraham peut se lire, selon Thomas Römer, professeur au Collège de France et spécialiste de la Bible hébraïque (Ancien Testament), comme une polémique très fine contre la pratique des sacrifices humains (3). Ou, au mieux, comme une sorte de mise en scène didactique pour humaniser le culte sacrificiel : en substituant le sacrifice animal au sacrifice humain qui était encore pratiqué dans certaines régions (5). L’intention du récit est donc bien précise : condamner les sacrifices d’enfants et fonder l’usage de la substitution, du rachat, sur une révélation divine. 
 
Pour le rabbin et philosophe Marc-Alain Ouaknin « la leçon de texte est sans équivoque. C’est une véritable mise en scène, théâtrale, dramatique, pour dire qu’à partir d’Abraham il ne sera plus jamais possible qu’au nom de Dieu, d’une valeur supérieure, ou du Bien, on se croie autoriser à porter la main sur un autre homme. Ce qui est révolutionnaire dans ce récit, c’est précisément que le sacrifice d’Isaac ne se réalise pas ! Si on entend bien ce message, cela veut dire : jamais de violence parmi les hommes à cause de Dieu ! »(5)
 
Pour ces spécialistes, ce récit dit du sacrifice répond à une préoccupation rituelle : condamner l’immolation d’enfants pratiquée par les voisins cananéens et substituer à cette coutume le sacrifice d’animaux. Il reprend sous forme narrative les anciennes condamnations du Deutéronome et des prophètes en montrant au peuple comment Dieu l’a refusé à l’ancêtre Abraham. C’est à la fois affirmer l’essence de Dieu ‒Amour et Bonté ‒ et l’innocence de la victime.
 
Cette lecture anthropocentrique, ou "humaniste", n’épuise pas toute la richesse de ce récit. Elle contribue avec d’autres lectures ou interprétations ‒ lecture psychanalytique, lecture historique… (6)‒ à une meilleure compréhension de ce récit ; un récit qui ne manque pas de fasciner le lecteur attentif et qui a toujours frappé l’imagination de plusieurs générations de peintres, de philosophes et d’écrivains.

------

1 - Témoignages de hâj, Exposition, Paris, Institut du Monde Arabe, 2014
2 - Selon la tradition musulmane dominante, le fils dont il est question est Ismail, le premier fils d’Abraham avec la servante Agar.
3  - RÔMER Thomas, Dieu obscur, Labor et Fides, p. 64-65. Notons que le récit biblique du "sacrifice d’Abraham" dans sa forme finale et son insertion dans le livre de la Genèse remonte au Ve Siècle avant notre ère. Quant aux textes qui condamnent les sacrifices humains ils remontent au VIIIe siècle avant notre ère.
4 - Le thème de la substitution est assez fréquent. On retrouve une pareille substitution dans le sacrifice d’Iphigénie projeté par son père Agamemnon dans le but de recueillir l’agrément des Dieux et d’obtenir les vents propices au départ de la flotte grecque vers Troie. Artémis substitue une biche à la victime humaine. Cf. C’est la dernière pièce écrite par le tragédien grec Euripide, Iphigénie à Aulis (Tragédie).
5 - OUAKNIN marc-Alain, La leçon d’Abraham, In La Plus belle histoire de Dieu, Points/Seuil, 1977, p. 107
6 - Pour la lecture psychanalytique, voir BALMARY Marie, Le sacrifice interdit, Grasset, 1986. MICHEL Reynolds, Le sacrifice d’Abraham, Témoignages, 02/01/2007
 
 
Reynolds MICHEL
Lu 1312 fois



1.Posté par lesseps le 17/08/2018 17:25

3 religions qui se ressemblent comme trois gouttes d’eau... et qui ne se mélangeront jamais car elles n’aiment rien de plus que se faire la guerre depuis des siècles... Les plus grands assassins de l’histoire du monde ont donc un dénominateur commun : Abraham... Dommage qu’il ait existé alors... on aurait un monde sûrement moins lobotomisé par des extrémismes religieux qui tuent aveuglément femmes et enfants depuis des siècles... Un monde sans religion, voilà la définition du bonheur

2.Posté par klod le 17/08/2018 17:40

"Le refus absolu de tout sacrifice humain ".....................

a quand "le refus de tout sacrifice animal" ?????????

mais juste des religions en son âme et son corps .................... c'est pas gagné , pov religion ou pov humanité ? en 21389756 de l'an "de grace" ?

3.Posté par Youssef boutrefas le 17/08/2018 19:31

Merci a l'auteur pour sa neutralité je rajoute seulement quelque chose. Personne ne peut co former ou dire que l'ordre de tuer le fils émane de Dieu. Le songe reste en état d'interprétation il se peut que Abrahams l'avait vu plusieurs fois. On sait aussi que tous les croyant et surtout les prophète ont subit des complots cas connus de Joseph et surtout de Job. Le.cas du prophète Joseph le.coran cite un ordre mais ne déterminé et.ne situe pas son origine une chose ordonne a tous ces e fant ''tuez Joseph et la.voix de votre père vous sera ouverte'' tout porte a croire dans la manière de le.composer ce n'est humain mais d'origine extra humain soit djinn croyant ou laique soit djinn diabolique soit autre chose. Parce-que l'erreur que comte une créature c'est de croire a ce qu'il.voit. Dieu n'a rien dit sur son royaume tout ce qu'il dit c'est la présence de djinn et d'ange. Dieu n'est pas obligé de toit dire et il est fort possible que même les anges ignorent beaucoup de chose lorsque Dieu créé une chose cette chose porte en elle même des limitation. Minolota ne peut lettre dans seul boitier une caméra couvre le.visible l'ultraviolet l'infrarouge. Il existe 3/monde .
L'ordre de tuer ne peut émaner que par un non croyant ça c'est sûre.
Le cas Job est plus développer car il était jalousé personnage multimilliardaire et pieux c'est vraiment rare a le devenir et a s'y maintenir . bref la jalousie s'enflamme même autour du trône de Dieu et les langues commencent a se délayer djinn et autre disent ''si job magnifiait Dieu et le grandit sur terre c'est normal Il l'avait rendu riche' l'ordre de le toucher au bien et au physique fut donner Donnet le.complot sous le.coup de la jalousie et l'envie est prépare il ne reste que les exécutants. Au cas de Joseph les exécutant c'était les frère et dans le cas de job sûrement il cherchait un habitué un voyou des tiré des bidonville et des prisons comme le fond certain scénariste qui décrivent un caporal qui jalouse un fi hé jeune du civil qui passe son temps sur la plage avec ces belle copine d'université .
Tout le monde sait ou était Hitler Staline musolinie etc bref d'après les scénariste et romanciers lorsqu'on veut chercher le type de la sal besogne on sait ou le trouver.
Donc Job subit un coup dure tout disparait atteindre de maladie il ne peut ni bouger ni rien scarifié il redevient infecte personne n'ose ne le sentir.
Tout cela se passe sous le regard de Dieu qui observe ce qui se passe et qui sans doit ne se prononcé
Il observe tout le monde personne n'ose intervenir le type souffre tout seul ni assisté ni secouru bref certain n'ose pas le faire sûrement il.savait que c'était un prophète et que pour cette catégorie faut rien faire attendre l'ordre de Dieu. Tu ne peux pas intervenir l'élément est sous control.
C'est dans cette état de fonctionnement plus que probable qu'il faut regardé la situation de'abrahame.
Lui aussi jalousé lui aussi sous le coup de complot divers.
Généralement Dieu profite du complot et d'autrz cas pour créer un événement une lois une ordonnance
Sûrement Abrahams était sous un coup il n'a pas pu déterminer son origine il fonce ..son fils le suit ils plongent tout les deux. La première fois c'est les autre qui les ont jeter force ligoter en feu maintenant c'est lui même avec son fils qui se jetèrent en feu ..''allez mon fils un deux trois etttttt plouf''
De de cas dieu a créer un ordre ..faire une offrande a Dieu et Dieu va la distribuer au pauvre au malade au femme enceinte et en allaitement au voyageur au étudiants etc.
Un heureux événement pour tout le monde humain comme djinn..
On dit que les djinn se nourrissent du sang donc ça les concerne eux aussi
En résume personne ne peut dire si oui ou non Abrahams comme josephbet job n'était pas sous un coup prépare un complot
Aïd mabrouk pour les pauvre et les malheureux les mâlades et les femmes enceinte et en alilaitement et pour les.cité universitaire les cantine scolaire . Dieu nourri tout le monde

4.Posté par Kayam le 17/08/2018 23:00

Si la pratique de la religion - religion choisie selon des affinités, des écritures, des approches diverses et variées... - se tenait dans le cadre de l'intimité sans exposition aucune à d'autres, le monde ne serait pas ce qu'il est : sous influence, manipulation, interrogation, persuasion et tout ce que vous voulez.

Si l'implantation de lieux de cultes, quelque soit la religion, avait été interdite, rien de ce qui s'passe n'aurait trouvé d'écho. Pas de pro, ni d'anti. Mais le monde a engendré de son espèce ceux qui ont su berner la naïveté d'autres.

La force de persuasion est telle que les gens ont peur avec ça : après la mort, quelle sera notre place ? jugés pour ce que nous avons fait, quel sera notre punition ? ou notre récompense ?

Les sacrifices, en valent-ils la peine ? sens du travail fait
Les sacrifices valent-ils autant de peine ? sens de la douleur causée et infligée

Tous les combien d'années, de siècles, Dieu révise t'il ses applications de peines en + ou en - vis-à-vis de ceux qui font dé/re/tourner le monde en son nom ?

Devant le "Grand", la violence est elle une force ou une faiblesse ? à combien est estimé cet acte quand l'amour et la bonté -valeurs perdus- sont remplacés par la violence par les Hommes contre les Hommes pour lui ?

5.Posté par Dagober le 18/08/2018 07:04 (depuis mobile)

Post2 sacrifices animal il y avait avant ,et en aura encore même si on l''interdise ,ont le fera en cachette

6.Posté par A Reynolds MICHEL le 18/08/2018 12:44

"Les Ecritures ont été trafiquées", clament les musulmans.
Ils sont bien placés pour l'affirmer car ce sont les musulmans eux-mêmes qui ont manipulé les Ecritures.
Pourquoi avoir tansformé le nom d'Abraham en Ibrahim ?
Pourquoi avoir dit que c'est Ismaël qui était sur le bûcher alors que juifs et chrétiens savent que c'est Isaac qu'Abraham devait sacrifier ?
Pourquoi avoir transformé le nom de Yeshua (qui signifie "Sauveur") en Issa (qui ne signifie rien du tout) ?
Parce que l'islam nie la divinité du Christ.
Armand Gunet

7.Posté par Samem le 18/08/2018 14:43 (depuis mobile)

@ mr cunet...reste tranquille.
.

8.Posté par A mon avis le 18/08/2018 19:04

Preuve, s'il en était besoin que chacun interprète les textes à sa convenance !

C'est tout de même extraordinaire, qu'au XXIè siècle, avec toutes les connaissances archéologiques, scientifiques, historiques que nous avons, qu'on puisse déplacer des millions de gens pour se prosterner devant une pierre, prier devant des statues de plâtre, ou autres lieux "sacrés" ; qu'on puisse considérer comme expression divine des textes qui ne sont qu'une compilation de récits populaires !



9.Posté par A mon avis le 18/08/2018 19:15

@ 6 : Monsieur Gunet, tous les textes sacrés ont été trafiqués, volontairement ou non. Chaque traduction implique une modification du sens précis du texte d'origine. Mais surtout, les textes ont été bien souvent transformés, au gré des besoins des traducteurs ou des copistes en fonction de la nécessité du moment. Le texte de Monsieur MICHEL en est la parfaite illustration.
Et dire que les religions bourrent le crâne de leurs fidèles avec le contenu de ces textes qui n'ont rien de divins mais qui ne sont là que pour berner les naïfs fidèles et maintenir dans la dépendance.

Toutes les critiques que vous pouvez faire de l'islam, peuvent être appliquées aux religions chrétiennes et à la religion juive.

La religion n'est qu'un instrument d'asservissement mental !

10.Posté par lesseps le 18/08/2018 19:18

@ GUNET : des preuves , on veut des preuves ... sauf que dans toutes les religions on s’attache à du vent et des choses écrites dans des torchons écrits par on ne sait qui... pauvres d’esprits que sont les croyants

11.Posté par Quel groupe humain représente le mieux l'islam dans le monde ? le 18/08/2018 19:19

La réponse en lien !
A. Gunet

12.Posté par A mon avis le 18/08/2018 19:24

@1 lesseps :
Vous dites :
" Un monde sans religion, voilà la définition du bonheur "
Excellente définition ! 👍👍👍

Message aux croyants : Dieu a créé les religions pour punir les Hommes ! 😄😄😄😄

13.Posté par JORI le 18/08/2018 21:34 (depuis mobile)

8 et 9. À mon avis.
+++++++1

14.Posté par maikouai le 18/08/2018 21:45

Le sacrifice d’Abraham ?!
Qui peut expliquer l’Univers Infini, et Éternel ? La gravitation suffit-elle à expliquer la sustentation des Astres, des planètes, voire les satellisations, alors que certaines astéroïdes en atterrissant, semblent ne pas obéir à cette loi ? Dans le même ordre d’idée plus en rapport avec notre quotidien ; qui peut expliquer le phénomène de l’hypnose ? Pourtant on opère bien des patients sous cet effet… Ces quelques interrogations, sans réponse hélas, c’est pour : 1 dénoter les limites humaines ; 2 dire que la Croyance en un « Horloger » Créateur et Ordonnateur de l’Univers, ne peut pas relever que d’un intellectualisme prisonnier de la logique du temporel. En tout état de cause perdure une question non élucidée, l’homme ne fait que, transformer, adapter l’existant, mais « Qui » fabrique et fournit « l’existant » ?
Tout en respectant les Croyances, il semblerait que si on pouvait réciproquement mettre en pratique ce : « Aime ton prochain comme toi-même », les pratiques sacrificielles expiatoires animalières et autres, ne devraient plus avoir lieu d’exister, et l’autre deviendrait cet alter ego, qu’il aurait dû toujours être…

15.Posté par JORI le 19/08/2018 00:20 (depuis mobile)

14. Maikouai. Qu''entendez vous par "l''existant" ?. Tous les jours de nouvelles choses se créent sans aide d''un "horloger" comme vous dites !!

16.Posté par Slv le 19/08/2018 07:55 (depuis mobile)

De mon point de vue aucun sacrifice n''est légitime, y compris celui d''un animal. Quant à l''islam, il est impossible d''estimer une religion qui interdit le mariage entre musulmane et non-musulman : une telle religion est forcément discriminatoire.

17.Posté par y.féry le 19/08/2018 08:54

Très intéressant le lien proposé par M. Gunet post 11. Au moins, lui, lorsqu'il affirme quelque chose, il fournit ses sources, contrairement à un certain monsieur qui affirme, qui avance des chiffres, des pourcentages sans fournir ses sources.

18.Posté par JORI le 19/08/2018 10:15 (depuis mobile)

17. Y.fery. Vous devez certainement parler de celui qui se définit lui même comme un lâche, nivet!!.

19.Posté par une réunionnaise 97410 le 19/08/2018 14:20

Quand je lis youssef post 3 ce long post qu'il a écrit, je l'ai lu jusqu'au bout.Je crois entendre mon vieux ma tante, paix à son ame maintenant, mais on dirait que c'est elle que je lis dans ce post.Cette façon de parler de tout et de rien.Mais elle buvait elle du rhum et s'installait sous la vérenda et nous faisait ce genre de discours qui mélange tout, qui passe du coq à l'ane tout d'un coup.
J'ai lu Job dans la bible comme post 3,comme tout le monde, mais je n'ai jamais senti cette histoire comme post 3.Chacun voit bien soleil à sa porte, moi, la leçon que j'ai retiré il ne faut pas devenir pauvre comme job c'est tout.Post 3 youssef, lui, il a élargit et quadrillé, le sujet job comme pas deux.Tout le monde ne va pas aussi loin que lui concernant job et abraham et autres.C'est trop.
Les djinn, c'est qui ?
Ce week end on a parlé des succubes, et incubes à table,en assez grand comité.. au repas qui venaient le soir faire l'amour aux humains.Et c'est encore dans ma tete,la discussion, et là maintenant c'est les djinns avec post 3….

20.Posté par A mon avis le 19/08/2018 18:05

@ 11 Monsieur Gunet :
Le lien que vous donnez est intéressant. Il est dit, en fin de compte que chaque croyant applique la religion qui lui convient. Sauf dans les pays où la religion est une religion d’état imposée par la force, Daech appliquant dans toute sa rigueur la charia !

Mais cela peut s'appliquer à n'importe quelle religion ! Chaque Croyant prtique la religion selon ses besoins et selon ses moyens pourrait-on dire.
L'islam comprend de multiples tendances, ce qui est aussi le cas de la religion chrétienne !
Par le passé, l'Inquisition n'avait rien à envier à Daech !

La religion n'est qu'un instrument d'asservissement mental au service d'un pouvoir

Le titre de Monsieur MICHEL :
" Jamais de violence parmi les hommes à cause de Dieu"
c'est de la provocation : l'Histoire et l'actualité démontrent tous les jours le contraire.

La France avec la Révolution et sa loi de 1905 et sa laïcité, a réussi à se libérer (en théorie) du joug de la religion. Ce qui n'est pas le cas de tous les pays d’Europe dont certains possèdent des religions d’État (Danemark, Angleterre, Malte ...) .

21.Posté par A mon avis le 19/08/2018 18:15

@19 une réunionnaise 97410 :
Charmant commentaire ! 😊😊😊
Vous aviez une vieux ma tante rigolote !

Que pensent monsieur MICHEL, (et Monsieur GUNET) des succubes, des incubes et des djinns ? 😊😊😊
L'ange Gabriel pourrait-il être un succube ? 😊😊😊

22.Posté par Kayam le 19/08/2018 18:46

"Aime ton prochain comme toi-même" : c'est chrétien il me semble. Tout dépend de quelle manière certains l'ont compris. En mettant en pratique ce commandement, le monde aurait évolué dans le respect, le partage, la tolérance. Dans les agissements et le développement de religions, il y a trop de "vouloir du pouvoir".

Comment y-aurait-il considération d'un alter-égo alors que je ne souhaite voir que ce qui me conforte ? L'image que renvoie le miroir, c'est le mien quand je me regarde ; la personne ayant les mêmes pensées et caractéristiques, je ne veux pas la voir. Il y a MOI. Ce que JE veux. Qu'importe les conséquences.

Il est dit qu'il n'y a qu'un seul Dieu, mais alors pourquoi tant de haine pour la religion de l'autre et comment cela se fait-il que les mortels ne soient pas capables d'unifier une même croyance et en finir avec les contradictions. L'égo démesuré et la jouissance de la suprématie, sans doute.
Une totale destruction serait-elle l'unique solution ? Afin de faire renaître la quiétude pour un monde nouveau... Dieu se sacrifiera t-il ou nous sacrifiera t-il tous ? La place sera peut-être laissée à quelques personnes (athées ?) afin de repeupler le monde... où le bonheur sera au rendez-vous...🙂😉 J'aimerais bien y être.

Les athées, déistes ou agnostiques ne dérangent pas, eux, car il ne se mêlent pas à l'intérieur de ces contraintes religieuses. Les croyants n'ont donc rien à leur reprocher et je pense que ce ne sera pas par eux qu'il y aura un déclenchement de guerre de religions. Si cela finit par arriver, les épreuves seront dures car loin des sacrifices des animaux, c'est le sacrifice des Humains qui reprendra la place. L'histoire se répétera mais en plus violente. Ajoutée à cela : génocide, barbarie, destruction. Beurk !!

ma petite contribution : PeaceLove'n'Unity

23.Posté par L'Ardéchoise le 19/08/2018 20:44

Kayam, pas trop le temps de commenter (trop de monde dans ma maison, le meilleur gîte il paraît de la région -enfants, petits enfants et amis) mi aim aou !!!

24.Posté par L'Ardéchoise le 19/08/2018 20:55

Kayam, j'ai oublié : peace and love, de soixante-huitarde attardée, mais peace tout court parce que bon, si les gens pouvaient se rendre compte qu'il ne faudrait pas grand chose pour être en harmonie, eh bien la vie serait plus facile et que je me demande quels efforts plus importants que ceux que je fais pourraient aller dans ce sens ?
Je crois, sincèrement, provoquer l'envie de sourire à la vie.
Sans doute que je me trompe.

25.Posté par Kayam le 20/08/2018 00:59

Une déclaration d'amour... j'adooooore ! Donc l'amour virtuel existe bien alors ?? Et dire que je m'en suis moqué sur un article... et là je fais partie des principales touchées devant plusieurs centaines de personnes. En direct, là... J'ai de la chance. Je me demande devant quel Dieu se fera la cérémonie 😄😄

Merci et ça fait plaisir.
----
Pour aplanir tout ça, il faut réécrire l'Histoire où dans la vie la simplicité serait reine. L'arme : des sourires qui ne trompent pas. Effacer aussi ce sentiment de peur et de questionnement qui nous habite depuis la nuit des temps, d'il y a 400 ans, d'avant et d'après 1968. Vivre quoi ! Profiter des bons moments qui nous sont offerts... comme.......... préparer une liste d'invités et le repas à offrir ??

Oh, Amour virtuel
Je partagerais avec toi un bon cari bringel
Et mon cœur bondira, quand je te verrais, dans ma poitrine salée...

Bon, il est l'heure d'aller faire de doux rêves... Lol

26.Posté par L'Ardéchoise le 20/08/2018 11:09

Kayam, pourquoi ce moucatage ?
Empathie n'est pas amour, même si votre expression réunionnaise semble pouvoir être prise pour une déclaration...
Cela ne change rien de toute façon, et ne m'empêche pas de vous apprécier.

Juste un problème : comme je me présente comme maire aux prochaines élections, qui va nous marier ?

27.Posté par Kayam le 20/08/2018 18:26

L'Ardéchoise

Le fol espoir de ce "mi aim aou !!!" a rendu mes doigts tellement fiévreux pour écrire hier soir, qu'à aucun moment j'ai pensé à de la moquerie. Vous savez bien que je plaisante voyons ! et c'est agréable d'être appréciée. Merci encore.

Pour le mariage : surtout pas Thierry ! De rage, il sera capable de jeter le bouquet de violettes.
J'ai pour ma part un Robert qui est très proche de mon cœur mais je ne veux pas le partager.

J'en conclus qu'entre nous cela aurait été difficile. Il ne nous reste plus qu'à annuler 😥

Ce qui me désole, c'est si vous êtes élue maire, je ne pourrais pas profiter de tout l'argent. Vous auriez su arranger les papiers pour faire de moi votre secrétaire particulière à des conditions avantageuses. Financières, bien entendu. Les maires savent comment faire...

Cordialement bien.

28.Posté par Le corbeau le 30/08/2018 14:40

Il semble que l'Evangile, le Coran et autres croyances ne sont que des instruments d'asservissements de domination - la vérité, c'est que l'on ne sait rien et ça on le sait/
Cela ne veut pas dire, qu'il ne faut pas croire, mais croire en sa conscience.
Aimez-vous les uns les autres, notre conscience l'admet sans contrainte, tuer notre prochain, notre conscience ne l'admet pas. là est le péché.
Mais il faut être logique " tout ce qui vive sur cette terre " ont aussi une âme, sinon la vie n'a plus sa raison d'être

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 09:54 "4 Robinets" : Demande de limitation vitesse

Mercredi 22 Mai 2019 - 09:42 Nick Conrad...