MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le requin, ce prédateur si redouté


Par Dr Bruno Bourgeon, président d'AID - Publié le Lundi 20 Avril 2015 à 10:04 | Lu 628 fois

Le requin, ce prédateur si redouté
Depuis 400 millions d'années, les squales ont traversé toutes les crises d'extinction sans perdre leur place au sommet de la chaîne alimentaire. Par notre faute et pour la première fois, ils sont en grand danger. Nous devons changer le regard que nous avons sur eux et oublier cet héritage d'incompréhension et de préjugés.

Contrairement à l'image que la plupart des gens ont sur les requins, plus de 80% de ces espèces ne dépassent pas 1,60 mètre et ne sont pas dangereux. Dès qu'un spécimen atteint 2 mètres, il peut y avoir un risque potentiel si l'on ne suit pas un minimum de précautions.

Sur 500 espèces, 6 représentent un risque réel pour l'homme, du fait de leur taille et de leurs habitudes alimentaires : le grand blanc, le requin tigre, le requin bouledogue, le requin taureau et dans une moindre mesure, le requin taupe bleu et le requin à pointes blanches océanique. Ce risque est minime si l'on adopte les bons comportements : la mer, c'est chez eux et pas chez nous !

Or l'homme ne supporte pas, peut-être plus en mer qu'ailleurs, de n’être qu’un animal faisant partie d'un écosystème soumis à la domination des requins. Il ressent le besoin d'imposer sa suprématie à l'ensemble du règne animal, ainsi qu'à l'ensemble de la planète. Si un spot de surf se trouve sur leur territoire, il est probable qu'il y aura confrontation et que les requins nous prendront pour proie. C'est donc à nous aussi de mettre des limites à notre besoin de liberté et de recherche perpétuelle d'espace sauvage supplémentaire.

Les requins sont la clé dans l'équilibre des écosystèmes. Ces supers prédateurs sont à la tête de la pyramide alimentaire et régulent nos océans en prélevant les individus les plus faibles, blessés ou malades. Ils sont considérés comme les parfaits nettoyeur des mers.

Nous devons donc profondément changer la façon dont nous les considérons, afin de trouver des moyens de protéger nos océans. Aujourd'hui, seul 1,6% de notre planète est protégée (réserve marine), ce chiffre est bas et insuffisant. L'objectif prioritaire de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) est d'atteindre les 10% d'ici 2020, mais la tâche se révèle plus difficile que prévue.

Les causes de leur disparition ? D’abord le commerce de produits provenant du requin (dont la barbarie que l'on appelle "FINNING" consiste à découper leurs ailerons avant de rejeter les corps à la mer, encore vivants, voués à l'immobilité et une lente asphyxie !) ; les effets secondaires de la surpêche ; la dégradation des milieux côtiers ; la pollution ; le fait que le requin a une maturité sexuelle tardive (certaines espèces ne sont matures qu'à partir de 15 ans...), ils ne se reproduisent que tous les deux ans et ont une longue gestation.

Si nous nous référons à la FAO (Food and Agriculture Organisation), c'est plus de 1450000 t de requins qui sont péchées chaque année, soit plus de 100 millions de requins tués, dont environ 75 millions uniquement pour leurs ailerons destinés à la fameuse soupe. Voici déjà quelques idées que nous pourrions faire : laisser de côté les préjugés, apprendre à les connaître, être attentif au contenu de notre caddie pour éviter de consommer des animaux en danger, préférer les poissons labellisés "pêche durable" qui portent la marque de la MSC (certificat de pêcherie respectant les milieux marins ainsi que les populations), éviter de consommer du "Veau de mer" (qui est du squalane quand l'origine n'est pas précisée).

La mer est grande, mais épuisée à cause de nos moyens technologiques d'exploitation toujours plus évolués. La pêche couvre toutes les mers du globe jusque dans les profondeurs et détruit sur son passage l'espace marin. Il est donc primordial et urgent de créer des aires marines protégées, tant qu'il y à encore quelques choses à protéger. Et si l'on ne devait retenir qu'une chose sur les requins, souvenons-nous qu'ils sont là depuis très longtemps, exceptionnels et fascinants... Ils méritent compréhension, respect et protection.

Dr Bruno Bourgeon, président de AID




1.Posté par breizhatoll le 20/04/2015 11:39

Donc si je comprend bien :

1450000 tonnes dans le monde de requins pêchés soit 1450000000 kgs de requins

100000000 de requins seraient donc pêchés soit

1450000000 / 100000000 = 14.5 kgs de poids moyen de requin dans le monde

ils ne doivent pas etre bien gros vos ailerons envoyés au chinois

Je rappellerai que cette étude de boris worn a été financé notamment par PEW ONGE régulièrement décrite comme manipulant les chiffres afin de protéger les requins

Global catches,exploitationrates,andrebuildingoptionsforsharks
Boris Worma,n, BrendalDavis a, LisaKettemer a, ChristineA.Ward-Paige a, DemianChapman b,
Michael R.Heithaus c, StevenT.Kessel d, SamuelH.Gruber

This work has been funded by grants from the Nationa lScience
Foundation and the Natura lSciences and Engineering Research
Council of Canada, with additional meeting support by b[the Pew
Charitable Trusts.
]

Comme quoi on peut être docteur mais pas très fort en math !

2.Posté par Bruno Bourgeon le 20/04/2015 12:10

Excellente critique très constructive. Vous ne parlez pas du reste, j'en déduis que le reste vous convient. Oui il y a sans doute une erreur, et si l'on dit que 1450000 t de requins, font 10 millions de requins, soit 145 kgs par requins, ce qui paraît plus vraisemblable, cela change quoi sur le raisonnement de fond? Il y a une erreur de facteur 10...

3.Posté par th le 20/04/2015 12:38 (depuis mobile)

Et le thon sardine néna longtemp zot lé en boite et néna même

4.Posté par breizhatoll le 20/04/2015 14:26

C'est vrai que ce n'est rien comme erreur un facteur 10 . Vous faites la même chose avec les médicaments ?

Pour information ce n'est pas une erreur l'étude reprenant un poids moyen de requin dans le monde 20.8 kgs pour extrapoler le nombre de requins tués ce qui me semble pour le moins douteux . bref je vous enjoins de relire cette étude de manière approfondi . Votre savoir scientifique devrait vous permettre de comprendre que leurs statistiques sont biaisés et ne représentent guère plus qu'une opinion sur des chiffres grandement torturés pour leur faire dire ce que l'on souhaite .

Pour en revenir au reste quelle étude "indépendante" a réellement démontrer scientifiquement le déclin des requins dans le monde ? la plupart des stocks sont indéfinis pour la plupart des espèces de requins au niveau de l'uicn. 46.8 % des espéces de requins ont des stocks classés DD (DATA DEFICIENT) selon l'UICN. Ce sont ces chiffres qui vous permettent de dire que nous ne devons pas pêcher du requin non protégé ni menacé d'extinction ?
http://elifesciences.org/content/3/e00590/T2

Si je vous rejoins sur la nécessité de stopper la pratique du shark finning pourquoi venir en débattre ici ? Cette pratique existe t'elle a la réunion ?

le squalane est un carbone complexe contenu dans le foie des requins pélagiques utilisé en cosmétique d'ailleurs aujourd'hui remplacé en grande partie par des molécules végétales. Le veau de mer est un requin taupe ou requin pèlerin consommé pour sa chair et non pas pour son huile qui doit ressemblé a de l'huile de foie de morue au gout.

La surpeche , la pollution et autres galimatias ressassés sans cesse sur internet et dont l'imbéciliité ont été démontré plus d'une fois . bref vous ne faites que reprendre des théories sans fondements scientifiques et décrédibilisées par les faits. On pouvait attendre mieux d'un scientifique.

La pollution est elle plus forte a la réunion où nos stations sont aux normes européennes depuis plusieurs années contrairement a nos voisins mauriciens seychellois ou malgaches ?

la surpêche dans l'océan indien a t'elle lieu en face de st gilles d'étang salé de st leu ?

Désolé si ma critique vous a semblé désagréable mais autant je suis pour la protection de l'environnement autant la retransmission d'informations fausses , non vérifiés ou même exagérés qui sont le quotidien sur le sujet me semble de plus en plus difficile a accepter surtout vu les conséquences économiques et les pertes en vies humaines

5.Posté par Bruno Bourgeon le 20/04/2015 16:11

Vous avez courageusement raison, anonyme breizhatoll, et vos connaissances scientifiques sont impressionnantes; Ne sous-estimez toutefois pas la surpêche en haute mer qui déshabite les océans, déjà constitués de grands vides. Les Seychellois et les Malgaches sont nettement moins nombreux que les Réunionnais par surface habitée, les rejets d'eau polluée sont donc nettement moins importants, enfin le nombre de baigneurs est également beaucoup plus faible, ainsi que le nombre de surfers, et le lagon mauricien, bien que très abîmé par le comportement des autorités, qui jouent à fond la carte des grands hôtels aux plages artificialisées, fait office de barrière "naturelle" aux requins pélagiques ; j'en profite pour répondre aussi à Thierry Robert, qui est contre la réserve marine au prétexte qu'elle attire les requins. C'est en fait tout le contraire : la réserve est insuffisamment repeuplée pour entraîner la cascade de la chaîne alimentaire (le récif corallien est la forêt équatoriale de l'océan), comme l'a attesté l'étude de l'IRD, sur la quantité de poissons par m2 dans la réserve marine. Etude retranscrite dans le documentaire de Canal+ sur le requin réunionnais. Par conséquent, les requins de récif, au sommet de la chaîne alimentaire dans un récif corallien insuffisamment peuplé, ne sont pas présents pour faire s'éloigner les pélagiques. J'en veux pour preuve qu'il n'y a, dans le lagon néo-calédonien que je connais bien, remarquablement protégé par une série de règlements contraignants, que des albi marginatus, des requins à pointes noires, et des requins dormeurs, tous inoffensifs pour un plongeur ou un baigneur. J'ai croisé un jour un requin baleine, immense mais pas carnivore... D'autre part, vous me parlez de stations d'épuration; je vous rappelle que jusqu'en 2007, c'était il n'y pas si longtemps, 20 communes sur 24 étaient en contentieux avec l'Europe sur la qualité de l'épuration des eaux. Les nouvelles stations construites n'empêchent pas la turbidité des eaux lorsque les ravines, dégringolant des hauteurs des torrents de boue et d'eaux usées, de déchets savamment jetés en leurs fonds, sont là pour l'entretenir. Cette topographie montagneuse n'existe pas à Maurice ou aux Seychelles, ou même à Madagascar. Quant à l'extinction des requins, ils font partie des espèces menacées, mais pas (encore) en danger. Je vous invite à revoir l'émission de Jean-Christophe Victor, "le dessous des cartes", consacrée à ce sujet, sur Arte : 3% des espèces ont déjà disparu, 28% des espèces de toutes sortes de poissons sont en danger d'extinction (dont les requins; ensuite j'ai lu l'article que vous m'avez recommandé, c'est même la première chose que j'ai faite ce matin, et effectivement il manque de clarté sur l'énoncé des chiffres. Une chose est sûre : ceux qui dévoilent leur quota de pêche ont tout intérêt à le sous-estimer, c'est l'auteur qui les a surestimé à rebours. Enfin le principal sponsor de l'étude est le gouvernement canadien. Pew est un sponsor secondaire, allez sur le site, et ne paraît pas être l'ONG sectaire que vous décrivez.

6.Posté par breizhatoll le 20/04/2015 17:25

pour bien connaitre le theme de la sous-estimation des stocks je vous assure que c'est une erreur que ne font plus les armements car cela a été l'excuse majeur pour justifier une baisse des quotas de peche en europe. les armements remplissent depuis scrupuleusement les journaux de peche ce qui a permis a l'ifremer de réévaluer a la hausse les stocks de poissons.

Ma fois en surface les Seychelles sont en effet plus petits et ont moins d'habitants mais ils reçoivent pres de 230000 touristes par an alors que nous en recevons 360000. l'ile Maurice recoit presque un million de touriste par an . Si vous intégrez ces données cela donne les chiffres suivant puisque vous semblez affectionner le ratio eq habitant / km²

Seychelles 687 eq hab /km²
Réunion 477 eq hab /km²
Maurice 1107 eq / hab /km²

sachant que ces deux pays n'ont pas de réel traitement des eaux usées!

Nos stations sont en effet effectives seulement depuis 2007 seulement les accidents ont augmentés bien après cette date : il ne saurait y a voir de causalité évidente. Pour votre argument sur la pluviométrie ma foi vrai pour le reste de l'ile , il ne vous a pas effleuré que l'ouest était la partie de l'ile la moins arrosée et que la plupart des attaques avait eu lieu hors saison des pluies. personnellement hormis après un cyclone je n'ai jamais vu les torrents de boues que vous décrivez.

pour l'effet réserve soit disant inexistant comment expliqué la taille massive de nos squales et leurs nombres si la mer est aussi déserte que l'on veut bien nous le faire croire . Si la méthode de comptage est la même que celle utilisé pour effectué le point zéro dans la future réserve qui ne dénombra aucun squale a la réunion vous me permettrez de douter de la compétences des personnes concernés. Il n'est venu a personne l'idée qu'une population de prédateur en tête de chaine exercerait une pression majeur sur le reste de la chaine alimentaire .
ci joint un document du wwf que l'on ne saurait etre pour l'extermination des requins qui indique une augmentation des prédateurs de 3 a 54 % au sein d'une réserve alors que le milieu naturel a vu ce taux se maintenir a 3 %

Effets des réserves marines sur les activités de pêche
Fiona R. Gell et Callum M. Roberts

Un deuxième axe de cette étude montre que les changements rapportés par Halpern sont sous-estimés par rapport aux potentialités qu’offrent des réserves bien contrôlées. Des études comparant des secteurs sujets à des intensités de pêches différentes montrent souvent des différences importantes entre les abondances, biomasses et tailles des espèces exploitées. Par exemple, Hawkins et Roberts (2000) ont évalué les différences de biomasse en poissons prédateurs récifaux entre des îles de la caraïbe subissant une pression de pêche importante et une pression faible. Plus de 54% de la biomasse des assemblages de poissons dans les îles hawaïennes du Nord-Ouest, excentrées et peu pêchées, étaient constitués de prédateurs de bout de chaîne, alors qu’ils représentaient moins de 3% dans les îles principales où les ressources sont largement exploitées (Friedlander and DeMartini 2002).

il est certains que vu que l'on ne comptabilise pas les prédateurs il devient difficile d'expliquer la stagnation de la biomasse au sein de la réserve.

Pour ce qui est de l'extinction des espèces autre theme sujet a interprétation les chiffres sont régulièrement manipuler : un exemple récent annoncant la perte en quarante de 50 % des espèces sauvages sur la base de 3000 especes disparus . sachant qu'on estime au bas mot le nombre d'especes animales a plus de 2 millions vous conviendrez que nous sommes loin des 50 % . de plus le fait de perdre des espèces n'est pas récent . les espèces animales actuelles constituent seulement 1 % des especes animales ayant vécu sur terre . Heureusement l'homme n'existait pas , on aurait pu l'accuser.

Vous etes , semble t'il, un admirateur de stephan Hessel. Je ne vous en voudrais donc pas trop ! mais par pitié s'indigner ce n'est pas gober tout ce que l'on nous dit sans corréler les informations a notre disposition .

7.Posté par KLD le 20/04/2015 19:21

article intéressant sur la réserve en p.14 du quotidien . pour info , il y a "une mini réserve" au large de Mahé , la capitale des Seychelles .

8.Posté par couillonisse le 21/04/2015 10:54

breizhatoll n'est intéressé que par une chose.... Voir le stock de requins arriver à un point critique voire à disparaitre... Il pourra ainsi surfer en toute quiétude dans une eau enfin redevenue en adéquation avec ses poncifs .... Les réserves marines sont faites pour protéger la faune et flore marine, même un gamin de 5 ans le comprends... La bio-masse n'a pas augmenté ici à la reunion (sauf dans le lagon) de façon significative pour expliquer les attaques.... Ces accusations contre la réserve marine , qui avaient disparues depuis quelques mois devant leur propre absurdité, reviennent sur le devant de la scène pour une seule raison : porter un maximum d'accusations contre tout et n'importe quoi dans le but de faire oublier que si ces attaques ont lieues , ce n'est que parce quelques surfeurs, baigneurs imprudents et inconscients se tapent le coquillard des mesures de sécurité élémentaires et enfreignent des arrêtés mis en place pour les protéger !

Cher breizhatoll, quand te verra-t-on sur les spots où surfent certains inconscients suicidaires ? Pour leur demander de retrouver la raison et d'arrêter de jouer avec le feu ?? Certainement jamais ! Car ces moments de détresse d'après attaque, sont votre fond de commerce pour faire entendre vos imprécations morbides ... Sinon personne ne vous entend... A qui profite ces attaques en fait ??? Certainement pas à ceux que l'on croit, il suffit de regarder les infos pour voir les personnes et assos-cassos qui essaient de profiter de cette situation !!!

9.Posté par tmartin le 21/04/2015 11:57

Il n'ya pas de "minimum de précaution" avec le requin bouledogue, il attaque a n'importe quelle heure, n'importe ou, ce qui en fait un cas à part !
Et il n'y avait quasi aucun bouledogues a la Réunion il ya seulement 5 ans

10.Posté par breizhatoll le 21/04/2015 12:59

ma foi couillonisse vous portez bien votre nom ! avez vous seulement lu un seul de mes arguments Monsieur bourgeon a au moins le courage d'entamer une discussion construite et argumentée . Je suis d'ailleurs prêt a changer d'avis si l'on me prouve que j'ai tord .

La science est fait de constats empiriques sur lequel on base des hypothèses , hypothèses que l'on revérifie par des expériences . C'est d'ailleurs le principe des publications scientifiques : elles génèrent des débats où arguments et contre arguments sont pesés avant de valider ou non une théorie , théorie qui peut très bien être remise en cause plus tard. Ne pas tenir compte des avis des anciens créoles , petits pécheurs a la gaulette, surfeurs apnéistes et plaisanciers pour ne pas avoir d'avis contradictoires est une démarche assez peu scientifique.

Le fait que la création de la réserve marine puisse être un fait aggravant dans le développement de cette crise requin ne signifie pas qu'il faut la faire disparaitre complètement . Par contre refuser tout changement de sa gestion alors qu'il est manifeste qu'un changement d'ecosysteme est a l'œuvre est contreproductif pour celle ci .

mis a part cracher votre haine contre des avis contraire aux votres quels sont exactement vos arguments scientifiques dans ce débat ? les mêmes arguments que l'on nous ressassent depuis quatre ans et qui n'ont pas amélioré d'un iota la situation ? Je ne débattrai que sur le terrain de la science le seul probant et certes difficile de compréhension .

L'interdiction de baignade est une mesure de protection temporaire le temps de trouver des solutions . Seulement ces mesures de protection omettent d'expliquer le changement survenu depuis quatre ans. C'est le tonneau des danaides que l'on remplit sans cesse.

Je vous laisse relire mes arguments qui peuvent très bien ne pas vous convenir mais de grâce éviter de vous réfugier derrière cette interdiction pour ne pas répondre a ces questions.

11.Posté par couillonisse le 21/04/2015 13:42

@bretonlesopticiens : le directeur de la réserve marine vient de faire lui même la réponse à ton monologue... Mais sûrement pas assez scientifique pour toi :) Remarque lui c'est un gars de terrain, lui !!!!!

12.Posté par couillonisse le 21/04/2015 14:53

@bretonlesopticiens : peut être qu'un avis éclairé d'une maitre de conf à l'université de la run et chercheur en biologie marine te sera plus parlant Mr le prix NOBEL de pacotille : " Les études concernant l'effet réserve (menées depuis sa création en 2007) indiquent que le récif de la réunion est toujours dégradé : bcp d'algues et de poissons herbivores sont présents au détriment des poissons carnivores. L'absence de ces derniers (qui sont au sommet de la chaine alimentaire) est le signe incontesté d'un déséquilibre avéré. La RMNR doit être maintenue sans autorisation spéciale supplémentaire de pêche "

Et c'est la que toute ta théorie fumeuse et nauséabonde prend tout son sens... Mais peut-être as-tu des données personnelles à faire connaitre au monde scientifique ??? Toi le géo-trouvetout breton :)

13.Posté par breizhatoll le 21/04/2015 18:20

lol moins de poissons prédateurs !! par rapport au point zéro de la réserve de 2005 qui n'est pas foutu de trouver un seul requin ? on voit bien le résultat .

Sinon vous êtes capable de réflexion par vos propres moyens ou vous ne pouvez que citer béatement les acteurs de cette crise requin aux intérêts avérés ?

Vous êtes risible et pathétique désolé et j'ai autre chose a faire qu'a essayer de convaincre une groupie des requins se comportant comme un perroquet sous amphetamine .

14.Posté par couillonisse le 23/04/2015 09:12

ok !! on sait maintenant à qui on a affaire ... un scientifique 2.0 qui s'admire devant sa glace :)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes