Education

Le recteur et Huguette Bello misent sur l'éveil culturel des écoliers

Mardi 7 Mai 2013 - 17:17

Le recteur et Huguette Bello misent sur l'éveil culturel des écoliers
Saint-Paul devient la cinquième commune à s'engager dans le Contrat Local d'Education Artistique (CLEA). Un dispositif destiné à la mise en commun des moyens entre l'Académie, la Direction des affaires culturelles et la ville. L'objectif : insuffler un éveil culturel aux écoliers.

La convention signée ce matin en mairie de Saint-Paul porte sur une durée de trois ans. Dans les faits, ce partenariat se caractérisera par une éducation artistique partagée et de proximité à destination des élèves, qu'ils soient sous la responsabilité de la ville avec les primaires, ou collégiens et lycéens.

Pour ce qui la concerne, la ville de Saint-Paul compte 15.000 élèves de primaires. Si les projets d'éducation artistique peuvent exister par petites touches au gré de l'implication d'un enseignant, le CLEA formalise ce qui n'était jusqu'à maintenant qu'un extra.

Marc Nouschi, le directeur de la DAC OI
Marc Nouschi, le directeur de la DAC OI
"Après l'enseignement, il y a aussi la rencontre avec l'artiste, c'est à nous de le faire", s'engage Marc Nouschi, le directeur de la DAC OI, "ou alors c'est à nous de donner les conditions pour que nos élèves aillent dans les musées, les expositions", fait-il remarquer. Dans ses grandes lignes, la convention permettra un engagement beaucoup plus fort de l'éducation par les activités culturelles. Il s'agira par exemple de faciliter l’accès aux œuvres et aux ressources artistiques et culturelles au public scolaire. Derrière une oeuvre d'art ou un spectacle, les enfants pourront ainsi approcher les artistes, à moins que ces derniers ne viennent à eux au sein des établissements. Favoriser les formations des enseignants à ses thématiques extra-scolaires est l'une des obligations de la convention.

"Le CLEA a été pensé pour que chaque élève puisse, de façon individualisée, et dans des domaines variés tels que l'architecture, la musique, l'art... avoir un parcours authentique dont il gardera une trace", explique le recteur Thierry Terret.

Ville estampillée "d'art et d'histoire", Saint-Paul compte encore plus profiter des richesses de son territoire pour le proposer à ses enfants. "L'éducation et l'instruction seront un rempart contre la démagogie, le populisme", imagine Huguette Bello. En matière d'activités extra-scolaires, "les Allemands, avec des après-midi réservées à ces activités, sont beaucoup plus malins que nous", concède la parlementaire. Assurément un exemple à suivre selon elle.

Après les Avirons, Saint-Philippe, l'Etang-Salé et Saint-Joseph, Saint-Paul ajoute un ingrédient qui pourrait séduire les élèves en décrochage. "On ne sait pas. Parmi ces élèves il y a peut-être un Usain Bolt ou un Mozart", sourit la députée-maire. La Possession ou encore Saint-Pierre s'engageront prochainement sur la même voie du CLEA.
LG
Lu 2026 fois



1.Posté par n o e le 07/05/2013 21:21

Super cet éveil culturel des élèves ... Les arts et notre langue forment une dimension essentielle de notre identité. Plus que dans d’autres nations, la Culture est inséparable de l’histoire et du rayonnement de la France.
Il faut valoriser notre patrimoine et notre culture .... favoriser l’accès de tous à la culture ...

J'adhère !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter