MENU ZINFOS
Social

Le ras-le-bol de la police scientifique


Par Soe Hitchon - Publié le Jeudi 27 Décembre 2018 à 17:30

Niveau mouvement syndical, ce ne sont pas les plus bruyants. Mais le ras-le-bol de la police technique et scientifique se fait entendre. Un préavis de grève a été lancé par le SNIPAT pour manifester le mécontentement de ces policiers qui se sentent délaissés par rapport aux autres métiers de la police.
 
Un préavis de grève illimité à partir de 26 décembre a été lancé mais modifié par la suite pour ne concerner que la nuit du 31 décembre. Difficile de savoir si la grève sera maintenue car une proposition de rendez-vous avec le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a été faite pour le 8 janvier. Le Syndicat national des personnels de la police scientifique (SNPPS) ne compte, depuis, pas faire grève. Incertitude quant à la participation du troisième syndicat, le Syndicat national Alliance des personnels administratifs, techniques, scientifiques et infirmiers (SNAPATSI).
 
Les techniciens de la police scientifique demandent à être reconnus au même titre que les policiers actifs. Ces derniers profitent d’avantages dans les départs à la retraite, primes, etc à cause de leur statut " actif ", comme les gardiens de prisons, certains infirmiers et les contrôleurs aériens. "Mais le métier de technicien de la police scientifique depuis les années 90s où il s’agissait d’un métier de laboratoire avec des heures fixes, explique Benjamin Gayrard, secrétaire général du SNPPS, aujourd’hui on travaille en commissariat et sur le terrain, et donc soumis aux mêmes risques de sécurité". À cela s’ajoute la tension psychologique entraînée par une proximité avec la mort et des scènes "brutales et violentes". Sans compter les astreintes de nuit et de week-end à effectifs réduits, soir 4 à 5 personnes, et les heures supplémentaires non payées.
 
Les 2500 fonctionnaires de la police scientifique nationale demandent donc le même niveau de traitement que les autres métiers de la police. Au risque de n’avoir personne le 31 décembre.




1.Posté par Clovis le 28/12/2018 09:39 (depuis mobile)

fonctionnaires = indexation des salaires

fonctionnaires = syndicalistes


2.Posté par rasta le 28/12/2018 10:02

Décidément ras le bol par ci ras le bol par là . La France championne du monde du ras le bol et des râleurs... allons vivre comme seychellois ou rodriguais , cassez les chaines de ces râleurs qui nous montrent l'individualisme exacerbé et le pleurnichage par manque de pouvoir d'achat .... Shuutttta Babylone..

3.Posté par Fidol Castre le 28/12/2018 12:33

2.Posté par rasta le 28/12/2018 10:02

Décidément ras le bol par ci ras le bol par là . La France championne du monde du ras le bol et des râleurs... allons vivre comme seychellois ou rodriguais , cassez les chaines de ces râleurs qui nous montrent l'individualisme exacerbé et le pleurnichage par manque de pouvoir d'achat .... Shuutttta Babylone..


Il faut taxer la vaisselle (sauf celle de l'Elysée) et plus particulièrement les bols.

4.Posté par Merci patron Manu! le 28/12/2018 13:15 (depuis mobile)

Franchement indécent ces lamentations de laborentins alors que le personnel médical crie depuis des années sa souffrance. Le pire c'est que eux risquent d'obtenir rapidement gain de cause vu que Macron caresse les flics dans le sens du poil

5.Posté par BRAVO le 28/12/2018 14:21

allons fait un RAL LE BOL général alors !!!!!
au moins nout toute sera content !!!!!

6.Posté par @5 le 28/12/2018 18:21 (depuis mobile)

@5

bien dit j'approuve

7.Posté par ald'eau le 29/12/2018 00:27

Ici, "Pour agir intelligemment, l'intelligence seule ne suffit pas" (Dostoïevski).

Unité (syndicale, pas en ordre dispersé) et persévérance: Plus la matière est dure, plus le forgeron doit la travailler... La stricte application des textes est particulièrement efficace.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes