MENU ZINFOS
Economie

Le rachat de Vindémia par GBH apparaît comme "très préjudiciable aux intérêts des consommateurs"


Les résultats de l’étude d’impact mandatée par l’Observatoire des prix, des marges et des revenus viennent d'être présentés aujourd’hui à la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion. La société Bolonyocte Consulting, mandatée pour mener cette étude sur le rachat de Vindémia par le groupe GBH, conclut à un impact extrêmement défavorable pour l’économie réunionnaise et prévoit une augmentation des prix, une perte d’emplois ainsi qu’une menace certaine pour les autres acteurs réunionnais.

Par Charlotte Molina et Soe Hitchon - Publié le Vendredi 6 Mars 2020 à 19:12 | Lu 6043 fois

"L’opération de concentration ainsi examinée […], ne peut apparaître que comme très défavorable au développement du pluralisme concurrentiel, comme au développement de l’économie de l’île tout entière, et plus encore comme très préjudiciable aux intérêts des consommateurs".
 
En seulement quelques phrases, l’étude d’impact décrit un scénario très inquiétant et déjà redouté par de nombreux Réunionnais.
 
Réalisée par la société de consulting Bolonyocte à la demande de l’OPMR, l’étude fait état de gros risques autour du rachat de Vindémia par le groupe antillais Bernard Hayot.
 
Ce dernier atteindrait ainsi un chiffre d’affaires global à La Réunion de l’ordre d'1,7 milliard d’euros, totalisant environ 45% des dépenses de consommation courantes des ménages réunionnais.
 
Des chiffres astronomiques, qui conféreraient à GBH une position dominante, bien loin de renforcer l’équilibre concurrentiel de la grande distribution sur notre île.
 
L’opération donnerait un pouvoir de marché très sensiblement accru à GBH, "et même inédit sur un territoire domien", précise le compte-rendu de l’étude, du jamais vu en outre-mer donc.
 
Bolonyocte note également le contexte très singulier de cette opération: "Au fond, elle vise à permettre à un acteur déjà dominant sur beaucoup de secteurs majeurs de l’économie réunionnaise, et donc par voie de conséquence sur l’économie toute entière, d’étendre cette domination à l’un des rares secteurs où il ne l’est pas à ce jour". Car le secteur de la distribution généraliste est aujourd’hui le seul où le groupe GBH détient une part de marché inférieure à 20%.
 
L’étude prévient dès lors : "Cette opération, si elle est autorisée, aurait des impacts majeurs très structurants et probablement irréversibles sur le paysage de la distribution généraliste, avec notamment des risques sérieux de disparition de certains acteurs, au premier rang desquels le nouvel acteur Make Distribution, mais, au-delà, sur les équilibres économiques et même sociaux de l’île".
 
L’étude prédit la suppression d’emplois par centaines…
 
Le cabinet d'audit estime par ailleurs que la défaillance prévisible de Make Distribution entraînerait la perte ou la précarisation de 200 à 500 emplois sur une période de 12 à 36 mois.
 
"A cet égard, on ne peut donc considérer que, en l’état, l’opération de concentration proposée par le groupe GBH comprenant l’engagement de cession à Make Distribution de 4 hypermarchés présenterait une garantie de sauvegarde des intérêts des 2.150 salariés du groupe Vindémia."
 
À noter que ces risques sérieux sur le plan social existent également pour le secteur aval des fournisseurs et des producteurs locaux selon l’étude.
 
… et une hausse des prix
 
"La forte concentration et l’absence de pluralisme concurrentiel dans un secteur de l’économie ne sont jamais favorables à son dynamisme, pas plus qu’il ne l’est à la modération des prix de vente aux consommateurs", précise l’étude. 

Elle prévoit d’abord une baisse des prix chez l’acteur dominant pour se positionner face à son concurrent E.Leclerc, déclenchant ainsi une guerre des prix qui ne devrait durer que quelques années avant d’avoir un impact très négatif sur les autres acteurs, entraînant leur marginalisation, voire disparition. Les producteurs locaux seraient donc face à une dépendance économique.
 
Face à une intensité concurrentielle à la baisse, les efforts se réduiront du côté des acteurs dominants (GBH et Leclerc) jusqu’à atteindre une phase de "normalisation" pour finalement relever les prix de façon durable faute de concurrence suffisante.
 
Un scénario assez classique dans ce genre de situation selon Bolonyocte, qui conclut : "Au final donc, l’ampleur de la concentration du marché de la distribution généraliste qui résultera de l’opération projetée devrait immanquablement se traduire, d’une part, par une élévation des prix de vente au consommateur, mais aussi par une diminution de la diversité de l’offre comme de son caractère innovant."

Une assemblée plénière avec les membres de l'observatoire et les parties concernées

Ce vendredi soir, les membres de l'observatoire, ainsi que les représentants de GBH et Make Distribution se sont réunis en assemblée plénière pour débattre sur le rapport de Bolonyocte. Pour Michel Lapeyre, directeur général de GBH, "les chiffres (de cette étude, ndlr) sont fantaisistes et souvent faux". "L'Autorité de la concurrence a les éléments fiables et rendra sa décision dans quelques semaines", affirme-t-il.
 
Les préconisations de Bolonyocte: La cession de plus de supermarchés de la part de GBH

Mais Christophe Girardier, président du cabinet Bolonyocte, rappelle que selon lui, une "toute autre opération" devrait être proposée par l'Autorité de la concurrence, et pas seulement "des nuances". "Ce  duopole Hayot-Leclerc représenterait deux tiers du marché avec une majorité de Hayot si nous ne parvenons pas à rééquilibrer". L'équilibre serait possible avec une "opération plus modérée" et la cession de "plus que quatre supermarchés à Make Distribution (Jumbo Sainte-Marie, Jumbo Saint-André, Jumbo Chaudron, Jumbo Savanna, ndlr) ". Pour Christophe Girardien, il en faudrait au moins cinq ou six. 

Le gouvernement a son mot à dire

Tout cela peut aussi être imposé par le ministre de l'Economie. Ce dernier peut ordonner la réexamination de l'affaire par l'Autorité de la concurrence ou statuer lui-même sur l'affaire. Des décisions qui seront prises dans les semaines à venir.


 




1.Posté par Momo le 06/03/2020 19:29

De nos jours on n'est plus libre d'investir … comme on veut ! Les jaloux pondent des inepties pour empêcher les achats … et les ventes car ils ne pensent pas aux travailleurs du commerce !

2.Posté par kivousavez le 06/03/2020 19:52

il faut surtout la création d'un fonds d'investissement stratégique OI pour Mayotte et la Réunion.

abondé par l'AFD, la CDC, la Région, le département 974 et 976 mais aussi par la Caisse de retraite de la Réunion, les mutuelles et assurances sans oublier l'appel à l'épargne public afin de racheter vindémia et positionner la société d'exploitation comme un acteur majeur avec des mission d'intérêt public (développement filière locale, modération prix et marge, ...).

Caillé, Leclerc et System U auraient ils manqué de clairvoyance depuis 3 ans...?

pourquoi le président de l'opmr n'a t il pas évoqué cette solution évidente émanant de....... ???

3.Posté par Modeste le 06/03/2020 20:04 (depuis mobile)

Que gbh se retire et laisse la place aux fameux investisseurs locaux ...la région et z''infos se chargent du recrutement des employés qui vont être sur le carreau très bientôt 😏

4.Posté par Modeste le 06/03/2020 20:08 (depuis mobile)

En clair jouer sur l'avenir du personnel de ces structures pour satisfaire l'ego de certains c'est franchement triste

5.Posté par Modeste le 06/03/2020 20:16 (depuis mobile)

En clair jouer sur l''avenir du personnel de ces structures pour satisfaire l''ego de certains c''est franchement triste

6.Posté par Modeste le 06/03/2020 20:30 (depuis mobile)

En clair jouer sur l''''avenir du personnel de ces structures pour satisfaire l''''ego de certains c''''est franchement triste

7.Posté par Kilosss le 06/03/2020 20:31

GBH n est pas la panacée mais personne n a élevé la voix pendant des années pour dénoncer la position dominante de vindemia dans certaines régions de la Réunion ( Port saint Paul possession )
enfin, vous me faites rire à vouloir trouver une solution locale avec des voleurs profiteurs. tout ça parce que ils sont natifs ? Beurk

8.Posté par blablateur le 06/03/2020 21:49 (depuis mobile)

Et zinfo ? Et si vous arrêtiez de faire un article à charge par semaine ? Et si vous nous éclairez sur les conditions de paiement des supers acteurs du consortium vis à vis des fournisseurs locaux ?

9.Posté par blablateur le 06/03/2020 21:51 (depuis mobile)

Et si vous nous éclairez sur les conditions de travail dans ces belles entreprises locales ?
Bref... Et si vous faisiez un vrai travail de journaliste pas à la bote de certains politiques et de leurs financiers...

10.Posté par La vérité le 06/03/2020 22:01 (depuis mobile)

En fait le groupement Réunionnais a peur du rachat de Vindémia par GBH qui peut baisser les prix vu la quantité d''achat auprès des fournisseurs et surtout le groupement veut la main mise sur Vindémia pour garder les prix haut pour plus de marge !

11.Posté par Modeste le 06/03/2020 22:36 (depuis mobile)

Toujours est il kiloss que derrière tout celà vous avez la complicité de nos chers élus magouilles et compagnie car il faut "tourner" local....On a trop à gagner, du reste on s''en fout. On fera intervenir les médias pour nous expliquer que

12.Posté par Modeste le 06/03/2020 22:40 (depuis mobile)

Avec peu de vaseline cela passera très bien et dans peu de temps on aura vite fait d'éliminer le personnel et de garder la main mise sur l'économie.locale...!

13.Posté par Modeste le 06/03/2020 22:59 (depuis mobile)

Kiloss...gbh dérange nos locaux, déjà on va racler les fonds de chiottes pour crier haut et fort qu''ils sont des exploiteurs d''esclaves...bah c''est d''actualité ça remue les foules avec des lâchés sur les réseaux et sites infos pour monter la pression

14.Posté par Modeste le 06/03/2020 23:05 (depuis mobile)

Ensuite quelques manifs organisées par le fameux syndicat rouge redresseur de torts ...
Applaudit par des naïfs, et nos élus en mi souk qui mène le bal pour une économie "fermée," tout cela est payant pour eux....et derrière le travailleur en prend..

15.Posté par Ou connai le 06/03/2020 23:37

“Très préjudiciable aux intérêts des consommateurs ?? La société Bolonyocte prévoit une augmentation des prix ??”

Soyons sérieux svp. Vindemia (ou plutôt le groupe Casino) n’a cessé d’augmenter ses prix de vente depuis plusieurs années. Des hausses qui d’ailleurs pénalisent fortement les résultats du groupe à la Réunion.
Zero investissement, magasins d’un autre siècle, succession de dirigeants non sensibilisées aux intérêts locaux mais plutôt aux intérêts de Casino etc => C’est cela qui est réellement préjudiciable pour les consommateurs.
Le changement fera le plus grand bien.

“L’étude prédit la suppression d’emplois par centaines…”
Pourquoi jouer constamment cette note ?
C’est très malsain d’appuyer sur ce sujet alors que vous le savez sensible sur notre île... les enseignes (quelqu’elles soient) ne vont pas attendre ET n’ont pas attendu d’ailleurs pour réduire considérablement leur effectif. Qui parmi les lecteurs n’a pas abandonné son chariot car l’attente en caisse était interminable ?


“Ce dernier atteindrait ainsi un chiffre d’affaires global à La Réunion de l’ordre d'1,7 milliard d’euros”

Encore une fois la situation n’est pas du tout INÉDITE... quel était le poids de Vindemia dans les belles années ?? Quel était son Chiffre d’affaires ?
Grande distribution, industries locales etc etc !

Enfin, pourquoi constamment attaquer le nouvel arrivant sur la place ?? Avez-vous des intérêts dans l’échec de ce projet ?
La fin de votre article est bâclée. Vous passez les 2/3 de l’argumentation à surligner en GRAS les craintes alors que le responsable de l’analyse préconise la cession d’un ou deux hypers supplémentaires, c’est tout!!


Bref, les différentes études menées par cet organisme (bolonyocte) ne sont pas inintéressantes... poids des marges arrières, déséquilibre des relations entre distributeurs et fournisseurs etc !
À retrouver ici :

http://www.opmr.re/rapport-de-lopmr-sur-la-grande-distribution-et-le-commerce-de-proximite/

Mais elles sont très mal utilisées ou transcrites par zinfo974. Vous êtes nuls dsl.

Le vengeur masqué héhé sans se presser héhé!

16.Posté par eddo le 07/03/2020 02:40

Ce qui est préjudiciable c’est exposer à 10000 familles qui vivent directement ou indirectement de Vindemia. Crier au loup et ameuter les troupes c’est faire prendre des risques à ces familles : salariés, fournisseurs, prestataires, producteurs, ....seront sur le carreau si la vente se passait mal. Je suis salarié, cadre, dirigeant d’une business unit chez Vindemia, je n’ai aucune info précise sur les repreneurs (Make)...comment ce pseudo expert venant de je ne sais où, payé une blinde avec l’argent de mes impôts puisse venir semer le trouble sur l’île.? Ses chiffres sont fallacieux, et regardez la photo, tout le monde dort....toute l’assemblée s’en tape !

17.Posté par La vérité le 07/03/2020 06:58 (depuis mobile)

Ou voilà comment se faire manipuler avec l'aide des organismes par le biais des médias et consorts. Le groupement Réunionnais a trouvé un moyen psychologique pour défendre ses intérêts.

18.Posté par Jambrosade le 07/03/2020 05:06

Zot y travaille chez Vindemia ou zot lé encartés CFDT ?

19.Posté par Jean Louis sauveur le 07/03/2020 08:43 (depuis mobile)

si le GBH les pas bon pou ti colon, averti la population a quoi s'attendre !! Zinfo ou n'a le bon zoutil de propagande, utilise a li pour les bonnes causes, fait monte la polémique sur le GBH, ta voir comment créole i bek !!

20.Posté par Les génies le 07/03/2020 08:44

GBH pour 220 000 000 achete vindemia et fait travailler 2500 personnes
Nous avec 240 000 000 ont achète des billets d''avion! 👍

21.Posté par Le Jacobin le 07/03/2020 09:07

AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !

-Préconiser les collectivités dans le commerce C'EST UN GAG !
-Autant faire appel aux GJ pour la reprise de Vindémia
-Que dit le consortium d'investisseurs Réunionnais constitué en 24 h chrono ?
-Si le consortium des frères ennemis de la grande distribution est constitué ont ils soumissionnés au rachat de Vindémia

-Ceux là mêmes qui pleurnichent aujourd'hui en nous faisant croire qu'ils sont le Messie venu protéger notre pouvoir d'achat sont devenu Millionnaire en patrimoine alors que peuple du rez de chaussé c'est appauvrit de jour en jour.

-Je suis en mesure de vous dire OUI ils ont protégés leurs descendants qui sont largement à l’abri du besoin, pourquoi pas c'est le fruit du travaille accomplit.

Attendons la suite de la CRC !

22.Posté par Brunochina le 07/03/2020 09:34

Les lobbyistes de gbh sont dans la place on dirait !
Pour savoir qui est gbh je vous invite a regarder ce reportage de canal+ special investigations.
« Les derniers maîtres de la Martinique ».

https://www.youtube.com/watch?v=4N0OS2f4xVg

Qui proposera qu’on ferme tous ces cubes qui nous polluent la vue et la vie pour redonner sa place a un commerce a taille humaine >

23.Posté par Réveillez vous le 07/03/2020 09:34

Certain pense vraiment qu'avec ce rachat, un groupe qui est privé et qui ne cherche que gagner toujours plus argent et accroître son bénéfice va baisser les prix et être bon pour le consommateur tout en conservant les emploie ???

24.Posté par GIRONDIN le 07/03/2020 10:00

Ici on a besoin d'un organisme de contrôle de la concurrence. Qui fait quoi, Comment et avec qui Et à quel prix.
Les services de l'État ont tous les chiffres. Qu'ils analysent les chiffres, les concentrations, les complicités, les monopoles.



Toussssssala c'est du blablabla, Didier Robert notre président la dit, nous va avoir les mêmes Prix que la métropole, alors que c'est hayot, Edouard, triang song Qui vend....... Je m'en fiche !

Rappel

En novembre 2018, il disait selon le communikant dans un discours historique
"" "Que faut-il retenir des décisions annoncées par Didier Robert dans un discours qui marquera l'histoire politique de la Réunion pour les années à venir, au même titre que l'annonce par Paul Vergès en son temps du lancement de son combat pour l'égalité sociale?

Tout d'abord, la Région va se donner les moyens pour que les prix pratiqués à la Réunion soient au même niveau que ceux de métropole.

La Région, l'Etat et l'Europe vont prendre en charge le transport des marchandises jusqu'à la Réunion

Comment faire pour y parvenir? En faisant prendre en charge par la Région, l'Etat et l'Europe, le coût du fret, c'est à dire du transport entre la Réunion et la métropole, pour un montant de 350 millions d'euros....
Comment s'assurer que le commerçant va réellement faire bénéficier le consommateur de cette économie dont il va bénéficier? La réponse de Didier Robert : "Une lutte implacable contre toutes les situations de monopole et pour une transparence totale des prix et des marges". Une action qui sera permise grâce à une des annonces faite par Annick Girardin, à savoir la nomination d'un délégué à la concurrence outre‐mer au ministère de l’économie et des finances. Un correspondant aux outre‐mer ayant été parallèlement nommé au sein de l’Autorité de la Concurrence.......
Le 30/11/2018 | Par Pierrot Dupuy

25.Posté par Le Jacobin le 07/03/2020 12:17

HEUREUX!!!

La peur à changée de camp,

le consommateur du rez de chaussée sans 50% de prime de vie chère à pris l'habitude de se faire plumer sa carte bleu qui passe au rouge à partir du 15 du mois, sa peau est une carapace qui ne sent plus les coups.

Et voici les Millionnaires Réunionnais aux abois, ils se battent pour quelques Millions de plus, je comprends leurs peurs, ils ont affaires à un gros porteur.

26.Posté par Jean Yannis LAURENT le 07/03/2020 13:00 (depuis mobile)

Bonjour

Casino a supprimé plus de 1200 emplois dans Vindemia depuis son arrivée à ma tête du groupe.
Ce monsieur en parle ????
Bandes de bouffons laissez ce dossier suivre son cours.

27.Posté par José Paldir le 07/03/2020 13:08

Il y avait besoin d'une étude pour ça ????
Sérieux ça fait des années que GBH a le monopole et c'est maintenant qu'on dépense des milliers d'euros pour lire que c'est une menace.
ça étonne encore les gens de savoir que les prix sont trop élevés à la Réunion à cause de monopoles ?
Il y pas que GBH il y les autres. alors stop, arretes vos conneries chers consommateurs importez tout vous même seule solution.

28.Posté par GUEENEC le 07/03/2020 14:40

G BH pas bon mais un groupement de déjà propriétaire ça est bon ces pas con ?sor cium ça ?
Si les gros proprios de l'ile veulent VENDEMIA ils payent CASH et plus que l'offre GBH

29.Posté par Jean le 07/03/2020 15:32 (depuis mobile)

moi quand je vois une pub leclerc exemple lait demi écrémé 0.88 cent euro et je passe 3 pack de lait le 3 pack il passe a 95 cent euro quand je vais a accueil on me dit cet normal et cet ecrit en petit dans la pub.pour on me rembourse la différence

30.Posté par JPP le 07/03/2020 19:16

Je ne me positionne qu'à partir des extraits de l'étude. On croirait lire un manuel de management pour classe de 1ère. Il n'y a aucune analyse mais des poncifs.

"Il y a des fois où ça s'est passé comme ça donc ça va être comme ça."

C'est vrai sur les emplois. Il y a des cas locaux dans le domaine de l'automobile car l'achat d'une entité par une autre entraîne souvent des doublons mais dans une certaine limite comme certains emplois administratifs. Mais sur les prix je ne suis d'accord rien ne dit qu'un duopole entraîne une hausse des prix.

Et n'oublions jamais que c'est le consommateur qui paie et peut donc refuser d'acheter tel ou tel produit dans telle ou telle GMS.

31.Posté par Alédipartou le 08/03/2020 02:15 (depuis mobile)

Bientôt l''arrivée de CORA ??

32.Posté par Yaya le 08/03/2020 03:45 (depuis mobile)

Ceux qui pensent que Gbh leur veut du bien, et qu’il va baisser les prix , venez faire un tour en Martinique.
Gbh s’en fiche royalement ..
Ici en Martinique on paie 3 à 4 fois plus cher et c tout .
Voilà

33.Posté par polo974 le 08/03/2020 14:34

20.Posté par Les génies le 07/03/2020 08:44
"""
GBH pour 220 000 000 achete vindemia et fait travailler 2500 personnes
Nous avec 240 000 000 ont achète des billets d''avion! 👍
"""

Excellent...

34.Posté par JOEL DALLEAU le 08/03/2020 21:25

À l’attention du consortium Réunionnais
« Arrête causé rentre dans le ron et amène zot l’espoir aux consommateurs Réunionnais veille pas la coque !! »


NON À LA STRATÉGIE DE L’ENDORMISSEMENT
Dans votre dernier communiqué, vous n’en démordez pas, et vous vous positionnez comme le « porteur d’une autre voie pour maintenir une concurrence saine et plurielle à la Réunion ».
Existe-t-il réellement une concurrence dans la grande distribution à la Réunion ? Vous, les partenaires de ce consortium avez-vous, toujours et véritablement joué le jeu de la concurrence au profit des consommateurs Réunionnais ? Le partenaire d’hier (GBH) serait-il devenu l’ennemie d’aujourd’hui ? Et le petit dernier né (MAKE DISTRIBUTION) serait-il indésirable ? Oups ! Certains le prédestinent à un mort-né… Votre attitude est tout de même intrigante. Auriez-vous peur d’une concurrence plus féroce ? Et que cette concurrence viendrait à vous faire perdre des parts de marchés !!!! Beaucoup de questions restent en suspens !!

NON À LA POSTURE ILLUSOIRE
Cette concurrence saine que vous prônez aujourd’hui, se traduirait selon vous, par une « offre alternative » non pas pour concurrencer celui de GBH, mais de proposer « un engagement » cet engagement avec qui le feriez-vous ? Si ce n’est qu’entre vous-même à l’écart des Réunionnais et à l’insu des salariés….
Il est vrai qu’au vu de « vos attachements », de « vos responsabilités », et de « vos qualités », vous auriez dû agir depuis fort longtemps ! Vous avez péché certainement par intérêt et stratégie commerciale au profit de vos groupes respectifs.
Dans votre communiqué paru dans le JIR du 29 février et du quotidien du 2 mars 2020, pensez-vous que les Réunionnais comprennent vraiment ce que s’est votre « offre alternative » pour la Réunion ?
Pensez-vous vraiment que les Réunionnais puissent vous faire confiance quant à votre « financement solide », alors qu’aucun chiffre, ni montant n’est mis sur la table et qu’à ce jour pas l’ombre d’un dossier n’a été présenté devant la Haute Autorité.
Pourquoi attendre la décision de la Haute Autorité pour dévoiler les détails de votre offre ? Soyez courageux, et ayez la volonté de faire, car pour nous convaincre il nous faut du concret. Mettez en adéquation vos paroles aux actes.

NON À L’INCITATION À LA PEUR
Certes, cette opération porte un caractère exceptionnel par son ampleur, et nombreux sont les qualificatifs énoncés pour transporter la peur d’un monopole, d’une position dominante, du verrouillage du marché et des nouveaux entrants, d’une puissance financière, etc.
À ceux-là même, qui emploi ces qualificatifs, que pensez-vous de ce qui se passe actuellement dans le domaine de l‘immobilier, bailleur de fonds, où la CDC HABITAT est en passe d’avoir le monopole sur le département, par l’acquisition de la SEMADER – LA SIDR – LA SODIAC. Et sans trop tardé LA SEMAC ET LA SODEGIS SEUL LA SEDRE échappera certaine aux griffes de la CDC HABITAT.
Alors ! Messieurs du consortium qu’avez-vous à dire aux Réunionnais sur ce monopole qui s’installe ?
Zut ! Je m’excuse. Vous n’êtes pas concernés et cela ne vous gêne en rien cette situation. Mais n’est pas là aussi un secteur économique très important qui impact énormément le budget familial des Réunionnais ? Premier poste de dépense du foyer. Où est donc votre engagement économique, social, territorial et sociétal pour la réunion ?

NON AU PARTIE PRIS
Sans remettre en cause le travail de tout individu, qu’il soit salarié, consultant, employeur, il est parfois très visible que l’exécutant se positionne dans une posture de bien faisances face au donneur d’ordre. Cet ainsi que la restitution de ces travaux apparaisse comme étant uniquement à charge occultant l’objectivité attendue par le lecteur averti, et pourquoi pas novice.
À la lecture de votre dernier communiqué, Il y a aussi, des faits marquants qui traduisent d’elles-mêmes les orientations prises par les consultants des rapports que vous citez, caractérisés par la détention d’information qui vous permette de dire : « à la lumière des résultats de leurs travaux, si l’offre de rachat en cours ne peut être autorisée en l’état… » Alors que l’un de ces rapports en question, a été présenté en assemblée plénière de l’OPMR le vendredi 6 mars 2020. Il semblerait que ce rapport circulait déjà depuis un certain temps….

OUI NOUS DISONS QUE les offres de GBH et MAKE DISTRIBUTION sont viables financièrement et, sérieuses.
OUI NOUS FAISONS CONFIANCE aux investisseurs de MAKE DISTRIBUTION

Je veux bien y croire, nous voulons bien y croire également à « votre offre alternative et que celui-ci repose sur un financement solide », mais jusqu’à présent vous n’avez toujours pas été plus convaincant.

Recevez Messieurs du consortium, ma plus haute considération.

Joel Dalleau

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes