Politique

Le programme d'Emmanuel Macron passé au crible

Lundi 8 Mai 2017 - 12:37

Devenu dimanche le 8e président de la Ve République, Emmanuel Macron a déclaré durant sa campagne vouloir faire bouger les choses rapidement. Il avait promis en cas d’élection de s’engager sur six grands chantiers, à savoir la moralisation de la vie publique, la modernisation de l’économie, la stratégie internationale, la "société du travail", la sécurité ou encore sur une grande réforme de l’école.


Moralisation de la vie publique : Le projet d’Emmanuel Macron prévoit l’obligation pour les élus de présenter un casier judiciaire vierge, l’interdiction du cumul de plus de trois mandats successifs, la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires ou la suppression de leur régime de retraite spécifique. Il sera également interdit aux parlementaires d’exercer des activités de conseil ou d’employer des proches ou des membres de leur famille. De plus, l’intégralité de leur rémunération sera fiscalisée.


Économie : Dans le domaine fiscal, une des mesures phares du candidat d’En Marche ! est la suppression pour 80% des ménages de la taxe d’habitation. Coût de la mesure : 10 milliards d’euros. Emmanuel Macron souhaite également ramener l’impôt sur les sociétés, actuellement de 33% à 25%, soit à la moyenne européenne. Il veut également réformer l’impôt sur la fortune (ISF), le transformant en "impôt sur la fortune immobilière". Le but : prélever uniquement de l’ISF la part qui finance l'économie réelle, à savoir la possession d’actions ou d’entreprises et non plus le patrimoine financier et en actions. Autre mesure forte : la suppression du RSI et l’adosser au régime général.

Pour inciter les patrons à embaucher, Emmanuel Macron veut transformer le crédit d’impôt pour la compétitivité (CICE) en un "allégement de charges pérenne pour toutes les entreprises". Il souhaite aussi la suppression de la "totalité des charges au niveau du Smic".

Sur l’emploi, le nouveau locataire de l’Élysée propose un plan d’investissement de 50 milliards d’euros dont 15 milliards alloués à la formation de chômeurs et jeunes sans qualification.

Il a martelé à plusieurs reprises sa volonté d’aller beaucoup plus loin que la loi Travail portée par Myriam El Khomri. En effet, si les 35 heures ne sont pas supprimées, un accord d’entreprise pourra moduler le temps de travail hebdomadaire. Les dommages et intérêts versés aux prud’hommes en cas de licenciement abusif seront également plafonnés. Enfin, une ordonnance prévoira la fusion des institutions représentatives du personnel existantes (comités d’entreprise, délégués du personnel et CHSCT).

Emmanuel Macron propose dans son programme économique la création d’un versement social unique (RSA, APL) et une revalorisation de la prime d’activité de 50% et de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse de 100 euros.

Sur l’épineuse question des retraites, Emmanuel Macron prévoit la création d’un "système universel de retraite". Le principe : "1 euro versé en cotisation ouvrira droit aux mêmes droits, quels que soient votre secteur, votre catégorie ou votre statut". Sur son quinquennat, il a promis qu’il ne modifierait pas l’âge de départ à la retraite et qu’il ne modifiera pas le niveau des pensions.

Enfin, au niveau des économies faites par l’État, l’ancien ministre propose sur l’ensemble de son quinquennat le non-remplacement de 120 000 fonctionnaires sur les 500 000 qui vont partir en retraite.


Stratégie internationale : En Europe, le président élu veut la mise en place d'un budget de la zone euro avec un Parlement et un ministre de l'Économie et des Finances de la zone euro.  De plus, il promeut la création d’un Fonds européen de défense chargé de financer les équipements militaires communs. Toujours dans le domaine européen, Emmanuel Macron veut réserver l'accès aux marchés publics européens aux entreprises localisant au moins la moitié de leur production dans l’Union européenne.

Sur le front international, il poursuivra les opérations militaires engagées par la France au Mali et dans la zone comprise entre l’Irak et la Syrie.


Sécurité : Le nouveau chef de l’État a promis d’engager 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires, la création d’une "police de sécurité quotidienne", la création de 15 000 nouvelles places en prison ou encore l’augmentation du budget de la Défense à 2% du PIB. Pour lutter efficacement contre le terrorisme islamiste, il propose la création d’ "une cellule spéciale du renseignement anti Daech".


Éducation : Mesure phare de son programme dans l’éducation, la limitation à 12 enfants par classe dans les 16 000 CP et CE 1 situés en éducation prioritaire REP et REP +. Une prime de 3.000 euros nets par an sera accordée aux enseignants ayant au moins trois ans d’expérience en zone prioritaire REP +. Par ailleurs, il propose la création de 5 000 postes d’enseignants.

Emmanuel Macron veut aussi donner plus de souplesse aux établissements dans l’application de la réforme du collège. Autre grand point de son programme éducatif, la rénovation du baccalauréat, qu’il souhaite voir être réduit à quatre épreuves écrites.


Outre-Mer : Il l'a promis, Emmanuel Macron ne touchera pas à la surrémunération des fonctionnaires en Outre-Mer. Des régions ultramarines qui bénéficieront d'un plan d'investissement de 1 milliard d'euros sur le quinquennat. Par ailleurs, le leader d'En Marche ! n'est pas contre donner plus de marges de manœuvre aux collectivités en leur permettant de "modifier la réglementation de droit commun pour l'adapter à leur situation particulière".
Pour aider les ultramarins à sortir de leur isolement géographique, il s'est engagé à renforcer la continuité territoriale en mettant sur la table 200 000 billets aidés.
SI
Lu 11740 fois



1.Posté par KLOD le 08/05/2017 18:12

tiens , pas un seul commentaire !

Tous En Marche ?

2.Posté par L'Ardéchoise le 08/05/2017 20:44

Mais non, KLOD, ils sont tous occupés par le complot...

3.Posté par Babafigue le 08/05/2017 23:22

Les amateurs croient au complot, les professionnels définissent une stratégie...

4.Posté par GIRONDIN le 09/05/2017 06:44

C'est un magnifique programme

Comment en gros 80% des français la pas voulu ni au 1er tour ni au 2ème !

Je me suis préparé à la hauteur de la tonte, sera plusse pire que quand lu l'été ministre ou pas ?

5.Posté par Le Jacobin le 09/05/2017 09:51

Pas besoin de faire de commentaire: JE SUIS EN MARCHE!!!!

LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE!!!!

La voiture FRANCE a besoin d'un bon mécanicien pour la faire repartir, plus question de la laissée sur le bord de la route. Quelque soit votre niveau de coulloniste voir votre intellect savant il va falloir y mettre sien.

6.Posté par Cedric CHELLIER le 09/05/2017 10:38

Macron appliquera les recommandations de l'UE, voila son programme. M. Macron augmentera la TVA et baissera l'impôt sur les grandes sociétés, ce qui revient à faire payer les pauvres et enrichir les plus riches. M. Macron mettra en œuvre à marche forcée la déréglementation des professions réglementées, l'uberisation généralisée de la société française, la fin des CDI, la baisse des prestations chômage, le démantèlement du droit du travail, la remise en cause du SMIC, la braderie des industries stratégiques françaises au profit des États-Unis et de l'Allemagne, les fusions forcées de communes, la disparition programmée des départements et l'alignement de plus en plus complet de la France sur les positions géopolitiques agressives et belliqueuses de Washington et de l'OTAN. Peace !!!!

7.Posté par L'Ardéchoise le 09/05/2017 10:50

6, ce tableau noir que vous brossez, où l'avez-vous lu ?

8.Posté par Cedric CHELLIER le 09/05/2017 11:13

GOPÉ 2014-2015 avec notamment les lois dites « El Khomri » ou « Macron »
GOPÉ 2016-2017 L'UE, google est ton ami l'ignorance et un choix. Junker est notre vrai président!
Peace!!!

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 09/05/2017 12:19

fukcd473
4.Posté par GIRONDIN le 09/05/2017 06:44
Salut. Tu as bien raison.
Je me suis esclaffé encore et encore hier soir au JT de France avec le Pugadas de mes deuzes. A la question posée : "Le Président a-t-il bien été élu ?". La réponse de l'autre bouffon sur le plateau : "Oui avec 20M de voix ... blablabla, mais il faut compter 3M de blancs et 1M de nuls". Bel enfumage de France2. Pdr !

1kM = 1 milliard

J'ai quand même une question. Toutes les mesures annoncées vont être financées comment ?
- exonération TH = 10kM d'euros
- baisse de l'IS = 10kM d'euros
- réforme ISF = 5,3kM d'euros de recettes en 2016. Il ne veut plus taxer les valeurs immobilières (actions, titres, obligations, les sicav, etc. (vous en connaissez vous des smicards qui ont des actions, des sicav ? Mdr !)), mais veut taxer l'immobilier. En clair tous ceux qui sont propriétaire d'une résidence principale voire d'une résidence secondaire. Pdr !

Je rappelle que Macron, c'est le Pacte de responsabilité et le CICE.
Vous souvenez vous de ce patron des patrons de mes deuzes P. Gattaz qui en 2016 promettait la création de 1M d'emplois avec "l'effet Pacte de responsabilité et CICE" ? Il avait même accroché un pin's sur le revers de son costard !
* Le CICE, c'est l'État qui paie aux entreprises (du CAC40 jusqu'à la plus petite TPE), sous formes de baisse de charges sociales, sans obligation d'embauche (lol), 7% de la masse salariale correspondant à 2,5*SMIC, soit un coût de 41kM d'euros/an. Le pire le CICE n'a eu aucun effet sur l'investissement, les exportations et la recherche-développement.
* Le Pacte de responsabilité censé permettre la création de 1M d'emplois a permis de créer 837000 chômeurs de plus en 4 ans. Cherchez l'erreur.
Par contre ces 2 mesures n(ont permis que de créer à peine 100000 emplois en 4 ans. On estime en 2018, un total de 150000 et à l'horizon 2020 191000. Mdr !
41kM d'euros c'est équivaut aux budgets, tout confondu, des ministères de la Culture, du Travail, de l'emploi, de la solidarité et de l'insertion. Pdr !
Et Macron veut encore baisser les charges sociales sur les bas salaires ? Mais c'est pour enrichir encore plus les riches alors et créer encore plus de chômeurs. Pdr !

15kM d'euros pour la formation de chômeurs et jeunes sans diplômes.
Flamby en début de quinquennat avait découvert que toutes les entreprises cotisaient au titre de la FCP et apprentissage, soit une cagnotte de 35kM d'euros. Le problème est que seulement 9 à 12kM d'euros sont réellement destinés à financer des formations. Où est passé le reste ? Demandez aux grands corps intermédiaires. Peut-être vous donneront-ils enfin la réponse.
Au lieu de mobiliser un nouveau crédit de 15kM d'euros, il ferait bien mieux de lancer des archers pour connaitre la destination réelle des 23kM manquant.

- Le non-remplacement de 120 000 fonctionnaires
278kM d'euros pour 6M de fonctionnaires (État, collectivités et agents de bastringues publics).
C'est une économie de 5,5kM d'euros.

- Stratégie internationale
Mais comment va-t-il faire pour convaincre les 27 ?
La fameuse "clause Molière" est jugée illégale par l'UE. Elle est contraire à la législation européenne et discriminatoire. Mdr ! Réserver l'accès aux marchés publics européens ? Mdr ! Et il en fait quoi du tafta, du ceta et les autres traités ou accords commerciaux internationaux ? Pdr !

- Outre-Mer
1kM d'euros sur le quinquennat ? Ça fait 200M d'euros/an pour l'ensemble des OM ? Mais c'est d'un ridicule alors. Pdr !

Dire que certains se satisfont du programme de Macron. Pdr !

10.Posté par PATRICK CEVENNES le 09/05/2017 13:12

fukcd473
5.Posté par Le Jacobin le 09/05/2017 09:51
Ce qu'il ne faut pas lire comme tertre de connerie humaine.
La France vient d'embaucher un "mécanicien marron" avec seulement 18,16% des inscrits, et la voiture dans peu de temps va rester sur le bord de la route. Peut-être qu'un jour vous irez vous détacher en Pologne pour gagner plus. Pdr !

11.Posté par PATRICK CEVENNES le 09/05/2017 13:29

fukcd473
5.Posté par Le Jacobin le 09/05/2017 09:51
Macron, le ménano intelligent
Pdr !

12.Posté par Babafigue le 09/05/2017 13:38

Cédric CHELLIER, ne perdez pas votre temps à faire de l'éducation, pour beaucoup les GOPÉs sont un complot... et Asselineau un reptilien... XD

13.Posté par GIRONDIN le 09/05/2017 17:31

9.Posté par PATRICK CEVENNES
salut, tu es mauvaise langue, faut particper à liesse populaire et toi tu arrives au debut du repas et tu deposes sur la table l'addition!!!
Non, non et non toi aussi tu es complotiste...LOL

Sur labassyjysuis:
""""""Macron est élu, mais selon les tout derniers sondages, à peine 18% des inscrits veulent de lui comme président de la République.
L’équipe de Là-bas a fait quelques calculs très simples :
Population française= 67 millions de Français
Électeurs potentiels= 53,4 millions de Français
Inscrits (88,6%)= 47 millions de Français
Non inscrits (11,4%) = 6,4 millions de Français


Selon la dernière estimation d’Ipsos/Sopra Steria à 17h ce dimanche 07 mai, l’abstention au second tour serait de 26% des inscrits, soit 12,2 millions de Français.
Le nombre de suffrages exprimés s’élèverait donc à 34,8 millions.
Si on se fie aux dernières estimations de l’ultime enquête d’Ipsos/Sopra Steria du vendredi 05 mai, les intentions de vote pour Emmanuel Macron seraient de 63%, soit 21,9 millions de voix.
Mais sur l’ensemble des votants pour Emmanuel Macron, certains le font sans adhérer à son projet, « pour faire barrage au Front National ». Selon un sondage réalisé jeudi 04 mai et publié par Ipsos Sopra-Steria, « les électeurs qui votent pour Emmanuel Macron le font à 40 % par adhésion et à 60 % par défaut. »
DONC, sur les possibles 21,9 millions de voix pour le candidat de En Marche ! :
 13,1 millions de personnes voteraient Macron par défaut, et 8,7 millions des votants adhèreraient au candidat Macron, soit seulement 18,6% des inscrits ! 
On peut donc penser que plus de 81% des inscrits sur les listes électorales n’ont pas envie du futur président !""""


on est pas loin de la réalité!


et arrête de casser l'ambiance, c'est à la fin du pestacle qu'on paye les musiciens........LOL

14.Posté par PATRICK CEVENNES le 09/05/2017 19:14

fukcd473
13.Posté par GIRONDIN le 09/05/2017 17:31
Salut
Mêêêêêê, je ne suis pas un mouton, ni un "Charlie". Pdr !
Je viens de faire la même analyse sur l'article qui suit. Il y a une enfumeuse qui voudrait nous la faire de travers en manipulant les chiffres
Clique ici, med !

Tu as entendu l'autre bouffon de St-Leu. En Marche n'est pas républicain ! Pdr ! Quand va-t-on virer ce décérébré ?

15.Posté par GIRONDIN le 09/05/2017 22:58

14. PATRICK CEVENNES
Effectivement j'ai vu ton post, mais bon faut pas trop le dire, la presse est sur un nuage, les vainqueurs marchent sur l'eau.
Faut attendre la semaine après le 2ème tour des législatives pour revenir à la triste réalité .

J'attends avec impatience l'arrivée de détaché journaliste roumain pour voir ces journaleux français nous expliquer que l'uberisation , la libéralisation c'est super et joyeux et que nous les sansdents nous zavons rien comprillllllle .......

Au plaisir de te lire, mëéěeeeee

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter