MENU ZINFOS
Faits-divers

Le procès des deux ouvriers ensevelis à la Bretagne renvoyé au 4 juin 2021


Le 15 février 2016, les pompiers ont été appelés pour dégager deux ouvriers ensevelis sous des gravats dans un quartier de la Bretagne à Saint-Denis, chemin de la Grotte. Les deux hommes travaillaient sur le chantier des eaux usées.

Par - Publié le Mardi 10 Novembre 2020 à 14:52 | Lu 3761 fois

A leur arrivée, les secours trouvent deux ouvriers ensevelis. Un premier bilan provisoire faisait état d'une victime consciente et d'une autre en état d'arrêt cardio-respiratoire. Malgré l'intervention du SMUR, le décès de l'un des deux ouvriers est prononcé quelques minutes plus tard. Il avait 36 ans. Son corps a pu être extrait dans l'après-midi, après de longues heures d'opération. 

L'autre ouvrier, enseveli partiellement, jusqu'aux hanches, a pu être dégagé en début d'après-midi. L'homme de 39 ans était conscient tout au long des opérations de secours destinées à l'extraire de l'amas de terre. Il a été conduit au CHU de Bellepierre sans nécessiter de médicalisation.

Une troisième personne de la même équipe de BTP, un conducteur d'engin, était également présent lors de l'accident. Agé de 26 ans, il se trouvait en état de choc.  

Ces ouvriers réalisaient des tranchées pour le réseau d'assainissement collectif du secteur. La tranchée qu'ils creusaient faisait 4,10 mètres de profondeur sur 6 mètres de long. Les opérations d'extraction ont été longues et difficiles car la terre, gorgée d'eau après les fortes précipitations, s'est compactée sous l'effet de l'effondrement et a emprisonné les victimes.  

Une enquête pour homicide involontaire avait été ouverte afin de déterminer les responsabilités de chacun dans ce tragique accident. Après une longue instruction, trois personnes ainsi que la société qui les employait avaient été mises en examen. Deux prévenus ainsi que la SARL devront répondre d'homicide involontaire alors que le troisième devra répondre des faits de menace ou acte d'intimidation sur la victime.  

Selon les premiers éléments de l'enquête, les blindages et étais prévus pour sécuriser la tranchée n'avaient pas été installés et n'étaient même pas présents sur le chantier. En raison d'un problème d'effectif au sein du tribunal judiciaire, le président Bruno Karl a renvoyé l'audience au 4 juin 2021. 

Le procès des deux ouvriers ensevelis à la Bretagne renvoyé au 4 juin 2021



Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ti roquet le 10/11/2020 08:42

Ce n'est malheureusement pas un cas isolé, la majorité des chantiers
Sur les routes au niveau de sécurité laisse perplexe aucun controleur pour verbaliser les chantiers non conforme .

2.Posté par Veridik le 10/11/2020 09:48

Le procès des deux ouvriers ensevelis à la Bretagne s'ouvre au tribunal


Ils n'ont vraiment pas de chance, les voilà au tribunal après avoir été enseveli

3.Posté par Fred B le 10/11/2020 21:08

Post 2 - veridik. 🙃
Oui, le titre est trompeur.

4.Posté par MT le 10/11/2020 21:42

Bien vu veridik😁
Le titre est mal formulé

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes