MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le procès de la colonisation, jusqu’à quand ?


- Publié le Mercredi 4 Janvier 2017 à 10:09 | Lu 1265 fois

Le procès de la colonisation, jusqu’à quand ?
Vous savez, ceux qui suivent la musique en marchant au pas, ceux-là ne m’intéressent pas. Bien sûr, ils ont le droit de gueuler leurs convictions bien codifiées à la cantonade. Radios d’état, journaux d’état, partis d’état sont là pour formater correctement leurs petits soldats. Mais il est des voix étranges et solitaires qui, elles, se refusent à reprendre en chœur le refrain obligé.

Ici,  je pourrais désigner tel  journaliste ou tel autre homme de radio qui vit mal un colonialisme qu’il n’a pas connu ,qui n'est pas de son age  mais dont il fait pourtant chaque jour le procès. Il est en retard sur le siècle. Depuis longtemps les ligues anticolonialistes ont fait le ménage et imposé leurs vérités. Mais il reste des combattants de la dernière heure pour se donner de l’importance et de la vision. A se reconnaitre ceux qui font partie de cette dernière vague. Faut-il les saluer ? Eh bien, saluons-les !

« Souvent femme varie », disait le bon roi Henri IV. Il en est de même pour la façon de considérer les faits de l’Histoire. Il fut un temps où le Français se sentait fier et glorieux de son histoire coloniale. Il révélait au monde des peuples et des civilisations oubliées, laissées de côté. Partout, grâce aux expositions coloniales, aux romans exotiques, aux récits de voyageurs, aux publications historiques, géographiques, scientifiques, ethnographiques, grâce aux tableaux des peintres, aux photos et jusqu’aux vignettes de la poste. Tout cela avait pour effet d’éveiller des vocations coloniales. Le monde s’ouvrait devant nos yeux, s’élargissait sous nos pas. Il n’était plus limité au seul espace européen. C’était tout un univers demeuré jusque-là inconnu qu’on découvrait. C’était la rencontre avec des peuples dans la richesse de leurs différences, la diversité de leurs aptitudes, qui devenait alors possible.

Puis le vent de l’histoire a tourné. L’aventure coloniale a été unanimement présentée comme une abomination. C’était le règne de la repentance qui s’ouvrait. On a retourné les esprits vers la culpabilité. C’était à qui battrait sa coulpe le plus fort. Un vrai concours, avec ses vedettes, ses hautbois, ses fanfares sonores. Toute une littérature. Des auteurs issus de la négritude, Frantz Fanon et Aimé Césaire, sont devenus des mages adulés. Ils se faisaient les portevoix des peuples d’Afrique, des Antilles, de Madagascar régentés, écrasés, par la loi impitoyable du blanc. Ils ont connu les ors de la République et les honneurs du monde bienpensant. Pourtant aucun d’eux n’avait jamais mis un sou dans la construction d’une école ou d’un dispensaire. Aucun d’eux n’avait soigné un lépreux, une diarrhée amibienne, un paludéen, un éléphantiasis, une variole, une maladie du sommeil ou un aveugle. Aucun d’eux n’avait asséché un marais pestilentiel et éradiqué le moustique pernicieux. Aucun d’eux, sous un soleil brulant ou dans une forêt épaisse, n’avait élargi un sentier ou tracé une piste. Ils ne sont pas morts terrassés par les fièvres dans un trou perdu…

Loin de cet unanime concert de détestation, il est pourtant parfois des voix qui s’élèvent et font entendre un étrange langage, un langage scandaleux pour les grandes âmes d’aujourd’hui. 

On sait combien la colonisation belge fut dure dans ses débuts. Le moment de l’Indépendance fut célébré dans un indescriptible enthousiasme au grand stade de Léopoldville. Quand le drapeau national fut hissé au haut du mât, un journaliste interrogea l’ambassadeur de Belgique : « Comment voyez-vous l’avenir du Congo ? » Réponse : « C’est simple, le Congo redeviendra ce qu’il était avant la Colonisation ». Vous savez ce qu’est devenu le Congo : 4 millions de morts ou de disparus dans des guerres tribales ou dans les affrontements sans merci entre bandes militarisées qui se disputent les richesses de la région du Kivu ou du Katanga. Et un président Kabila qui ne veut pas remettre son mandat arrivé à expiration : plus de 30 morts la semaine dernière parmi les manifestants. C’est à cela que Madagascar, si la raison ne revient pas, va finir par ressembler. 

Peut-être connaissez-vous Koffi Yamganne ? Il est originaire du Togo. Il fut l’élu d’une province bretonne et occupa, je crois, un poste ministériel en France. Il décida un jour de se présenter au Togo comme candidat à la présidence. A l’occasion de sa campagne électorale, il fit le tour de son pays. Il faisait volontiers la conversation avec les vieux, les anciens des villages. A chaque fois, il était interpellé : « Koffi, qu’est-ce que l’Indépendance nous a apporté ? Il n’y a même plus de mercurochrome au dispensaire. Au temps des Français, on était soigné gratuitement et maintenant il faut payer. Il n’y a plus d’école. La piste n’est plus entretenue… » Koffi ne fut pas élu. Et le pays resta dans un état lamentable. Pourtant les compétences là-bas ne doivent pas manquer. Autrefois, on y faisait d’excellentes études. Le Togo était même regardé comme « le quartier latin » de L’Afrique. Cela ressemble aussi à Madagascar. 

Il n’y eut pas de combattant pour l’Algérie algérienne plus énergique et plus déterminé que le kabyle Hocine Ait Ahmed. Au moins de juin 2005, il fit à la revue « Ensemble » cette déclaration : « Chasser les Pieds-Noirs d’Algérie a été plus qu’un crime car notre chère patrie a perdu alors son identité sociale. Avec les Pieds-Noirs et leur dynamisme – je dis bien les Pieds-Noirs et non les Français – l’Algérie serait aujourd’hui une grande puissance africaine et méditerranéenne. Hélas, je reconnais que nous avons fait des erreurs politiques et stratégiques. Il y a eu envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre un jour au même titre que la Turquie avec les Arméniens. Du temps de la France, l’Algérie, c’était le Paradis. »

Que voilà des propos qui sentent le souffre ! Des propos inadmissibles pour les sectateurs empressés du politiquement correct. Ce sont des propos qui sortent pourtant du terroir africain et qu’il ne serait pas inutile d’entendre et d’examiner sereinement. 

Tramoni JC 

Le Tampon




1.Posté par pipoteur le 04/01/2017 11:23

Et oui, tout n'est jamais ni tout noir, ni tout blanc....
La France est le bouc émissaire tout trouvé de la misère africaine!
A quoi bon se sortir les doigts du c... puisque tout est la faute de la France hier comme aujourd'hui...
Le cépamafautisme triomphant à Madgascar....
Et je dis celà sans occulter les responsabilités, les atrocités commises par la France....Mais il faut savoir tourner la page et prendre ce qui a été fait de bon....
Mais les rancunes sont tenaces ...

2.Posté par André Pouchet le 04/01/2017 12:21

Merci à M. Tramoni d'oser ainsi prendre courageusement le contre-pied d'une doxa trop rebattue et de nous introduire à des points de vue très féconds, même s'ils sont peu conformes à l'esprit du temps.

L'examen de conscience et l'acte de contrition effectué avant sa mort par Aït Ahmed est particulièrement impressionnant et devrait figurer en bonne place dans les livres d'Histoire proposés à la jeunesse des écoles.


3.Posté par klod le 04/01/2017 12:57

Enkor un adepte de "la culture partagée" ...................... il est vrai que tout n'est pas tout noir , tout n'est pas tout blanc .tout est plutôt "couleur Kafé"........................

j'entends enkor le cri des "damnés de la terre" cher à FANON ................... "viendé , viendé nou colonisé .......nous lé si tellement que "sympathique" ..................... ben ,viendé mon bwana .

4.Posté par klod le 04/01/2017 13:08

le dit tramoni devrait lite "Peaux noires et masques blancs " , descriptifs détaillés du syndrome du colonisé ............. qui devient lui meme le chantre des méthodes coloniales ..............en pire ............ on pourrait parler "endémiquement ", pour rire, du syndrome du "kaf salon" ou "maoul salon" ou "malbar salon" .pour ne pas faire de jaloux ; na bon peu sur cette ile .................... debré et perreau pradier ont bien œuvré sur ce cailloux ........... ils ont "marqué les esprits" .............. la RUN , l'ile la plus "salonnisée" du monde ..............?

5.Posté par klod le 04/01/2017 13:12

Tourner la page , je veux bien , l'avenir est plus "kafé " que jamais et c'est bien ! mais tant que des conneries pareil seront racontées , la lutte contre le révisionnisme historique, la vigilance seront toujours de mise !
ti hache y coupe gro bwa , le dit tramoni , et ca .......... c'est pas out bla bla y sa change la marche du monde ............ben !!!!!

6.Posté par klod le 04/01/2017 13:25

en cherchant bien , le dit tramoni nous trouvera , je n'en doute pas , des palestiniens heureux et contents d'etre colonisés par l'état hébreux .......... allez , un effort , on trouve de tout dans l'histoire , meme des afficionados de Hitler ........ encore de nos jours .

7.Posté par solant le 04/01/2017 12:41

Et la francafrique ça vous parle ?
Quand les occidentaux auront réellement rendu l'Afrique aux Africains alors là on pourra venir parler.
En attendant, la France continue d'exploiter l'Afrique et de tuer les Africains.
Et sinon être le département le plus pauvre de France, avec autant de taxes et des lois inadaptées à nos réalités ça fait pas un petit peu relant de colonisation par hasard ?

8.Posté par pipoteur le 04/01/2017 18:13

le problème avec des personnes comme Kld ou Klod c'est selon, c'est qu'elles sont persuadées d'avoir raison et que les autres sont des cons. Ses lectures sont les bonnes, les autres lisent des conneries.
Syndrome gauche caviard. J'en ai été je sais de qui je parle :)
Maintenant je pèse le pour et le contre et sans être un défenseur de la colonisation ou de la françafrique il faut également rendre aux africains le mérite qui leur revient dans la malédiction qui les frappe. Et la françafrique est bien minable de nos jours par rapport aux chinois qui pèsent 100 fois lus que nous désormais sur le continent.
Tous les pays dans l'histoire ont connu des chaos, des colonisations, des esclaves Mr Klod et pourtant beaucoup se sont relevés. Pourquoi pas les africains?
Mais célafaute aux vilains français et quand c'est dit par un français bon cru ça fait bien :)
Quant à post 7 je vous invite à vivre à la malgache ou à la congolaise puisque les réunionnais sont des exploités!
On est tous l'exploité d'un autre, de tout temps par tous les temps... le 21 eme siècle n'échappe pas à la règle.
Dans quelques années plus personne n'aura soupçonné que vous avez vécu sur cette terre, appréciez le moment ;)

9.Posté par klod le 04/01/2017 22:13

pipoteur lit de travers ou se lit lui meme ,selon son degré, comme dit créole ! ....................... ...................... ou a t'il lu que c'est la faute qu'aux framçais ..................oui , la colonisation a laissé des frontières artificielles et une économie d'exportation au mépris des cultures vivrières ............................ et il y a eu aussi des dictateurs endémiques qui ont ruiné leur frères ................. je ne le sais que trop, le pipoteur ........................


mais parler de "culture partagée" comme ces hypocrites filonnistes ............................ non , merci , pas en mon nom ///////////// au fait, quant au caviard , je préfère l'esturgeon naturel , c'est mwin bling bling de gooooooche ou de droiiiiiiiiiiiite le pipo , tu en joues du pipo, l'ami ?

10.Posté par klod le 04/01/2017 22:19

mon bon pipo post 8, les oeuf de lump , c'est mwin cher et aussi bon ........................ "gauche de lump" , ca se dit dans ton langage ? c'est comique ca , pas "gauche caviar" ....................... mais goche de lump , camarade , HIN ?

11.Posté par Pif le yinch le 04/01/2017 22:48

La colonisation, ça a (presque) toujours été une question de pognon et de domination politique.
Quand Marco Polo a été aux Indes, il a trouvé des peuples bien organisés et forts, alors il a fait du bizness.
Mais quand on a cherché une route plus commode vers l'ouest pour retrouver les Indes, on a découvert un continent où les peuples étaient moins forts et organisés. Et qui croulaient scandaleusement sous l'or et les épices.
Alors les Espagnols ont commencé à spolier tout ça, et ça les a rendus redoutables face à leurs adversaires du vieux continent.

A partir de là, il n'y avait plus d'autre choix pour les autres nations que de faire pareil. C'est ça qui a conduit à la colonisation, pas autre chose. C'est à ce prix-là que les nations occidentales ont pu survivre.
Et l'ère industrielle a introduit des besoins nouveaux en matières premières, et les colonies avaient la chance encore une fois de regorger de ces matières 1ères.
Voilà l'explication de la Françafrique.
On ne refait pas l'Histoire.
Mais la Françafrique est fragile, et ne durera peut-être pas. Il y a des prises de conscience en Afrique, fomentées ou non par des pays tiers.

Pour concilier justice économique et instinct de survie des anciennes puissances coloniales, le prochain stade serait de faire un système mondial où les richesses naturelles appartiennent à l'humanité entière.
Mais c'est mon opinion personnelle, et c'est loin d'être gagné ...

12.Posté par pipoteur le 05/01/2017 07:02

Inutile de répondre Klod a raison, il a toujours raison et surtout méprise systématiquement ses contradicteurs.
PS: A la différence de vous je pipote et l'assume ;)

13.Posté par klod le 05/01/2017 09:19

oui, Pif , pas mal comme idée , en 6124 , peut etre .

14.Posté par VIEUX CREOLE le 05/01/2017 12:33

PEUT-ON , UNE CINQUANTAINE D’ANNÉES APRÈS " LA VAGUE D' INDÉPENDANCES ," QUI A SECOUÉ DES PAYS AFRICAINS , INDIENS , ASIATIQUES, SUD-AMÉRICAINS etc... PORTER UN JUGEMENT SEREIN VRAIMENT APAISÉ , ET AUTHENTIQUEMENT OBJECTIF !
C'est surtout dans la seconde moité du 19è siècle ,dit-on que "l'Europe" ( de nombreux pays européens en tout cas! )" s' était mis dans la tête" de se partager le monde entier !!!!

- Les PEUPLES colonisés peuvent-ils oublier rapidement et définitivement cette période plus ou moins longue durant laquelle ils étaient sous l a tutelle de pays européens, " A L'INSU DE LEUR PLEIN GRÉ "???I l est impossible de l'affirmer , pour nous en tout cas, aprés les deux longues et douloureuses guerres coloniales d 'INDOCHINE ( 1946- 1954 ) et d' ALGÉRIE (1954-1962) ! ! ! Les blessures de ces guerres ,chez les uns et les autres , sont encore vives et pas cicatrisées dans chaque camp SURTOUT pour ce qui concerne la guerre d’Algérie ........

_ L'EX- PRÉSIDENT SARKOZY est le seul Homme d 'État Français qui se soit aventuré ", par deux fois et à
ses dépens ,à porter un jugement sur cette question !!! La 1ère fois , lorsqu'il a affirmé que : " la colonisation a été ,globalement positive " ! On sait les réactions et les polémiques que cela a provoquées ! ! ! La seconde fois, c'était au Sénégal devant le Président ,des Parlementaires et les Représentants de la Jeunesse du Pays ! "L' homme africain et l'Afrique ne sont pas encore entrés dans le21è siècle ...", a-t-il soutenu !! Cette déclaration a soulevé un tollé général tant en Afrique qu'en France !!! Pour les uns, c'était une "manifestation de mépris et d'esprit de supériorité" ,pour d'autres "une trés grave maladresse inutile " !! N'oublions pas ,en effet ,qu'il effectuait un voyage officiel dans un Pays ami , trés francophone et francophile qui a fourni à la France :
_1 )de valeureux combattants contre le régime nazi qui ont participé à la Libération de notre Pays , 2 ) deux Brillants Défenseurs de la Francophonie qui ,tous d'eux ont présidé avec brio aux destinées cette Organisation célèbre ,de nos jours dans le Monde : SENGHOR et ABDOU DIOUF !!!! Et dire que des compatriotes estiment que "SARKO a été un trés grand Chef d’État" !

_Aujourd'hui les seules observations vraiment objectives qu'on puissefaire sont les suivantes , à mon avis:
_a ) La langue des anciens pays colonisateurs (" colonialistes") est devenue aussi celle des anciens peuples colonisés ( anglais ,français , portugais etc. ) !
- Le français est devenu la 3ème langue internationale aprés l'Anglais et le Mandarin (chine ) et plusieurs Pays ( qui n'ont jamais été sous la tutelle d e la France ) demandent à intégrer la " francophonie " !! Notre pays doit" tirer les LEÇONS "de cette période vécue avec des peuples que nous avions voulu "coloniser ",malgré eux , PAR L’ÉTABLISSEMENT de liens d'amitié ,de collaboration dans un esprit de Solidarité et de Fraternité ...

15.Posté par Pif le yinch le 05/01/2017 14:00

Bonne année Klod !

16.Posté par klod le 05/01/2017 18:44

bonne année mon pif préféré !!!!!!

effectivement Vieux Créoles , il faut maintenant miser sur un esprit de Solidarité et Fraternité mais également éviter de falsifier l'histoire , d'un coté ou d'un autre d'ailleurs!

17.Posté par Pif le yinch le 06/01/2017 14:18

16.Posté par klod

Merci Klod !
Parfaitement d'accord avec ta conclusion, et si possible avant 6124 !

18.Posté par NIVET Alain le 07/01/2017 03:27

J'adhère totalement à l'analyse de JC Tramoni.

Alain NIVET, africain du nord.

19.Posté par betimmonde le 07/01/2017 15:30

au N6--Il y a bien eu des colons et des colonisés mais au siècle dernier. Aujourd'hui ,les grands noirs décolonisés vivent un tel enfer chez eux que plus rien ne les arrete .Ils risquent 1000 fois la mort pour atterrir chez les grands blancs..Le grand père leur a dit : Va chez le Blanc ;le Blanc y a bon!!!

20.Posté par betimmonde le 07/01/2017 15:50

N 11--La colonisation a d'abord été une aventure dangereuse pour les marins ,explorateurs ,missionnaires .Un peu comme celle de Neil Armstrong posant son pied sur la lune . Le voyage sur la lune a été stérile .mais pas la découverte du monde. La tomate ,le mais ,la pomme de terre ,le tabac,le sucre de canne ,le poivre et le safran,nous les devons aux navigateurs et aux premiers colons .Et ces colons ont fait connaitre aux autres la médecine ,la motorisation ,l'urbanisme ,l'administration. Ainsi est né le grand commerce international : les échanges entre peuples se sont multipliés

21.Posté par vanille le 08/01/2017 07:10

Une analyse pertinente et réaliste.
merci Monsieur TRAMONI

22.Posté par Aimé le 19/04/2017 22:39

Quel procès pour la colonisation?
Vous ne pensez pas que les colonies, ces bouts de France du bout du monde ont largement profité des largesses de la France et en même temps vidé nos caisses, qui peut dire aujourd'hui à quoi elles servent, à rien elles nous coûtent 30 milliards par an.
En prime on demande en boucle la repentence de la France et puis quoi encore.
Donnez aux Dom Tom leur indépendance ça nous fera des économies pour payer notre dette plus de 2000 Milliards oui vous avez bien lu.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes