MENU ZINFOS
Social

“Le problème, ce n’est pas le syndicat, ce sont les syndicalistes”


Les salariés des entreprises privées et publiques élisent aujourd’hui leurs représentants syndicaux, à La Réunion et en métropole. Les dockers en feront de même. Mais selon certains d’entre eux, virés de la Coopérative ouvrière de La Réunion, il y a quelques années, “il est de plus en plus difficile de trouver un bon syndicaliste”.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mercredi 3 Décembre 2008 à 07:16 | Lu 916 fois

Lorsque l’on demande à Jean-Bernard Gaillac, porte-parole d’un collectif de deux cents dockers, dont un grand nombre à la retraite, "c'est quoi un bon syndicat?", comme Thomas Georget, Ruffin Déliron ou Gérald Terlon, il sourit.
“Notre syndicat qui est toujours majoritaire sur le port, n’a jamais levé le petit doigt pour nous aider quand nous avons été virés de la Coopérative ouvrière de La Réunion. Cela fait plus de quatorze ans que les dockers se battent, jamais un représentant n'est venu nous proposer le soutien du syndicat sensé défendre les droits des dockers”.
Jean-Bernard Gaillac et ses camarades veulent malgré tout continuer à croire qu’il existe de “bons défenseurs de salariés. Je ne crois pas que ce soit le syndicat, le problème. Le problème, ce sont les syndicalistes. A un moment, ils oublient ce pourquoi ils ont été élus. Ils se servent alors de leur mandat pour avoir des avantages divers”.
Les cadeaux sont multiples: il y a les formations déguisées (“ce sont souvent des voyages d’agrément”), les promotions professionnelles, la voiture de fonction, le téléphone, les notes de frais, l’embauche d’un proche…
“Plusieurs de nos représentants syndicaux ont des propositions de promotion, chaque année. Ce sont des salariés qui émargent au Smic, ils ont des enfants, des traites à payer, et tous rêvent d’une meilleure qualité de vie. Comment dire non à 300 euros d’augmentation quand on a 1.200 euros de salaire?”, confirme un syndicaliste.
Malgré tout, Ruffin Déliron et ses camarades appellent les dockers et l’ensemble des salariés à aller voter aujourd’hui. “Il y a beaucoup de personnes qui sont mortes pour que nous puissions voter. Et quel que soit le représentant élu, il faut avoir une confiance limitée et rester sur ses gardes…”
“Car le problème, ce n’est pas le syndicat, ce sont les syndicalistes”.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes