MENU ZINFOS
Faits-divers

Le président et le "patron" de la SNSM de St-Gilles démissionnent


Par - Publié le Vendredi 6 Décembre 2019 à 15:33 | Lu 10770 fois

Suite aux problèmes rencontrés entre les bénévoles et le siège, dont le dernier en date est la réception de gilets de sauvetages, selon les bénévoles, non-valides car non-révisés, le président de la station de sauvetage en mer de Saint-Gilles, Philippe Vantomme, a démissionné. Il s'en explique dans un communiqué ci-dessous. 

Le "patron" (capitaine) de la vedette de Saint-Pierre a pris hier la décision de prendre la mer en cas d'urgence avec ces mêmes gilets. En revanche, le patron titulaire de la vedette de Saint-Gilles, estimant que les demandes insistantes à prendre la mer malgré les doutes sur la validité des équipements de sécurité, a décidé lui aussi de démissionner. Dans la foulée, un patron suppléant, le vice-président, et deux canotiers ont fait de même.

Contacté, le patron démissionnaire, Patrick Vatel, explique les raisons de sa décision, un véritable crève-coeur pour lui: "Je suis directement responsable de la sécurité des équipages. On me demande de coller des étiquettes à la légère, alors que nous devons être intransigeants sur la sécurité. Par ailleurs, ce problème de gilets n'est que la partie émergée de l'iceberg. Nous remplissons notre mission de sauvetage, mais le siège n'a pas mis en place de dispositif de formation, quand nous avons une obligation de formation régulière."

Ci-dessous, le communiqué du président de station, Philippe Vantomme :
 

Le président et le "patron" de la SNSM de St-Gilles démissionnent
Ce mercredi 4 décembre est une triste journée pour moi. Après 4 années au poste de président et bénévole de la station et 6 années passées comme sauveteur embarqué, je décide de démissionner de la SNSM.

Cette société se coupe de plus en plus de sa base, les décisions prises à Paris ne sont pas en cohérence avec les besoins locaux. Alors que l’état annonce l’augmentation des aides apportées au siège, nous, stations de sauvetage, nous ne voyons toujours pas la couleur d’un euro.

Je ne peux plus demander aux bénévoles de la station de faire des marchés pour vendre des objets afin de mettre de l’essence dans notre vedette, je suis fatigué de mendier auprès des particuliers et des entreprises privées un budget pour que l’on puisse former nos canotiers.

Nous sommes seuls face à un bénévolat de plus en plus "professionnalisé", je suis seul responsable pour trouver des solutions afin de boucler notre budget.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase c’est le forcing du siège et de son représentant local afin que nos canotiers prennent la mer avec des gilets non révisés... une scandale ! A croire que le drame des sables d’Olonne est déjà oublié.

Ne pouvant plus travailler "bénévolement" dans une structure qui ne reconnait pas le dévouement des bénévoles, je préfère ne plus naviguer dans ces eaux troublées. C’est avec un grand regret que je quitte une station de sauvetage exemplaire, avec des bénévoles
formidables et efficaces !

Je leur souhaite de meilleures conditions, un vent meilleur qui leur permettra en toute sécurité de continuer à porter secours aux usagers de la mer.

Philippe Vantomme


Bérénice Alaterre
Passionnée de littérature et de cinéma d'auteur, intolérante à l'injustice, dévoreuse de journaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par MARIE le 06/12/2019 19:30

c est triste et grave en meme tant

le benevolat fait la richesse de certains

n'en doutons pas

alors a vous de choisir

2.Posté par Choupette le 06/12/2019 20:06

Inconcevable ! C'est jouer à la roulette russe avec la vie des sauveteurs et des sauvés.

Qu'est-il advenu de la vedette fraîchement livrée qui n'a pas survécu à sa toute première sortie ? Ou je me trompe de sujet, peut-être ?

_______________
@ 1.Posté par MARIE

Une taxe sur les fautes de français sur internet,
la dette est réglée en 3 mois
et en 1 an on rachète la Chine.

3.Posté par wtf le 06/12/2019 21:26

Quelqu'un de certainement mieux que ceux au dessus de lui qui décide profit. Partout c'est pareil : sommations comptables au lieu de sommations humaines.

4.Posté par Jean Henry Gaule le 06/12/2019 21:59

@ Choupette.
Nous avons déjà acheté la chine ou nous l'avons vendu pour la "racheter"?
Avant d'étaler votre science et de faire des remarques sur les écrits des autres, il serait judicieux pour vous de vous lire et relire.
Effectivement , avec vous dans moins d'un an on achète la chine…..Sans rancune ...aucune!!

5.Posté par bob le 06/12/2019 22:19

I SENT LA MAGOUILLE ET LE COPINAGE TOUT CE REMUE MENAGE ENTRE ZOZOS !!!

6.Posté par Mwin la pa di le 07/12/2019 12:02

Soyons sérieux, la situation est ridicule et mérite une sérieuse réflexion : en quoi il y a danger ? Nous, au début de la SNSM à St Pierre avions des conditions qui ont évoluées progressivement et qui nous ont permis de sortir en tout temps. Il y a eu la tragique destruction de vedette nouvellement arrivée, cela plus par le manque de rigueur et de sagesse dans le pilotage de cette vedette. Boycotter les sorties est en soi condamnable cars le matériel actuel est largement plus évolué que celui que nous avions.

7.Posté par KM le 07/12/2019 19:43

Et bien oui, vous avez raison... l'année où 3 sauveteurs perdent la vie en intervention aux Sables d'Olonne, sortir avec des gilets de sauvetage qui peut-être ne s'ouvriront pas... c'est une riche idée !
Une idée intéressante dont ces sauveteurs ont certainement dû débattre avec leurs enfants, leurs familles et leurs proches...

8.Posté par paul riva le 08/12/2019 10:44 (depuis mobile)

Pour qui vous , vous prenez Madame à vous êtes prof de Français . Je pense que vous êtes passer à côté du sujet !! 😡

9.Posté par Choupette le 08/12/2019 16:35

4.Posté par Jean Henry Gaule

Tiens, un autre pseudo à la c.on pour changer.

Renseigne-toi bien pour la Chine ...

8.Posté par paul riva.

Encore un qui a avalé son Bescherelle " ... Madame à vous êtes ... " " ... vous êtes passer ... "

10.Posté par DELOR le 08/12/2019 23:25 (depuis mobile)

La question du bénévolat comme base du fonctionnement de la SNSM n''a jamais réellement été remis en question. Le financement des stations est cependant réellement un problème. La formation des bénévoles (notamment outre mer) est ausi une difficulté

11.Posté par MICHON Vincent le 10/12/2019 05:52 (depuis mobile)

J ai arrêté la SNSM en juin 1999 apres avoir "monté" le Centre de Formation des Sables d''Olonne avec Mr Jacques MARTIN... a ce que je vois, ça n''a toujours pas évolué entre Paris et les CDI et les Stations...
Ç''est malheureux...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes