Océan Indien

Le président comorien et François Hollande planchent sur les drames de kwassa-kwassa

Vendredi 19 Octobre 2012 - 09:34

Le président comorien et François Hollande planchent sur les drames de kwassa-kwassa
Les drames humains de l'immigration clandestine entourant les naufrages de kwassa-kwassa, entre l'île d'Anjouan et Mayotte, sont désormais au cœur des discussions entre la France et les Comores.
 
En marge du 14ème sommet de la Francophonie de Kinshasa au Congo, le président de la République, François Hollande, a rencontré son homologue comorien Ikililou.
 
Renforcement de la surveillance sur zone au moyen de radars
 
L'occasion pour les deux hommes d'étudier des pistes communes de réflexion pour mettre un terme à ces naufrages à répétition et la longue liste de décès en mer qui va avec. Des actions concrètes, avec notamment un renforcement de la surveillance sur zone au moyen de radars, sont envisagées à terme.
 
Des négociations bilatérales seront entamées prochainement sur le maintien ou non du visa Balladur de 1995, qui abolit la libre circulation entre Mayotte et le reste des Comores.
Lu 2292 fois



1.Posté par Torlad le 19/10/2012 10:36

Marre de la politique francafrique et des gouvernants verreux !!

Combien d'argent sera donné pour qu'un président comorien au solde du colonialisme français face la police de nos frontières ? C'est un secret de polichinelle que la France paye un impôt (40E) pour chaque comorien que l'état comorien accepte de récupérer sur son sol. Avec plus de 20 000 par an, faite le calcul de ce que touche le président comorien sur son compte personnel !!

Mais attention messieurs, les peuples finiront par en avoir marre de ces arrangements et renverseront ces marionnettes de la france comme l'an dernier dans beaucoup de pays d'afrique du nord !!

2.Posté par jason bourne le 19/10/2012 10:37

il suffit de suspendre l'attribution de la nationalité par le droit du sol à Mayotte , et les kawssa kwassa resteront au port !!

3.Posté par Gajik le 19/10/2012 11:43

Totalement absurde le post de "jason bourne" ! Ce n'est pas de la mauvaise foi, je pense, mais plutôt à cause d'une ignorance grave de la réalité, mais il est vrai que pour débiter ses salades sur un forum on ne demande pas de diplôme ni d'être informé !
Moi qui suis spécialement bien placé pour être informé, je peux vous dire que les raisons de passage en kwassa sont diverses et multiples et sûrement pas majoritairement pour aller chercher des papiers pour des éventuels enfants à naître. C'est absurde de dire de telles bêtises.

Mais vous êtes pardonné parce que François Hollande vous bat largement, car il est non seulement très bien informé, mais de plus de mauvaise foi et dans une logique de mensonge d'Etat.
Aucun radar ne pourra jamais bloquer ce droit imprescriptible aux familles de se réunir et aux Comoriens des 4 îles de circuler entre leurs 4 îles.

Hollande est un assassin par procuration, tout comme Ikililou. Ce sont deux larrons en foire qui s'entendent fort bien pour mentir sur la réalité, sur le non respect par les autorités d'occupation française de Mayotte du droit français des étrangers et par le Consulat de France à Anjouan du Droit sur les visas. Avec Sarkozy on avait l'extrême droite au pouvoir, désormais c'est la Droite dite "socialiste" qui continue la colonisation criminelle de Mayotte et ses dégâts collatéraux et à mentir en nous prenant pour des crétins (que nous sommes malheureusement puisque la majorité des français gobe tous crus ces mensonges d'Etat)

La seule façon dont le serf Ikilihou et le seigneur Hollande voudraient régler la question des assassinats des Anjouanais entre Domoni et Mayotte, ce serait de museler la presse pour qu'on ne sache jamais que 6 à 7 000 femmes, hommes, enfants, vieillards, gisent au fond de l'eau entre les deux îles par la faute des deux Etats complices de la présence française illégale dans cette zone Comorienne. Malheureusement pour eux, quand un bateau fait naufrage, çà se sait et c'est la seule chose qui ennuie les deux gouvernements qui n'ont AUCUNE intention de régler la question par une nouvelle politique de visas. C'est aussi naïvement ignorer la totale a-moralité et l'indifférence absolue de ces deux gouvernements quant au bien--être des Anjouanais, de croire qu'ils vont réellement résoudre la quadrature du cercle. La seule solution est la retour de Mayotte dans l'Etat des Comores réellement souverain, et ce n'est pas pour demain.

4.Posté par noe le 19/10/2012 13:22

Ce sont des drames de la misère , des rapprochements familiaux ...la fuite en avant ..
Tous ces ingrédients font que de nombreuses personnes tentent leur chance ...parfois elles arrivent à bon port , parfois elles trouvent la faucheuse qui les attend dans la mer ...

Triste destin de ce peuple ou pour une partie de ce peuple ...
Ne eut-on faire les rapprochements nécessaires ? faciliter les transports entre les îles ?

Souvent on ne voit que le sommet de l'iceberg ...

« Garde la paix en toi, ensuite, offre-la aux autres. » [Thomas a’Kempis]

5.Posté par Non au Diktat des CLANDESTINS le 19/10/2012 16:56

Toute la misère du monde va débarquer à Mayotte à cause des Comoriens et quand les Mahorais sont contre alors tout le monde les taxe de xénophobie, alors pour tous les guignols de pseudo-indignés de Mayotte et ceux qui soutiennent ces invasions, je me déclare officiellement xénophobe.
« Plus les choses vont mal à Anjouan (ce qui est le cas), plus cela provoque une immigration des Comoriens vers chez nous (Mayotte)… Cela nécessitera de la part des autorités davantage de vigilance et de fermeté dans la lutte contre l'immigration clandestine. Il faudrait éviter tout laxisme dans ce domaine. C'est une émigration qui nous gênerait d'abord à Mayotte mais qui s'étendrait rapidement vers La Réunion puis vers la métropole. Il faut donc faire attention ».
Mayotte est une goutte de richesses dans un archipel de pauvreté. Aucun traitement brutal du problème de l'immigration clandestine illégale à Mayotte ne pourra endiguer la volonté de celui qui préfère risquer la mort immédiate à la mort lente, par misère et famine dans son Pays en Union des Comores.
J’entends certains Comoriens dire que les Comoriens qui vont à Mayotte vont juste pour voir leurs familles et C’EST FAUX ! Quelle personne prendrait des risques qu’on connait et mettrait sa vie en péril pour juste voir un ami, un cousin ou une connaissance ?? Ils y vont parce que c’est la France ! Par exemple, à l’île de la Réunion ou à Marseille, les Comoriens sont nombreux et ils ne vont pas nous ressortir l’excuse que l’île de la Réunion et Marseille sont aussi chez eux et qu’ils y vont pour la famille?? Pourquoi ils ne vont pas aux Seychelles ou à l’île Maurice ?? Juste parce que ces deux Pays ne sont pas la France et ils veulent aller en France c’est-à-dire à MAYOTTE et à la REUNION basta !
« Toutes les nuits quand le temps le permet arrivent 45 à 50 personnes à bord de kwassa-kwassa qui viennent déverser leur cargaison à Mayotte, une vraie traite négrière des temps modernes. Des malheureux et des désespérés, pas des voyous.»
La France est protégée par ce phénomène (de l'immigration clandestine), on a vu ces migrants maliens abattus à Ceuta et Melilla parce qu'ils cherchent une vie meilleure. C'est loin le Maroc, ici c'est tout proche.
Mayotte, c'est la France, c'est la liberté, l'ouverture sur le monde et c'est la richesse. Les Comores, c'est la misère, la pauvreté et aucune perspective d'avenir. Il y a une croissance des inégalités en Union des Comores voulu par une idéologie libérale qui s'impose et qui est de plus en plus admise. C'est lourd de conséquences.
Le problème de l'immigration, ce n'est pas un problème Français-Comorien, c'est un problème de pays riche qui a une frontière avec un pays pauvre. (…) Je suis allé à Anjouan. L'immigration clandestine, ils (les Anjouanais) la vivent comme une humiliation, une insulte, une soumission.
Nous sommes là pour affirmer plus que jamais à ceux qui feignent de l’oublier que Mamoudzou est une ville française de Mayotte. Oui, Mamoudzou n’est pas une ville anjouanaise. Nous ne céderons donc jamais à un diktat des clandestins d’où qu’ils viennent. C’est le premier message que nous voulons dans le prolongement du leg reçu de nos anciens, adresser ce même rappel à la communauté nationale, internationale et régionale. On ne laissera jamais l'étranger nous dicter notre destin de avec qui on veut être et de comment sera notre politique.
Pour conclure, sans tabou, je dirai que l'immigration clandestine freine le développement de Mayotte et menace gravement sa sécurité civile et sociale. C’est incroyable quand je vois ces discours infinis qui ne traitent d’aucune autre chose que de la situation Mayotte-Comores-France. Je suis quelques peut déçu de voir que même les Étudiants Comoriens entrent dans ce jeu de jalousie en ce qui concerne la situation de Mayotte française. Au lieu de se concentrer sur la politique comorienne et d’améliorer la situation économique locale par exemple, les autorités comoriennes vont se pencher sur la situation de Mayotte et essayer à tout prix de récupérer Mayotte... Bref, quel serait la réelle motivation, autre que la jalousie?? Je ne pense pas que les motivations réelles des Grands Comoriens soient la nutrition, l'humanitaire ou pour le développement de l'archipel mais elle est surtout une affaire plus idéologique (intérêt): le plein pouvoir de la Grande-Comore sur les 4 iles de l'archipel. Les Comoriens, surtout les grand Comoriens, sont tous des rageux qu’ils ne puissent pas mettre la main sur Mayotte afin d’enclencher à Mayotte la FAILLITE à tous les niveaux !

6.Posté par whylliams le 20/10/2012 15:08

Avec tous ces commentaires on va pas refaire l'histoire de l'archipel des comores.
Bien je crois que de mon point de vue ,Mayotte qui a ete vendu a la france par un monarque malgache ,cela sera et restera toujours une epine dans le pied francais,la vraie solution il faudras l'exiger des mahorais,toute la solution est la bas.

7.Posté par Gajik le 20/10/2012 16:17

Oui, Whylliams, vous avez raison,

C'est Andriantsoly, un mpanjaka sakalava qui avait fui l'expansion Merina et s'était réfugié à Mayotte, peuplée à l'époque de 3 000 habitants seulement, qui a vendu aux français cette île qui ne lui appartenait pas, mais appartenait historiquement au Sultan d'Anjouan.
La France a donc acheté cette île à un escroc et un usurpateur. Voilà le fondement de l'Histoire mahoraise, faite de mensonge et d'abus de droit jusqu'à ce jour.

8.Posté par DURANDAL le 21/10/2012 12:46

La France n'a rien à faire là bas, et Mayotte devrait être restituée comme le demande l'O.N.U.
mais Tonton est allé là bas pour donner les assurances que tout le monde pourrait entrer déjà le nain avait tout fait pour avoir des électeurs mais il l'a eu dans le luc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues