MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

Le préfet met en place un premier accompagnement urgent de l’économie


Par - Publié le Lundi 26 Novembre 2018 à 18:45 | Lu 9312 fois

Le préfet de La Réunion a annoncé ce lundi les premières mesures d’urgence d’accompagnement de l’économie.
 
"L’activité économique de l’île, tous secteurs confondus, est durement affectée par les conséquences du mouvement des "gilets jaunes" ", reconnaît Amaury de Saint-Quentin, préfet de La Réunion, qui a mis en place un comité d’accompagnement de l’économie. La DRFIP, la DIECCTE, les 3 chambres consulaires, le MEDEF, la CPME, l’U2P, la CGSS, la CRR, l’IEDOM et la fédération française des banques se sont réunis et ont arrêté les premières mesures provisoires et d’urgence suivantes : 
 
1. Une procédure accélérée de traitement des demandes d'activité partielle a été déployée :

- Les entreprises peuvent mobiliser le dispositif de l’activité partielle. Ces demandes peuvent être déposées, par voie numérique, par toute entreprise comptant au moins 1 salarié sur le site :https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/apart/
      Pour plus de renseignements, il est possible de consulter le site http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/maintien-dans-l-emploi/activite-partielle
    Les questions peuvent être envoyées à : 974.direction@dieccte.gouv.fr
  - La direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIECCTE) traite d'ores et déjà 91 demandes (1800 salariés sont concernés pour 90.000 heures de travail).
 
2. Fiscalité des entreprises : La direction régionale des finances publiques a sensibilisé l'ensemble de ses équipes en charge des contribuables du territoire. Les services fiscaux étudieront toute demande de délai ou d'examen particulier. Les chefs d’entreprises et les travailleurs indépendants sont invités à prendre contact avec leur service des impôts des entreprises (SIE).
 
3. CGSS, SSI, CRC : sur demande spécifique du cotisant:

- un échéancier sera accordé aux entreprises pour les cotisations d’octobre, novembre et décembre, ainsi qu’une remise des majorations de retard pour les périodes considérées. La prolongation des échéanciers en cours ne pouvant être honorés pourra être accordée.
- La pratique de modérations sera privilégiée dans les procédures contentieuses en cours
- Le fonds d’aide d’urgence du SSI est activé.
 
      Les contacts sont :
            - Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) : www.contact.urssaf.fr
            - Caisse de retraite complémentaire (CRC) : contentieux@groupecrc.com
            - Service social des indépendants (SSI) : contact.reunion@secu-independants.fr
 
      4. La Banque Publique d'Investissement (BPI) a pris position, aux côtés des banques de la place, afin d’accompagner les entrepreneurs.
 Dans le cadre de ses missions, elle traitera toute demande d'appui, notamment en terme de cautionnement bancaire, avec la plus grande attention.
   
      5. Les banques locales se sont engagées à examiner avec bienveillance les dossiers qui leur seront présentés, notamment pour anticiper la prise en charge de l’activité partielle ainsi que le financement ponctuel des besoins en trésorerie.
 
           6. L’Institut d’émission des départements d'outre-mer (IEDOM) rappelle l’existence de son dispositif de médiation du crédit : www.mediationducredit.fr. Le correspondant TPE est également à la disposition des chefs d ‘entreprises afin d’orienter les démarches. Renseignements : 02 62 90 71 00 ou tpe974@iedom-reunion.fr . Les chambres consulaires se font le relai de ces mesures auprès de leurs ressortissants et sont pleinement associées à ce dispositif.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Portoise le 26/11/2018 19:53 (depuis mobile)

Bizarre que le préfet i trouve tout de suite solutions pour zot et pour les plus nombreux gilets jaunes RIEN. faut attendre la ministre

2.Posté par HAl_9000 le 26/11/2018 21:12

Les GENS y parlent pas la langue...

3.Posté par HAl_9000 le 26/11/2018 21:15

Les GJ y parlent pas la langue...

4.Posté par PATRICK CEVENNES le 26/11/2018 21:21

fukcd473
Dispositif activité partielle
https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/apart/index.php/login

5.Posté par Gratel le 26/11/2018 21:30

Au fait pour les impôts, pourquoi que pour les entreprises.

Les salariés qui ont perdus leur journée de travail eux ils n'ont pas droit à la commisération de l'Etat?

Vous n'avez toujours pas compris ce qui se passe ?

6.Posté par klod le 26/11/2018 21:41

un gouvernement , pardon , un "gouverneur" local , pardon , un "préfet" ( avec ses suiveurs endémiques: NOS " ELUS" qui festoient à chaque" '14 juillet" avec d'autres comiques en les jardins de la préfecture" ................... .................. ) qui se réveille face à tant d'iniquité sociétal ???????????????????????????????

merci les 'GILETS JAUNES ", zot i fé bouges les "contents d"eux".......................

"un premier accompagnement urgent de l’économie "://////////////////// urgents ???????????????? ha bon ?


sans les "gilets jaunes " point d'urgence?????????????????????????

total soutien aux gilets jaunes qui rappellent l'urgence aux "gens de Pouvoir "...................

"ATCHOUM" , "à vos souhaits" " merci" comme vous répondrait une personne POLI juste par POLITESSE ' de plus en plus rare!!!!!!!!!!!!!!!

7.Posté par Leonardevincui le 26/11/2018 21:55 (depuis mobile)

C normal@1,on connaît pas les sans dents de gilet jaunes.Ns avs pas les mêmes valeurs,les péteux de notables Pei sont prioritaires. In yab des Yvelines

8.Posté par klod le 26/11/2018 22:44

merci aux "gilets jaunes " d'avoir ENGENDRé des "premiers accompagnements urgents de l’économie".......................... sans eux les "pouvoirs institutionnels " auraient continué leurs "train -train" ...................... ?

est ce le sens de l'article .................. ?

pierrot Dupuy comprend il que c'est la meme chose pour son poulain ; didier de l'inversé ?

les "politiques" ne réagissent que sous la contrainte , susdit les "gilets jaunes " ? merci à eux !

9.Posté par Laurent le 26/11/2018 22:47 (depuis mobile)

Réponse à madame la portoise
Madame bonjour
Je vous précise qu il n y as aucune solution trouvée
Seulement des prés à rembourser ou des charges étalées mais en aucun cas des cadeaux
Bonne soirée madame

10.Posté par Lolo974 le 26/11/2018 22:54 (depuis mobile)

Poooo, le niveau du commentaire... Parce que faire un crédit pour payer les charges et les salaires de ses salariés c''est une solution ça ? Ba c''est bon alors, la solution du pouvoir d''achat je l''ai trouvé, c''est COFIDIS !!

11.Posté par thomasneo le 27/11/2018 08:50

Des solutions proposées !
Après 10 jours sans rentrée d'argent pour les PME, à cause d'un mouvement qui pense qu'en écrasant les travailleurs on met en difficulté les grands groupes.
Il va être compliqué d'expliquer aux comptables que la solution pour remettre de la trésorerie en place et sortire la tête de l'eau, est de contracter de nouveaux emprunts à rembourser avec les comissions et ventes que il est maintenant impossible à faire.
L'economie est à l'arrêt, pour reparir il faudra bien plus que des échelonnements de paiement de Taxes.
Attendons la fin du mouvement, afin de laisser les familles et les artisant PME faire le bilan des pertes.

12.Posté par Le Roi Dodo le 27/11/2018 08:51 (depuis mobile)

Tout ça s est du pipo. Il n y a rien de nouveau si ce n est la mise en place d un comité de rigolos. Le temps de traiter les demandes, les périodes de fêtes et de congés et plouf, l économie locale sera en berne.

13.Posté par RADIO BISTROT le 27/11/2018 08:52

Que des mesures qui existent déjà
une réunion pour rien
comme d'habitude
préparez vous car notre président MACRON ne va rien lâcher !

14.Posté par MICHOU le 27/11/2018 09:58 (depuis mobile)

Quand instaure t il le service public minimum? Laisser prendre en otages un pays entier et sinistrer la population c''est grave

15.Posté par THOR le 27/11/2018 12:15

Préfet = comique

16.Posté par Baronian le 03/12/2018 20:03 (depuis mobile)

Pourquoi les assurances ne prendraient ils pas en charge la perte d''exploitation, nous cotisons depuis des années pour cause de crise économique, que nous subissons depuis plusieurs semaines !!! A nous de nous défendre !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes