MENU ZINFOS
Economie

Le préfet met en place un observatoire des prix pour 50 produits indispensables contre le Covid


Le préfet de La Réunion annonce la mise en place d'un observatoire des prix d'une cinquantaine de produits indispensables à la lutte contre la propagation de l’épidémie. Autre annonce concerne la prorogation du Bouclier qualité-prix 2019 qui induit le gel des prix pratiqués sur ce lot de produits inclus dans le BQP.

Par LG - Publié le Vendredi 10 Avril 2020 à 19:37 | Lu 7715 fois

Le préfet de La Réunion Jacques Billant (Photo : Pierre Marchal - Anakaopress)
Le préfet de La Réunion Jacques Billant (Photo : Pierre Marchal - Anakaopress)
L'Etat est et restera vigilant sur le niveau des prix

Depuis le début de la crise sanitaire et la période de confinement, le Préfet est particulièrement vigilant sur l’évolution des prix à La Réunion. A sa demande, les services de la DIECCTE et de la DAAF effectuent régulièrement des contrôles tant sur le terrain dans les grandes et moyennes surfaces et dans les autres commerces de l’île, que sur pièces, à partir des tickets de caisse notamment, mais aussi des réclamations et plaintes adressées aux services de l’Etat.

Après investigations, il ressort qu'il n'y a pas actuellement de flambée générale des prix à La Réunion. Pour autant, des prix anormalement élevés ont été constatés sur certains produits agro-alimentaires comme l’oignon, l’ail et les pommes de terre.

La disponibilité de ces produits a été largement impactée par la diminution drastique des stocks suite aux tensions d’approvisionnement depuis l’extérieur et à une production locale insuffisante pour répondre à la demande en cette période de crise. Le marché de ces produits a donc clairement engendré des phénomènes de spéculation.

Les services de contrôle de l’Etat sont donc totalement mobilisés tant sur les questions de facturation des produits que sur les problématiques de qualité ou de tromperie.

Pas de rupture dans les chaines d’approvisionnement

Au-delà des tensions générales liées à la crise qui pèsent actuellement sur la production mondiale, il n’y a pas aujourd’hui de difficultés majeures et durables d’approvisionnement à La Réunion. Après quelques difficultés qui sont désormais réglées, le fret est acheminé de façon régulière par voie maritime et par voie aérienne pour les urgences. Tant les transitaires et les transporteurs pour la partie import que les industriels et les agriculteurs réunionnais pour la production locale s’organisent pour assurer l’approvisionnement dans les points de vente.

Un engagement des acteurs locaux à bloquer les prix

C’est dans ce contexte que le préfet a réuni l'ensemble des acteurs de la chaine d’alimentation à La Réunion. Ils lui ont assuré être conscients, en cette période de crise qui touche tant de Réunionnais, de leurs responsabilités et tous, responsables de la grande distribution, producteurs locaux (industriels, pêcheurs, agriculteurs, acteurs de la logistique) et  importateurs, se sont engagés sur un blocage général des prix à leur niveau d’avant crise pour éviter les risques inflationnistes.

Les services de l’Etat s’assureront bien sûr du respect de cet engagement.

Il a aussi été précisé que si des circonstances exceptionnelles telles que la hausse des prix de matières premières, des couts de production ou la pénurie de marchandises, devaient engendrer une hausse des prix de certains produits, celle-ci devrait être dûment validée au préalable par le pôle concurrence de la DIECCTE en charge de la vérification des motifs impérieux justifiant le projet de hausse de prix.

La reconduction du BQP 2019 pour la période de crise

Pour faire face à l’urgence et malgré la tension générale sur l’activité économique  (fabrication, transport, commercialisation), le préfet a décidé de maintenir la liste des 109 produits et leur prix cible du bouclier qualité-prix (BQP) 2019.

Cette prorogation acceptée par tous les signataires est de surcroît assortie des conditions suivantes :

 - toutes les enseignes s’engagent à bloquer le prix de la liste dans leurs magasins au même prix que l’année dernière. Cela représente globalement une baisse pouvant aller jusqu’à 10% par rapport au prix négocié en 2019 de 253 euros, puisque les prix actuellement pratiqués s’échelonnent, suivant les enseignes,  entre 238 et 252 euros ; 

- comme pour l’engagement général de blocage des prix, le pôle concurrence de la DIECCTE s’assurera  du respect de cet engagement spécifique au BQP.

Il convient de souligner que pour le mois de mars 2020, le volume de vente des produits du BQP a augmenté de manière significative, démontrant en période de crise la pertinence de ce BQP par rapport aux habitudes de consommation des Réunionnais.

Le travail débuté avant la crise pour l’élargissement de ce BQP a bien sûr vocation à reprendre dès que les conditions le permettront.

Mise en place d’un observatoire des prix

Le préfet a enfin décidé de mettre en place un observatoire des prix pour une liste d’une cinquantaine de produits de première nécessité, comportant notamment des produits indispensables à la lutte contre la propagation de l’épidémie : savon, gants, mouchoirs, etc. (voir la liste ci-dessous). Le suivi des prix de ces produits sera assuré par l’Etat, en liaison constante avec le réseau de la grande distribution et des petites boutiques.

LEGUMES

 

       Oignons / KG

       Ail / KG

       Pommes de terre / KG

       Tomates petites serre/ KG

       Salade La pièce

       Choux pommés/ KG

       chouchou /KG

       Brédes chinois

       Aubergine /KG

       carottes /KG

       gingembre /KG

 

FRAIS

 

       lait 1/2 écrèmé, UHT 1 litre

       yaourts avec fruits (morceaux) 12 *125g

       saucisse fraiche (pour rougail) 1 Kg

       poulet frais entier (basique)

       œufs * 12 code 3

       surgelés : épinards hachés nature 1 kg

       surgelés : carottes en rondelles nature 1 kg

       surgelés : steacks hachés bœuf, 15% m.g. 1kg

       Beurre doux 250g

 

EPICERIE

 

       Jus d'orange (Pur jus)  1L

       Café moulu 250g

       sucre roux en poudre 1kg

       pâtes spaghetti 500g

       riz de luxe, parfumé 5kg

       semoule grain moyen 500g

       légumes secs : lentilles grises 1kg

       farine type 55 1kg

       conserves : haricots verts boite 4/4

       conserves : petits pois - carottes boite 4/4

       conserves : tomates en morceaux pelées boite 1/2

       conserves : bœuf 1/2 (type Sevima - Duchef)

       conserves : cassoulet boite 4/4

       conserves : sardines à l'huile 120g environ (type Robert)

       conserves : miettes de thon à l'huile boite 1/4

       huile de tournesol 1L

       vinaigre blanc 1L

       eau minérale 1,5L (production locale)

       Lait en poudre pour bébé 2eme âge 900g environ

 

 HYGIENE / ENTRETIEN

 

       savon de Marseille 400g

       papier toilette 2 plis (double épaisseur) 12 rouleaux

       liquide vaisselle citron 750 ml environ

       sac poubelle 50 litres

       liquide javel basique 1L

       mouchoirs en papier étui pocket

       gants vinyl latex par 100 taille M et L





1.Posté par Ken le 10/04/2020 19:55

N’importe nawak, on veux justes des masques, des tests et pouvoir revivre si l’on n’est pas contaminant...

2.Posté par Ken le 10/04/2020 19:57

Si l’Europe ce sont des Lions tirés par des ânes, la France, c’est des chèvres tirées par des veaux😢😢😢

3.Posté par Veridik le 10/04/2020 20:03 (depuis mobile)

Le préfet a enfin décidé de mettre en place un observatoire des prix

Ça fait 30ans que ça existe et ça ne fait qu'observer

4.Posté par elmuth le 10/04/2020 20:08

Mouais .. m le préfet et mme la ministre i arrive après la guerre ! ca fait 3 semaines que les oignons sont plus chers qu après un cyclone - et la .. idée de génie ! on va faire un observatoire qui sera en place a la fin du confinement - il y en a marre des politiques, je me force a voter mais ils ne servent vraiment à rien :-(

5.Posté par Réveillez vous le 10/04/2020 20:12

Observons la monté des prix..observons...lol

6.Posté par DIDIER NAZE le 10/04/2020 20:24

Notre Billant.....qui au fil des jours devient de moins en moins....BRILLANT...😕😧😦.....annonce , messieurs dames....qu' il mets en place un observatoire des prix pour 50 produits indispensables contre le Covid !!....mais il se fout de qui ce Billant !!??...
Euh les observatoires de prix avaient été créé. ..en 2007.....pour la Guadeloupe, Guyane,Martinique, st Pierre et Miquelon,wallis et Futuna, st Martin, saint Barthélemy. ....ET RÉUNION ET MAYOTTE! !!

EUH IL SE FOUT DE QUI LE BILLANT....EN ANNONÇANT LA CREATION D UN OBSERVATOIRE DES PRIX ??!!!
ENCORE DE LA FOUTAISE ET UNE GRANDE FUMISTERIE !!!....

7.Posté par Jean Rigole le 10/04/2020 20:39

Je croyais que le BQP n'avais jamais été signé faute d'accords.... curieux...

8.Posté par mélissa le 11/04/2020 02:32

et le rouleau de PQB triple épaisseur
c est un indispensable plus que le double meme alors pourquoi n est il pas dans la liste
ou va le monde?

9.Posté par contribuable le 11/04/2020 05:19 (depuis mobile)

Il serait bon que l on mette en place un double affichage des prix , prix d'' achat et prix de vente notamment pour les oignons et l ail car c est la que certains forains font des profits sur le dos des consommateurs

10.Posté par CITOYEN le 11/04/2020 05:25 (depuis mobile)

Que toutes les transactions soient transparentes suppression des espèces pour éviter les rentrées d argent sans contrôle argent liquide redepense sans aucune trace qui font le bonheur de certaines personnes qui bénéficient des subsit de l'' état .

11.Posté par Grain de goyavier le 11/04/2020 07:55 (depuis mobile)

Un comparateur a déjà fourni les évolutions de prix sur un peu plus de 6000 références issus des données d''un site internet d''une enseigne bien connue.. Les variations de prix sont notables et incompréhensibles.

12.Posté par El dictator le 11/04/2020 07:57 (depuis mobile)

L'état abandonne t il la mesure de l'évolution des prix utilisées par l'insee pour une analyse des prix par code barre...??? Oh oh oh.. J'en connais au moins un à l'opmr qui doit rigoler de plus belle sur cette novation etatique.

13.Posté par Pro no stick le 11/04/2020 08:01

Le préfet devrait adresser un ptit mail de remerciement à qui le sgar sait..

14.Posté par GIRONDIN le 11/04/2020 08:01

Lol, c'est quand un observatoire sur le préfet ? Et sa copine coanimatrice de la pièce de théâtre de tous les soirs ?

Et sinon an niveau port rien n'a été décidé, bref la douane continue à taxer, alors que la plupart des importateurs sont fermés, ne peuvent réceptionner, que les capacités de stockage ne sont pas extensible à l'infini, dans combien de temps le Brillant estime-t-il que les quais seront saturés ?

15.Posté par lan le 11/04/2020 08:12

Il était temps! Sauf peut-être pour les petits nantis qui émargent à plus de 2000€ / mois.

16.Posté par Didier le 11/04/2020 08:19

Vive Mr Le Préfet

17.Posté par Grain de goyavier le 11/04/2020 08:55

7.
Le préfet peut d'autorité fixer les prix et la liste.

18.Posté par LOD le 11/04/2020 09:35

Une liste ubuesque ; les produits animaux sont à l'origine de la pandémie et le Préfet encourage leur consommation ?!

19.Posté par Mwinmidike le 11/04/2020 09:40

Et la bière ??!

20.Posté par JORI le 11/04/2020 12:00 (depuis mobile)

18. Lod. Tout le monde n''est pas obligé d''être vegan. Et vous remplacé les saucisses dans le rougail ou la viande dans les carris par quoi ?.

21.Posté par Lapograton le 11/04/2020 16:00 (depuis mobile)

Et le prix des produites hydroalcoolique ?!!!

Dans mon quartier !
Pharmacie 1 14,99 €/le litre
Pharmacie 2 10,00 / le litre
Pharmacie 3,00 les 300 ml sans contenant


22.Posté par LCC le 11/04/2020 16:14

Observer les prix, c'est bien.
Mais sanctionner les abus, c'est mieux !
Ça serait bien d'avoir la liste des prix des 109 produits du BQP 2019.

23.Posté par sim le 11/04/2020 16:27

Il met en place un observatoire , et monsieur depuis un bout temps les concitoyens disent que certains profiteurs mafieux augmentent les prix .quand on dit baisse 1 € , 050, la réponse c 'est que ce n 'est pas possible et la un kg oignon a 1,59 € passe a 11 € , et importé et divers , glandeur gaveur .

24.Posté par gros zozo le 11/04/2020 16:52

PUBLI LE PRIX DE L'AIL OIGNONS ETC ETC ETC....

25.Posté par eric (bis) le 11/04/2020 17:02

Il serait temps ! c'est du foutage de gueule certains prix, honte aux traitres qui profite sur les gens en difficulté ! ou est la solidarité dans tout cela ??? alon met ensamb !

26.Posté par gros zozo le 11/04/2020 18:17

OU ça i lé bande gilets jaunes ???????????????? PR DENONCER L'AUGMENTATION DES PRIX ???????

27.Posté par LOD le 12/04/2020 09:03

Jori, ça n'est pas encore dans le droit, effectivement, jusqu'à-présent il a été compté sur l'intelligence/éthique/écologie de chacun, mais de fait, la majorité fait défaut ; ceci dit, c'est donc évidemment étudié sérieusement, et la pandémie actuelle comme les précédentes - mais cette fois j'espère définitivement - est en train de détruire les filières de la traite animale déjà moribonde (désaffection des consommateurs, impératifs écologiques et sanitaires) ; la récession vous n'avez pas voulu la faire volontairement ? Eh bien elle s'impose à tous maintenant ;) Courage pour votre transition, quittez l'ancien monde basé sur la mort, humanisez-vous #goVegan

Top British barrister - Michael Mansfield - says eating meat could become illegal https://www.independent.co.uk/environment/eating-meat-illegal-vegans-michael-mansfield-qc-labour-conference-a9115656.html

https://www.livekindly.co/switzerland-ban-factory-farms/

https://www.totallyveganbuzz.com/news/meat-and-dairy-industries-to-collapse-by-2030-report-predicts/

Et beaucoup plus encore, toujours sourcé UNEP/UNO, FAO, OMS/WHO, GIEC/IGPP, Universités, revues Scientifiques à comité de lecture, philosophie, religion... http://vegan.lodweb.com

28.Posté par JORI le 12/04/2020 10:21 (depuis mobile)

27. Lod. J'avoue ne pas avoir bien tout compris. Qu'est ce qui n'est pas encore dans le droit et que vous voudriez y voir ?.

29.Posté par Antipode le 12/04/2020 11:48

"JORU : Tout le monde n''est pas obligé d''être vegan" ; LOD : pas encore obligé mais c'est pour prochainement si les gens ne deviennent pas raisonnable d'eux-même ^^

30.Posté par JORI le 12/04/2020 13:38 (depuis mobile)

29. Antipede. En quoi serait on obligé de devenir vegan. Je ne comprends pas tout.

31.Posté par mère de famille dégoutée le 13/04/2020 11:46

Ils sont contrôlé par qui les contrôleur ? Ies prix n'ont pas changé depuis la hausse du début d’épidémie du covid Les courses d'une semaine coûtent celui d'un mois et c'est normal ! Ah oui ils ne font pas leurs courses , les privilégiés ! Et pour RUNEO ste suzanne, de l'eau bénite doit sortir du robinet pour octroyer des factures d'un montant de prés de 200 euros à plus pour l'alimentation d'un appart . Tant qu'aux agriculteurs excuser moi mais vue les subventions octroyés pour non cyclone, les aides aux exploitations, serres ;chambre froide, tracteur, matériel agricole, retenus collinaire aide à la retransplantation aide à la construction des bâtiments, aide aux traitements, aide à la formation et j'en passe ne vous étonnez pas que vue vos prix pratiqués que les clients préféreront regarder ailleurs après profitez bien !

32.Posté par eric (bis) le 13/04/2020 21:25

Rien ne sera fait c'est comme pour l'observatoire des prix existant qu'a t'il fait ? a part prendre de l'argent... ? Et même l'INSEE ( organisme d’État ) est complice en annonçant un écart de prix entre La réunion et la métropole de 6 % !!!! de qui se moque t'on ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes