MENU ZINFOS
Mayotte

Le préfet de Mayotte indigné par l'incendie volontaire des locaux de la LIC


Les locaux de la LIC ainsi qu'un véhicule ont été détruits "volontairement" par les flammes vendredi soir. Un acte qui rajoute au climat tendu dans le 101ème département français.

Par LG - Publié le Dimanche 21 Février 2021 à 11:44

Photo : L'Info Kwezi
Photo : L'Info Kwezi
Vendredi soir, un local accueillant des bureaux d'enquête de la LIC (Lutte contre l’Immigration Clandestine) ont été ravagés par les flammes à Mayotte. Le feu a été mis à un véhicule du groupe d'appui opérationnel (GAO) de la police aux frontières stationné devant l’immeuble. Un restaurant situé au rez-de-chaussée a lui aussi fait les frais de cet acte malveillant.

Le préfet de Mayotte a "condamné avec la plus grande fermeté" cet "incendie volontaire". Jean-François Colombet "s’indigne et assure qu’il sort plus déterminé à renforcer encore la lutte contre l’immigration clandestine avec la police et la gendarmerie pour aller plus vite et plus fort".

2450 renvois aux Comores rien que sur le mois de janvier

La semaine dernière, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, avaient décidé du maintien en continu de trois intercepteurs des forces de sécurité intérieure grâce à l'arrivée de personnels qualifiés depuis l'Hexagone - gendarmes et policiers - afin de lutter contre l'immigration illégale. 

"Une immigration qui fait peser un poids supplémentaire sur le système social de Mayotte, déjà fortement sollicité par la reprise de l'épidémie Covid-19", indiquaient les ministres le 11 février.

"Ces moyens de surveillance et d'interception des kwassas viennent se rajouter aux moyens prévus dans le cadre de l'opération Shikandra sur la terre et dans les airs, à travers une surveillance aérienne de la zone maritime au large de Mayotte, mise en place par le préfet. En janvier 2021, 2450 réadmissions aux Comores de personnes venues illégalement sur le territoire national ont été effectuées", informaient les deux ministres.




1.Posté par MôvéLang le 21/02/2021 12:18

Si 2450 candidats ont été réexpédié, au moins 4900 se sont admis sur le territoire.

2.Posté par HULK le 21/02/2021 12:48

Ce n'est pas 2450 par mois qu'il faut renvoyer, mais 10 fois plus.

3.Posté par Fidol Castre le 21/02/2021 13:12

En janvier 2021, 2450 réadmissions aux Comores de personnes venues illégalement sur le territoire national ont été effectuées


Le problème est que sur le territoire de Mayotte, les Comoriens sont aux Comores. Chez eux.

4.Posté par Viking le 21/02/2021 13:45

Mayotte appartient aux Comores, c’est simple comme bonjour, les français barrez-vous chez vous en France

5.Posté par Dans Les Tranchées le 21/02/2021 13:47

Il est vrai que l’immigration clandestine à Mayotte est massive. Au moins 90 % de ses émigrants sont des comoriens, principalement originaires d'Anjouan, puis de Grande Comore. De plus, avec les kwassas qui restent quand même un moyen de transport très risqué.

6.Posté par Mectizan pour la crotte le 21/02/2021 14:25

" L’État démissionne à toute vitesse en faveur du privé

« Nous avons quand même 26 contrats en dix mois, soit une commande toutes les deux semaines. Cela représente un million d’euros par mois et 250 000 euros par semaine en consultants »,

remarque Véronique Louwagie, députée Les Républicains, membre de la commission permanente des finances.

Au total vingt cabinets principaux et soixante-trois sous-traitants ont été choisis par l’Etat pour organiser la transformation publique d’ici 2022.

Comment en est-on arrivé là ? Il faut remonter à l’irrésistible ascension de Macron, et même au-delà

Le produit Emmanuel Macron a été commercialisé grâce à la commission Attali.

C’est là, en 2008, qu’il a trouvé sponsors et relations.

Entre autres : Éric Labaye et Karim Tadjeddine, des membres du cabinet McKinsey qui vont contribuer à son élection.

D’autres McKinsey rejoindront son équipe de campagne : Mathieu Maucort, Jean-Christophe Pierron, Éric Hazan, Guillaume de Ranieri."

7.Posté par Lulu le 21/02/2021 14:35

Ce n’est pas les clandestins qu’il faut ramener aux Comores, c’est Mayotte...

8.Posté par Kassulu Marine. le 21/02/2021 15:23

Tenez bon Mr le Prefet. Si on vous met des bâtons dans les roues c'est que vous êtes sur la bonne voie.

9.Posté par Dans Les Tranchées le 21/02/2021 15:32

Comprends rien à post 6 qui est légèrement hors sujet.
Ni dans le thème : Comment prendre la mer dans une passoire. 🤔

10.Posté par AA le 21/02/2021 15:38

Les locaux de la LIC brûlé, c'est l'équivalent d'un commissariat symbole de la sécurité publique.
C'est un acte de guerre qui a été perpétré sur un bâtiment avec le drapeau Bleu, Blanc, Rouge.

Les vrais français devraient être indigné!!!

11.Posté par Malion Pig le 21/02/2021 17:42

Mais que sommes-nous allés faire dans cette galère ?
Les 3/4 des Mahorais vivent à la Réunion pour obtenir un maximum d'aides sociales et ils sont rapidement remplacés à Mayotte par les Comoriens....
Il n'y a que la France pour se fiche dans un tel merdier !!!!
Quel pays de m....

12.Posté par Aïl landeur le 21/02/2021 17:56

la chanson preferee des mahorais au sujet des clandestins?

claude francois.. " ça s'en va et ça revient.."

13.Posté par Rouloulou le 21/02/2021 21:33

La "puissance publique" mérite-t-elle encore ce titre vide de sens? Un petit groupe de Comoriens qui tient en échec la France. Y a-t-il encore un pilote sachant prendre LA BONNE DÉCISION concernant la problématique comorienne? Il est bien incertain, l'avenir, car finalement, ces gens sont chez eux dans cet archipel qui respire la même culture comorienne à Moroni, à Fomboni, à Moutsamoudou et à Mamoudzou.

14.Posté par vital le 21/02/2021 22:44

un responsable du CADA a qui on a oté la vie en métropole , un bâtiment sans doute brûlé par des clandestins à Mayotte , l 'Etat français impuissant et à genoux face à des migrants de plus en plus exigeants .

15.Posté par Olive le 21/02/2021 23:11

Je propose que la France restitue Mayotte aux comores pour 1 € symbolique : cadeau.
Non non ne dites pas merci, ça nous fait plaisir

16.Posté par yo le 22/02/2021 06:08

Sa dépendance

17.Posté par Mon avis le 22/02/2021 07:02

Merci post 15.

18.Posté par Soula le 22/02/2021 07:34

Poste 15 arretez votre racisme envers les mahorais.
Poste 7 les mahorais ont décidé de rester français comme les réunionais donc merci de respecté ce choix , mais le problème l'état français traite les mahorais comme des français de seconde zone et il y a un mépris...
On est français uniquement quand sa arrange par exemple pour la richesse maritime dans la zone car sa permet a la france d'agrandir sa zone de pêche et de richesse et actuellement il y a peux être le pétrole que les comore et la France commence a se disputé alors que ont a pas vue la couleur...
Mais bon je dénonce surtout la mauvaise foie de certain ici qui savent pas de quoi ils parle et se prend de haut quand ils parle des mahorais je trouve cela honteux de la part de certain.

19.Posté par Dadalita le 22/02/2021 09:02

Pour les Comores....Mayotte leur appartient toujours...la proposition de @7 Lulu est plus que pertinente...Combien de temps est-ce-que la France va pouvoir tenir cette situation....dans quelques années les Comoriens seront de retour chez eux...à Mayotte.

20.Posté par Fundisantim le 22/02/2021 09:50

Post 4
Les comoriens qui ont la double nationalité on les coupe en deux ?

Post 18
Les reunionnais n'ont pas choisi de "rester" français, ils l'ont toujours été...


21.Posté par Choupette le 22/02/2021 10:11

15.Posté par Olive

Avec paiement par mensualités ... ?

22.Posté par Une simple question... le 22/02/2021 10:47

Une simple question : comment expliquer cette immigration " non maîtrisée ! ", due, notamment à des autorités françaises, totalement dépassée par l'ampleur du problème ?
Ce n'est pas un attachement à la France, que l'on dénigre à la 1ère occasion, donc c'est quoi ?
La réponse m'a été donnée, il y quelques années, à de nombreuses reprises , en Algérie " je veux aller en France, le cousin m'a dit qu'on touche de l'argent...sans travailler !!!
Voilà, tout est dit !!!
Donc, la SEULE SOLUTION, aucune prestation sociale de droit à un immigré entré en France illégalement, reconduites IMMEDIATES, sans droit à des recours longs et coûteux, destructions des squattes, expulsions immédiates des occupations illégales chez les particuliers , audits relatifs aux subventions attribuées aux associations liées aux marchés de l'immigration....
Pour faire simple, copions les pays " riches ! ", qui appliquent une immigration MAÎTRISÉE, notamment, en vérifiant scrupuleusement les motivations et la probité des demandeurs d'asile.
Un fait divers tragique, très récent, nous relatait, le cas de cet immigré " clandestin !!!! " pluseurs fois condamné. Je voudrais qu'on m'explique " clandestin " en étant connu de la justice !!!!
De quoi vivait-il... j'ai ma petite idée.
Donc, en conclusion, oui à une immigration " gagnant / gagnant " comme en Australie, pays nordiques, mais bon, cherchez à qui profite cette situation ubuesque en France.

23.Posté par Dignité le 22/02/2021 13:49

J'ai toujours pensé, malgré la censure de mes idées, que l'avenir de Mayotte est sombre car cette île coulera avec tous les immigrés comoriens qui s'installent chez elle de manière illégale en empruntant des filières impossible à éradiquer.
Si on projette dans l'avenir les tendances observées là-bas en matière migratoire, l'île connaîtra un "trop plein" susceptible de déboucher sur une situation anarchique.
Aucune solution rationnelle ne s'offrira à la France pour résoudre cette situation.
La seule solution qui vaille c'est que la France se retire de ce territoire un peu comme elle va le faire pour la Nouvelle Calédonie.
Mais là encore, le remède sera pire que le mal. En effet, une grande partie des mahorais qui voudront rester français viendront s'installer à la Réunion, soit au moins 50 000 personnes ou plus.. Où les mettra t-on? Comment réagira la population réunionnaise? Tout ça , on ne le sait pas.
L'avenir sombre de Mayotte impactera sûrement notre île. Si Mayotte coule, la Réunion sombrera avec elle.
Et in fine la France prendra sans aucun doute la décision de renoncer à son influence dans la zone océan indien en abandonnant les derniers vestiges de son empire colonial.
Le retour de Mayotte dans le giron comorien sera suivi par l'éloignement de notre de la Métropole sous une forme bien éloignée de l'intégration actuelle.
La Chine prendra sans doute le relais comme elle envisage de le faire avec la Nouvelle Calédonie mais sans verser d'allocations familiales aux familles prolifiques.
Horizon de tout ça : 2050 ou 2060 (et je ne serai plus de ce monde).

24.Posté par Aïl landeur le 22/02/2021 14:26

18.
les reunionnais nn'ont pas choisi.













 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes