MENU ZINFOS
Océan Indien

Le préfet de Mayotte demande la dissolution du GIR


Par S.I - Publié le Jeudi 20 Juin 2013 à 11:22 | Lu 2011 fois

Le préfet de Mayotte demande la dissolution du GIR
Après le placement en garde à vue de trois gendarmes du Groupement d'intervention régional (GIR) mardi matin dans le cadre d'un trafic présumé de stupéfiants, le préfet de Mayotte, Jacques Witkowski, pourrait se rendre prochainement à Paris pour demander la dissolution pure et simple du service, comme l'a rapporté hier France Mayotte Matin.

Le quotidien ajoute que Jacques Witkowski a rencontré ces derniers jours le commissaire divisionnaire Bernard Scapin mais également le colonel de gendarmerie Jean Gouvart, pour évoquer cette dissolution.

La suppression du GIR aurait été validée par les trois hommes, mais elle ne peut être effective sans la confirmation du ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Cette dissolution semble être la seule voie possible pour éteindre toute polémique car l'impact de cette affaire pourrait à terme éclabousser l'Etat.  

Pour rappel, ces gardes à vue, sur commission rogatoire du juge Hakim Karki, ne sont pas en relation directe avec l'affaire Roukia, mais pourraient permettre de mieux décrypter les agissements du GIR lors du décès de la jeune mahoraise le 15 janvier 2011.

Après autopsie, il s'avère qu'elle est morte d'une overdose d'héroïne, une information très surprenante, la drogue dure étant particulièrement rare à Mayotte. Cette drogue aurait été indirectement réintroduite sur le marché local par des membres des forces de l'ordre de Mayotte appartenant au GIR, par l'intermédiaire d'indics ou "tontons".




1.Posté par R I P O S T E le 20/06/2013 11:27

Des fonctionnaires qui décident entre fonctionnaire on va t-on . C'est le mal de la république ni responsable ni coupable , des comiques à l'état pur IIIIIiiiii

2.Posté par Antiflic le 20/06/2013 12:06

Je suis pour la supression des flics et des condés
Comme le grand Georges Brassens

3.Posté par KAFIR le 20/06/2013 12:24

Si la défaillance du haut commandement de Mayotte n,était qu,un accident fortuit, cela ne porterait pas
plus à consèquènce et je m,en tiendrais là.



kafir

4.Posté par Wikileaks le 21/06/2013 12:10

Vous savez a Mayotte, Les fonctionnaires de la gendarmerie, de la police aux frontières, de la BAC etc.. sont censés protégés les citoyens, cependant ils détiennent le monopole des drogues dures et douces, et ils abusent souvent de leur pouvoir et de la confiance des citoyens, seulement personne n'en parle.. --'
Cette affaire "Roukia" n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes