Justice

Le prédateur sexuel récidiviste devant les Assises ce lundi et mardi

Lundi 9 Octobre 2017 - 10:31

Jean-Marc Canjamalé est à nouveau devant la cour d’Assises ce lundi. Le prédateur sexuel, qui venait de purger 17 ans de prison pour viol, a récidivé en avril 2015, attaquant une joggeuse sur le chemin des Anglais à La Possession. Le voilà donc renvoyé devant la justice.
 
Lundi dernier, soit une semaine avant l’ouverture de son procès aux Assises, l’homme de 44 ans tentait de mettre fin à ses jours. C’est au centre pénitentiaire de Domenjod qu’il a été retrouvé par un surveillant avec le câble de sa télé autour du cou. Évacué et soigné au CHU de Bellepierre, il a ensuite été placé en unité psychiatrique.
 
Jean-Marc Canjamalé a déjà été jugé pour plusieurs agressions sexuelles et condamné deux fois aux Assises. Reconnu comme dangereux, il a écopé de 17 ans de réclusion en 2000. Sa remise en liberté était assortie d’une assignation à résidence et d’un placement sous surveillance électronique mobile.

La joggeuse sauvée par un autre sportif qui passait par là
 
Mais voilà que quelques semaines de liberté ont suffi pour qu’il retrouve le goût de son activité préférée. Sans bracelet électronique, qu’il avait enlevé, et armé d’un couteau, il s’en est pris à une jeune femme qui s’entraînait sur le chemin. Celle-ci a heureusement été sauvée par un autre sportif qui passait par là.
 
Au-delà de la prison, qu’est-ce qui aurait dû être fait pour l’empêcher de récidiver ? C’est l'une des problématiques qui devrait être abordée. L’audience, sur deux jours, se tient à huis clos.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1295 fois



1.Posté par marcelle le 09/10/2017 11:20

Il mérite la perpétuité

2.Posté par RADIO BISTROT le 09/10/2017 13:36

Mais laissez le se tuer, ça évitera à quelqu'un d'autre de le faire !

3.Posté par kersauson de (p.) le 09/10/2017 15:23

"recidiviste" dites vous... il n a pourtant pas encore ete rejugé a l heure de votre papier..

4.Posté par Jacques le 10/10/2017 16:33

Mais foutez-lui la paix à ce pauvre homme, qu'il aie le droit de se suicider en paix, sinon c'est lui qui se fera violer en prison !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >