Courrier des lecteurs

Le pouvoir appartient au peuple... et seulement au peuple

Lundi 25 Mars 2019 - 10:30

Tout d’abord, nous allons nous rappeler de la définition du mot « Peuple » : Ensemble de personnes vivant en société sur un même territoire par des liens culturels, des institutions politiques. (Larousse). De cette définition, je retiens qu’on est administré par notre culture (ethnie, religion, mode de consommation, mode de déplacement, mode de vie, médias, …) et les institutions politiques, bien évidemment la 5ème république s’est organisée pour qu’en France, nos 67 millions d’habitants soit représenté par 1 président de la République, 1 gouvernement, le Sénat (348 sénateurs), l’assemblée nationale (577 députés), un conseil constitutionnel (9 membres) et localement par 35 356 maires, 1 263 communautés d’agglomération, 101 départements et 18 régions.

Je crois que cette définition oublie l’essentiel même de notre pouvoir, c’est à dire NOUS : nous consommateurs, nous travailleurs, nous entrepreneurs, nous électeurs, nous emprunteurs ou « épargneurs », nous voyageurs, nous malades, nous contribuables, nous téléspectateurs, … tout simplement NOUS en étant acteurs de cette société. Alors pourquoi pensons-nous, pour une grande partie, qu’il n’est pas possible de construire une nouvelle société, notre destin alors qu’ON est le cœur de cette société ?

La réponse découle en bonne partie dans la division culturelle et politique du monde dans lequel on vit. La planète et les Hommes ont été les oubliés de la constitution de cette République.

On dit souvent que le pouvoir est monétaire : mais je ne n’ai jamais vu l’argent grossir dans ma tirelire si je n’y coulais pas une pièce ou un billet. Son pouvoir est lié à la démarche qu’on en est fait LE moyen d’échange, un argent qui ne travaille pas (taux d’intérêt pour les crédits ou taux de placement pour les débits) ne rapporte rien, c’est le seul fait qu’il travaille qui le rend puissant.

Et nous notre travail, il vaut quoi ? On dit que tout travail mérite un salaire, alors quel est le notre ?

Je ne parle pas de celui qu’on retrouve en bas de sa fiche de paie, de son allocation, de sa déclaration fiscale, de son relevé de banque … je parle du partage des richesses : quelle est le juste retour de contribution de notre société à ses individus : vie chère, taxes et j’en passe.

Demain ne pourra se construire sans nous, mais pour cela nous devons agir car seul l’action (le travail) et l’union vers des intérêts communs et non plus individuels permettra le développement durable de notre humanité.
Stéphane PERSÉE – “Set i vé viv, sé set i batay”
Lu 401 fois



1.Posté par Zarin le 25/03/2019 11:31

"Le pouvoir appartient au peuple... et seulement au peuple"

donc

« Panem et circenses »

La Conscience pour plus tard ?...

2.Posté par A mon avis le 26/03/2019 00:01

Et c'est qui LE PEUPLE ?

3.Posté par N''''importe koi le 26/03/2019 09:57

Certains nous disent qu'aujourd'hui nous pourrions consulter la population à tout moment pour prendre une bonne partie des décisions ! Effectivement, grâce à l'informatique et l'internet nous pourrions le faire !

Mais je suis certains que ces personnes qui réclament ce mode de fonctionnement ne veulent pas faire leur déclaration de revenus sur Internet et prétextent que pas tout le monde a accès à l'informatique et internet !

Oui le pouvoir appartient bien au peuple, et c'est pour cela que notre système de vote est bon, mais pour cela faudrait-il que chacun prenne conscience que le vote est un DEVOIR et pas seulement un DROIT !

4.Posté par martin lane le 26/03/2019 13:58

Faudra t il que chaque citoyen ait une opinion entre la " chocolatine " ou le pain au chocolat " sujet débattu avant vote à l'Assemblée Nationale. Il est des sujets importants et de réelles alternatives où le citoyen se sent investit ; qu'auriez vous choisi ; pain au chocolat ou chocolatine .
Entre une droite haineuse, un V.R.P. qui brade vos biens ; qu'avez vos choisi ?
Permettez qu'une autre vois soit possible, même si elle doit être inventée ou réinventée.

5.Posté par @ 4 le 26/03/2019 15:01

Faites votre programme et présentez-vous ! Sinon ça devient une anarchie votre bidul !

6.Posté par A mon avis le 26/03/2019 16:34

@ 3.Posté par N''''importe koi: très juste !
" faudrait-il que chacun prenne conscience que le vote est un DEVOIR et pas seulement un DROIT ! "

7.Posté par @ 6 le 29/03/2019 14:22

Effectivement, il serait intéressant que chacun en prenne conscience. Moi je l'ai appris à l'école primaire, j'étais impatient d'avoir 18 ans pour 2 choses, la première pour pouvoir voter et la deuxième, passer mon permis de conduire.

Malheureusement, aujourd'hui beaucoup de parents discréditent les enseignants et leur enseignement ! Morale de l'histoire on se retrouve avec une population qui ne suit pas la politique, qui s'en délaisse et qui vient pleurer après ! Mon avis est très simple, celui qui ne vote pas qu'il ferme sa G.....

Soit il vote, soit il s'implique, il fait un programme et se présente, sinon qu'il la ferme !

Mille excuses pour ma vulgarité, mais c'est trop facile de ne rien faire et de passer son temps à se plaindre !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Mai 2019 - 11:07 Macron, "l'enfant roi"?