Société

Le policier municipal, "pas vraiment un policier"

Vendredi 20 Mai 2011 - 17:07

Le policier municipal, "pas vraiment un policier"

Aujourd'hui, cela fait un an jour pour jour que l'agent de police, Aurélie Fouquet, a été abattue dans le cadre de l'exercice de ses fonctions. Un grand nombre de policiers municipaux lui rendent hommage en arborant un bandeau noir au niveau de l'écusson d'épaule. Un an après, encore bien des dysfonctionnements existent au sein de la police municipale, et notre Département n'est pas épargné.

Jean-Louis Del Pistoia, le délégué départemental de l'Union syndicale professionnelle des policiers municipaux à la Réunion, en a des dossiers. Manque d'effectif, non respect des heures de travail, hygiène à l'intérieur des services… le représentant syndical ne cesse d'alerter. "Les policiers municipaux ont de plus en plus de prérogatives, mais des moyens insuffisants", résume-t-il. Il existe environ 180 policiers municipaux sur l'île, une moyenne de 8 à 10 agents par commune, à l'exception du Port qui a fait le choix de ne pas avoir de police municipale.

Des missions de police ou électoralistes?

Ces agents publics ont parfois du mal à trouver leur place. "Ils ont une certaine pression du fait de leur dépendance aux maires", explique le délégué. Le maire, en France, est chargé d'importants pouvoirs de police administrative, au sens de l'article L. 2212-2 du Code général des collectivités territoriales (CGCT), comme la responsabilité d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique. Du coup, il arrive que le policier municipal soit utilisé à toutes fins... En d'autres termes, des missions de police aux missions électoralistes, il n'y a qu'un pas à franchir. "Selon les désirs du maire, on fait plus d'épaves, ou moins de stationnement", explique Jean-Louis Del Pistoia qui constate une recrudescence des agents qui se syndiquent. En découle une perception erronée de la population "qui nous voit comme une police politique. Donc quand le maire change, on change aussi. On est la police d'untel puis demain on nous reproche d'être la police du nouveau…", regrette Jean-Louis Del Pistoia.

En 1999, lorsque les missions et statuts des policiers municipaux ont été redéfinis, on aurait pu imaginer qu'il y aurait une meilleure harmonie entre les polices municipales. Mais la polémique n'a fait que commencer concernant les tenues, les fonctions, l'armement… "A la Réunion, selon les communes, certains sont suréquipés quand d'autres ne sont armés que de leur stylo ! Déjà que les salaires varient d'une commune à l'autre…"

Autre illustration éloquente, le choix des véhicules. Le parc français est très hétérogène et varie d'une ville à l'autre, car il se fait par appel d'offre municipal. On peut ainsi trouver des monospaces, des berlines, des citadines, des motos... Seule la sérigraphie des véhicules est similaire dans toutes les villes.

Pas de délégation sans arrêté municipal

Et alors que chaque police municipale peut ainsi avoir ses propres codes, les textes censés loger tout le monde à la même enseigne ne sont, pour ainsi dire, pas appliqués ou pas entièrement. A titre d'exemple, "au sein de la police municipale, il n'existe pas de délégation de pouvoir, sauf par le biais d'un arrêté municipal. Or, beaucoup de directeurs généraux des services prennent des responsabilités qui ne font pas partie de leurs prérogatives. Le maire se décharge ainsi, mais cela n'est pas prévu dans les textes", dénonce Jean-Louis Del Pistoia.

Autre dérive, "l'ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique, assermenté par le Procureur pour certaines infractions) n'est pas habilité à intervenir sur ce qui touche au code de la route. Or, parfois, ils sont utilisés comme policier municipal pour les sorties d'école. Mais cela est dangereux car leur responsabilité est engagée !", prévient le représentant syndical.

Dans le registre de la sécurité toujours, "deux civils d'un garage ont un jour récupéré un véhicule sérigraphié et ont traversé trois communes. Trois erreurs : le maire n'était pas au courant, ils s'agissait de civils au volant et ils ont traversé trois communes d'affilée, ce qui est totalement interdit. Imaginez qu'ils tombent pendant leur trajet sur un casse… Il auraient fui? Comment auraient-ils pu réagir s'ils avaient été pris à partie? Qui est alors responsable?", imagine le policier municipal.

Pour conclure, Jean-Louis Del Pistoia regrette que le policier municipal "ne soit pas vraiment un policier aujourd'hui".
Melanie Roddier
Lu 5975 fois



1.Posté par noe974 le 20/05/2011 17:32

Le policier municipal = homme à tout faire des maires = ancien garde-champêtre = facteur des maires ne sont bien sûr pas des "policiers" de la Police Nationale ...
Un grand fossé les sépare et c'est mieux ainsi ....

Ne mélangeons pas les 2 ...

2.Posté par zarlor le 20/05/2011 17:43

ben il faut les voir dans la rue faisant l'intéréssant on dirait des vrai policiers allez voir aryen nana un commune je les ai vu insulté un pauvre sdf ce jour là avec ma copine on les a insulté aussi la façon dont ils ont pris le sdf à partie ben sa fallait voir comment ils se comportent avec les petites gens et les faible en plus c'était une dame la super flic de bas étage je lui ai dit Mme je vais vous retrouvé quand vous serez en civil la je peux rien faire elle est venue vers moi et dit excusez moi et ma réponse était c pas a moi que vous devez faire des excuses mais à ce monsieur la'le sdf) elle s'est rabaissée et à fait ses excuses et là tout le monde on a rit fallait voir sa tronche aprés

3.Posté par USPPM le 20/05/2011 18:17

Nous ne mélangeons pas les 2, au contraire nous désirons être réellement des policiers municipaux soumis au code général des collectivités territoriales et agents de police judiciaire adjoints conformément aux textes, en aucun cas il n'est question de faire de l'ombre aux forces de l'Etat car nous travaillons déjà en collaboration avec elles -ci, grâce aux convention de coordination.
Les temps changent, Noé et vos critiques sont devenues obsolètes...

4.Posté par PISTONPOLITICO974 le 20/05/2011 20:32

POLICIERS MUNICIPAUX DE LA REUNION = DEGRADATION DE LEUR FONCTION DANS LEUR COLLECTIVITE... IL NE FAUT PAS S'ACHARNER SUR VOUS MEME ET ALLER CHERCHER PLUS LOIN POUR VOS CONDITIONS DE TRAVAIL QUI SE SONT DEGRADEES... IL Y EN QUI SE CROIT COMMANDANT DE LEUR COLLECTIVITE ALORS QU'ILS N'ARRIVENT PAS A DEFENDRE LEUR CORPS..... VIVEMENT QUE CETTE FILIERE EST RADIEE DE LA FPT VU QU'ELLE NE SERT PAS A GRAND CHOSE POUR LA POPULATION ELLE MEME ET TROP COUTEUX POUR LA COLLECTIVITE QUE CE SOIT MOYEN HUMAIN, METERIEL ET FORMATION.

5.Posté par man974 le 21/05/2011 08:38

Bon comme d'habitude encore des gens ici commentent pour rien dire... à oui... vous devais faire parti de 3300 candidats qui se sont fait refoulé au concours... je comprends que vous êtes véner et frustré les gars mais ça n'est pas une tare d'échouer à un concours de petit policier municipal réessayer la prochaine fois et aller voir un peu les Policiers municipaux de vos communes je suis sur qu'il pourront vous conseiller pour améliorer votre niveau au concours...
Plus sérieusement ... lorsqu'on défend cette profession c'est justement pour dénoncer les dérives... le mauvais comportement d'un policier municipal est condamnable encore faut il qu'il s'agisse d'un policier municipal car avec tout ce zambrocal pays fait par certaines de nos municipalités on a du mal à se retrouver... mais on sait tous que les lois sont faites pour être contournées et comme m'a confié un directeur général d'une commune "il faut bien distinguer la loi et l'application de la loi"

6.Posté par USPPM le 21/05/2011 07:06

S'acharner ? non dénoncer
les conditions de travail,
les dérives en tout genre,
Couteuses pour les collectivités ?
mais si pratiques car fonction fourre tout...
Le silence vaut l'acceptation

7.Posté par babar le 21/05/2011 07:26

On sait à quoi elle sert la police (enfin je ne comprends pas trop pourquoi on l'appelle comme ça d'ailleurs) municipale.
Dans certaines communes elle fait même les passeports!!!!!!! si si si
C'est la mission d'une police????

Continuez à voter!!

8.Posté par aréte fatigue a nous... le 21/05/2011 22:15

police national et police municipale mé franchemen i fo pa mélanger !! kar police municipale sa ne serre a rien il son la juste pour renplir leur journer et ope !! il son payer mé franchemen vous vous prenner pour ki !! il se prend pour des vrai policier il fo voir komen il son .. sur tout les policier municipal de st paul certain ne passe pa de concour ni de formation y en na ki attend des anné ki on suivie des z ané d école et il zon leur diplome et toujour les personne ki on mi en place la député maire de st paul ki passe avan !! vous trouver sa juste vous en plus il fon leur koke mé il non rien dans le pantalon il son insolen en plus il boive de l acoole pendan leur service mé franchemen dan kel monde on vie il faudré ke le préfé ouvre un pe les yeux sur ces policier ventar municipale de st paul kar je croi ke st paul respiré mieux sans eux il non pa de respé pour persnne nous citoyen de st paul on a marre ... wii marre des policier municipaux de st paul

9.Posté par USPPM le 21/05/2011 22:53

Et bien lorsqu'on lit certains commentaires on peut se poser des questions en ce qui concerne le niveau scolaire de certains...
Les policiers municipaux ont du mérite car il doivent non seulement se plier aux volontés des élus mais en plus être confrontés à ce genre de discours...

10.Posté par dge78 le 12/11/2014 13:46

Que c'est pitoyable de lire de telles choses !

La méconnaissance, les pré jugés, la jalousie ou tout simplement la bêtise humaine, ça résume le comportement ou les attitudes de certains qui ont écrit certains commentaires !

Tout d'abord, on rend hommage à une colègue, abattue comme un animal en pleine rue à l' arme de guerre parce qu'elle a eu le malheur de passer à cet endroit.
Son tord ????? Avoir des convictions, porter une tenue de travail avec un drapeau bleu blanc rouge sur l' épaule
- il faut savoir que c'était une maman honnorable, mariée à un policier municipal, avec un petit garçon qui a aujourd'hui 3 ans !!!!

En matière de respect, c'est génial de lire de tels commentaires et puis, avant de critiquer de la sorte, notamment des policiers qui n' ont soit disant pas de diplomes, commencez par ouvrir votre dictionnaire !!!! L' hopital qui se fout de la charité !!!!!!!

Pauvre France !

En matière de prérogative, l' état se retire de plus en plus, faute de moyens et de budgets - vous savez c' est ce qu'on retire justement pour aider les cas sociaux, ceux qui foutent rien, qui critiquent le système à tout va et qui ont peur de travailler.... les verrues de la société quoi !!!!

Point de vue missions, les polices municipales ne cessent de monter et deviennent de plus en plus présentes sur la voie public, intervenant dans différentes missions, plus ou moins variées et risquées, les aléas de la profession mais ce genre de choses doivent être trop dur à comprendre...

Au fil du temps et des mois, les agents sont de plus en plus formés - FIA (formation initiale), AFPA (armement), FCO (formation continue obligatoire) et les places aux concours sont de pus en plus chères au vu des places disponibles et des candidats....

Passez ce "concours de merde" soit disant, même avec un BAC ou un BTS, rien ne vous ai garanti...

Nous, les policiers municipaux, nous n' avons pas à palir de notre métier et nous n' avons rien à envier à quiconque... Je suis fier d' être Policier Municipal, fier de porter un uniforme, d' être au service des gens et fier de représenter mon maire (premier magistrat de sa commune et premier représentant de l' état sur sa commune) sur la voie public !!!!

Personnellement, en dix ans de carrière, je n' ai jamais rencontré de collègues qui a été embauché sans concours...

Après il y a des dérives ou des extras que les maires s' accordent dans certaines communes et ça semble accomoder tout le monde - ces mêmes dérivent pour lesquels nous nous battons tous au quotidien mais tout tend à évoluer, comme la société au fil du temps mais c' est en démontrant notre professionnalisme et notre savoir faire que tout évoluera au fil du temps - à commencer par la mentalité des gens...

Je tiens aussi à rendre hommage à la famille de mon collègue de Vénissieux, mort en poursuivant un véhicule volé et qui s'est fait percuter par ce véhicule - mort en service suite à un banal contrôle de routine....

Nous l' enterrons aujourd'hui !!!

Paix à son âme et que ta mort ne soit pas impunie - en vain !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter