MENU ZINFOS
Communiqué

Le plan santé est nettement insuffisant par rapport aux besoins


Jonathan Rivière réagit à la présentation du plan santé. Voici son communiqué :

Par N.P - Publié le Jeudi 20 Septembre 2018 à 14:13

Emmanuel Macron a dévoilé les grandes lignes de son plan de transformation du système de santé, censé "remettre le patient au cœur." Il propose de remettre sur pied un système de santé à bout de souffle entre des urgences "engorgées", des personnels exténués et un secteur psychiatrique en état d'urgence absolu.

L’intention y est, mais les solutions évoquées risquent de ne pas être à la hauteur des enjeux. Ce plan santé propose une rallonge budgétaire de 400 millions d'euros, pour soi-disant mettre en place une meilleure articulation des soins entre médecine de ville et hôpital et financer la création d’assistants médicaux.

 Pourquoi une nouvelle profession alors que les infirmiers et les aides-soignants ont déjà un savoir-faire ? Aucune proposition pour les infirmiers, pourtant indispensables pour la prévention, la coordination et les soins. Il y a là encore une logique de régression. Le salaire des assistants médicaux sera nettement inférieur à celui des infirmiers. Assistants médicaux = économies.

A en croire Emmanuel Macron, ce plan santé se résume à la pratique des médecins. Les infirmiers qui contribuent au bon fonctionnement des hôpitaux et des services de soins en ambulatoires sont les grands oubliés.

Le président de la République pose un constat de la situation mais ne répond pas au manque de moyens en personnels dans les hôpitaux.

La constitution de "communautés professionnelles territoriales de santé"(CPTS)  avec une perspective de couverture de tous les territoires est une belle annonce, mais son maillage dans les territoires n’est pas clairement défini. Emmanuel Macron privilégie l'incitation à la contrainte. Est-ce que le volontariat des médecins sera suffisant pour réaliser cette coordination des soins ? Député, je proposerai de prolonger l’intervention de ces communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) au-delà de 20 heures, le week-end et les jours fériés.

Ce plan santé renforce mon inquiétude sur le maintien des hôpitaux de proximité, notamment celui de Saint-Louis, victime de ce processus de réduction des dépenses. La santé n’a pas de prix !

Pourtant, l'hôpital est soumis à un modèle libéral et tente d'accroître sa productivité.
En continuant à fermer des lits et à économiser sur la masse salariale, la qualité des soins et la motivation des soignants risquent de s'en ressentir.

Toutefois, je retiens quelques propositions qui vont dans le bon sens.

La suppression du numerus clausus et la possibilité de passerelles entre les formations sont une chance supplémentaire pour nos jeunes diplômés.

J’espère que nous conserverons nos hôpitaux de proximité, qui devraient disposer d’un plateau technique de biologie, d’imagerie et d’équipements en télémédecine.

Il faudra être très vigilant et déterminé pour mobiliser davantage de moyens afin de répondre aux problématiques de santé telles que le diabète, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, … affectant de façon plus conséquente les réunionnais. C’est pourquoi, il faut renforcer l’offre de soins et soutenir les actions de prévention de la population.

Jonathan RIVIERE
Candidat à l’élection législative partielle dans la 7ème circonscriptio
n
 
 
 
 
 
 
 
 




1.Posté par jean-richard bennala le 20/09/2018 18:20

mon pauvre futur dépité entre la médecine et le camion il y a un grand fossé , vous croyez qu'ils vont investir dans des petits hôpitaux st louis est à combien de kilomètres de st pierre? c'est du copier coller votre sujet bon passons le gâteau il est bon, douce nuit avec vos camions

2.Posté par Gouyave le 23/09/2018 10:16

Aller jouer dans clip bonbon coco dont !
Et après prends deux p’tit bois pour jouer dans un tas de m....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes