MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le plan petit déjeuner au Port : Un mauvais plan


Par Firose GADOR, Secrétaire de la section P.C.R du Port - Publié le Mercredi 26 Juin 2019 à 11:03 | Lu 442 fois

Le petit déjeuner gratuit servi aux enfants dans les écoles maternelles et primaires a été pendant plusieurs décennies une préoccupation de la municipalité du Port, tant il est vrai que l’enfant ne peut pas apprendre ni assimiler s’il a le ventre vide. Au Port où un nombre important de familles vit en-dessous du seuil de pauvreté, cela est à prendre particulièrement en compte de façon à contribuer à la réussite scolaire de nos enfants.

Cette prestation a été supprimée dans notre commune à l’arrivée d’Olivier Hoarau. Sous la pression du mouvement des Gilets Jaunes, la Ministre des Outre-mer a annoncé un certain nombre de mesures parmi lesquelles le petit déjeuner gratuit pour les enfants des écoles. L'Etat s'est donc engagé à financer les communes pour mettre en œuvre cette mesure et par là même à contribuer à réduire les inégalités criantes. 

Ainsi, lors d'une conférence de presse tenue le 21 mai dernier, la municipalité se vantait du lancement du « Plan petit déjeuner au Port ». A notre grand étonnement, le maire s'est montré fier de lancer l’opération en allant même jusqu’à se féliciter d’être la première commune de l'île à proposer cette mesure. Le maire du Port a même indiqué : « notre objectif est aussi de travailler également sur la qualité nutritive des repas, comme nous le faisons depuis plusieurs années » (source art. Site ville du Port.re). Ce sont là des propos en décalage complet avec la réalité.

Et pour preuve supplémentaire, la formule retenue par l’équipe municipale est plus que contestable tant sur le plan de la qualité que de l’organisation. Beaucoup de familles se sont plaintes que des aliments étaient périmés. La distribution le mardi après-midi d'un sac contenant l'équivalent de 3 petits déjeuners, pour les 3 jours suivants, est contraire à l'objectif visé d'un petit déjeuner chaque matin, puisque souvent tout le sac ou presque est consommé dès le mardi soir. On peut dire que l’accompagnement des familles et des enfants sur les notions d’éducation à la nutrition est relégué au second plan.

A travers cette action, on constate que le maire n’a pas été capable de gérer ce dispositif en permettant à tous les enfants de prendre un petit-déjeuner chaque matin au sein de l’école, dans la sérénité et de manière équitable. Il n’a pas été capable d’organiser un service de qualité visant à répondre à une plus grande équité et égalité entre tous les enfants. Surtout quand on connaît l’importance du petit-déjeuner, pour qu’un enfant démarre bien sa journée et développe toutes ses capacités dans les apprentissages.

La municipalité a répondu à une commande de l’Etat, mais elle a surtout failli à ses obligations d’aider ceux qui en ont le plus besoin.

Pour les enfants et leurs familles, c’est un MAUVAIS PLAN !




1.Posté par République le 26/06/2019 16:49

La campagne des municipales au Port est bel et bien lancée, comme dans la plupart des communes, et il se dit que le PCR entend se relever de ses cendres par un retour dans la ville qui fut le bastion de Paul Vergès par rien moins que la personne de son fils Pierre, qui avait pourtant totalement disparu ces derniers temps des radars de la politique. Mais par une savante manœuvre pour tenter de faire apparaître l’homme comme venant de l’extérieur du parti… et habillé de renouveau. Ce dernier qui n’a jamais vraiment appris à bien nager dans les eaux de la politique réunionnaise peut-il le faire aujourd’hui quand lui et son parti ne disposent plus que de bien maigres soutiens sur place ? Et ce n’est pas par la solidité, la pertinence et les valeurs idéologiques des analyses des apparatchiks d’hier que ce dernier pourra se relancer, même si l’on servait à ces piliers courageux un régulier et complet petit déjeuner pour qu’ils puissent développer toutes leurs capacités dans de nouveaux apprentissages… pour paraphraser un peu la militante qui signe cette lettre.

2.Posté par ariadna gonthier le 28/06/2019 08:38

Quelle désolation !!!
Comme il est triste de constater que l’expression « faire feu de tout bois » définit à la perfection l’ultime et seul argument politique de certains/certaines personnages.

Que le plan petit déjeuner mis en œuvre puisse ne pas être le meilleur, on peut en discuter ;
Que le Maire du Port aurait dû conserver le petit déjeuner servi à l’école, ça se défend et on peut en débattre ;
Mais,
A-t-on le droit de pousser jusqu’au mensonge éhonté en parfaite méconnaissance de cause, des circonstances et de la réalité des faits ?
Est-il légitime d’utiliser les enfants scolarisés comme « chair de canon » pour atteindre ses rêves politiques les plus humides ?
Doit-on accepter des dénigrements continus et infondés colportés à la satiété sur la place publique sous prétexte que celui ou celle qui les profère ne cherche qu’à être « calife à la place du calife « ?
Puis, le pire , la dernière des indécences : ces « affûtés et dévouées représentants politiques » , après avoir mis en doute les qualités professionnelles de l’ensemble des personnels des écoles qui ont consenti d’importants efforts pour faire en sorte que ce plan petit déjeuner soit le plus réussi possible, prétendent être les employeurs de ces mêmes professionnels …
Si j’étais un agent communal en poste dans une école de la Mairie du Port je serais terrifié d’imaginer que de tels individus puissent devenir, demain, mes patrons.
Courage, fuyons !!!

Un citoyen qui lutte chaque matin pour ne pas devenir misanthrope

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes