MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

Le personnel de santé travaille avec "la boule au ventre"


Par - Publié le Jeudi 22 Novembre 2018 à 11:10 | Lu 18360 fois

Les multiples blocages des gilets jaunes ont dans l'obligation de laisser passer l'ensemble des services de secours, d'urgence et de sécurité, donc aussi bien police, gendarmerie, pompiers, que le personnel de santé de manière plus générale. 

Mais certains barrages n'ont pas toujours été très respectueux avec ce personnel. Trois cas d'agression sur des infirmières et aides-soignantes ont été remontés à la direction du CHU. Un climat de peur s'est installé chez les professionnels de santé. 

"Personnellement, je ne veux pas mettre en porte à faux qui que ce soit, ni même dire 'faites attention aux gilets jaunes'. Non. Je veux juste dire et montrer que des débordements ont eu lieu sur certains barrages de l'île et que du coup le personnel part travailler la boule au ventre. Ils ont peur de se retrouver seul devant un barrage le soir, après le couvre-feu", confie Expedit Lock-Fat, CFDT-Santé. 

"On parle des écoles qui ferment, et je n'ai rien contre, mais on ne parle pas assez des services du CHU et notamment de ceux qui sont dans l'obligation de rester ouverts. Le personnel doit ainsi pouvoir se rendre coute que coute au CHU pour assurer leur service auprès des patients", explique Expedit Lock-Fat. 

Le Préfet de La Réunion a déclenché lundi le plan ORSEC carburants. 14 stations services sont ainsi réquisitionnées pour approvisionner les véhicules des services de secours, d'urgence et de sécurité. Cependant les professionnels du CHU n'étaient au départ pas inclus dans le dispositif. La directrice Gaëlle Dufour a ainsi fait la demande pour être intégrée. Une station service, non loin du CHU, a pu être intégrée dans les stations réquisitionnées. 

En effet, pour faire face à cette situation et avoir un suivi des plannings et des personnels, une cellule de crise a été ouverte au sein du CHU. Une nouvelle réunion aura bientôt lieu pour faire le point sur les effectifs. 

"Le CHU fonctionne comme en période cyclonique, sauf que là l'alerte rouge ne vient pas du Préfet de La Réunion... Mais des gilets jaunes", souligne Expedit Lock-Fat. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par La vérité vraie... le 22/11/2018 11:41

LAISSEZ LE PERSONNEL DE SANTÉ PASSER LES GILETS JAUNES SVP (pour nos enfants, personnages âgées, malades, etc.).
Par contre, La CFDT se plaint de plaint de quoi ? Ils viennent encore de soutenir Macron.

2.Posté par Fidol Castre le 22/11/2018 12:08

Le personnel de santé passe quasi instantanément sur les barrages. Ils ont la chance de pouvoir travailler et ils la ramènent ? Ce n'est pas le cas de tout le monde.

Les petits commerçants sont au chômage technique depuis une semaine et subiront la répression de la ripoublique dès que le mouvement sera fini. Les cartes vitales continuent à chauffer pendant le mouvement et il faudra bien payer tout ça. Qui va payer ? Bibi !

Qu'ils aient donc la décence de la fermer.
S'il-vous-plait.

3.Posté par Zarin le 22/11/2018 12:21

Avoir les boules

Quand on est un joueur de pétanque, il est indispensable d'avoir sa paire de boules avec soi, sous peine de ne pas pouvoir les lancer.
Pour les eunuques, la pratique de ce jeu est nettement plus difficile...

Cette expression a une petite soeur, presque aussi employée "avoir les glandes".
A l'origine, ces boules ou ces glandes désignaient sans conteste les coucougnettes ou, dans un langage plus châtié, les gonades mâles ou testicules[1]. Mais la gestuelle qui accompagne parfois l'expression, les deux mains tenant des boules imaginaires et placées sous la gorge, laisse un doute sur les boules dont il s'agit (des ganglions ? des amygdales hypertrophiées ?), à moins que la colère soit telle qu'elles soient vraiment très remontées, bien loin du scrotum.

Toulon, 22 novembre 2018

4.Posté par La colo le 22/11/2018 14:35 (depuis mobile)

Expedit arrêt à ou.
La CFDT sont pro Calenge et pro Macron.
Votre syndicat n'appelle pas à rejoindre les gilets Jaunes.
Vos oranges sont des pourris.
Votre cadres sont bien logés et complice de la direction.
Allez priez, tu feras mieux

5.Posté par A bas les masques le 22/11/2018 14:42 (depuis mobile)

Tout à fait d accord. La CFDT soutient MACRON pas étonnant. Le secrétaire général santé penche la Ou se trouve le pouvoir. Au CHU il penche Vers leDirecteur Général. Au détriment des petites mains. Il favorise aussi les cadres de pôle et de proximité

6.Posté par Viva le 22/11/2018 15:03 (depuis mobile)

On voit que la CFDT est à la recherche des voix pour les élections.
Maman intervient à la télé pour le CHU et le saint juste après. Ta bande est compatible avec la DRH, le gestionnaire des risques et le grand patron.
Plusieurs oranges pourris

7.Posté par Julien le 22/11/2018 15:23 (depuis mobile)

soins vitaux assuré par les professionnels de santé : boule au ventre OUI car caillassage rensonnage humiliation baisement ... Je continue ...Tous agressé pour la plupart physiquement verbalement psychologiquement par obligation réquisition.

8.Posté par Marie le 22/11/2018 16:10 (depuis mobile)

Je suis personnel de santé.
Je passe Oui .Et heureusement, a fidel castré , chance de pouvoir travailler certes oui mais surtout OBLIGATION un par conscience pro et deux pour vivre ( sans sur consommer ) comme quelque uns.
Moi je réfléchis.

9.Posté par neandertal le 22/11/2018 16:35

Ya pas que le CHU il y a l'EPSMR aussi avec plein de lits d'hospitalisés et des personnels qui font des gardes de 24h ils sont épuisés et ils se font menacer racketter, si c'est un créole 50 pour passer si c'est un Zoreil c'est 100!!! Cherchez l'erreur raciste! Les documents qui attestent l'appartenance à l'hôpital bon nombre de gilets jaunes s'en fichent complètement. Sans parler des menaces physiques. On n'en peut plus ca va péter!

10.Posté par neandertal le 22/11/2018 16:37

Et les membres des syndicats pourquoi ils ne viennent pas renforcer les équipes au lieu de poursuivre la préparation des élections? Quelle solidarité!!!

11.Posté par Biloute le 22/11/2018 17:02

Le personnel de santé travaille avec "la boule au ventre". Alors que dire des policiers qui sont au front ????
Ils méritent de la reconnaissance face à ces agressions !!!
Ils ne pleurnichent même pas (professionnalisme oblige) alors que les élections professionnelles du 6 décembre leur concernent aussi !!!

12.Posté par jlr le 22/11/2018 17:09

@2fidolcastré : aie la décence de la fermer .

S'il te plaît .

13.Posté par Zoisau le 22/11/2018 18:40 (depuis mobile)

Oui il y a des soignants qui se sont fait agressés et ce n''est pas normal ! Beaucoup viennent travailler avec la crainte de se faire agressé. Et le con du post 2 un jour tu auras besoin de soins...

14.Posté par Fidol Castre le 22/11/2018 20:24

13.Posté par Zoisau le 22/11/2018 18:40 (depuis mobile)

Oui il y a des soignants qui se sont fait agressés et ce n''est pas normal ! Beaucoup viennent travailler avec la crainte de se faire agressé. Et le con du post 2 un jour tu auras besoin de soins...


Calme-toi.
Prends un cacheton pour le stress et un deuxième anti-boule-au-ventre.
Ce mouvement va durer au moins un mois. Et il va débuter Samedi.

En 2009, le mouvement LKP avait duré 44 jours aux Antilles. J'ai le plaisir ou la douleur, c'est selon, de vous annoncer que c'est au tour de la Réunion. Ce soir à Gillot, une marée humaine a fait reculer les gendarmes au son d'un maloya : na tienbo, na pas largué. J'y étais. J'ai laissé traîner mes oreilles. Le mouvement n'est pas prêt de s'arrêter.

Fais ton stock de cachetons. Conseil de Fidol.

Il faut comprendre une chose, une seule : aujourd'hui, dans la rue, ce ne sont pas les défilés du 1er mai qui font partie du folklore. C'est du sérieux. Ce sont des pères et mères de famille, des jeunes, des retraités, des chefs d'entreprises...Demain les agriculteurs et éleveurs entreront dans la danse.

Qui vivra verra.

15.Posté par Fidol Castre le 22/11/2018 20:29

8.Posté par Marie le 22/11/2018 16:10 (depuis mobile)

Je suis personnel de santé.
Je passe Oui .Et heureusement, a fidel castré , chance de pouvoir travailler certes oui mais surtout OBLIGATION un par conscience pro et deux pour vivre ( sans sur consommer ) comme quelque uns.
Moi je réfléchis.


Je sais que certains soignants ne travaillent pas que pour la Carte Vitale. J'ai conscience qu'ils s'inquiètent pour les personnes âgées dont ils ont la charge. J'en connais qui, lorsqu'ils te font revenir pour des examens complémentaires, refusent d'être payés.

Ceux qui gueulent sont ceux qui ne peuvent pas avoir le rendement quotidien. Les obsédés de la machine à carte. Qu'ils bossent moins ou pas du tout, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre...

16.Posté par Athée_Ray le 22/11/2018 20:51

«...Les documents qui attestent l'appartenance à l'hôpital bon nombre de gilets jaunes s'en fichent complètement....» Parce qu'ils ne savent pas lire pour la plupart ! ! !
Pour preuves leur élocution confuse et leur vocabulaire indigent !

17.Posté par Soutien au infirmiers et aides soignants le 22/11/2018 22:26 (depuis mobile)

Courage au personnel hospitalier, merci à la CFDT de se battre tjrs pour les salariés ! Ils sont tjrs là quand il le faut et savent gérer les situations avec intelligence ! Pas comme certains syndicat qui ne servent à rien ! (CGT)

18.Posté par Fidol Castre le 23/11/2018 15:13

13.Posté par Zoisau le 22/11/2018 18:40 (depuis mobile)

Oui il y a des soignants qui se sont fait agressés et ce n''est pas normal ! Beaucoup viennent travailler avec la crainte de se faire agressé. Et le con du post 2 un jour tu auras besoin de soins...


Tu vois, Boule-au-ventre, je te l'avais dis...on va vers un mouvement très dur.
Les transporteurs se mobilisent.
Les planteurs y viendront.

Il y aura aussi des pochettes surprise !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes