MENU ZINFOS
Société

Le périple d'une famille, des montagnes du Népal à la quatorzaine obligatoire à La Réunion


Fanny est confinée dans un lieu tenu secret du sud de l’île. Elle s’y trouve avec son mari et ses deux enfants. Leur voyage au Népal était déjà en cours lorsque l’épidémie est devenue pandémie. Le 29 février, jour de leur décollage de La Réunion, la France et le monde étaient encore loin d’imaginer la tournure des événements. Certains spécialistes parlaient encore fin février de petite grippe en évoquant le coronavirus qui sévissait en Chine. Après avoir gravi les Annapurnas, Fanny nous raconte cet autre périple pas prévu au programme…

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 17 Avril 2020 à 09:40 | Lu 15058 fois

Photo du rapatriement de 67 français de Pokhara à Kathmandu. Un rapatriement organisé par l'ambassade de France. Parmi les rapatriés, notre famille qui doit regagner La Réunion
Photo du rapatriement de 67 français de Pokhara à Kathmandu. Un rapatriement organisé par l'ambassade de France. Parmi les rapatriés, notre famille qui doit regagner La Réunion
Quelle était la raison de votre déplacement ? 

Nous étions en vacances au Népal où nous avons réalisé un trek au pied des Annapurnas pour amener des affaires scolaires dans 6 écoles isolées. Ce sont en grande partie les élèves des écoles Arc-en-ciel (maternelle) et de la Mare (primaire) de la ville de l’Entre-Deux qui ont fourni les affaires emmenées.

Avant la mi-mars et le début de toutes les fermetures de frontières, aviez-vous envisagé de reporter votre voyage ?

En fait, nous sommes partis le 29 février de La Réunion en passant par la Thaïlande pour rejoindre le Népal et ensuite plusieurs jours pour aller à Pokhara, non loin du départ du trek. Nous étions dans la montagne quand le confinement a commencé en métropole et à La Réunion et nous avions peu de nouvelles. En redescendant de notre trek, nous avons appris que le Népal instaurait un confinement strict (sans sortie) au bout du 2ème cas dans le pays. 

Fanny : "Voici un exemple de paysages pendant notre trek"
Fanny : "Voici un exemple de paysages pendant notre trek"
Tous les hôtels fermaient les uns après les autres et il nous a fallu attendre plusieurs jours avant que l’ambassade de France au Népal fasse un rapatriement vers la capitale Katmandou. Puis les 67 personnes rapatriées ont été placées dans un hôtel, confinées, avant d’être rapatriées vers Paris. Tous les autres sont repartis dans leur région. Nous étions les seuls à devoir reprendre un avion pour rentrer chez nous à La Réunion. Nous avons trouvé un hôtel dans l’aéroport de Roissy où nous sommes restés confinés jusqu'à notre vol du 6 avril avec les 48 autres Réunionnais. Nous sommes arrivés le 7 avril à Gillot.

Aviez-vous pris l’avion à Paris en connaissance de cause ? Que vous alliez être en quatorzaine obligatoire.

Nous avions appris que nous serions mis en quarantaine et cela nous faisait peur car on entendait plein de choses diverses sur l’hébergement. Notre arrivée était impressionnante avec plusieurs passages à passer (prélèvement nasal, température, interrogatoire médical, déposition sur l’honneur d’accepter les conditions de quarantaine) avant de nous emmener dans un bus protégé, à l’intérieur, par des sacs poubelles et un sas de protection pour le chauffeur.

À quel moment avez-vous appris que vous seriez dirigés vers un hôtel ? La préfecture a-t-elle choisi ce lieu en fonction de la proximité avec votre domicile ou pas du tout ?

Nous ne connaissions pas notre destination qui était la même pour les 48 personnes débarquées. Une fois arrivés, nous avons été placés dans des chambres d’hôtel. Évidemment le lieu est réquisitionné par la préfecture donc il n’y a pas de service hôtelier, pas de restauration, le nettoyage de la chambre est à gérer soi-même pendant 14 jours ainsi que le linge. Les gens de notre vol viennent de toute l’île donc le lieu n’est pas fonction de notre lieu d’habitation, plutôt en fonction des hôtels disponibles. 

Avez-vous accepté cette mesure facilement ?

Au début le moral est au plus bas, on aurait préféré de loin rentrer chez nous et ne pas bouger pendant 14 jours mais ces mesures sont nécessaires si certains ne les respectent pas. On essaye de se familiariser avec un lieu inconnu non choisi ou nous allons vivre 14 jours et avec des enfants c'est pas toujours évident. Ils ont besoin de temps en temps de s’aérer. 

Nous, nous n’avons évidemment pas le droit de sortir de l’hôtel. L’ambiance est assez étrange, comme une impression de prison dorée, mais pas si dorée que ça, avec des tours de garde le long de la propriété pour surveiller que personne ne sorte !!

Fanny : "Il y avait une ambiance surréaliste à l'aéroport de Roissy"
Fanny : "Il y avait une ambiance surréaliste à l'aéroport de Roissy"

Séance coloriage pour les enfants
Séance coloriage pour les enfants
Les personnes qui s’occupent de nous sont des bénévoles de la FFSS, la Fédération française de sauvetage et de secourisme (au niveau national) et l’APSS, l'Association prévention sauvetage secourisme (local). Leur travail est admirable, ils essayent tous de nous rendre le séjour plus agréable pour faire oublier notre situation d’hypothétiques contaminés (même si nos tests sont négatifs). Un exemple de générosité de leur part a été d’offrir, le 2ème jour de notre arrivée, un gâteau à notre plus jeune fils pour ses 6 ans !!! Et en même temps la gendarmerie est venue aussi amener un gâteau avec des bougies !!! On les remercie pour ce geste.

Comment expliquez-vous à vos enfants ce qui se passe ? Comprennent-ils la situation de rester enfermés ?

Nous essayons de discuter régulièrement avec les enfants de cette situation qui les touche aussi. On le fait par des jeux, des dessins pour exprimer leurs émotions. Ils ont 6 et 8 ans et demi.

Savez-vous quel jour allez-vous devoir être dépistés pour pouvoir sortir de votre quatorzaine ?

Notre sortie est normalement prévue le 21 avril et nous aurons un 2ème prélèvement nasal 2 jours avant la sortie. En fonction du résultat, plusieurs possibilités : prolongation de la quarantaine, retour à la maison ou hospitalisation dans un centre COVID. 

Quelle chose rêvez-vous de faire ou de cuisiner… dès que vous retrouverez votre domicile et qui vous est interdite en pareille circonstance ?

On rêve tous de retrouver notre maison quittée il y a 2 mois et surtout avoir plus d’espace qu’une seule pièce de 15 m2 pour 4 !!!




1.Posté par pipo le 17/04/2020 10:10

Pour rappel dates des vacances solaire à La Réunion ------->samedi 7 mars 2020 au lundi 23 mars 2020

En fait, nous sommes partis le 29 février de La Réunion ???

- Pour amener des affaires scolaires!!! Vous travaillez pour Amazon ou dans l'éducation nationale?

Les enfants n'avez pas cours le 2 mars 2020???

Alors moi les gens qui pleurent sur leurs conditions, me font bien rire!

2.Posté par Totor le 17/04/2020 10:18 (depuis mobile)

??????????intox marre de ses gens qui se plaignent dites merci d''avoir pu rentrer à la réunion arrêter de vous faire passer pour des martyre svp

3.Posté par Modeste le 17/04/2020 10:47

beau parcours, bravo à cette famille pour son respect des autres en acceptant d'être en quarantaine et n'étant pas dans la critique comme 'on a pu constater auparavant avec des mal au ki confinés qui se croyaient sortis de la cuisse de Jupiter!
On ne peut que vous souhaiter le meilleur et de beaux souvenirs à raconter à vos proches très prochainement! bon courage à vous!

4.Posté par spartacus974 le 17/04/2020 10:57

Christophe n'a pas eu cette chance car au lieu d'une chambre de 15m2,il aura droit à une place au cimetière.
Certaines remarques doivent se remettre dans le contexte de l'épidémie qui tuera presque 20 000 personnes.14 jours de confinement dans un hôtel représente peu de choses avec la mort d'un proche,d'un être cher.Un peu de décence en ces temps obscurs et revenons aux choses essentielles
Après avoir parcouru le Népal ou le Piton des Neiges,prenons tous un peu de hauteur pendant cette crise.La solidarité et l'entraide doivent prendre le pas sur nos méprisables égoïsmes.

5.Posté par gerard le 17/04/2020 11:01

voila des gens biens ,ça fait plaisir de lire ça

6.Posté par Kaskavel le 17/04/2020 11:19

A travers ces nombreux exemples de Réunionnais rapatriés des 4 coins du monde , qui peut encore dire que nou lé misére ? quand on connait le prix des billets d'avion ...il serait donc bien d'arrêter de se plaindre de temps en temps ...

7.Posté par Marie le 17/04/2020 11:57

"nous sommes partis le 29 février" soit maintenir son "bat karé" et faire son trek à tout prix. Assumez.
Il n'était pas nécessaire d'être madame soleil pour prévoir que la situation allait dégénérer.
Surtout ne pas se plaindre, ce serait indécent.

8.Posté par Pascale le 17/04/2020 12:07

S'il y a autant de garde que ça pour les empêcher de s’évader dites moi pourquoi et comment certaines personnes ont pi se faire la malle récemment? )
Encore du blabla pour endormir la masse!!! :)

9.Posté par Pascale le 17/04/2020 13:18

@Kaskavel: à la Réunion il y a des supers riches... et des supers pauvres!!! :) Vous ne le saviez pas? :)

10.Posté par Modeste le 17/04/2020 13:33

7.Posté par Kaskavel le 17/04/2020 11:19 ah bon il y a des pauvres à la Réunion???? ils parlent même de 40%...... mais au quotidien quand je vois les départs en avion, les chariots des grandes surfaces et les voitures, sérieux que là je me pose des questions!

11.Posté par gerard le 17/04/2020 15:02

vous vous faites votre cinéma tout seuls ,ils racontent leur périple et ne se plaignent pas du tout au contraire ils remercient et pour ceux qui sont misere un aller retour en février Saint Denis Marseille avec air austral 200 euros continuité territoriale comprise ,même pas le prix d'un téléphone
quand aux supers riches et aux supers pauvres ,ce sont les premiers qui paient pour les secons

12.Posté par Mamy le 17/04/2020 13:13

Moi je félicité cette famille qui a bien accepté le confinement et je ne suis pas étonnée de leur comportement car ce sont de vrais voyageurs du monde. Un trek au Népal n'a rien à voir avec une croisière. Croyez moi pour avoir fait l'Himalaya. Merci et bravo à toute la famille d'être ouvert au monde et de le respecter.

13.Posté par gerard le 17/04/2020 16:36

pour le post 13
et toutes les aides combien coûtent elles a la société . Quand vous avez travaillé toute votre vie vous touchez une retraite de misère et êtes taxés pour tout mais quand vous ne travaillez pas avec tout les avantages que vous avez ça ne vous donnent pas envie de travailler . Quand a ceux que vous appelez les bourges au vu des 4X4 enormes qu'il y a a la reunion ,4X4 qui n'on jamais monté un trottoir, mais ça fait bien auprés des voisins je serais curieux de savoir combien il y en a dans une ile ou les gens se disent misére

14.Posté par Lulu le 17/04/2020 16:45

parfois je me demande si certains comprennent ce qui est écrit .....où profite de tout pour baver inutilement! cette famille ne fait que raconter son périple et son retour sur l'ile, il n'y a aucune critique....!.alors les mauvais coucheurs , les mal au ki......relisez l'article svp!

15.Posté par pipo le 17/04/2020 16:47

@15.Posté par gerard le 17/04/2020 15:02

On rêve tous de retrouver notre maison quittée il y a 2 mois et surtout avoir plus d’espace qu’une seule pièce de 15 m2 pour 4 !!!


ils nous racontent tout de même leurs triste mésaventure... Snif...snif!

16.Posté par Tant de haine le 17/04/2020 16:50 (depuis mobile)

Que de haine dans vos commentaires, vous me faites peur en crachant votre venin sur une simple famille. Vous êtes vous bien regardé ? Êtes vous exempte de tout reproches ?
Où voyez vous qu''il se plaignent de leur situation ?
Bien au contraire...

17.Posté par Zarin le 17/04/2020 16:59

Les "rapatriements" ? ont évolué depuis 1962 ...

18.Posté par Rohinga le 17/04/2020 17:39

Non! Ils auraient du être en quarantaine au Lazaret de la Grande Chaloupe.
Apres brûle une bougie pour St Expedit.

19.Posté par Manapany boy le 17/04/2020 17:59

Bien vu pipo ! posté 1

20.Posté par gerard le 17/04/2020 18:23

post 20 pipo
ils ne critiquent pas le lieu ils revent simplement de retourner chez eux ce qui est somme toute logique

post 22 zarin
et oui en 1962 les employés de l'aéroport auraient certainement descendu l'avion comme les dockers de Marseille on fait avec les cadres de rapatriés qui sont partis a la mer en raison de fausse manoeuvre

21.Posté par Choupette le 17/04/2020 20:14

"Quelle chose rêvez-vous de faire ou de cuisiner ... ?" C'est un créole qui leur pose la question.

Juste rentrer chez eux.

Je n'ai vu nulle part qu'ils se plaignaient de quoi que ce soit. Ils ont juste voulu joindre l'utile à l'agréable en organisant ce trek.

Faut-il avoir le cœur bien aigri pour critiquer à propos de tout et de rien.

Moi, je ne ferais pas ce qu'ils ont fait. Je n'ai pas été programmée pour faire des marches dans des montagnes. Et le Népal, je le vois sur Arte.

Mais si j'avais su, j'aurais certainement fait don de quelques stylos, cahiers, etc. ... .

Alors les blaireaux, voggle !

22.Posté par gerard le 17/04/2020 21:21

enfin dans quelques derniers messages,je vois qu il y a quand même des gens qui n'ont pas un pois chiche dans la tête

23.Posté par JORI le 17/04/2020 21:22 (depuis mobile)

5. Spartacus974. Quel est le rapport avec Christophe ?. Il n'est pas décédé du coronavirus, dixit sa famille. Mais peut-être avez vous vos entrées quelque part !! 😂

24.Posté par justedubonsens le 18/04/2020 10:22

Trop con ce Pipo. Ce n'est que jalousie qui vous anime. Il y a des gens qui se sont bougés le cul à un moment où peut-être préfériez-vous vous arsouiller et rester le cul sur votre banquette.
S'ils parviennent à voyager c'est que sans doute ont-ils programmé ce voyage depuis longtemps, rappelons le, humanitaire, parce que avec 2 enfants en bas âge c'est loin d'être évident et surtout quelle belle leçon d'altruisme et de découverte géographique et humaine pour eux. Mais sans dote des notions qui vous dépassent.
Quant à leur récit il est intéressant à plus d'un titre si vous étiez moins borné ! Comme le dit l'un des commentateurs ils ne se plaignent pas ils décrivent leur situation qu'ils acceptent sans critique malgré les contraintes pour rappeler à un tas de boeufs que ces confinements en milieu hôtelier ne sont pas un sinécure et en même temps répond au loupé de l'hôtel des "fugueurs" avec la mise en place d'une surveillance pour veiller au bon respect de cette quatorzaine.
Lire ne veut pas dire comprendre. Je vous invite à être moins prompt à la critique négative (pour info elle peut-être constructive encore faut-il avoir envie d'être positif) et réfléchir au sens du texte avant de vous défouler en vomissant vos commentaires désagréables, insipides et bien sûr inutiles.
Mais cela vaut également pour l'égérie de la polémique la dénommée "PascalE" qui tout comme vous n'a que fiel à la bouche ou devrais-je dire au clavier !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes