Faits-divers

Le père qui poignarde ses filles : La plus jeune tente de se suicider

Lundi 19 Mars 2018 - 18:28

En ce premier jour de procès de Jules Tarley, le père de famille qui a poignardé ses deux filles le 29 juin 2015 au Port, la police, les experts médicaux et psychiatriques ainsi que l’oncle et la mère des victimes ont été entendus par la cour d’Assises. Mardi, le verdict tombera.
 
L’accusé de 45 ans est présenté comme quelqu’un d’autoritaire mais pas violent ni agressif. Il est aussi dans une habitude de victimisation, au point que cela soit parfois théâtral. Il a été mis de côté par sa famille, lui qui les aimait tant… Même logique dans son couple. Alors qu’il reproche des infidélités à sa compagne, lui, rend visite aux prostituées. Et il y a des chances que l’infidélité de sa femme ne soit que fabulation. Les experts expliquent un état d’obsession qui fait qu’il s’était totalement détaché de la réalité. Un texto chaine d’une copine, une odeur soit disant de sperme dans une culotte sale… Et donc il passe la soirée à filmer sa compagne, ses filles, son beau-frère, à une fête, quelques jours avant les faits. Il essaye ensuite de la reconquérir, mais elle refuse. Et là, c’est le corps qui aurait manifesté son état psychique : palpitations, insomnie, perte d’appétit… Au point de commettre l’impensable.
 
"Tu comprends pourquoi j’avais peur de lui ?" demande sa propre mère
 
L’irréparable pour les deux filles. Physiquement remises de leurs blessures, quoi qu’affaiblies à cause de risques de hernies par exemple, c’est loin d’être le cas psychologiquement. La plus âgée, 20 ans aujourd’hui, et la plus réservée des deux – effacée au point de n’avoir presque pas dit un mot -, est partie poursuivre ses études en Allemagne. La plus jeune, 14 ans, semblait plus forte que sa sœur. "Allez, on passe à autre chose là"; c'est un peu ça sa psychologie. Sauf qu’il y a un mois, elle a tenté de mettre fin à ses jours. Pourquoi ? "Parce que je me sens vide", aurait-elle dit à sa mère.
 
Une mère qui confirme qu’elles ne sont plus les jeunes filles joyeuses d’auparavant. Et elles se couvrent à tout moment. Les cicatrices qui recouvrent leurs corps entraînent la honte et les souvenirs bien trop douloureux.
 
Est-ce un homme qui a perdu la tête par manque d’amour ? Un monstre ? La mère de l’accusé, qui aurait sa part de responsabilité dans l’enfance difficile Jules Tarley et avec qui la relation était tendue, aurait quand même dit à la mère des victimes, en bas de leur immeuble, peu après les faits : "Tu comprends pourquoi j’avais peur de lui ?"
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 7676 fois



1.Posté par Jp POPAUL54 le 19/03/2018 19:09

Encore un malade qui emmène malheureusement les siens dans sa folle chute !!
Courage les filles... la vie est belle .

2.Posté par jean le 19/03/2018 20:10

Verdict . 20 ans sans remise de peine avec obligation de soins , d'indemniser les victimes
et déchu de l'autorité parentale.

3.Posté par 974 le 19/03/2018 20:42 (depuis mobile)

Espérons qu' avec la solidarité familiale que ces jeunes filles puissent s'en sortir. Effectivement comme le precise un post précédent "la vie est belle" comme le chante Indochine.

4.Posté par cmoin le 19/03/2018 20:46

Perpétuité réelle et rien d'autre!

5.Posté par Jean Jeanjean le 19/03/2018 21:35

Zorange ec savonette a vie domenjo

6.Posté par Jeanne le 19/03/2018 23:03 (depuis mobile)

Perpétuité en métropole, sans tele, sans visite, sans mariage arrangé...comme d’autres ! Bref on se comprend

7.Posté par Santa le 20/03/2018 05:08 (depuis mobile)

Vous avez encore foi en la justice française pitoyable aller si le malade mental gagné 15 ans c''est déjà bien par contre si il aurait volé la moto du fils à sarco sa aurait été 20ans

8.Posté par Jean Alix le 20/03/2018 07:42

un tdc

9.Posté par Fafi le 20/03/2018 09:24

Courage les filles...

10.Posté par BIBIC le 20/03/2018 11:52

Encore un malade sur la terre poignarder ses deux filles, allé voire des prostitués, sentir une culotte salle de sa femme avec soi disant une odeur de sperme ????? au delà de la peine de prison les juges doivent aller plus loin
plus de fermeté et surtout protéger les victimes de leur bourreau.

11.Posté par Daisy le 21/03/2018 04:46 (depuis mobile)

Le monde est fou..Mais où va t’on.???

12.Posté par tegor le 23/03/2018 08:28

Normalement s'il a eu un manque d'affection dans sa jeunesse il aurait du par tout les moyens protéger les siens et non les poignardés comme il l'a fait.
Maintenant il aura le temps de bien réfléchir a tout sa non!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 11:07 2 ans de prison pour un casseur du Promocash