MENU ZINFOS
Faits-divers

Le père jugé pour tentative de meurtre sur sa femme : "Ne tue pas maman !"


Viols, coups et menaces... C'est ce qu'aurait subi cette mère de famille depuis des années de la part de son mari. Jugé pour tentative de meurtre, il sera fixé sur son sort ce vendredi.

Par SH - Publié le Jeudi 18 Mars 2021 à 18:33

"Madame, viens vite ! Papa est en train de frapper ma maman", crie un enfant en pleine rue du Petit Tampon alors qu’il se jette sur la voiture d’une dame qui se rend au travail le matin du 21 mars 2019. Elle se gare et sort, il la supplie de venir l’aider et vomit… 
 
Il s’agit de la dernière scène de violence dont l’enfant de 8 ans a été témoin. Sa mère vient de se prendre plusieurs coups de masse sur la tête et au visage par son mari. Ce dernier a passé la nuit devant son domicile avant d’entrer par une fenêtre et l’attaquer. Elle réussit malgré tout à sortir de chez elle, dans la rue, en sang ; son agresseur, quant à lui, s’est enfui. Direction l’hôpital pour la victime puis chez les gendarmes. La quinquagénaire raconte alors bien plus que la violente scène du matin-même. 
 
Cela fait deux ans qu’ils sont séparés après plusieurs années de vie commune. Et ça fait presque autant de temps qu’il la frappe et la menace de mort. Les violences commencent au bout d’un an de relation : avant qu’ils décident d’avoir un enfant ensemble, alors qu’elle est enceinte, et en 2012 lorsqu’elle décide de porter plainte pour de nouveaux faits. Mais en pleine période de crise du couple en 2015, il lui impose un mariage dans l’urgence. C’est ce qu’elle raconte. Pourquoi reste-t-elle ? Son amour pour lui, l’envie que son fils ait un père, et sa dépendance financière. Ayant déjà vécu un divorce, elle veut laisser une chance à son mari.

Des scènes d’horreur et de viols dévoilées

Mais en 2017, alors qu’il la conduit un soir jusque dans un parking à Saint-Paul, s’en est trop. Leur fils alors âgé de 6 ans est à l’arrière de la voiture ; son mari, siège conducteur, tente d’asséner un coup de couteau à sa femme, qui retient la lame avec ses mains. "Ne tue pas maman !", aurait hurlé l'enfant. Puis direction Saint-Pierre dans une zone industrielle où il la fait sortir de la voiture, lui ordonne de se mettre nue, la viole contre le véhicule alors que leur fils pleure, menace de lui "couper la tête et jeter son corps à l’Entre-Deux", avant de la diriger vers la mer, comme pour la pousser. Il lui vient l’idée de lui dire qu’elle aime et de jurer "devant Dieu" qu’elle ne racontera les faits à personne. Elle le quitte par la suite et il lui trouve un logement afin de s’assurer qu’elle ne parle pas. 
 
Elle n’évoquera cette scène aux gendarmes qu’en mars 2019 après l’attaque avec la masse. Son fils la décrit également. Elle n’ose en reparler que ce jeudi devant la cour d’Assises où son ex-compagnon est jugé pour tentative de meurtre. Et pas que cette scène : les viols et violences auraient été réguliers pendant 9 ans. Aucune larme ne tombe avant qu’elle ne mentionne la "souffrance" de son fils. "Il pense qu’il doit me protéger, explique-t-elle en sanglots, mais c’est à moi de le protéger. Il est suivi par les psychologues, il n’arrive pas à suivre à l’école, il se fait du mal et ce qui lui arrive c’est aussi de ma faute. Et malgré tout ça, il aime encore son père". L’enfant demanderait souvent pourquoi "papa a mis maman nue et a voulu qu’elle aille dans la mer". 

Le Réseau VIF, association d’aide aux femmes victimes de violences conjugales, a suivi cette mère de famille depuis plusieurs années. "Beaucoup de violences ne font plus réagir et les victimes évoquent trois fois rien, explique une représentante du réseau VIF devant les magistrats et les membres du jury, mais c’est souvent la pointe de l’iceberg. Derrière, il y a des faits bien plus graves. Parfois ce sont les violences sexuelles qui font enfin réagir". 
 
Le verdict sera rendu ce vendredi. 




1.Posté par Olive le 18/03/2021 20:50

Comment des trucs pareils sont possibles ???

2.Posté par Nanette le 18/03/2021 20:51

Point la honte kosa?akoz ou pas bite ek moin mi t kok aou moin

3.Posté par yab le 18/03/2021 21:06

Et il y a encore beaucoup qui sont cotre la peine de mort, quel dommage car beaucoup ne méritent pas d'être hébergé pendant une longue période à nos frais .

4.Posté par Boule le 19/03/2021 04:54

Dommage que la peine de mort n'existe plus, car c'est bien cela que vous méritez, monsieur abjecte et diabolique. Vous pourrirez en enfer pour ce que vous avez fait

5.Posté par LUCIFER le 19/03/2021 11:51

Pourquoi il essaie pas de faire la même chose avec homme, c'est plus facile avec une femme sans défense
J'espère qu'en prison des vrais mâles vont s'occuper de son cas,a cette MERDE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes