MENU ZINFOS
Culture

"Le passe vaccinal, impasse pour la Culture"


KOLET', réseau des acteurs culturels du spectacle vivant de La Réunion, s'associe à vingt autres fédérations et réseaux culturels de France pour souligner combien le passe vaccinal est incompatible avec l'esprit même de nos métiers et demander son retrait.

Par N.P - Publié le Vendredi 11 Février 2022 à 11:03

"Le passe vaccinal, impasse pour la Culture"
Le communiqué :

Le secteur culturel est profondément ancré dans les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité.

Notre raison d’être consiste à faire partager des émotions, à faire réfléchir, à faire échanger des personnes, de tout âge et de toute condition, rassemblées (dans une salle de concert, un théâtre, un chapiteau, dans la rue, une salle d’exposition, un musée, un cinéma, une bibliothèque…). Quand la substance même de notre action réside dans la recherche de la participation de toutes et tous à la vie culturelle, comment le gouvernement peut-il nous donner l’injonction de trier les personnes et de leur refuser l’accès à ces espaces collectifs d’émancipation ? Alors même que notre pays a plus que jamais besoin d’expression, de création et de lien social, nous sommes persuadés de l’intérêt général de la culture.

Nos organisations sont conscientes de la gravité de la pandémie et soucieuses de la protection de la population comme de celle de leurs salarié·e·s et de leurs partenaires. Nous sommes évidemment convaincu·e·s du soutien public renforcé qui doit être apporté à la santé, comme bien commun et bien public, et de la solidarité qui doit s’exercer au niveau mondial, notamment par la levée des brevets sur les vaccins.

Pour autant, nos organisations ont-elles à assumer le transfert de responsabilité des décisions prises par le Gouvernement ? Sommes-nous la 1ère ligne impliquée dans la mise en œuvre du programme visant à « emmerder les Français non vaccinés » ?

Nos organisations sont consternées de devoir contrôler le statut vaccinal de leurs équipes salariées et de leurs nombreux bénévoles. Nous sommes face à des contradictions sur le plan sanitaire. Si nous avons le devoir - et la volonté - de protéger nos collègues, une équipe devra refuser un emploi à une personne présentant une preuve qu’elle n’est pas positive au Coronavirus, alors que, dans le même temps, une personne ayant un passe vaccinal pourrait être positive et contaminer le reste de l’équipe.

Les choix artistiques, les choix de programmation sont désormais soumis à la condition d’un passe vaccinal. Nous ne devrions pas avoir à imposer une telle contrainte auprès des équipes artistiques et de tout∙e intervenant∙e avec qui nous construisons des projets. Dans le spectacle vivant, un·e seul·e artiste non vacciné·e, non remplaçable, implique l’annulation de représentations, de résidences de création, d’actions d’éducation artistique et culturelle. Les conséquences sont ainsi multiples et sévères pour l’ensemble des équipes qui risquent de perdre leurs revenus comme pour nos concitoyen·ne·s privé·e·s de spectacles.

Nous voyons des équipes artistiques exploser de l’intérieur pour des différences de statut vaccinal, au risque de briser des relations et des personnes, d’assécher notre vivier artistique, d’empêcher tant son éclosion que son développement.

Depuis novembre 2015, les établissements recevant du public (ERP) ont vu s’appliquer le plan Vigipirate, la loi sécurité globale, puis, depuis 2020, des protocoles sanitaires qui se sont enchaînés. Rien qu’en 2021, nous avons été soumis à 9 protocoles différents et les changements de règles continuent en 2022... Comment le public peut-il s’y retrouver ?

Cet enchaînement de procédures sécuritaires et sanitaires laisse des traces et risque de changer la nature et la perception de nos établissements et événements : de lieux de convivialité et de partage vers des lieux de contrôles et de contraintes...
Nos organisations sont confrontées à une crise grave et inédite qui sera lourde de conséquences à long terme. Les équipes permanentes, les artistes, les technicien∙ne∙s travaillant dans la culture sont entravé·e·s dans leur liberté fondamentale d’exercer leur profession. Les risques psychosociaux n’ont jamais été aussi prégnants dans toutes les professions de notre secteur. Nous n’avons jamais connu un tel désarroi.

À notre connaissance, dans aucun autre pays européen, les artistes, technicien∙ne∙s ou membres des équipes du secteur culturel sont empêché∙e∙s de travailler du fait de leur statut vaccinal. Le passe vaccinal est ainsi en décalage avec le passe sanitaire européen (Certificat numérique de l’Union européenne) en vigueur jusqu’au 22 juin 2022 et risque fort d’impacter plus défavorablement encore la mobilité internationale du secteur et d’abîmer un peu plus les liens qui nous unissent avec des artistes et professionnel∙le∙s culturel∙le∙s de toutes origines.

Le passe vaccinal est une impasse pour la culture. Comme un coup de grâce, il dégrade un peu plus la perception du secteur culturel par la population, fracture les individus en étant source de discorde et achève de démolir le moral des équipes qui font vivre la culture et en sont une richesse cruciale.

Nous voulons sortir de l’impasse au plus vite !
Nous demandons le retrait du passe vaccinal.

SIGNATAIRES :
CITI - Centre International pour les Théâtres Itinérants
FAMDT - Fédération des acteurs et Actrices de Musiques et Danses Traditionnelles
FEDELIMA - Fédération des Lieux de Musiques Actuelles
FEMA - Fédération musiques actuelles de Bourgogne-Franche-Comté
FEVIS - Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés
FNAR - Fédération Nationale des Arts de la Rue
FRACA-MA - Fédération régionale des acteurs culturels et associatifs - Musiques Actuelles
FUTURS COMPOSÉS - Réseau national de la création musicale
GRABUGE - Réseau des musiques actuelles du Grand Est
GRANDS FORMATS
KOLET’ - Réseau des acteurs culturels du spectacle vivant de la Réunion
OCTOPUS - Fédération des Musiques Actuelles en Occitanie
PAM - Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en Région Sud & Corse
LE POLE - Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire
RÉSEAU HYBRIDES - Coordination régionale des Lieux intermédiaires et indépendants en Bretagne
RIF - Réseaux des musiques actuelles en Ile-de-France
RIM - Réseau des indépendants de la musique en Nouvelle-Aquitaine
SCC - Syndicat des cirques et compagnies de création
SYNAVI - Syndicat national des arts vivants
THEMAA - Association nationale des Théâtres de Marionnettes et Arts Associés
UFISC - Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles
ZONE FRANCHE - Le réseau des Musiques du Monde




1.Posté par JUSTICE COUPABLE le 12/02/2022 08:30

IMPASSE pour TOUT....

2.Posté par bruce le 12/02/2022 08:50

pas trop tôt... vous attendiez quoi pour vous réveiller? De crever?? Cette protestation reste toutefois bien timide, rien ne vous empêche de dénoncer le pass de la honte sur vos devantures, vos réseaux sociaux etc.

3.Posté par GranMerKal le 12/02/2022 09:25

Zot i révèy solmen la...? miè vo tar ke zamé...

4.Posté par Raphaël le 12/02/2022 14:35

Je signale au passage que notre inénarrable ministresse de la sous culture, à propos de qui Sarkozy disait: "A chaque fois qu'elle parle, elle dit une connerie" reste très effacée, pour ne pas dire inexistante, depuis qu' elle est aux commandes...

5.Posté par Kayam 🖊 le 12/02/2022 17:03

KayaM
Très très grande frustration de nos filles et de nous, parents et famille d'avoir souvent entendu que les événements sont annulés. Des heures de répétition en danses pour finalement s'en contenter entre elles car devant du public, ce n'était pas autorisé.

> Nos filles sont passionnées par la danse Bollywood et attendent avec impatience les passages sur scènes - l'occasion limitée leur a permise de s'exprimer quand même à un Dipavali fermé en 2021. Qu'est-ce qu'elles étaient belles ! Merci de les avoir applaudi et d'apprécier ce qu'elles font.

> Nos filles : 2 du groupe Bollywood et d'autres sont passionnées par la danse K-pop et attendent impatiemment les confirmations de prestations - une occasion leur a permise de s'exprimer au Geekali en 2021. Quel bonheur ! Merci de les avoir applaudi et d'apprécier ce qu'elles font.

Nous devons investir dans les achats de vêtements et accessoires pour les 2 danses et ce n'était pas la joie de les ranger en 2020 et 5 fois sur 6 en 2021.

Pour 2022, nous avons des projets en danse Bollywood et danse K-pop. Nous y travaillons sans nous endormir dans les bras des échecs et espérons que la facilité et les partages avec + de public seront au rendez-vous 🙂

6.Posté par spartacus974 le 13/02/2022 10:17

Très étonnant cette soudaine indignation contre les restrictions des libertés.A croire que celles ci ne préoccupent nos"artistes " que quand elles menacent leur porte feuille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes