MENU ZINFOS
Communiqué

Le non-cumul des mandats est une façade selon Jean-François Nativel


L’élu de l’opposition saint-pauloise regrette que la loi sur le non-cumul des mandats ne soit pas réellement respectée. Jean-François Nativel estime que les élus savent parfaitement contourner cette loi lorsqu’il brigue un nouveau mandat.

Par - Publié le Lundi 19 Avril 2021 à 17:44 | Lu 1282 fois

Le communiqué:
 
Le cumul des mandats aboli… sur le papier !

 Pratique spécifique à la France très répandue auparavant, le cumul des mandats a été réglementé par la loi du 14 février 2014. Celle-ci interdit aux parlementaires de cumuler la fonction de maire ou de président de collectivité locale, en se basant sur le principe d’un seul mandat exécutif. De ce fait, cette loi ne permet pas à un maire d’être en même temps président de région ou de département. Cette « décentralisation » aura permis une plus grande diversification et féminisation du monde politique.

 Rappelez-vous, jusqu’en 2014, l’appellation « député-maire » faisait partie du langage courant à l’île de la Réunion, et les présidents des 2 conseils départemental et régional étaient quasi systématiquement des maires.

 Mais à peine une loi paraît, qu’elle fait l’objet de pratiques visant à la contourner.

 C’est ainsi que tous nos élus déjà députés ont brigué une mairie aux dernières municipales de 2020, et que les victorieux n’ont pas pour autant perdu le pouvoir associé à cette fonction, puisque c’est un prête-nom qui aura pris leur place.

 Et là pour les prochaines élections de juin 2021, on constate que quasiment tous les maires de l’île sont candidats à la tête de la Région ou à la tête du Département. Ils sont tous dans la course à la gagne du matin au soir, sans trêve depuis leur dernière victoire.
 N’est-ce pas un mépris pour les citoyens de leur commune que d’afficher par cette candidature qu’ils sont prêts à les abandonner entre les mains de l’un de leur second couteau, bien souvent inconnu et parfois même peu apprécié de la population ?

Qu’importe finalement cette loi contre les cumuls, ils ont tous trouvé la parade pour la contourner et enchaînent les élections : hier député, aujourd’hui maire, et demain président de collectivité ?

A chaque fois, nos têtes de série politiques profitent de leur notoriété pour gagner un nouveau mandat, en démissionnant du précédent… mais uniquement sur le papier. En réalité, ils conservent dans l’ombre le contrôle de leurs précédentes fonctions exécutives en les confiant à un subalterne, avec plus ou moins de succès d’ailleurs, car dans ce milieu de requin il n’est pas rare de se faire trahir par sa propre doublure.

 Le non-cumul des mandats apparaît donc comme une façade, qui peine à cacher que la quête effrénée de pouvoirs et de postes autour d’un seul élu demeure la priorité.

 Et même si beaucoup restent tributaires de ce système corrompu, le peuple n’est pas dupe et en a assez ! Espérons maintenant que les prises de conscience citoyennes de ces dernières années finiront par conduire à la fin de ce régime… mais pour cela, encore faut-il aller voter… car l’abstention est le plus grand ennemi de la démocratie. L’abstention, c’est l’abandon de nos droits essentiels au profit de ce système politique archaïque, que tout le monde s’accorde pourtant à vouloir changer ! 


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Rouloulou le 19/04/2021 21:21

La parade est simple : que celui qui signe pour un poste et qui l'obtient doit l'assumer jusqu'à son terme. Quand on signe un contrat, on n'a pas le droit de le casser. Cette loi de non cumul des mandats c'est de la poudre aux yeux du peuple. Très bien décrit par Monsieur Nativel. Tous ces petits nobliaux tropicaux sont loin de posséder la déontologie de l'éthique politique.

2.Posté par Copains coquins le 19/04/2021 21:48

Analyse pertinente Mr Nativel !

3.Posté par Manzé koson non merci le 20/04/2021 10:05

Mr Manzé koson à tout simplement peur de la réussite de Mme huguette Bello.
Lui même est candidat aux législatives sur la 7 ieme circonscription, candidat à la mairie, candidat sur la 2ème circonscription et maintenant candidat aux départementales.

C'est un gag ambulant ce type

4.Posté par Nono le 20/04/2021 10:43

@3 La loi du 14 février 2014 n'interdit pas d'être candidat à plusieurs élections, elle empêche le cumul des mandats une fois élu.

Il n'y a vraiment que les sempiternels couillons pour gober vos démonstrations simplistes. Sans doute pour ça que le gag ambulant vous fait peur....

5.Posté par Requin le 20/04/2021 10:57

En même temps à chaque fois que ce monsieur s'est présenté il s'est pris une tôle...
Donc lui même cherche un moyen pour rester dans la course en éliminant des candidats...

6.Posté par Marie-Annick le 20/04/2021 12:38

merci de dire les choses sans tabou M. Nativel !

7.Posté par @3 le 20/04/2021 13:22

Va apprendre ce qu’est le cumul des mandats avant de raconter n’importe quoi. Le seul poste de Nativel est élu de l’opposition, il n’a pas troqué sa place pour une autre.


8.Posté par " VIEUX CREOLE " le 20/04/2021 19:08

QUI EST " LE ROI DES CUMULS " DE FONCTIONS " ( de mandats rémunérés si vous préférez ) A LA RÉUNION ??? FACILE A TROUVER RAPIDEMENT ! ! !
-------< VOULEZ -VOUS que je vous aide "un petit peu peu ? Eh bien commencez par " LA PLUS GROSSE COLLECTIVITé LOCALE " ! A VOUS MAINTENANT CAR C' EST ENFANTIN ( je pourais revenir s'il le fallait ) ! ! !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes