MENU ZINFOS
Economie

Le monde touristique réunionnais attend un coup de pouce de Lecornu


Les acteurs du monde touristique attendent beaucoup du nouveau ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu. À quelques heures d'une rencontre dans l'est avec le locataire de la rue Oudinot, ils espèrent que le nouveau MOM sera attentif aux revendications portées par le secteur, durement impacté par la crise sanitaire, après plusieurs années de croissance. Ils souhaitent notamment que le gouvernement maintienne ses dispositifs d'aide et accompagne la destination Réunion sur ses futures campagnes promotionnelles.

Par - Publié le Jeudi 20 Août 2020 à 12:00 | Lu 1715 fois

Patrick Serveaux, président de l'UMIH et membre du comité national de la filière tourisme au titre des outre-mer :

"Nous attendons avec impatience cette rencontre avec M.Lecornu. Les entreprises du secteur touristique traversent une période difficile après deux ou trois décennies de structuration. Nous souhaitons que le ministre nous aide à passer cette crise grâce au maintien des dispositifs de chômage partiel mais aussi d'exonération des charges sociales et patronales.

Il faut nous donner les moyens de relancer la destination. Mais aujourd'hui, avec le risque sanitaire encore présent, nous avons une marge de manoeuvre limitée. Il ne sert à rien de relancer la destination Réunion tout de suite car il y a encore de nombreuses incertitudes sur la sortie de crise. Par contre, une fois que la situation sera stabilisée et que nous verrons plus clair passé cette crise du covid, il faudra nous aider à repartir grâce à une campagne de communication de l'État, via "Atout France" (NDLR: l'organe chargé de la communication de la destination France). Il y a eu une campagne cet été mais qui n'a bénéficié qu'au territoire hexagonal. Il faudrait faire une campagne spécifique pour La Réunion.

Deuxièmement chose, nous demandons au ministre la mise en place pour notre destination de packages attractifs avec des prix attractifs pour pouvoir rivaliser avec les destinations lointaines comme la République dominicaine ou d'autres régions françaises. Il faut savoir que même la destination Réunion est moins concurrentielle qu'aux Antilles.
Si on veut aller plus loin, il faut y aller ensemble. D'ailleurs je suis satisfait de voir qu'il y a une volonté des autres ultramarins de travailler ensemble: on ne peut pas faire uniquement faire les choses dans notre coin à La Réunion, il faut avoir le réflexe outremer."


Stéphane Fouassin, président de l'IRT:

"Nous attendons du ministre qu'il soit réceptif sur la situation des agences de voyages et des loueurs de voitures, en très grande difficulté car il n'y a quasiment pas de touristes extérieurs. Il serait intéressant que l'Etat s'engage sur un certain nombre de packs comprenant le billet d'avion et le séjour. Il nous en faudrait environ 20.000, à 500/600 euros le pack, pour nous aider à faire venir du monde et attirer les clients. Certains pays le font pour aider leurs filières touristiques à surmonter cette crise, il serait intéressant que la France hexagonale nous aide sur ce point. Bien sûr, nous demandons dans le même temps que les touristes soient encadrés avec des tests au départ et à l'arrivée mais aussi qu'on puisse retracer leurs déplacement au travers d'un logiciel de traçage covid."

Azzedine Bouali, président de la Fédération réunionnaise du tourisme (FRT):

"Il faut reconnaître qu'au moment de la crise, les mesures d'aide du gouvernement furent exceptionnelles à plus d'un titre. Mais il faut maintenant voir et aller plus loin, car le plan de relance se termine le 31 décembre prochain. Il y a également une autre réalité du terrain à saisir, à savoir le soutien de nos structures hôtelières. La très grande majorité de nos établissements sont de petites structures composées d'un indépendant avec un ou deux salariés au maximum.

Il faut leur apporter un soutien beaucoup plus poussé. En dehors de ça, il faut continuer à accompagner la population réunionnaise sur son pouvoir d'achat comme nous l'avons vu avec le dispositif régional "Local Lé Vital". Faire en sorte que cette consommation locale ne se perde pas, car le risque de perte d'emplois dans ces petites structures est réel.

Depuis la crise du covid, il y a eu la mise en place d'une cellule de travail avec tous les partenaires et les représentants des différentes filières pour voir ce plan de relance sur la durée. Cette crise a démarré et on va vivre encore avec pendant longtemps: il est donc important que les locaux consomment localement. Nous comptons également sur le gouvernement pour revaloriser la destination outre-mer à travers une grande campagne de communication cohérente, lorsque la crise sera apaisée. Nous avons besoin d'un réel accompagnement de l'État dans les DOM et surtout sur notre destination qui n'a pas les mêmes attentes qu'au niveau national".



Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par eve le 20/08/2020 12:35

Notre santé passe avant le tourisme : signons !

https://www.change.org/p/s%C3%A9bastien-lecornu-ministre-des-outre-mer-septaine-test-%C3%A0-7-jours-obligatoires-pour-entrer-%C3%A0-la-r%C3%A9union?recruiter=65850249&recruited_by_id=3c77e9a8-4a73-4f82-8f98-2aa9d06a7316&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=petition_dashboard

2.Posté par nageuseextralucide le 20/08/2020 12:51

faudrait il pour cela que l'on puisse aussi pouvoir voyager a l'etranger sans avoir a attendre le nénémeux vaccin covid

3.Posté par GIRONDIN le 20/08/2020 13:55

Lecornu et tous à poil ?

4.Posté par wtf le 20/08/2020 14:33

La Réunion à de vraies potentialités touristiques, mais aussi de vraies barrières institutionnalisées à la maintenir en l'état. Des choses "simples" à revoir : barrière du prix du billet, rien que ça, c'est déjà énorme tellement ça freine. Barrières des simplifications d'autorisations d'exploitations d'activités économiques liées au tourisme, création de vrais emplois du tourisme vert entretien/amélioration des sites et remparts, barrière de la crise requin, barrières des dispositifs de formations aux métiers du tourisme etc etc

L'argent, oui il en faut, mais il est pas là le vrai problème. C'est surtout ce manque de pilotage d'un seul tenant au niveau régional :pas de chef de file, pas de volontés de le faire, maintien de l'ile en l'état car ça arrange aussi d'autres que le kréol restes sclérosés....C'est bien triste cette affaire, car rien que que sur ce volet tourisme, il y aurait ici un ballon d'oxygène pourvoyeur d'emploi phénoménal. Et ce qui à de bien avec le tourisme, c'est que ce sont des rentrées financières propres, sans nécessité d'extraction de matières première pour manufacturer un produit. Le touriste apporte direct sur son lieux de villégiature, des sous issus de son pays, pour le dépenser en local. L'impact sur la balance commerciale est nettement plus juteux en terme de devises extérieures que l'O/M qui asphyxie l'activité au nom d'un protectionnisme inexistant;

5.Posté par Pascale le 20/08/2020 15:21

PTDR... Alors toute cette mascarade pour enfin faire circuler le virus c'était pour soutirer un maximum de fond à l'état ? :)

6.Posté par JPB le 20/08/2020 15:51

Belle brochette sur la photos, il manque I. PATEL pour être quatre et faire la belote.

7.Posté par PATRICK CEVENNES le 20/08/2020 16:45

fukcd473
3.Posté par GIRONDIN le 20/08/2020 13:55
Foie saint demande à l'État de mettre au point un logiciel de traçage covid. Le pauvre il n'a pas dû suivre l'actualité, car l'État a déjà investi dans une usine à gaz, non compatible avec les dernières applis d'Allemagne, d'Italie, d'Espagne, etc., appelée STOPCOVID. Nous le savons, l'État avec toute sa clique de hauts fonctionnaires, plus cons les uns que les autres, tout droit sorti de l'ENA (ANE à l'envers), a montré son incapacité à gérer une crise grâce à cette ribambelle d'ânes.
Je m'imagine mal des métropolitains voulant se taper 11 heures de vol pour se chopper ou non le covid ici et ne plus pouvoir rentrer chez eux en fin de séjour. Même la politique du "acheter local" en métropole n'a pas fonctionné. Hôtels, restos, bars/cafés, campings, etc. n'ont pas fait le plein a quelques exceptions près.

8.Posté par Jambalac le 20/08/2020 20:15

Deuxièmement chose, nous demandons au ministre la mise en place pour notre destination de packages attractifs avec des prix attractifs pour pouvoir rivaliser avec les destinations lointaines comme la République dominicaine ou d'autres régions françaises. Il faut savoir que même la destination Réunion est moins concurrentielle qu'aux Antilles.
.........................................................
Normal banane. La Reunion lé plus loin,.

9.Posté par Jambalac le 20/08/2020 20:16

Il serait intéressant que l'Etat s'engage sur un certain nombre de packs comprenant le billet d'avion et le séjour. Il nous en faudrait environ 20.000, à 500/600 euros le pack, pour nous aider
.......................................................


DONNER, DONNER, DONNER, DONNER, DONNER......


Des spécialistes de la mendicité nos élus......

10.Posté par GIRONDIN le 20/08/2020 21:59

7.Posté par PATRICK CEVENNES
Salut, lol
Perso ça ne m'étonne pas.
Pour locale lé vitale, la campagne de pub aurait coûté 80 000€, soit 200 billets batkaré.

11.Posté par DOGOUNET le 21/08/2020 07:51

Un coup de pouce ou plutôt un coup de corne au fondement du serveau lent ?

12.Posté par ZembroKaf le 21/08/2020 11:38

Patrick Raelison - Papa Donne A Moins L'argent Po Aller La Fete
https://www.youtube.com/watch?v=hUeYwV45Z9s
ça résume nos " "serveauxlent" "bour..ali"...et "fou..à vin"...nou vé nou vé larzen papa !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes