MENU ZINFOS
Société

Le monde syndical perd un autre de ses militants : Max Banon est décédé


Max Banon, représentant de la CGTR Sud, défenseur des droits des travailleurs, est décédé ce vendredi 16 avril à l'âge de 66 ans. Des hommages lui ont été adressés :

Par NP - Publié le Vendredi 16 Avril 2021 à 16:35 | Lu 5129 fois

Le monde syndical perd un autre de ses militants : Max Banon est décédé
Pour le bureau confédéral de la CGTR, Jacques Bhugon: 

Toute la CGTRR est plongée dans un immense chagrin suite à l’annonce du décès de notre camarade Max Banon, membre de la commission exécutive confédérale de notre organisation. 
Max était un militant infatigable, un zarboutan du mouvement social à La Réunion. Il était de tous les combats pour défendre les intérêts des travailleurs, en toutes circonstances.
 Son implication dans la défense des services publics a marqué tous les camarades qui l’ont côtoyé, et notamment le service public de l’énergie auquel il était viscéralement attaché. 
 
Son engagement sans faille est un exemple pour nous tous, et en particulier pour les plus jeunes.
La CGTR adresse ses condoléances à sa familles et ses proches, et les assure de son soutien le plus fraternel.

Serge Hoareau, président de l’AMDR  : 

Après la disparition d’Yvan Hoarau et d’Angelo Lauret, le monde syndical perd une autre de ses grandes figures. 

Max Banon, représentant de la CGTR Sud, défenseur des droits des travailleurs, militant engagé, il aura apporté sa contribution au développement économique, social et sociétal de notre île.

À sa famille, ses proches et ses camarades, je leur présente mes plus sincères condoléances.

Réaction d’Emmanuel Séraphin, président du TCO : 

J’apprends avec stupeur le décès de Max Banon.
Cette terrible nouvelle nous attriste profondément.
 
Après le départ d’Ivan Hoareau, c’est une grande perte de plus pour la CGTR, dont il était l’un des dirigeants et pour le monde du travail à La Réunion.

Max Banon était l’exemple du militant engagé. Un homme de conviction qui était toujours dans la lutte et le combat contre les injustices.
 
Passionné par la question du développement de La Réunion, il était très impliqué dans sa mission de membre du conseil économique et social de La Réunion.

Personnalité attachante, Max Banon était un homme d’une grande sensibilité.
 
À ses amis, à tous ses camarades de lutte, à ses proches, à sa famille, je présente mes très sincères condoléances.
 
Le Président du CESER, Dominique VIENNE et les membres du Conseil ont appris ce jour avec tristesse et émotion la disparition de Maximin BANON, membre de la CGTR et membre du Conseil, à l'âge de 66 ans.

M. Maximin BANON, membre impliqué et fortement investi depuis 2003, nous a quittés brutalement.

Durant les différentes mandatures, Maximin BANON a occupé plusieurs fonctions au sein du CESER :

-  Président de la Commission : "Affaires sociales, culturelles, sportives, solidarité et égalité des chances"
- Vice-président du "Bureau"
-  Membre dans les Commissions : "Politiques régionales" ; "Développement Durable" ;"Développement économique" ; "Affaires générales, financières et relations internationales" ; "Aménagement Durable de l’Espace Régional" (ADER).

Il a participé aux travaux de l’Institution avec détermination et le souci constant de défendre les intérêts des salariés réunionnais.

Par son engagement, il a toujours su faire valoir les convictions de son organisation au sein des réflexions et travaux du CESER.

Le CESER retiendra de Max, qu’il était un homme profondément passionné, focalisé sur l’importance de la place de l’Homme réunionnais au centre des préoccupations de développement du Territoire.

"Repose en paix Max"


 

Jean-Hugues RATENONDéputé et Ami: 
C’est avec, une très grande tristesse que j’apprends le départ de mon, de notre camarade Maximin BANON.

Il était un grand syndicaliste, un homme engagé à travailler pour un monde meilleur, présent dans toutes les luttes sociales, il se battait avec force et conviction pour défendre les plus faibles.

Il était à mes côtés durant les régionales de 2015, il fut un soutien indéfectible dans mes différentes campagnes. J’étais avec lui au téléphone il y a peu, il se disait fatigué et très affecté par le cours des choses, notamment la perte de son ami Ivan Hoareau.

Malheureusement la mort l'a rattrapé lui aussi. Sa perte m'est douloureuse, d’autant que durant notre dernière conversation, nous avons échangé sur nos difficultés à servir l’intérêt général face à la résistance des nantis manipulateurs, insistant sur la nécessité de nous ménager pour ne pas perdre en efficacité.

Malheureusement MAX nous quitte, alors qu’il voulait faire plus encore dans son engagement syndical et politique.

Ceux qui l’ont côtoyé savent qu’il a fait beaucoup, au détriment de sa propre vie professionnelle et parfois de sa vie familiale.

Un grand homme nous quitte.

Je tiens à assurer toute ma sympathie à sa famille, et présente mes sincère condoléance à ses proches et aux militants de la CGTR.

Monique ORPHE, ancienne Députée, Adjointe au Maire : J’apprends avec tristesse qu’une autre figure emblématique de la CGTR Max Banon est aujourd’hui décédée. Après Yvan Hoarau, le monde syndical perd à nouveau un militant acharné, un défenseur des droits des travailleurs.

Il a mené avec force et détermination de nombreux combats pour lutter contre la précarité, la pauvreté et le pouvoir d’achat des Réunionnais : le maintien de la prime cospar, de l’APL pour l’accession à la propriété,  la sur-rémunération… La Réunion perd un homme de convictions, un grand combattant. A toute sa famille et à ses camarades syndicalistes, je présente mes sincères condoléances.
 
Réaction d'André THIEN AH KOON: Attristé par la disparition de Monsieur Max Banon, survenue ce vendredi 16 avril, j'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et à ses camarades syndicalistes.
 
Monsieur Max Banon, secrétaire général de la CGTR Sud, s'est distingué dans de nombreux combats et notamment celui contre la réforme des retraites. Homme de convictions et militant de caractère, il était particulièrement engagé dans la défense de la cause des travailleurs et du maintien de services publics de qualité. Le monde syndicaliste perd -à nouveau- un de ses plus ardents défenseurs des travailleurs Réunionnais.

Bachil Valy, Maire de l’Entre-Deux: J’apprends avec beaucoup de tristesse le décès de Max Banon, homme d’engagement syndical historique de la CGTR.
Il a consacré sa vie à la défense des travailleuses et travailleurs réunionnais. 
J’adresse à sa familles, ses proches et tous ceux qui l’ont accompagné, mes sincères condoléances. Que son âme repose en paix .
 
 

Pascal VALIAMIN de Solidaires-Réunion :C'est avec une profonde tristesse que j'apprends le décès de Max Banon. Syndicaliste, fidèle à son organisation, et ouvert aux autres forces syndicales, Max était un compagnon de luttes.

Infatigable, courageux et disponible, il ne ménageait pas sa peine pour aider ses camarades.
J'ai appris à connaître l'homme au travers de nos multiples rencontres. 

Sa gentillesse, sa tolérance et son écoute m'avaient beaucoup touchés. 
Je perds plus qu'un camarade de luttes, je perds un ami.
Le mouvement social perd l'un de ses plus fervent défenseur!
A bientôt Max.
 
 
Jean-Pierre Marchau, Secrétaire Régional Europe Écologie Les Verts Réunion : C’est avec une grande peine que j’apprends la disparition de Max Banon, grande figure du syndicalisme réunionnais.
 
Il était omniprésent dans les grandes luttes syndicales et il fut aussi, c’est là que je l’ai le mieux connu, un responsable très actif au sein du COSPAR, le mouvement contre la vie chère qui avait mobilisé avec succès des milliers de personnes en mars et avril 2009.

Au nom du Bureau d’Europe Écologie Les Verts Réunion, je présente mes plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et à ses camarades.  

  La CGTR EDUC’ACTION : C ‘est avec une grande émotion et une profonde tristesse que la CGTR educ’Action a appris le décès de notre camarade Max Banon. 
La CGTR perd un dirigeant de premier plan et de grande valeur.

Max  a donné sans compter pour défendre les salariés . Il était de tous les combats . C’était un militant engagé , exemplaire ,  à la personnalité très attachante.
Il a été de toutes les luttes et jusqu’à très récemment.

Fidèle à ses idéaux de fraternité ouvrière, membre de la direction confédérale, Max a occupé des responsabilités importantes  dans l’organisation.

Sa gaité , sa gentillesse , sa disponibilité , et son altruisme nous manquent déjà , et il restera pour nous un exemple du militantisme CGTR. 

Toutes nos pensées vont à sa famille , ses proches et l’ensemble des militants qui ont eu le plaisir de le côtoyer.
 
Le Président de la CCIR Ibrahim Patel : C’est avec beaucoup d'émotion que nous apprenons aujourd'hui le décès de Max BANON, secrétaire général de la CGTR Sud. 
Acteur de nombreux combats sociaux comme celui de l'Observatoire des Prix, défenseur des droits des travailleurs et militant engagé, il aura apporté sa contribution au développement économique et social de notre île.
 
Le Président Ibrahim Patel ainsi que l'ensemble des élus et des administratifs de la CCI Réunion présentent leurs sincères condoléances à sa famille, ses proches et leur font part de leur amitié.

Didier Robert, Président de Région : Quelques mois à peine, après la disparition de Ivan HOARAU, le monde syndical perd à nouveau un de ses plus fervents défenseurs. Max BANON s’est battu pendant plusieurs décennies afin de faire respecter les droits des Réunionnais, mais également leurs avantages durement acquis. 

Membre très actif de la CGTR, il a également été un des piliers du CESER, au sein duquel il a accompli plusieurs missions pendant presque 20 années.

Je salue l’homme de conviction, l’homme de terrain mais également un promoteur de l’aménagement du territoire au cœur duquel, il a eu la préoccupation première de placer l’humain.

Au nom du Conseil Régional de la Réunion, j'adresse mes sincères condoléances à ses proches, sa famille et tous ceux qui ont œuvré avec ce syndicaliste hors pair.


 


 


Cyrille Melchior, président du Département :

C'est avec une profonde tristesse que j'apprends le décès de Max Banon, secrétaire général de la CGTR Sud.

Le monde du syndicalisme réunionnais perd une nouvelle fois, une grande figure. Homme de conviction, Max Banon s'est particulièrement engagé dans la défense des travailleurs, la lutte contre les injustices. Ce militant actif était de tous les combats, celui de la vie chère, de la réforme des retraites, ... et était très attaché à son île et à son développement économique et social.  

En mon nom personnel et au nom de l'ensemble des conseillers départementaux, je tiens à présenter nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses camarades.

Nathalie Bassire, députée :

C'est avec tristesse que j'ai appris le décès de Max Banon qui nous quitte peu de temps après Ivan Hoarau qui ont tous les deux marqué le syndicalisme réunionnais.
L'homme était un militant infatigable et défenseur sans relâche des droits des travailleurs.

C'est une figure emblématique qui s'en va, j'ai une pensée particulière pour la section CGTR SUD qui se sentira bien seule sans son leader Max Banon.

J'adresse à sa famille mes plus sincères condoléances.
 


Jacques Billant, préfet de La Réunion :
 
Jacques Billant, préfet de La Réunion, adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Monsieur Max Banon, membre de la commission exécutive confédérale de la CGTR et ancien secrétaire général de la CGTR Sud.
 
Après avoir débuté son parcours syndical au sein de la CGT lors de sa carrière professionnelle en Métropole, Max Banon s'engage dès son retour à La Réunion au sein  de la CGT-R.  Ardent partisan du dialogue social, il n'a eu de cesse de défendre avec constance et conviction les droits des travailleurs et des travailleuses.
 
Avec sa disparition, La Réunion perd un militant syndical très actif.
 
Promoteur du territoire réunionnais et de son vivre ensemble, Max Banon a également œuvré avec force pendant 18 années  au sein du conseil économique social et environnemental (CESER) .
 
Le préfet de La Réunion rend hommage à son dévouement pour la cause publique.


 


Joé Bédier, maire de Saint-André :

"C'est avec une profonde tristesse que je viens d'apprendre le décès de Max Banon.
Je garde le souvenir d'un homme de convictions et de valeurs, profondément engagé et fervent défenseur des salariés de la Réunion.

Plus qu'un camarade de combat, c'est un véritable ami qui nous quitte aujourd'hui.

J'adresse mes condoléances et mon amitié à sa famille et à tous ses proches."


Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, président de la CINOR :
 

C’est avec une vive émotion et une profonde tristesse que j’ai appris la disparition de notre camarade Max BANON. Homme de combats, il a été de toutes les luttes sociales avec force et détermination.

Très engagé au sein de la CGTR, il avait à cœur de partager ses valeurs pour la défense du service public. Ensemble, nous avons eu l’occasion de partager des combats communs à la CGT en France durant de nombreuses années.

De retour à La Réunion, lui au sein de la CGTR EDF et moi-même au sein de la CGTR PTT, nous avons continué à défendre le service public et les intérêts des travailleuses et des travailleurs.

Engagé également pour le pouvoir d’achat de la population réunionnaise, nous avons milité ensemble au sein du COSPAR avec les organisations politiques, sociales et syndicales.

Cette défense du service public et de la population a toujours été au cœur de son engagement politique au sein du Parti Communiste Réunionnais dont il a porté fièrement les couleurs à l’occasion de campagnes électorales.

La Réunion perd un homme de luttes et de convictions, infatigable dans son engagement.

J’adresse mes plus sincères condoléances à son frère, David, sa famille, ses proches et à ses camarades de la CGTR.


Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis :

« J'apprends avec émotion la disparition de Max BANON, syndicaliste de renom et membre de la commission exécutive confédérale de la CGTR.

Max BANON était engagé au-delà de son syndicat : il était engagé pour La Réunion. Ardent défenseur des droits des travailleurs, il insistait sur la nécessité d'organiser efficacement les salariés. Il partageait les idéaux de liberté, d'égalité, de progrès, de justice, de solidarité. Des valeurs qui guident les forces progressistes au quotidien.

Il aura lutté toute sa vie pour défendre les intérêts des travailleurs réunionnais, s'impliquant dans de très nombreux combats. Son combat doit perdurer.

À sa famille, à la CGTR, à ses camarades, j'adresse toutes mes condoléances. »

Le Parti de Gauche :
  Comme beaucoup sur notre ile le décès de Maximin Banon nous afflige et nous mesurons l'immense place qu'il avait à nos cotés 
A l'heure ou l'on ne sait plus tres bien à quoi correspond ce terme "Gauche", c'est un "Homme de Gauche " qui va nous manquer
Militant syndical de tous les combats, il assumait ses choix politiques et restait un citoyen engagé 
Max, ton image et nos souvenirs resteront pour les militants de notre parti une force pour continuer 
Pour les camarades du Parti de Gauche,
Denise Delavanne et Pascal Hoareau, co-secrétaires départementaux 



Le syndicat CGT EDF REUNION

Une perte immense et incommensurable pour l’homme qu’il fut, on pleure un ami, un militant, un camarade, un collègue, un retraité inlassable au combat social et politique pour son pays.
 
Max a marqué de son empreinte l’histoire de la place du syndicalisme réunionnais et de son combat pour la protection du service public et des plus précaires.
 
Max a toujours défendu le secteur de l’énergie en mettant les élus et les employeurs devant leurs responsabilités.
 
Max, que ton chemin continue et soit cette lumière que tu as toujours défendu.
 
Ton emblématique  ´ Kréol sort dan fé nwar ´ restera et continuera à être porter par la CGT Réunion.
 
Notre Confédération Nationale CGT, notre Fédération Nationale FNME-CGT, notre Confédération locale CGTR , l’ensemble des Syndicats de la Réunion présentons à la famille, aux proches, nos sincères condoléances dans ce deuil douloureux.

FDGR : 
 

Le FDGR salue la mémoire de notre camarade Max Banon parti trop tôt.  Après Brunny Payet, Yvan Hoareau, la CGTR perd un militant exemplaire, un syndicaliste toujours au Front des luttes pour défendre les travailleuses et travailleurs contre les injustices et les inégalités. Il était un pilier dans le mouvement COSPAR. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille, amis et proches et à la CGTR.

Adié kamarad Max. 

 


 





1.Posté par Inch''''allah le 16/04/2021 17:35

Fait pas bon d'être communiste ces derniers temps !
En effet, çà défile grave depuis quelque temps....
Paix à son âme....

2.Posté par Destruction de l'emploi le 16/04/2021 18:39

Destructeurs d'emplois :
- code du travail français
- syndicats français
- charges sociales

Une grande perte pour la CGTR. C'est tout.

3.Posté par yabos le 16/04/2021 19:16

Au delà de l’homme que je ne connais pas, je rappellerai simplement que le communisme et ses adhérents ont fait des millions de morts dans le monde. Staline,Mao , pol pot et j’en passe.

4.Posté par hannus le 16/04/2021 19:54

même les traitres lui rendent hommages.......poin la honte ?

5.Posté par Z" endettes" le 16/04/2021 20:57

Que des hommages à ce monsieur ! Manque BELLO et LA BELLE FILLE D4aNNETTE;
On voit qu'il y a des élections bientôt !!!!


6.Posté par Le Jacobin le 17/04/2021 10:16

C'est avec une grande tritesse que j'apprends la disparition de Max Banon un homme attachant qui avait le sens de la répartie, de l'analyse et de l'écoute. La discution avec lui aussi brève que cela pouvait être était toujours un enrichissement, chaleureux et passioné, il était attaché à la valeur de l'homme le respect de ses droits et sa trasmutation.

Nous perdons un ami, un frère, un cousin,d'une très grande de valeur et de sagesse.

A notre dernière discution il me laissait enttendre qu'il était affecté par le manque d'angament de la jeune génération qui ne comprenait pas selon lui, le devoir de l'engament syndical. Toujours prêt à transmettre des valeurs.

C'est en baissant la voix que je transmets à sa famille, ses proches, et à tous ceux qui l'ont côtoyé mes plus sincères codoléances.

Repose toi en paix Max, Dieu t'acceillera avec humilité, cet humilité que tu a fais preuve parmis nous.

C'est une douleur incommensurable.

Un ami d'une très grande valeur me quitte.

7.Posté par Il y aurait il un variant qui cible les le 17/04/2021 11:38

pontes de la CGTR ?
Ça craint pour les autres !

8.Posté par Le Jacobin le 17/04/2021 15:45

AUTANT POUR MOI
tu as
Transmutation

9.Posté par Ta cousine en metropole le 18/04/2021 00:20

MAX Je t'envoie cette chanson cidessous pour ton dernier voyage vers Dieu.
Repose en paix. Tu est mon cousin, mais je t'ai toujours considéré comme un frère.
FR
#BruceSpringsteen #LiveInNewYorkCity #EstreetBand
Bruce Springsteen & The E Street Band - Blood Brothers (Live in New York City)

Condoléance à toute la famille sur notre île.



texte de la chanson en français :
Blood Brothers (Frères De Sang)

Nous avons joué aux rois sur la montagne mais à la fin
Le monde a préféré les collines
Et nous étions devenus des hommes et des femmes

Mais il y a si longtemps de cela,
Que la mémoire et les souvenirs s'effacent
Nous devions prendre nos propres routes et saisir nos chances

Nous nous tenions côte à côte, nous battant l'un pour l'autre
Nous nous sommes jurés que jusqu'à la mort nous resterions

Blood brothers

Mais la dureté de ce monde broie lentement tous les rêves
Faisant de nos promesses un vaste blague
Et ce qui nous semblait si noir et blanc autrefois

S'est transformé en formidable panel de gris
Nous nous sommes perdus dans le travail et les notes à payer
C'est un voyage, un long voyage sans aucune certitude

Quand personne n'est à tes côtés, mon
Frère de sang

A travers les maisons des morts et de ceux tombés en chemin
Il faut toujours avancer, sans jamais se retourner
Ce soir, je ne sais plus ce que je ressens

Si j'ai été éjecté, si j'y vois mieux ou moins bien
Je ne sais plus pourquoi, pourquoi j'ai appelé
Ni même si tout cela a encore la moindre importance

Mais tant que les étoiles brilleront comme un secret
Je continuerai à marcher dans le noir, avec toi dans mon coeur

Mon frère de sang
Frères de sang

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes