Zot Zinfos

Le monde a changé, le capitalisme aussi…

Jeudi 26 Septembre 2013 - 10:36

Le monde a changé, le capitalisme aussi…
Que savions-nous du capitalisme à La Réunion ? Sans doute ceci : 1/ la loi des Domaines sucriers, où la propriété permet le profit et s’entretient d’elle-même grâce à la collaboration (plus ou moins forcée) des travailleurs ; 2/ et, pour ce qui concerne les industries, la Mafia bancaire qui prête aux riches, sourit à ceux qui entreprennent, et puis récupère, congédie, dépossède et s’approprie…

Donc : d’un côté, l’ours qui s’engraisse dans ce qu’il croit être son domaine ; et de l’autre, le serpent qui finit toujours par digérer ceux qui lui ont tout d’abord fait confiance et qui ont cru pouvoir faire alliance avec lui…

Ce qui a changé ? 1/ La propriété (la vraie : celle qui engendre des profits !) est devenue plus virtuelle, s’organisant en capitalisations et en réseaux, s’arrogeant des brevets d’exclusivité, veillant à ses débouchés, et organisant ses flux et ses marchés ; et 2/ la banque s’est mondialisée, spéculant sur des fictions, s’enrichissant de promesses, mêlant, en toute impunité, services financiers et opérations boursières : l’absence de règles y étant vécue comme garantie de prouesses et de profits rocambolesques…

Tout cela est fou, et les vrais piliers de l’économie (le travail productif, l’emploi, les échanges commerciaux) sont systématiquement mis à l’épreuve par des traders rompus à la mise en scène de profits tirés de spéculations sans règles et quelquefois suicidaires comme dans le jeu de la roulette russe avec un pistolet automatique… Il faudrait y mettre des limites, taxer les rêves et la fraude, mettre fin aux politiques d’austérité dévastatrices, bloquer les effets multiplicateurs vers le bas qui amplifient la récession, restaurer une fiscalité progressive qui assure les ressources des Etats, et, somme toute, non pas rassurer mais désarmer les marchés financiers et taxer les transactions spéculatives… C’est ce que répètent certains économistes, comme Keynes l’avait fait en son temps… Ces économistes se disent aujourd’hui « atterrés ». Au moins ont-ils le sens de l’image ou de la formule puisque, dans cette appellation d’« atterrés », ils se disent nous voir propulsés les quatre fers au ras de terre, complètement déboussolés et désolés, contraints à endosser désarroi et perte de confiance… Et ce n’est pas gai !

L’une de ces voix de Cassandre, Dominique Plihon, professeur d’économie à Paris-Nord et président du conseil scientifique d’Attac, vient prochainement à La Réunion, pour une série de rencontres organisées par les Amis de l’Université. Sachons profiter de l’occasion : c’est gratuit et cela entraîne à réfléchir… Bien sûr, cela ne tient pas lieu de médication, mais cela informe sur l’existence de remèdes bien nécessaires : un début, somme toute, consistant à s’informer du changement afin de ne pas rester confinés dans une stérile magie incantatoire…

Pour de plus amples informations : sur le Campus-Sud, au Tampon, le mardi 15 octobre, à 18h15… la suite à Saint-Paul, le mercredi 16, et au Moufia à Saint-Denis, le jeudi 17, les trois conférences formant un ensemble.

Jacques Lambert
Jacques Lambert
Lu 131 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >